13 juillet 2015

PACK DE SIX

Episode 1
Préparation à la coupe du monde 2015
Discours de la méthode 
Salve lecteurs infatigables du Super Pilier, rares gaziers qui ne craignent pas la vérité, pourfendeurs de l’obscurantisme niais obombrant nos pâtis tricolores, chausseurs de montures multi D qui apprécient le grand cuir, se moquant pas mal de cette engeance moutonnière épatée par not’championnaze et ces vagues déclarations d’intention, de motivation, ces agitations diverses pré-CDM qui ondulent sur les murs de la caverne hexagonale, prises à la lettre !!!! Car question baratin et marionnettes sommes de grands amateurs de Guignol ici. Un liseur de nous, d’amitié durable, s’est emparé de quelques titres çà et là, déclas, blabla et nous a rapporté ce florilège alors que sirotions du raisin pink et frais sous une glycine languedocienne en compagnie d’amateurs de chicores et d’un authentique adjudant participant au débat. Ce florilège déclaratif, on vous le livre tel quel, en italique rouge et gras bien sûr, avec les commentaires de la troupe.
Sommes à trois heures de l’après sieste, on attend que le soleil s’incline histoire d’entamer comme chaque jour, au vespéral moment, la pétanque NATIONALE ! 
Présentation succincte des personnages du jour. 
Bob viticulteur à la retraite active… dit Bob la lippe, un pince-sans-rire bavard et jovial comme un Escartefigue... le possédant de la cave à raisins, partant du rosé, pink pour faire Anglais ! En rajoute des couches en appelant ce moment le pink time !!! On n’y peut rien. 
L’Adjudant… avec un tel titre pas besoin de prénom. Un surnom quand même : le colon. Sinon l'Ajudant pour Bob, qui avec l'âge, renonçait petit à petit aux délicatesses de l'articulation académique pour raccourcir tout ce qui lui posait problème.  
Phil surnommé Gaston, passque Phil de fer, car il est mince comme un crayon... de fer comme Defferre... comme Gaston donc... Subtil ! Homo-numéricus s’il en est, ou Geek, son « job » et deuxième surnom… suivant l’humeur des locuteurs. Sinon Twix passqu'il n'utilise que ses deux pouces toujours calé sur son écran. Un truc de Bob.
Lucien, dit Lu, "tendre comme un biscuit" dit encore Bob dès qu'il philosophe, professeur de Sorbonne à cheval sur les principes… linguistiques. Le propriétaire de la glycine et scrutateur intransigeant de nos fautes de petites frappes… qui aime à prendre l’accent du coin pour être en phase, dit-il, avec l’authentique !!! Un drôle.
Et votre humble serviteur Le Pilier qu’on ne présente plus. 
La pétanque se jouera en doublette, Gaston le Geek est trop branque et ça énerve Bob. 
Gaston le Geek- « La Coupe du monde, elle démarre maintenant pour les Bleus »… 
Bob - Ben si elle démarre maintenant, vont plus avoir de gazoline dans trois mois…
Le Pilier - On connait les gus… 
Bob - Pardi… si on se ramasse en octobre, yaura bien une baveuse pour dire qu’on s’est trop préparé !!!! 
Lu - On en cause depuis quatre ans, quatre ans de rien, de baratin, sans jeu, rien d’intéressant, de construit, le néant en somme… ça démarre pas ? Ça continue... 
Gaston le geek - Mais cété pas commencé, t’as rien pigé, cé maintenant que tout démarre, cé "le stage commando" là… 
Le Pilier - Pour les costauds… 
Lu - Vont enfin apprendre à faire des passes alors… 
Le Pilier - C’est clair... 
Bob - Ça sert à ça le commando… 
L'adjudant - Ne vous marrez pas, ils vont même s’entraîner chez nous… avec l’armée…
Le Pilier - La grande muette au moins, elle se fatigue pas en palabres...
L'adjudant - En effet les branleuses… pour la cohésion du groupe... pour...
Le Pilier - Travailler la connivence des râbles…
Gaston le geek - Souder les croupions…
Bob - Assouplir les maillots…
Lu - Fortifier l’amicalité du troupeau...
Gaston le geek - Sainte André, la vierge protectrice des Bleus a même rajouté « Trois ans qu’on attend ça »
Lu - Hé oui, il attendait...
Le Pilier - C’était ça...
Bob - De jouer la monitrice avec sa colonie ?
L'adjudant - Pouvez rire, au programme ya du lourd : Crossfit, TUB2, wattbike...
Gaston le geek - « Le supplice barbare du XV de France » qui disent même, pas des blagues…
Bob - Alors y s’enquillent des morceaux de supplices barbares ???
Le Pilier - Avec des TUB2
Lu - Ça a l’air sérieux !!!
Bob - C'est quoi les TUB de...?
Le Pilier - C’est de l’effort dans la souffrance.
Lu - Notez que question pelote, pardon de référentiel bondissant, terme désormais consacré par l'éducation nationale, on n’en cause pas. Non… se transmettre le cuir, élaborer des tactiques audacieuses, cavaler avec la gonfle, pardon le référentiel… cé jamais au programme… mais le Wattbike si !!! Faut pas déconner...
Le Pilier - Et du Crossfit…
Gaston le geek - Vous pigez pas…
Le Pilier - Si... derrière ces nouveaux mots, ya de la sueur de peau…
Bob - Derrière les mots qui en jettent, ya des cerveaux qui pètent…
L'adjudant - Mais les danseuses, du biceps il en faut !!! Avec des tas de capteurs partout histoire d’analyser les données…
Gaston le geek - Ah oui comme les GPS connectés qu’ils ont dans les maillots pour…
Lu - Pas connectées wi-fi en tout cas... car question collectif sont pas en réseau…
Gaston le geek - Non... C’est pour les données…
Bob - Pour pas qu'ils se perdent sur le terrain ?

