01 septembre 2015

DAGG - JANE - CIPRIANI OUT

Pack de six (11)
Si certains amateurs du coin pleurnichent à travers les tuyaux sociaux de la non sélection de Trinh Duc, les pros du pack de six, sont un rien désappointés par l’absence de Dagg dans la sélection NZ. Argggggg !!!! D’un côté ça geint, ça rue dans les brancards, ça piétine, ça fait de grands moulinets… les pleureuses de Nice Rugby vont jusqu’à prétendre même qu’on «piétine le rugby» (sic et pas moins)… pour un peu ça en appellerait au « protocole commotion ». De l’autre côté chez les pros, du raisonné, du distant, ça juste mate froidement ces distorsions stratégiques, ce choix pour le moins troublant de la part du respectable et respecté Steve Hansen ou de l’agélaste et bif de Couine Lancaster, qui comme chacun sait a viré Cipriani du groupe. Deux poids donc, deux mesures comme en témoigne ce reportage chez les vrais pros au langage tempéré, pris sur le vif… du sujet. Arf !!! 

L’Adjudant – Foutre de foireux d'empafés... les niaiseux de frais chiés… z’ont des perles en diams, enfilent des cailloux… en sus le gonze Hansen prend trois demis de mêlée dont l’enflure de Perenara et l’autre là… ce loufdingue de Kerr-Barlow... vaut pas même une vidange de fosse à troufions… non mais pète une durite l’NZ, tétine au diesel… Cory Jane passe encore… moins en cannes qu'en 14 c'est vrai, mais Dagg viré, c'est une atrocité !!! Et l’autre Bif de Lancaster, il éjecte Cipriani… le plus beau joueur d’ouverture de la couine patrie !!! 

La troupe à quia, un rien soufflée par cette envolée subite du Colon que rien ne laissait prévoir, ne savait que répondre. Devant tant d’emphase passionnée prudence était de mise… on connaissait le solide. Le Pilier tenta bien une palabre modératrice mais le colon s’emporta de plus belle. 
L’Adjudant – Foutrecul...  va se le manger le pignouf… veut du minet Farrell, le fiston de son bras droit c’est ça ? Et ce Ford qu’a vraiment pas brillé dans la dernière chicore… on devrait rapatrier Cipriani chez nous tiens, ça leur ferait les pieds… 

Là, c’était l’apothéose en bouquet… un Bif dans notre team ? Lui qui nous astiquait les pavillons avec sa guerre de cent ans à chaque ivresse, qu’aux propositions extravagantes du Pilier de prendre Woodward comme coach des tricolores, avait sorti l’artillerie lourde de jurons et failli désosser le bougre ??? Il était clair que sa tronche subissait les effets dévastateurs d’une pétanque commando en plein zénith astral... avec Fanny à la clef. On lui proposa donc la glycine fissa, menthe à l’eau plate et fraîche… repos immédiat. Le pack prudent, repris la parole en mesurant ses effets. 

Lu – J’aime bien aussi ce Dagg, dommage en effet de ne pas le voir sur le green Anglais… 
Bob – Ouaip, on serait bien vernis d’avoir un tel gazier chez nous… 
Le Pilier – Même s’il était moins perforant ces derniers temps, somme raccord avec l’Adjudant, trois demis de mêlée dont deux peu convaincants… sachant que Bauden Barrett connait ce poste et pourrait suppléer si nécessaire… surprenant… 
L’Adjudant – Devrait revoir leurs copies les pignoufs… 
Bob – Veut économiser le père Smith, c’est clair, bien l’entourer durant les qualifs… 
Le Pilier – Pour Cipriani, sommes idem ok, vaut mieux que les deux autres, même si n’a pas eu beaucoup de temps de jeu dans la team… transpire la classe, c’est un fait… mais l’histoire n’est p’t’êt’ pas finie… 

Tout le monde c’était clair y mettait du sien pour apaiser le Colon. Le silence bienvenu subsuma le pack sous la même méditation, autrement dit, la troupe synchrone s’adonna au meilleur de ses capacités en cette heure digestive. Le farniente national, french flair spéculatif au laisser couler… le temps !!! Oups !!! © Le Pilier

