16 mars 2022

TOUS AU CHARBON

Ah ces vilains Rose-bifs qu’ont rôti, sous l'œil vendu de Pierre Cochon, not' pucelle en place de Rouen, que not’ Charlie VII et roi d’icy, n’a pas daigné sauver du bûcher en payant, rubis sur ongle noir, la rançon, qu’eut pu permettre à ycelle de sauver sa couenne, vivre une jeunesse pleine, partant ravir un prétendant qu’a pas eu loisir de savourer la mirifique volupté d’un échange confident !!! 
Ah les voyous, les fourbes les sournois... on n’a pas oublié l’affront, pas question de tirer un trait sur l’irrémissible faute hiératique, éthique, sinon de goût !!! Boutons les Anglais hors de France... que pas un preux ne chaume !!!

Nos Bleus sont pas béjaunes… nos Bleus vont astiquer ferme ces tiseurs de thé à la bouillante eau, faire de leurs maillots des oripeaux et rendre à la Nation bafouée le scintillant trophée, dont on est dépossédé depuis plus de deux lustres éteints, depuis que la pantoufle a remplacé le gourdin !!! Argggg !!! 
Voilà pour l’histoire romantique qu’alimentent nos passions frondeuses, voilà pour le tableau éternel, qui font des Bifs nos ennemis jurés, les meilleurs du coin… et qu’on souhaite à la mesure de cette fracassante identité !!! Yeah !!! 

Car oui, on les aime, on les veut comac… solides, fourbes et batailleurs. Que l’idée même d’un Big Slam de Froggie leur soit impossible à concevoir… l’idée qu'on s’enquille du jinjin de chez nous dans le cruchon en entonnant des chansons paillardes soit pire que renverser une goutte de houblon sur le pinceau d’un Lord chaussé de Crockett & Jones… qu’il est hors de question de contrarier l’infatigable Couine Zabeth, et que la rose n’est pas parfum… l’espace d’un seul matin !!! Tsoin !!! 
Ah ah, on les apprécie nous nos chers cousins... on veut pouvoir compter sur eux aux moments critiques… comme au débarquement !!! Sont là pour qu’on s’endorme pas en se gonflant les plumes, ça même mérite qu’on les y laisse sur le terrain. Un Big Slam ça se gagne, ça s’arrache avec les tripes, ça fait tintinnabuler nos pichets, ça veut dire qu’on l’a mérité !!! Hé hé !!! 
On veut un combat loyal, digne de nos élucubrations… Tous au charbon, on veut une joute à la mesure de nos ambitions !!!! 
Bon, sur papelard on suppute un joli combat… on veut ça… sont les seuls en Europe nos Bifs, malgré leurs performances en berne ces derniers temps, capables d’atténuer notre enthousiasme et de nous imposer la deuxième place du tournoi. 
Mais nos Bleus ont du ressort, c’est certain, même si comme l’évoquait à raison en substance King Frédo, n’ont quand même pas zu de super gros adversaires en face !!! C’est juste… mais victoires sonne comme espoir, et défaite... comme fête !!! Pour qui ? © Le Pilier

05 mars 2022

HUMEUR DU JOUR

Une irritation de saison vient de tomber sur la planète Blou via nos tuyaux fibrés. Tout frais, hyperboréen, sans misonéisme insidieux, l’astrozeph subcontinental bourré de Cosmogol super plus du King épatant Frédo, après une virée ordinaire dans l’ultra monde des vérités tangibles, vient de poser ses patins d'acier sur le pâtis du Pil en pleine méditation… le gratifier de son mood actif… sinon désabus !!! On vous livre céans la fantaisie du gazier, in extenso total, après validation par l’antivirus qui n’a absolument rien détecté de suspect, sinon le cyber-correcteur qui s’est bousillé le cérébro-spinal en visualisant le message. L’ordi a planté, Sophie s’est marré… le Pilier transmet. 
Chopine offerte au prince apodictique, qui dit ce qu’on veut pu entendre quand on porte un béret et qu’on a rongé sa pantoufle durant des lustres. Humeur du temps présent sous l’astre scintillant de l’esprit leste et gaillard !!! 

