27 mars 2015

L'ŒIL DE MATT

Le tournant du match
24 min 46 secondes : L'Angleterre est menée 15 à 7 et l'équipe de France, depuis plus de 9 min, imprime son tempo, dicte son jeu. Plisson est en forme, en face, Ford, l'ouverture prometteuse britannique, commence à paniquer un peu. On défend moins bien côté anglais. Les plaquages sont moins appuyés, le placement pataud, bref, l'Angleterre commence à piquer du nez. Seul, Chris Robshaw, le Mc Caw du nord est partout, court, parle, plaque, passe... mais l'Angleterre n'y est plus. En fait, Robshaw n'est pas tout seul. 

24.47 : Parfaitement aligné avec le dernier pied anglais, Courtney lawes, 2ème ligne d'une vitalité et d'une lucidité époustouflantes est dans les startings blocks. 

24.48 : Tillous Borde éjecte le ballon de la mêlée, cependant que Lawes se lance, tout en puissance et en vélocité. La cible est désignée : jules Plisson, ce 10 aux airs de gamin qui mène ses troupes avec panache. Le voilà qui réceptionne le ballon, arme rapidement sa passe.Pendant cette fraction de secondes, il n'a pas vu l'ombre blanche et noire qui fond sur lui. La gonfle s'envole, mais il est déjà trop tard. 118 kg de muscles explosent notre courageux 10, qui se relèvera quelques seconds plus tard. Grand Guerrier. 

La vidéo montre ce que l'on savait déjà : le "tackle" est splendide, dans les règles, parfaitement dosé. Imitant ce superbe géant métissé qui déplie sa carcasse et souffle un peu, les Anglais redressent la tête. Hormis Huget qui la ramène un peu trop, les yeux français se voilent un brin. On sent la peur. au moins un coup de froid. Le 5 blanc a marqué les 15 bleus. Le match est perdu à cet instant. © Matt
La peur que Matt évoque était bien réelle en ce qui nous concerne. Quand on a vu au ralenti la torsion du cou de l’ouverture on a réellement flippé… même si le tampon est réglo, très appuyé certes, (du reste il n’a pas été sanctionné ni par l’arbitre vidéo, ni par l’impeccable M.Owens), il n’empêche qu’il y a des moments où malgré notre plaisir au tackle bien ferme, sommes plutôt inquiet pour la santé des gaziers. Un "grand guerrier" sans doute... mais tout s’est fort heureusement bien terminé et c’est une chance ! ©  Le Pilier 

26 mars 2015

LE PILIER VS J.JACK.B

Les précisions et commentaires d’un gazier lecteur du Pilier relatifs à la précédente bafouille. J.Jack.B de son nom de pâtis, un gazier qui connait le green, s’enthousiasme un peu fort sur Ford quand on préfère Cipriani et qui n’a pas la même vision que le Pilier sur les bagatelles organisationnelles du Top. Une manière d’affirmer la teneur isonomique de notre terrain, même s’il est vrai que le Pilier n’encourage pas aux commentaires directement sur son Blog. Si l’isonomie est en substance l’égalité des droits, chaque entité peu donc balancer sa vision des choses histoire de proposer d’autres points de vue. Seuls les saveurs (ceuss qui savent donc) ont cependant la possibilité de débouler sur nos pâtis et postuler à la vertueuse ouverture grecque, certes un rien dévoyée par le maître du lieu, puisque sommes favorable à l’égalité dans la mesure où l’on respecte les catégories. Arf !!! De quoi secouer le père Clisthène qui voulait réduire, voire annihiler l'emprise de l’aristocratique engeance !!! En matière de cuir point d’idem, 
ya les costauds 
et les rigolos !!! Oups !!! © Le Pilier
- Oui c’était un bon match samedi, facilité quand même par une belle opération portes ouvertes en défense, et des deux côtés. 

- Bourrins les Irlandais ? Certainement, mais les Gallois sont encore pires. Y a que les Anglais pour bien jouer en ce moment par ici. Et ils ont une vraie pépite en 10, le bougre n’a que 21 ans et je parie qu’on en parlera comme de Carter. Calme, lucide, pointu. 