25 août 2015

PACK DE SIX

Épisode 10
Concernant le premier match des Bleus contre les Bifs, la discussion n’a même pas eu lieu. La troupe lasse, blasée, même si tous reconnaissaient la limpidité des essais Anglais, ne semblait pas motivée pour dégoiser sur la rencontre ni même balancer dans l’air avachi la plus ténue des galéjades. La semaine s’écoula donc oscillante, légère, tranquille, rythmée par les stridulations lancinantes des orthoptères de saison, parfois syncopée par le tintement sec des carreaux ravageurs, quand Bob en grande forme martelait les boules adverses de ses Obut impeccables. Hips ! La deuxième rencontre ne suscita pas plus d’enthousiasme, sinon l’entrée et l’essai de Cipriani, celui de Joseph pour le Pilier… il aime bien ces deux joueurs. Tous ont apprécié la course de Huget, mais il était clair qu’on attendait la CDM. On s’amusait à peine du délire ambiant. Une victoire des Bleus et hop c’est l’ivresse des grands jours… pinacle délirant pour Michalak… mise au rebus du montpelliérain Trinh-Duc, causant moult remous dans la blogosphère et autres diffuseurs d’états d’âmes. Gaston le Geek pianotait sa tablette, rapportait déclas fraîches et diverses, histoire d’activer quelques réactions dans le groupe, car enfin, pour lui, cette polémique d’ouverture méritait qu’on s’y attarde. 
Gaston le Geek – « Le meilleur ouverture du Top, mis sur la touche »… « Trinh-Duc le mal-aimé »… « Scandale !!! »… « Ouin Ouin n’en finit pas de nous saboter l’équipe »… « y’en a marre »… « Vivement Noves »… « Raz-bol »… « Lagisquette au pilori »… ben les gars, ça ne décolère pas autour du pâtis France !!! 
L’Adjudant - C’est pas un soldat qui changera l’issue de la guerre… 
Lu – Visiblement n’est pas en odeur de sainteté… 
Bob – C’est La gisquette qui lui en veut à mort paraît-il… Train-duc aurait critiqué les superbes stratégies du staff après une défaite chez les Pumas… 
L’Adjudant – ça mérite en effet une cour martiale… contrarier les huiles, ça peut vous valoir même une exécution… 
Bob – Crime de lèse-majesté… faut ramper dans cette ambiance avant de courir… c'que dénonce parfois le Pilier...
Lu – Maintenant on nous tartine du Michalak sur notre biscotte hexagonale, ça sent la miette qui agace... dit en passant a vendangé quelques passes, pas super gaillard en défense, même si aux arpions l’est plutôt habile… 
Le Pilier – Sommes pas fan de Trinh-Duc non plus… 
Lu – Tu l’as pas vu évoluer en Top... 
Le Pilier – C’est vrai, mais en avons vu assez. Tiens, quand il se casse la patte l’année dernière… sa blessure est la conséquence directe d’une bourde monumentale dont personne n’a causé. On a vu la vidéo. Deux contre un, personne ne le gêne, essai quasi là, il s’emplâtre dans le défenseur comme un platane, ne transmet pas le cuir et se brise les bâtons !!! Erreur fatale !!! Ne peut s’en prendre qu’à lui… 
Lu – Il n’empêche qu’il est revenu au meilleur niveau… fait le bonheur du MHR paraît… 
Bob – Un bonheur sans ambition… gagne rien ce club… 
Lu – Vous non plus Bob ne regardez pas le Top… paraît kia du monde qui l'encense... 
Le Pilier – Avec des « parait » on met l’adjudant au Grévin… 
Bob – Not’ colon c’est du granit, pas d’la cire d’abeille… 
Gaston le Geek – Non, l’adju au Louvre en victoire de Samothrace, l’envergure tatouée de not’ soldat préféré en haut des escaliers… 
L’Adjudant – De quoi tu causes vermisseau… tu veux ta paluche ? 

C’était parti la gouaille. On s’astiquait de partout, ça racontait n’importe quoi, ça houspillait, provoquait, tout était visiblement bon pour fuir le sujet. L’Adjudant balança une calotte de rien du tout sur la carrure étique de Gaston qui se mit à tousser des boyaux en tombant par terre… Bob le médico du groupe lui intima d’engloutir fissa un fond de pichet pour le remettre d’aplomb… c’était la gabegie, on parlait plus rugby. 