La chronique à Frédo

Qu’on a la plus belle équipêeuu du mooonde, qu’on a le meilleuuuuur joueuuur du mooonde, koné intouchable, stratocunilimbus, de l’histoire de la galaxie sublunaire jamais vu plus belle team.  
Les Blacks, tes Blacks Frédo, tamponnés, pulvérisés, haaahhhaaa ! démontés comme des chiffes, pis chénou, z’ont rien vu de nawak, sont pu au niveau, que ca allait trop vite pour eux. 
Mouais, que vous commencez à me les briser sévère avec vos frenchies, ki gagnent d’accord, mais fo voir contre qui, pis comment, les Blacks usés à brûler des kilotonnes d’énergie atomique sur les routes de l’olympe, les Blacks en atmosphère raréfiée, taquavoir, 600 points, 100 tries en une saison inter,  mets y ça sous ton béret, y’a un moment, besoin de redescendre, la vie c’est un cycle, et ton game à Lutèce était précisément fin de cycle. 
Ce que tu dis de tes bleus, c’est conséquence en hexagone mais vérité comme cause chez les Néoz, ce que tu vois comme une cible pour tes tricolores est chez eux un préalable ou un prérequis, tes données de sortie sont leur input data, pas la même mon poto, tes stages pourris de cohésion cognitivopsychophysico à Font-Romeu ou au bout de ton IDF sont un intrinsèque black de structure, veux- tu y qu’on cause structure de nouveau ???   
L’équipe est plus que la somme des parties qui la composent, une 2nde poutre peut passe au pied, un pilar available for chistera, par principe, si tu prends la truelle c’est pour moi la brouette, si Paulo prend la basse c’est Pierrot à la trompette, savent tout faire, précis et interchangeables, polyvalence avec polycompétence... … par principe encore, la gonfle est vivante de nature, pas vu un joueur hémisnord faire ce que font les néoz en cadet, une fois plaqué de poser le cuir, se redresser et lutter contre adversaire au sens gréco-romain, de telle sorte que le ballon est de nouveau vivant et donc subconséquence le jeu itou… 
Bon…laisse tomber…..prêche en plein désert… 
J’veux bien de la brune épaisse vi….et passe-moi une cibiche…..ça me fait plaisir de te voir même si tu traves que dalle aux chicores… © King Frédo




01 mars 2022

ATTAQUE FOIREUSE... DEFENSE MIELLEUSE

Non mais alors… koi… la boulette, la gaffe, le plantage... à gratifier le gonze d’un patibulum en chêne centenaire sur les épaules !!! Allez hop !!! Traversée d’Édimbourg en large et travers sous les lazzis populaires… Zou !!! Pas possible de foirer une telle opportunité… un essai tout fait, un A B C D… 4 gonzes contre un Bleu qui se termine par une passe nullarde, une enclume, une monstruosité à noircir du Bonux !!! 

Oh l’empaf de Graham, car il s’agit de lui… l’ailier du quinze chardon, qui au lieu de servir le cuir tout près en attirant Ntamack, tente une passe de rhizome devant Hogg en bout de course… ce dernier ne peut s’en saisir pardi !!! L’arrière n’y est pour rien, il est au taquet… c’est la passe qui est minable non d’un vermifuge… tout le monde ne s’appelle pas Nonu… le maître du genre !!! Sont deux à côté de l’ailier en sus… plus trois avec Hogg  et personne en défense qu’Ntamack !!!! Arg !!! 
Zallez, l’action bien menée, entre les perches et 7 points dans le buffet des Bleus !!!! Ah le maroufle, le génocidaire, l’assassin, le voyou !!! Un truc à devenir borgne… Grrrrr !!! Une excuse maybe pour le scott... quand même et pour bien dire... Hogg lève le bras avec insistance pour lui intimer la transmission... c'est le capitaine... il obéit ???
En tout cas c’est le tournant du match. 
Autre détail… la course remarquable de Dupont sur le premier essai… la faute irrémissible du flanker Rory Darge. Matez la tof… ya pas foto !!! Arf !!! On se jette dans les cannes du gonze, quand on porte un tel numéro en sus !!! R.D cherche à agripper Dupont au maillot, mais c’est du rugby de gonzesse… ce n’est même pas du rugby… c’est un vrai scandale, c’est indécent… c’est même interdit !!!! Dupont raffut et hop envolée lyrique… bel essai qui suivra avec un Paul Willemse du tonnerre… merci pour l’invitation !!! 
Dit en passant pour les pros, si Penaud se jette aux chevilles de Duhan Van der Merwe, au lieu de lui accrocher le maillot pour le saisir ensuite, on connaît très bien la figure, l’ailier écossais n’aurait pas eu le loisir de transmettre son ballon. On n’aime pas la défense du Bleu en général, il est faible. 
Pour le reste, savez tout. Les français se tiennent bien… Carpe Diem et voyons la suite !!! 
© Le Pilier