Gaston s'interrompt un instant, pianote avec ses pouces sur son Phone et nous lit quelques lignes en s'adressant particulièrement à Bob qui feint la déroute.Tiens c'est pour toi Bob : " Le GPS en rugby, comment ça marche ? Fixés au-dessus des deux omoplates des joueurs dans des boîtiers dont la taille correspond à la moitié d’un iPhone, des capteurs envoient vers un ordinateur des informations grâce à une petite dizaine de satellites placés en orbite et qui calculent la position et la vitesse du joueur à 30 centimètres près. Ces informations, réactualisées dans la seconde, permettent au préparateur physique, assis en tribune devant son écran, de prendre la mesure en direct de divers paramètres liés aux rugbymen: vitesse instantanée, distance totale parcourue, nombre d’accélérations, ainsi que, pour certains systèmes dont celui de la FFR, le nombre d’impacts (donnés et reçus) avec la mesure de leur intensité.'
Bob (dubitatif) - Mais ce sont des drones les gonzes...
L'adjudant - Après ils analysent les données pour les rendre plus performants...
Le Pilier - Sûr mon colon… analysons…
L'Adjudant - Ne savez-vous donc pas que cette prépa « Pourrait tout changer pour les Bleus » ?
Tous - ????????
L'adjudant - Ben oui mes cailles, ils l’ont dit, et pas qu’un peu…
Lu - Ben non puisque « tout »
L'adjudant - Voilà vous commencez à comprendre…
Le Pilier - Et oui, "tout" c’est pas rien !!!!
L'adjudant - Exactement !!! Alors vos zironiques tentatives et autres insinuations défaitistes vous les gardez pour vous !!! La techno-logique va changer toute la dynamique…

Un temps passe, ça écluse, Bob s’assoupit lentement, ça réfléchit longuement à cette dernière proposition audacieuse… seul le Pilier repart au front… un rien digressif.

Le Pilier - Et pas de lectures appropriées pour le commando mon colon ?
L'adjudant - Diantre, bien sûr que si ma couille. Pas de râble efficace sans un esprit à sa mesure… mens sana in corpore machin… comme on dit en latin. Faut des lectures aussi…
Bob (s'éveillant) - Des lectures de livres ?
Lu - Zavez de quoi ?
L'adjudant - On a ski faut…
Lu - Une Biblio…
L'adjudant - Un seul suffit !!!
Le Pilier - Mais le bon !!!
Lu - Clausewitz ? Sun tsu ? Schopen ?
Gaston le geek - Pif ?
L'adjudant - Encore votre esprit gouailleur ma piétaille… vous persiflez salopiauds…
Le Pilier - Que nenni mon gradé, on tate… on cherche… on avoue ne pas savoir…
L'adjudant - Pas étonnant les intellos, vous ignorez qu’un seul livret bien fait contient toutes les encyclopédies éclairées ?

Tous à quia devant une telle envolée, ça forçait le respect. L'assistance hilare in petto, sous la chaleur dialectique du colon, s'illuminait la face, verres en pognes... les coudes en pleine ascension.

Le Pilier - Ben sommes tous un peu dans l’noir là… éclairez, éclairez mon colon... de quelle merveille vous causez ? Quel est ce best-seller que vous cachez dans vos cantines ?
L'adjudant - Il dit tout, explique tout, propose tout… une vraie synthèse ce bijou… la crise, tout est décrit avec de vraies solutions pour se sortir du puits et revenir à la lumière.

Et là, d’une voix tempérée, découpant bien l’espace estival de syllabes articulées, notre gradé enthousiaste nous dévoila le titre en sortant de la poche intérieur de son kaki le super ouvrage qu'il nous balança sous les yeux, en plein sur la table, au milieu des cadavres. Il s’alluma lentement, martial, un cigare en boite, en nous scrutant d’un œil satisfait, tira une large bouffée, nous laissant découvrir pantois ce chef d’œuvre inconnu de nous… qui sonnait déjà comme un nom de victoire. Arf !!! A suivre.
© Le Pilier