L’Adjudant – Quand on est épais comme une bicyclette, on cherche pas le soldat… 
Gaston le Geek – Hé les bouzes, j’ai rien dit… 
L’Adjudant – Si, tu nous zobliges avec ta tablette à nous faire parler de rien… 
Gaston le Geek – Mais c’est l’actu… 
L’Adjudant – Samotraze c’est l’actu ? 
Le Pilier – Oui, l’ont rafistolée… fait sa toilette… elle est toute belle maintenant… 
L’Adjudant – Une gonzesse ? 
Lu - Une statue mon colon, une statue… figure de proue d'un rafiot grec… 2000 et plus d'histoire sur les mers antiques...
Bob - Elle avait des ailes pour faire avancer la barque...
Lu - Et deux beaux rotoplots...

Le Pilier sentit bien que le Colon était à la peine, vu les sourires à peine masqué de Gaston, Bob et Lu qui savouraient l'occase de le mener en bateau. Il changea donc immédiat la conversation histoire de lui refiler la barre.

Le Pilier – A propos mon galon, pourquoi vot’ cabot s’appelle Lampion
L'Adjudant - Parce qu'il éclaire la grande histoire... la vraie !!!

Desserrant la ceinture, l’air matois retrouvé, l’Adju profita de la question du Pilier pour décompresser, prendre sa revanche culturelle après ce revers historique. Arf !!! Il était fan de Napo, ou plutôt non, de son armée pour être précis, et « lampion » était le nom que les grognards donnaient au galurin de l’empereur. Vu la dégaine du clébard, ces feuilles de salades chiffonnées, ces pattes courtaudes, sa tache autour de l’œil qui lui donnait un air de pirate, et vu le temps qu’il passait à roupiller sous la table dans la poussière en attendant sa gamelle, on se doutait bien qu'il ne s'agissait pas d'une admiration de borgne pour le corse de St Hélène. Affubler son clebs d’un nom de bicorne empire, c'était tout l'esprit du kaki. En même temps Lampion c’était beau… et pas commun, comme notre Adjudant éclairé, caressant son paillasson poussiéreux avec affection !!! © Le Pilier

16 août 2015

ALL BLACKS - WALLABIES 41-13

Bledisloe Black. Pack de six (9)
Lu – Quel beau match !!! Comme prévu les All Blacks nous ont régalés. 
Le Pilier – Ouaip… et s’ils ne font pas rentrer cet empaf de demi de mêlée tatoué jusqu’aux synapses, les Wallabies ne plantent aucun essai… du 41-06 et voilà tout !!! 
Lu – En effet… la semaine dernière n’avions pas compris le choix du coach non plus… il vire Smith et le remplace pas cet énergumène… il restait trois minutes… on se demande quel est l’intérêt de sortir un joueur trois minutes avant la fin ? 
Le Pilier – Et le gonze sur une mêlée importante dans les 22 adverses, fait un en-avant tout seul alors que les Blacks étaient en phase de domination. Pas ça qui aurait changé l’issue du match, yavait trop de point d’écart, mais un essai était possible… 
Lu – Là, il envoie la balle n’importe où, alors que l’attaque était lancée… 
Le Pilier – Avec en sus un Folau derrière qui récupère impérial tout ce qui flotte en l’air… 
Lu – Pas foto… interception, essai. 
Le Pilier – C’est le genre de foireux, qui a surement ses petites qualités, mais qui vous inverse en un rien de temps la donne, brise l’harmonie du groupe. On avait déjà causé de cette engeance-là. 
Lu – On se souvient… 
Le Pilier – Ya des gonzes comac… des couffeurs qu’ont pas la carrure All Blacks… ça se voit immédiat. Perenara, faut le virer fissa… 
Lu – N’ont personne de mieux à la mêlée derrière Smith… 
Le Pilier – Pas faux Lu… alors vaut mieux le garder jusqu’à la fin de la rencontre… même s’il baisse un brin de régime…
Lu – Ce Dane Coles en revanche est épatant. 
Le Pilier – Quel gazier… sait tout faire, plaquer serré, cavaler léger, transmettre comme un trois-quart… lancer en touche impec, grattage en mêlée fermée comme un vrai talon… 
Lu – Une course d’ailier son essai, royalement servi par Carter… de mieux en mieux l’ouverture…
Le Pilier – Rien à dire, faut mater tant c’est beau. Good news pour Carter. On avait causé de Coles dès ses premiers pas en noir… époustouflantes ses courses… ses passes… sa vista… un sacré plaqueur, aux chevilles en sus, on adore… Mealamu peut se reposer tranquille, débarquer en fin de rencontre, c’est parfait… 
Lu – Comparer au nôtre talon… du Achille zélé d’un côté, de la savate éventée de l'autre… 
Le Pilier – Arf… la distance est incomparable et peut syncrétiser le niveau général… Voyez ce que peut faire un talon chez les Blacks… pas un seul de chez nous n’en est capable… bref... du coup conservent la Bledisloe cup les Blacks...
Lu - Faudrait causer d’ailleurs de nos globules rouges, qui pour le coup portent bien leur nom… 
Le Pilier – Ok, on attend que la troupe soit au complet… 