18 février 2022

SUPER RUGBY PACIFIC

Ce grand tournoi incomparable de noble générosité, concernant la circulation du module ovale par des hommes maîtrisant figures de toutes sortes, favorables aux transmissions zélées, perforations des lignes, envolées frondeuses, sinon évitement des corps, abattis fermes voués au combat majeur, gaziers hégémoniques en matière de synergie, de beau jeu… ce grand tournoi débute comme d’accoutume en période estivale pour ceux qui aiment se bronzer la couenne aux antipodiennes contrées… comme aux autres qui portent moufles en nivale atmosphère. 
Car vivre la saison des lointains est de nos jours possible grâce aux connexions cybériques*, nous permettant de suivre en direct des chicores dont la teneur vivifiante n’a d’égale que l’appétence qui nous tient lieu de flux trépidant. Hips !!! 
On peut donc mater ce qu’on veut où qu’on soit… histoire de remiser la pantoufle au carton, et de chausser enfin les crampons !!! 
D’aucuns attentifs prétendront que sourd de cette intro par trop lyrique, sinon douteuse, une critique à peine voilée du cinq nations actuel... que le Pilier, comme souvent, en fait des tonnes et qu’il ne sait pas se contenter de ce qu’il a dans son coin septentrional. 
Moui !!! Pourront dire ça… puisque même un philistin de petit calibre, de nos jours, peut exprimer son point de vue dans un quelconque rézosocio, sans la clairvoyance de constater que son avis aura autant d’effet sur la crème, qu’une tong alpiniste s’agrippant à la paroi verticale d’un glacier alpin !!! 
Pour le cas présent, en effet, on pourrait dire qu’un certain ennui perle au front magistral du Pilier, que les deux premières journées du tournoi n’ont pas comblé son menu regain d’intérêt pour le XV d’icy, et que le plaisir étant le bonheur des dingues, jouons les apostats et caltons nous plein sud  !!! Ach !!! 

Soit & bref !!! Le Super Rugby Pacific, car il s’agit de lui, débute donc ce week-end, pour le régal de votre serviteur comme des ceuss qui veulent du sus. Assurément sommes navré de l'absence incongrue de l’Afrique du Sud… bien dommage, les causes sont connues, même si on ne pige pas pourquoi sont capables de jouter autour de la planète en prenant les précautions nécessaires avec la team nationale, mais sembleraient ne pas être en mesure de procéder de même avec les franchises ? Mystère... 
Pour l’heure agitée par des nouvelles n’inspirant pas l’enthousiasme de tronches embastillées par les tracas du moment, savourons ce rien d’excitation. Cramponnez-vous !!! © Le Pilier

* Cybérique : Néologisme du Pilier... de cybérie, univers du cyber.