- Un top 12 qui nous amènerait à ressembler au Super Rugby ? Je crois que ce serait encore pire. La vraie différence entre le SR et le Top 14 c’est qu’il n’y a pas de montée et de descente en SR, donc les gus jouent sans pression (au moins jusqu’aux play-off). Et comme ils sont meilleurs que les joueurs d’ici… On pourrait même envisager un top 16, avec une seule descente et pas de play-off. Le champion devrait être le premier du championnat à la régulière, point-barre. Pas de doublons, pas d’impasses, pas de matches lâchés même à l’extérieur, changement complet de mentalité. Qu’est-ce que c‘est que cette habitude déplorable qui consiste à ne jamais envisager de jouer à l’extérieur comme chez-soi ? © J.Jack.B

24 mars 2015

SUPER DÉFAITE

Qu’une bafouille de rien du tout, désabusée, puisse avoir quelque effet sur la dynamique des pâtis du coin nord, propulserait l’aporétique engeance en première ligne pour débouter l’audacieux qui répondrait gaillardement prédicatif par l’affirmative !!!! Hips !!! Même l’impétueux Pilier, nanti d’une force persuasive hors norme, préfère en juste mesure déclarer que son dernier titre « Boutons l’ennui hors de France » n’est pas la cause unique de l'événement surprenant constaté sur le green de Twickenham le week-end dernier !!! Non !!! Le Pilier n’est pas le magicien Merlin… le Pilier n’y est p’têt’ même pour rien !!! Arf !!! 
Sinon, unanimité en effet pour ce moment contre l’Angleterre qui faisait dire à notre Castaignède national sur Bibici en traduit; « Très longtemps qu’on n'avait pas vu ça » et de préciser « qu’on se croirait en super rugby » !!! On comprend l’enthousiasme que nous partagions à ce moment précis… sauf qu’en super rugby c’est quasi tous les week-ends qu’on savoure une flopée d’essais bien menés. Alors, que dire de plus ? Pas encore du super rugby, mais juste une Super défaite !!!! Arf !!! On retiendra, parmi d'autres choses, ce geste de Guirado qui transmet la gonfle à Mermoz avant de s’écraser au sol, pour un try imparable ! Simple, quasi banal, mais du jamais vu chez nous !!! D’autres moments nous ont plu, de part et d’autre du mitan pâtis. Même si au final on se prend plus de 50 pions dans la valise nos cocottes, bien boostées par des Anglais remarquables, se sont remuées enfin le croupion pour nous offrir un moment de rugby somme toute bien agréable ! 55-35… score sans appel. On doit même avouer, quite à déchaîner les foudres des cocardiers, qu’en fin de rencontre on souhaitait que les Bifs remportassent le tournoi, ayant proposé bien plus de jeu que les Irlandais. Trop de rucks chez ces derniers, plus une seule ouverture dans les cinq mètres de l’en-but adverse, un rugby certes efficace mais cadenassé, trop fermé… sans génialité… pesant, bourrin, fretin… pas not’ kif en somme !!! Un gazier nous a même fait part de 33 phases successives de bourrinages dans les 22 adverses lors d'une précédente rencontre contre les Bifs ou Gallois, on se souvient pas, sans marquer le moindre essai... sans transmettre le moindre cuir aux trois quarts !!! Affreux !!!
Bref, perdre avec la manière à Twickenham est un exploit... vu la morosité du quotidien terrain !!! Les Bifs méritaient leur victoire voire celle du tournoi, comme les Bleus méritaient... cette belle défaite !!! Les tricolores terminent à la quatrième place, autrement dit, sans vouloir porter atteinte aux Scots et pizzaïolos qui ne servent qu’à augmenter le goal-average des dominants, derniers des nations qui comptent en hémisnord… partant sommes septième à l’IRB… encore derniers, pas de quoi sauter au paf ! Le problème c’est qu’avec ce match un rien roboratif, PSA va se maintenir à la tête meurtrie de notre team nationale !!! On devrait le virer, histoire de prolonger cette petite dynamique… mais le futuriste Pilier, comme susdit, n’a que peu d’influence sur les us coutumiers de notre hexagonie, sur les tronches obtuses, sinon quand même, cette proposition récente de Bernard Laporte qui préconise un TOP à 12 équipes, comme le suggérait il y a des lustres votre noblissime serviteur, engendrant même les critiques de certains amateurs. Les grands lecteurs de nos bafouilles doivent s’amuser de constater que tout ce que nous annoncions sur ce Blog majeur, petit à petit, ruck après ruck, est récupéré par les borgnes d’hier, les pusillanimes, les roupilleurs de basse cognition, alors qu’il suffisait de nous propulser à la tête des troupes au début du siècle naissant et hop, on était au niveau des plus grands !!! Arf !!! © Le Pilier