Bob rentrait à peine de la vigne, un tour dominical de sa propriété qu’il ne manquait jamais… sa « messe » comme il disait. Arpentait ses vignes avec passion, matait partout, scrutait si un parasite de foireuse cicadelle, pompeuse de ceps, ne s’établissait pas dans le fief. Goûtatait avec délice ses raisins de table (pieds qu’il était seul à connaître parmi ses vignes) et ramenait des grappes somptueuses à la troupe enthousiaste avec cette incommensurable générosité simple : faire plaisir à son entourage. Gaston le Geek récupérait sur sa tablette les commentaires divers piqués sur des sites ayant pignon sur toile. L’Adjudant finissait son footing en nage et kaki avec son cabot Lampion. Pourquoi l’avait-il nommé ainsi ? On en profitera pour lui poser la question.
A suivre.© Le Pilier

11 août 2015

AUSTRALIA VS NEW ZELAND 27-19

Pack de six (8)
Une porcif de calandos, un noir, poupousse caoua, spéculations molles, c’est l’heure digestive. La troupe étalée sur des transats prépare activement le week-end. De belles bastons à venir comme All Blacks vs Australie sinon Argentine vs Springboks. Pour l’Europe, chacun fait fait fait c’qui lui plait plait plait… pas sûr que notre « pack de six » jette un œil sur les globules Bleus joutant les Bifs. En même temps, se poiler est institutionnel ici, alors un brin de cinoche à Twickenham pourrait motiver un revirement après des effets d’annonce pourtant définitifs. Zavez compris les Bleus ne font plus recette, seul le super rugby excite vraiment la confrérie. On ne va pas leur reprocher d’avoir bon goût. Les voici donc en discussion assoupie autour du dernier match des Blacks, les abattis flaccides, l’œil mi-clos... la volonté lâche... au fond de l'estomac !!! 
Lu – C’est parti… les Blacks perdent un match, la clique de pisse-copies s’étale « Les AB ne sont pas invincibles » 
Le Pilier – Rectif, les Blacks ne perdent jamais… au pire ils ne gagnent pas !!! 
L’Adjudant – Raccord avec le Pilier… mais les Aussies ont livré un belle et grande bataille… c’était beau 
Bob – On sentait les Néo-Zélandais moins incisifs quand même… n’ont pas tout donné… 
Le Pilier – Possible… 
Gaston le Geek – « Les Australiens favoris de la CDM » qu’ils disent. 
Lu – Ben voyons… une rencontre gagnée contre les NZ et sont les champions de la planète 
Le Pilier – C’est l’effet Black ça… ça s’enthousiasme comme pas permis… bon en même temps depuis ce temps infini où tous les terrains se font labourer à répétition… une victoire et hop ça déborde de partout… on peut le comprendre… en prennent pour des années les gonzes à ressasser l’exploit… 
Lu – Le débordement des faibles… 
Le Pilier – On devrait les payer les Blacks pour la joie qu’ils procurent… 
Bob – Plutôt bienvenue cette victoire Australienne… ça change un peu des grand festins… faut s’avoir jeûner pour apprécier les belles tables… 
Le Pilier – Tout juste Auguste… une petite défaite des champions du monde avant la Webb, ça redonne de l’espoir à tous les pâtis…