16 février 2022

ÉCLAIRAGE

« On se demande pourquoi le gazier-vidéo si prompt à mater les détails a occulté celui là ? » 
En guise de réponse à cette question que nous nous posions hier, Rugbyramages donne une réponse intéressante, sinon précise. Cliquez sur le lien si voulezFranck Marciello, le boss des arbitres français, nous apprend que le préposé à la vidéo peut ne pas avoir tous les angles possibles à sa disposition, puisque qu’il est soumis, en quelque sorte, au bon vouloir du réalisateur !!! De là à prétendre que ce dernier peut orienter un match, il n’y a qu’un saut de puce, que nous n’exécuterons pas !!! 
Il est à noter cependant, que cette Spider-cam, comme ils la nomment, qui pendouille au dessus du pâtis, est parfaite pour écarter, sinon éradiquer un litige concernant les en-avants... entre autres... mais qu'elle n'est jamais utilisée à cet effet. Dommage... et intérêts ? © Le Pilier

15 février 2022

FAUSSE VICTOIRE

Aux citrons, O’Driscoll sur Bibici, ne tarissait pas d’éloges concernant notre demi de mêlée Dupont. Une assise structurante, rassurante pour toute le team, disait-il… la pièce maîtresse des Blous !!! L’aurait pu saluer les zarpions de Wilkinson-Jaminet. Habile le gazier, quasi chaque tentative passe entre les bâtons… de quoi tranquilliser la troupe et récompenser immédiat une action dominatrice engendrant une faute de l’adversaire, sinon assurer la victoire. 
La victoire ? A l’arrache, sinon au dol. Donc pas de quoi sauter au paf. Trois essais pour les irishs, lisibles et nets, à peine un pour les blous… car le premier aurait dû être invalidé. Si on regarde à la loupe, il y a bien en avant de passe entre N’Tamack et Dupont, sans contredit. On se demande pourquoi le gazier-vidéo si prompt à mater les détails a occulté celui-là ? Étions étonné que l’arbitre ne fasse pas appel à lui justement… il nous semblait bien que ce qui est preuve aujourd’hui, était le fait du moment !!! Cliquez c'est ici.
© Le Pilier

06 février 2022

COWAN-DICKIE LA TUILE

Si l’acte involontaire n’est pas coupable, dixit Gorgias, son antithétique intention en revanche suscite interrogations, engendre critiques, jugements, voire mises au ban. Le talonneur bif Cowan-Dickie en fera les frais par sanction immédiate, abandonnant sa cohorte soumise dès lors à l’enthousiasme d’un adversaire revigoré par son improbable boulette !!! Allez hop, essai de pénalité suivi d’un jaune après avoir volontairement balancé la gonfle hors du pâtis borné. 
Ah l’empaf, au moment où les cuissots anglais, pourtant dominateurs en deuxième période, commençaient à fatiguer. Car quoi, il était très facile de laisser l’adversaire sauter, s’emparer probable du cuir, et de le planter ferme dès ses zarpions au sol. Il ne risquait rien, il était là, bien placé, tout près, l’avait qu’à le cueillir comme une fleur. 
On se plaît à dire couramment que Mens Agitat Molem, l’esprit meut la masse si voulez… quand c’est le contraire, l’homme ressemble au talon Cowan-Dickie. Et lorsqu’un talon panique c’est bien connu, il s’embrouille les pinceaux… disons s’invalide le bourrichon et provoque une boulette, un canular, une grôsseu faute. Arg !!! 

Ceci étant dit, il n’est pas LE responsable de la défaite anglaise. N’ont pas été brillants les Bifs… même si dominateurs n’ont rien produit d’excitant. Aucune inspiration, jeu stéréotypé à l’image des tatanes de Ben Youngs qui nous emboucanent sévère. Le jeune et prometteur Marcus Smith, en revanche plante un bel essai après une course parfaite, et tous les points de son équipe. Nous plait ce gamin. Fougueux, matois... intempestif... à voir comment il va s'intégrer dans la mécanique par trop rigide des rosbifs. Remplacé on ne sait pourquoi par le falot Georges Ford… bien vu Eddie Jones, choix tac tic… judicieux !!! C’est because on pensait, aurait-il dit, that Georges will apporterait mucho things and changements at this end de la partida !!! Enfin qqchose comac !!! 
Bref… anyway… tartine de moutarde et pudding cognitif !!! 
Les valeureux Scots l’emportent donc à l’arrache 20-17... ça fait plaisir à tout le monde… mais quand leur demi de mêlée, à 2 minute de la fin du match, tatane et restitue la gonfle aux bifs, au lieu de jouer la relance, on se dit que ce rugby là ne nous inspire aucun enthousiasme. 
Donc question plaisir nous concernant, à la vue des joutes du week-end, comme l’interrogions lors de la dernière bafouille, macash, nothing de nib... hors le suspens… avec les kilts. Les irlandais battent des gallois exsangues 29-7… ok ... les français les italiens : c’est bien ! 
Vivement demain !!! Arg ! © Le Pilier