02 mars 2015

BOUTONS L'ENNUI HORS DE FRANCE

Les conditions sont favorables pour se remuer le croupion, balancer définitif Sainte André et Lagisquette dans une cantine à cadenas clos, envoyer la malle à Sainte Hélène… zou !!! Virer ces zempafs ne résoudra pas tout, certes et loin de là. Les Bleus n’ont même pas le niveau minimum pour assurer un vrai spectacle. Pas une seule prestation depuis des lustres n’a pu nous refiler quelque espérance de mieux, sinon d’erratiques actions, éparses, une petite course par-ci, un crochet par-là, mais jamais un match complet, total, 80 minutes exaltantes depuis mathusalem et calendes grecques !!! Hips !!! Et puis changer de coach c’est bien beau, mais qui mettre à la place ??? Remplacer pine de Sainte godasse, par Nitouche le bromure à glandu, bonjour l’éros !!! Sachant que le successeur, eu égard à nos mentalités macérant dans le formol de nos us coutumiers, sera issu du Top branlette, (le plus grand championnat de l’univers entier selon les bavasseurs de flan et autres siroteurs de pastaga), cela n’a pas de quoi susciter chez nous un fétu même d’espoir ténu !!! Oups !!! Car c’est bien le Top foireux qui oriente ce rugby de sous calibre. On ne voit personne en France à la mesure du défit !!! Alors ? Que faire et qui rameuter ?
Utopisons !!! On appelle Graham Henry... Jack White... voire même et sans problème Sir Clive Woodward le rosbif… bref un étranger à la tête des Bleus, juste pour commencer, histoire de changer un rien la face des choses, de sortir enfin de l'intramuros qui nous embastille la tronche, telle une pucelle dans son donjon priant pour que la révolution ébranle ce vilain bastion afin de convoler librement avec son prince aux nimbus des grandes saveurs transcendantes, mais qui reste là bien seulette avec ses petits doigts à caresser le castor sans y prendre plaisir !!! Ach !!! Boutons l'ennui hors d'ici !!! Totalement fada ce Pilier non... ou grand novateur des pâtis, authentique chantre des lendemains solaires avide de simple bon sens  ??? © Le Pilier

01 mars 2015

TOURNOI DES PINES

Tatanes et rentre-lard  
Plus besoin de trois-quarts pour un pâté de XV saveur tournoi des pines !!! Prenez des pieds, des gros, et tracez droit, percutez, tombez, percutez, tombez… repercutez, retombez… sifflet, hop, pénalité !!! On fait venir l’arpion… un tee… trois pions… on reprend au centre pour de l’idem jusqu’à totale dégoûtation !!! Le rugby d’hémisnord est désespérant de nullitude, une débauche de percussions gavées de Captagon !!!
Les cassis ? Plus besoin !!! 
Les tactiques ? Baratin !!! 
Juste travailler l’essentiel : le biceps, le cuissot, le garde ballon, la tronche en carton. 
La passe ? Dépassée !!! 
L'évitement ? Condamné !!! 
Tous les demis de mêlée jouent exactement la même partition, prévisible, hyper lisible. Du pinceau sous tronche à deux connexions !!! On rend la gonfle à l’adversaire systématiquement. Sont interchangeables tant sont du bulbe constipés…
tant sont clonés !!! 
Rucks par centaines, tortues romaines… à 10 mètres de l’en-but, on fonce cochon à quinze gros culs !!! Pas une passe aux trois quarts, pas un semblant de transmission… à quoi bon mon Gaston ??? Toutes les teams idem… du coup la médiocrité des Bleus pourrait passer totalement inaperçue !!! Arf arf !!! Les gallois étaient nœuds… mais Bifs et Verts, Scots et pizzaïolos… quasi same… Seules différences ? Y’en a qui gagnent et d’autres qui perdent… comme nous notre temps !!! Argggg !!! © Le Pilier

27 février 2015

XV DE FRANCE DOPAGE

Enfin la preuve manifeste que la dope fait bien partie intégrante du quotidien des sportifs de haut niveau, pour ceux qui nous concernent, proposée par un gazier musclé du XV tricolore :
« Quand j’entends ce que j’entends sur le dopage dans le rugby, j’hallucine !!!! »
Voilà… c’est dit, avoué, affirmé, sans vergogne, à l’insu même de son plein gré, la pure et franche vérité !!! Arf !!!
Halluciner pour si peu, 
faut être sacrément chargé !!!!
L’histoire ne nous dit pas si une sainte auréole gravitait au-dessus de son cassis au moment de sa sortie… à sanctifier non ? Amen !!! © Le Pilier

 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.