La troupe visiblement pensait comme un seul. Certes l’Adjudant trouva Mc Caw moins tonique… Bob Carter moins galactique (sic), mais au final tout le monde attendait la suite. Pas le genre de gaziers à se déstabiliser pour 80 minutes. On en saura un peu plus le weekend prochain sachant qu’il s’agit d’un match « amical » et que ne pas se blesser avant la CDM figure dans l’équation. Lu précisa que ce diable d’Ashley Cooper était vraiment épatant, que le retour de Pocock insufflait une dynamique nouvelle… bref ce mieux général des kangourous augurait d’un rééquilibrage des forces du grand sud apprécié de tous ? © Le Pilier

09 août 2015

SOUTH AFRICA VS ARGENTINA 25-37

"Que la calou soit un argument massue pour que l’énergumène bravache qui s’étale sur ce blog acidulé s’empare du fait et justifie son manque de groin, n’étonnera personne !!! Bravo Pilier comme ta clique d’intellos pour votre flair concernant le match Afrique du sud vs Argentine, exprimé dans ton avant dernière bafouille ; « Les Pumas vont le sentir passer… » Dixit ton p’tit Lu de Sorbonne en miettes… ainsi que ta superbe vision « Vont leur apprendre la milonga les Buffles… » Sic authentic, comme tu aimes à le dire. Tu devrais sortir ta truffe du fumier comme te plonger dans tes fiches quand tu causes de records. Mc Caw fêtait non pas sa 140ème sélection, mais 141ème, égalant le génial O’Driscoll dont tu n’as même pas causé !!! Pour frimer zêtes au top, pour la précision faites un flop !!! Bien à vous les amateurs et bonne bourre !!!! " 
Argggggg !!! Ci-joint donc cette délicate attention saisie dans notre boite à châtaignes. Un gonze inconnu du bataillon, visiblement lecteur du Blog, si on en juge le style connu d’ici, raillant nos envolées estivales, nos imprévisions, notre manque impardonnable de rigueur !!! Pourrait faire partie de la troupe tant l’excité correspond au profil du "pack de six"dont vous connaissez maintenant les entités (sinon cf épisode 1 en bas de Blog). On se doit de répondre à cette canaille sémillante, voire de lui donner raison eu égard au ton percutant, à la franchise roborative appréciés des amateurs de cuir, comme à la pertinence de son propos. 
Ok ma caille, le Pilier fait son mea maxima culpa… quelle erreur, quelle gaffe, quelle bourde insupportable de s’être planté d’une sélection !!! En effet Mc Caw égale aujourd’hui le record d’O’Driscoll !!! Même si au moment de la bafouille n’en avait que 140… arf arf !!! Et pour la milonga, on a glissé en effet sur le parquet… zwiiip. Oui la calou tapait sur les cassis, oui le rosé de Bob brouillait l’horizon prévisionnel, oui le bruit incessant des cigales saturait les ondes calorifiques et nos pavillons cireux, oui multi oui les gisquettes bien légères prenaient le sun près de la rivière, (dont n’avons pas causé pour ne pas troubler nos lecteurs les plus prudes) bloquant de fait le flux synaptique du "pack de six" pourtant inébranlable !!! Arf et bref, un tas de trucs derrière lesquels aurions grande facilité de nous planquer. Mais non de niet… refus catégorique de la débine, on assume le tout !!! 
Les Pumas ont fait le jeu, assuré... tout feu bien flamme... mais on se demandait quand même ce que les Boks avaient en tête. Pas l’envie d’une rouste historique de cette ampleur en tout cas… 25-37… ces Marcelo Bosch et autre Juan Imhoff étaient superbement en cannes, les trajectoires imparables, beaux essais... ont balancé du cuir en veux-tu pendant que les Boks faisaient des fautes à répétition. Le pack argentin, pourtant plus léger en poids (42 kilos de différence), ne se laisse impressionner par personne… faut le dire, même contre les Blacks ont fait bonne figure… les Français en font régulièrement les frais. Alors ? Les Boks pensaient à la CDM ? Ont pris les Pumas trop à la légère, comme la troupe de ce Blog ? Sans doute aucun, mais une chose nous a interpellé… même si Blacks et Aussies les ont vaincu, l’équipe tournait mieux sans De Villiers… la cohésion derrière sentait bon le renouveau… sommes tous d’accord pour dire que le coach a fauté de sélectionner son capitaine fétiche revenant à peine de blessure… les deux jeunes centres faisaient la paire ad hoc… avec Pollard ça tournait bien. Ce dernier du reste n'a pas brillé.
Un fait parlant : 54ème mn de jeu, Le Roux très en cannes prend un superbe trou, Kriel, à l'aile, ne se place pas bien pour recevoir le cuir, devait se décaler bord de ligne... au lieu de se rapprocher de l'arrière... n'est pas à l'aise à ce poste.... c'est un centre voilà tout, ne réceptionne donc pas le cuir, yavait de l'essai dans l'air. Autre chose, manquait du Plessis le pilier... son remplaçant Vincent Koch a sacrément souffert... remplacé aux citrons. Mais pas d'lézard, pas d'excuses... les Pumas ont bien joué le coup, dominé leurs adversaires, avec une défense du tonnerre de Zeus, un capitaine gratteur de gonfle hors pair... etc, point c'est tout, et basta le bla !!!
Revanche « amicale » la semaine prochaine en Argentine, sans de Villiers, brisure de mâchoire… ni hélas super Le Roux, idem out, pour une torsion de cheville. A suivre donc. Faudra causer des Aussies vainqueurs cette année d’un Championship tronqué, comme le relativisait Michael Cheika leur entraîneur, après la belle victoire sur les Blacks. © Le Pilier

