14 août 2014

RUGBY CHAMPIONSHIP 2014

Les tri Nations du Pilier
Oyez oyez les ventricules adipeux de l’estivale errance… balanceurs de hamacs, bronzeurs de couenne au sable des mers liquides à méduses urticantes, suceurs de pastaga à l’heure des pétanques… mateurs de gisquettes au bain, croqueurs de poulettes au grain… l’heure de la reprise a sonné !!! A tous les amateurs de vraies castagnes le Pilier annonce son retour au pré, dès samedi plein midi, pour le tournoi des Tri nations, qui ne porte certes plus ce nom, mais qui reste pour nous le summum des confrontations ovales… et puis au temps des interactifs échanges, on peut choisir son propre tournoi sans demander l’aval des fédé !!! Première caresse annoncée Australie vs Nouvelle Zélande donc, de quoi activer notre enthousiasme et maintenir nos cassis et râble dans une forme de saison. Savez sans doute que Carter ne sera pas du pâtis. Le bijou NZ s’est en effet blessé à la cheville lors de la finale du super XV... éloigné de la pelouse durant, minimum, la moitié du tournoi. Woodcok et ses 33 piges, pilar aux 110 bastons internationales bien pesées, opéré de l’épaule il y a peu, manquera toute la fin d’année… bref ya d’la casse de même que des absences notoires du côté Aussies. La charnière emblématique Genia-Cooper n’est plus d’actu. Blessés tous les deux ! Le génial arrière All Black Dagg non plus n'est pas de la partie. Reste que l’affiche est superbe et les équipes bien pourvues. Ci-dessous les cuissots ! © Le Pilier 
La team Australienne: Folau ; McCabe, Ashley-Cooper, Toomua, Horne ; (o) Beale, (m) White ; Hooper (cap), Palu, Fardy ; Simmons, Carter ; Kepu, Charles, Slipper. 
La banquette : Hanson, Cowan, Alexander, Skelton, McCalman, Higginbotham, Phipps, Foley, Kuridrani 

La team All Black: B. Smith ; Jane, C. Smith, Nonu, Savea ; (o) Cruden, (m) A. Smith ; McCaw, Read, Kaino ; Whitelock, Retallick ; O. Franks, Coles, Crockett. 
La banquette: Mealamu, B. Franks, Moody, Luatua, Cane, Perenara, Barrett, Fekitoa

30 juillet 2014

DAN CARTER SUPER-HÉROS...

des moutards !!!
L’homme possède un Dieu ou une idole, écrivait jadis l’anthropo-philo Max… y’en a même des qui ont les deux… et quand on est lardon on confond bien souvent l’un et l’autre. Pour preuve une anecdote saisie alors que bavassions sur l’effectivité transitive, ou pas, des relations électives à l’intérieur d’un corpus amical à des fins logistiques… hips… à l’ombre de quelque ycelle étalée bien légère dans un jardin de grande cité. Un essaim de morpions près de nous se disputait une gonfle après s’être respectivement affublés du nom de leurs super-héros. « Moi je suis Carter » insista l’un d’entre eux, non sans avoir bataillé ferme pour faire respecter son choix, puisqu’un autre minus le lui infirma par un tonique et immédiat retour « c’est pas toi, c’est moi » !!! « Mais moi c’est mon Dieu ! » argumenta le premier comme une évidence péremptoire contre laquelle on ne peut rien. Un Dieu dans ce genre d’église au gazon des partages, justement, ça ne se partage pas ! Arf ! Et puis deux Carter sur un terrain c’est pas dans l’ordre naturel de la cosmogonie ovale ! Après moult bla, finasseries naïves plus savoureuses qu’un sucre d’orge aux vitamines de l’enfance pétillante, un accord fut enfin trouvé non sans occasionner la moue du premier choisissant. Une mi-temps chacun pour porter le costard de l’idole. La suite, on ne la connait pas… sinon que le match se déroula comme il se doit dans les cris joyeusement volatiles, disputes permanentes d’arbitrage, heurts gentiment sauvages… et quelques déchirures de tissus prétendument neufs, occasionnant de vagues pleurs, aussitôt desséchés par l’emprise du jeu
Le Dieu des pâtis moutards sus nommé doit avoir plus qu’un regard bienveillant sur ces drôles de disciples, et sacrément se poiler de voir autant de ferveur hallucinée. Revient en forme du reste le centre Dan, puisque c’est le poste qu’il occupe pour le moment après quelques mois sabbatiques. Gageons qu’il fasse encore rêver ces chérubins en herbe tendre, comme ravisse les amateurs ce week-end de ses « divines », pour le coup, figures de style. Arf ! © Le Pilier