02 février 2022

ANNONCIATION 2022

Si le désir engendre la pensée... le plaisir engendre la santé !!! 
Sur le papier, le tournoi semble, aux dires de certains, des plus excitants. On entend urbi et orbi que le Blou est favori… que l’Irich aussi… que les Bifs ont un cheptel du tonnerre de Couine avec des pépites plein la couronne… que le Gallois, dernier vainqueur, a les moyens de rééditer son exploit, étant passé à deux poils de croupion du grand slam last year… et que le Scott peut faire office d’éteignoir des plus grandes ambitions, s’il lui vient l’envie de briser la transcendantale poétique des annonciations !!! Oups ! 
Du papier au terrain il est un futur incertain… dernier signifiant qui lui tient toujours ses promesses !!! Les joutes de samedi... Irlande vs Pays de Galles... Écosse vs Angleterre... donneront le ton. Alors bleu blanc ou rouge ? Les trois mon colon !!! Vu le réchauffement général le Vert serait bien avisé d’emporter la palme. Alors va pour le plaisir… partant la santé ? © Le Pilier


31 janvier 2022

CARPIAGNE : LES BLEUS EN MANOEUVRES

Nous z'y voilà ! Dernière semaine de préparation avant les joutes hivernales du tournoi des cinq nations… pardon six !!! Les zitaliens n’auraient jamais dû franchir le Rubicon et plomber cette compétition. Vingt ans qu’on le tartine, vingt ans d’ennui… faut les virer… cinq matchs en moins c’est bon pour les abattis. Si l’on veut rivaliser avec l’hémisud, le vaincre régulièrement, changer de niveau… ne pas se satisfaire d’une victoire tous les dix ans… on se doit de posséder un tournoi digne de l’enjeu. Possèdent suffisamment de cuillères de bois les pizzaïolos pourront s’activer en cuisine, mijoter repas de Lucullus et autres culinaritées savoureuses pour ne pas lorgner chez leurs voisins, plus aptes aux bastons rigoureuses, à la discipline, au respect de l’adversaire en le gratifiant d’une opposition digne de ce nom !!! 
Bref… si l’on veut que le Pilier progresse, abandonne ses répétitions incessantes, renouvelle lui aussi la teneur de ses bafouilles, on oublie Rome, on stay at home avec nos quatre nations fondatrices !!!
Pour s’échauffer avec un sparring-partner hors compète, le camp militaire de Carpiagne est parfaitement adapté… une légion comac pourra largement figurer opposition !!! Arf !!! 
Jadis votre serviteur y fît ses classes… 11ème régiment de cuirassiers, nom de Diou... connaît bien ce coin de verdure !!! Nos kakis tout frais carambolaient leur barda dans l’azur estival... étions de la huit... les zintellos qu'y crachait le Maréchaogui… vais vous sortir les doigts du croupion vermines… fiottes et crevures… faire de vous des impavides... tas de fumiers… allez hop, 100 pompes au p’tit dej… avant les biscuits… zallez vénérer les tricouleurs, vous l’dit moi... rejetons… fini les bouquineries d’amphi… les souris... ici c’est la fabrication du mâle accompli bande de rien… zallez baver du crachat et me sortir du boyau sur la dalle. Zou… cadence... rampage... gard'aou et soumission foutredieu !!! Ensuite faudra m’astiquer la cagna sagouins… qu’ça brille tout flamme le parquet… veux m’y reluire… m’y constater… allez ouste, au javel !!!...
Enfin la litanie romantique et roborative que les appelés d'hier connaissent bien. Autrement dit le quinze de France est entre de bonnes mains !!! Hé hé… 
Tenez, on vous livre en cadeau cette ritournelle poétique que nous entonnions en canon !!! Badaboum !!!   
© Le Pilier