07 août 2015

MC CAW / PACK DE SIX (7) / GIGN

Mc Caw l’increvable. 
140 sélections pour les deux plus gros poumons de la dominante All Blackie… le phénoménal Mc Caw bat le record absolu. Pour un avant c’est épatant. George Gregan, 139 maillots jaunes, jouait derrière la mêlée, moins usant… l’avant prend plus de coups, son engagement est total, ses abattis lourdement sollicités, que dire alors d’une telle longévité ? Un surmâle à n’en pas douter le capitaine Ritchie… comme le disions doit avoir des poumons de buffle, mais aussi une façon de s’engager bien particulière qui évite les blessures, une maîtrise du contact. Hors un arpion douloureux, une rotule chiffonnée, n’est jamais resté bien longtemps éloigné du pâtis… une petite année sabbatique pour reposer les échasses et hop le gazier retrouve sa tunique à fougère enfilée en 2001 à l’âge d’à peine 20 ans. Flairé par le très « sympathique » John Mitchell qui lui ouvre les portes de la sélection nationale, le flanker ne fait pas l’unanimité avant la rencontre. John Kronfeld ancien troisième ligne de la team suprême s’exclame alors : « Vous pouvez aussi bien donner le maillot des All Black à n’importe qui. Le fait de retenir des garçons qui n'ont pas joué une seule saison complète de NPC est simplement incroyable ». Bien vu Kronfeld, une truffe de Sainte André à n’en pas douter !!! Tant pis… l’était déjà pas n’importe qui le cavaleur… lors de sa première rencontre, il remporte les suffrages du public connaisseur, et par voie de fait, est élu homme du match. Connaissez tous la suite. Sera demain sur le green, face aux Wallabies, pitaine une fois de plus, ce qui force l’admiration de la troupe et particulièrement de l’Adjudant. On en profite pour retrouver rapido le « Pack de six » sous la fournaise météo, en planque du vilain Celsius dans la remise de Bob, bien à l’abri, un peu mou, sirotant du frais, le moindre effort étant proscrit. Pas même question de lancer les boules, sinon quelques obus en direction de la Bleusaille en prépa, objet de franches rigolades après les dernières infos éclairantes de la tablette à Gaston. 
Gaston le Geek – "Lacrymogène, tir au sniper, saut à l’élastique… les Bleus en immersion au GIGN
L’Adjudant – Les globules chez nos troupes d’élite… un honneur pour les Bleus… 
Le Pilier – Vont les contaminer… 
L’Adjudant – De quoi tu causes Pilier ? 
Bob - Lacrymo et saut à l’élastique c’est dans la continuité des zalpages… doivent apprendre à rebondir après la défaite et les larmes… c’est de l’immersion… 
L’Adjudant – Nos super gendarmes au service des Bleus, ça ne peut que les fortifier… les aguerrir… 
Le Pilier – On s’inquiète pas pour les Bleus mon Colon. S’entrainer avec le fleuron de not’ sécurité Nationale, même si on voit pas très bien le gain du saut à l’élastique et du sniper… on se demande juste si les globules Bleus vont pas contaminer le GIGN !!! 
Gondole générale, le pack acquiesça cette médicale logique, laissant l’Adjudant sur le carreau, on peut dire un rien contrarié, l’air soucieux, cherchant dans ses poches sa boite à cigares… un répit… une réponse ? Bref, il transpirait l’introspection, c’était clair comme un glaçon. On s’accorda pour dire qu’au final le GIGN pourrait toujours sauver les Bleus en cas de perdition… voire les remplacer. Sûr qu’on pouvait compter sur eux !!! De quoi rassurer l'Adjudant qui souffla du cigare, yeux mi-clos, sourire matois, imaginant sa troupe d'élite dévalant les airs, sauter sur le pâtis de Twickenham, subtiliser sans dommages la Webb Ellis, pour la remettre en mains propres à la tricolore patrie !!! Yep !!!© Le Pilier