29 juillet 2014

FINALE SUPER XV 2014

Toujours aux gazons !
Faudrait pas croire que le héros du lieu, frappé d’on ne sait quelle aboulie, aurait gentiment rangé ses bibelots pour ne se consacrer qu’à la méditation, loin des luzernes odorantes, et que le drôle, devenu las de tout, ne daigne même plus faire signe d’existence, jouant les cénobites habités de révélations outre-cosmiques, refusant même catégorique de partager ses altitudes avec ses lecteurs interrogatifs. Y croire c’est ne pas savoir ! Du tout !!! En matière de lévitation, bien qu’aussi léger qu’un Zeppelin, sommes, question pénétration, toujours aussi droit qu’un piston !!! Histoire transmission aussi généreux qu’un Juan noble Don !!! Arf !!! Abandonner aux mauvaises herbes les jardins gazonnés qui souffrent de l’été, nous ? Jamais ! Même sous le soleil ardent de Juillet ça besogne ferme… jamais une chandelle éteinte avant la fin de la partie… jamais un corps-de-garde qui ne soit satisfait de la relève… jamais un gazon qui ne soit arrosé de nos altruistes… générosités !!! Hé hé !!! Bref sommes bien là... moins bavard à peine, plus vaillant en scène !
Preuve en est, nous nous sommes aisément qualifié pour la finale du super XV bitouine les Waratahs d’Hooper & les Crusaders du père Carter… En excellente compagnie donc, avons parfait nos cuissots, travaillé la puissance du râble, élaboré des positions savantes, afin, en guise de préparation aux grandes séries d’Août, de tenir notre rang zénithal comme se doit le signifiant Pilier... tel qu’en lui-même, gaillard au grattage, comme au fourrage ! Donc toujours tête au ruck, et cette finale de samedi qui s’annonce nous verra en pleine bourre, curieux, attentif, enthousiaste, vu la teneur de l’affiche. Allons z’enfants des grands pâtis, retrouvons-nous sous le ciel d’hémisud pendant qu’en hexagonie... se passe, comme d’habitude, toujours rien ! Sinon du bla ! Arg ! © Le Pilier

23 juin 2014

AUSTRALIE VS FRANCE... ROUSTES EN STOCK

Rassurés... Sommes tout simplement Rassurés !!!! Sainte André veut se poser les VRAIES QUESTIONS (super sic)... Bravo !!! En septembre on pourra rivaliser sans problème (re-sic) Cool !!! La CDM est à portée de paluches "j'y crois ferme" (sic tout neuf) Impec !!! Ben puisque notre Sainte machin national veut se poser les VRAIES questions, avant même qu'il esquisse un semblant de rien de flanby coutumier...  on l'encourage, le soutient en lui proposant de VRAIES RÉPONSES !!! Après la dernière dérouste, il serait temps de prendre des mesures en adéquation avec les faits !!!
Primo, exil définitif... carcasses, carafes, bonnets, baluchons, pantoufles dans un pays lointain, à des kilomètres de nos pâtis... Zou Cayenne si faut, un cruchon, un croûton, une longue méditation pour Lagisquette et PSA autrement dit, démission immédiate... mise au ban... delete... radiation, rejet, rebut, annulation des tronches !!! On se sentirait déjà mieux... on y verrait plus clair. Notez qu'on dissocie Bru de cet ostracisme impératif. Avons eu l'occasion d'entendre une palabre critique et juste du gazier, sans baveuse de bois, qui reprenait en substance tous les arguments lisibles en ce blog éveillé. Bon, en même temps un ménage complet ne ferait pas de mal à notre maison tricolore ! Nos pâtis sont recouverts de pissenlits... que l'on déguste visiblement par la racine avec délectation. Une chose à dire, puisque proposons de vraies réponses, nos cocottes certes sont lessivées... mais plus encore délavées !!! Les Australiens vainqueurs des trois joutes se sont littéralement amusés lors de la dernière face à ce gruyère défensif !!!
Pour faire simple, ne sont vraiment pas bons les Bleus. Techniquement,
collectivement,
individuellement,
voire cognitivement sont bien inférieurs aux grandes nations du cuir. Notre place de septième à l'IRB en témoigne... la dégringolade n'est peut-être pas terminée. Pour pallier ce risque on se concocte donc une tournée d'automne aux petits oignons. Fidji, Argentine, Australie... pourquoi pas Namibie, Pérou, Belgique... histoire de ne pas jouter les gros mastards, de remporter minimum deux victoires, et se faire accroire que le bilan sera positif. Pas de Blacks, ni de Boks au programme. On connaît la musique. Comme cette partition que l'on répète à chaque tournée en tapant des pénalités même dominés, pour marquer trois petits points, sans jamais chercher à profiter de l'aubaine pour apprendre, mettre en place un système de jeu autre, insuffler de l'audace dans les rangs. Jamais rien de tel !!!
JAMAIS !!! Sommes les seuls à agir de la sorte. Les Bifs, les Gallois ont un tout autre comportement et malgré la dernière claque pour les premiers contre les Blacks, et la défaite in extremis des seconds contre les Boks, ils progressent quoi qu'on en dise. On en causera later... à suivre donc. © Le Pilier

20 juin 2014

L'IVRESSE & LE BON GRAIN

Ben voilà... cool... les Bleus se frictionnent à 7h croissante... au beurre, pour les endormis, les naïfs, les peu du canari. Les pionceurs méritants eux, fermes détacheurs de coupons, titilleurs patentés de boulingrins... reluiseurs de castors au coup de râble assuré... les ceuss donc qui tiennent toujours promesses aux concélébrations du grand Dunlopillo estival, puisque l'été déboule plein sun, n'auront probablement pas le loisir de dessiller autre chose que les paupières... de l'amoooour !!! Arf !!! Faudrait donc plus qu'une victoire pour nous faire sursauter, plus qu'une percée pour nous faire décoller, plus qu'une simple revanche à 30 points d'écart pour nous réconcilier avec nos cocottes, trop en vacances chez les marsupiaux. En somme faudra se lever tôt pour délaisser l'ivresse et le bon grain et espérer du mieux sur le terrain !!! On se matera donc les Blacks et voilà tout. 9h30 AM pour les solides pleins de vigueurs, sachant que les Bifs ont replacé Tuilagi au centre, enfin,, reconfiguré la charnière du premier test où l'ouverture Freddie Burns nous a laissé entrevoir des qualités autres que son concurrent Farrell... Cipriani est remplaçant... à suivre idem. 
Côté Blacks, génial Conrad s'est hélas brisé le pouce en faisant de l'auto stop sur un poids lourd... de conséquences... remplacé par Malakai Fekitoa. Si la composition des équipes vous intéresse, cliquez sur ce lien qui dévoile tout. © Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.