04 août 2015

PACK DE SIX

Episode 6
« De retour à Marcoussis les Bleus commencent à se tourner vers le rugby » !!! Si !!! Tel quel !!! Ce n’était pas un gag de la troupe gouailleuse, une facétie de comptoir entendu à la fermeture des pichets, l’enlisement d’un supporter orthodoxe croyant aux évangiles de Sainte André retrouvant la lumière après 4 ans de galère… mais bien un titre tout à fait officiel, dégoté il y a quelques jours sur un gros site authentique, pignon sur clic, connu de tous !
On retrouve donc notre pack de six, sous la tonnelle de Bob, commentant le baratin tartignolesque qui s'épanche autour du pâtis France, à la mesure parfaite du jeu produit par notre cohorte nationale !!! Autrement dit, il y a bien une adéquation entre ce qui se dit, ce qui se fait... et l’état du terrain !!!! Arf !!! La pétanque est finie, c'est la mi-temps... Bob s’élance, jaspinant le jar avec l’emphase coutumière que le rosé maison active, dès lors qu’il glisse au gosier comme une source purifiante et qu’on ne s’occupe même plus du temps qui passe. Il fait sun, il fait lourd, la table regorge d’olives du terroir, de grignote-arachides, le pack est en pleine forme… de ne rien faire !!! Ach !!! 
Bob – Ben voilà, les traîne-patins commencent à tâter du cuir !!! Vont enfin glisser sur le green… 
Le Pilier – Oui, mais avec des muscles saturés de globules… 
Bob – ça doit déménager… 
L’Adjudant – C’est parti… les branleuses balancent leur jus corrosif… mais faut un corps solide avant de jouter les filles… en plus ça les frustre de ne pas tenir la gonfle… vont être mort de faim… 
Bob – Vous voulez dire que les zalpages leur ont ouvert l’appétit ? 
L’Adjudant – Tout juste... c’est une évidence… 
Le Pilier – De la pagaie au pâtis, ya un océan d’envie qui grossit… sans oublier la grimpette, le TUB2… wittbike et bouchon… 
Lu –  ça sert à quoi l’cochonnet si t’as pas les bou ou ou ou oules ? 
L’Adjudant – En tout cas ça soude un groupe ces comportements extrêmes… et ça fabrique de l’envie comme dit l'autre… du désir d’en découdre qui augmente… 
Gaston le Geek – « Ce mois de Juillet TERRIBLE, est une vraie réussite pour le staff » qui disent… 
L’Adjudant – Voyez, c’est écrit… 
Bob – Hé attendez, ils "commencent à se tourner vers le rugby", sont pas encore au joug… 
Gaston le Geek – Mais si, la décla date de deux trois jours… 
Lu – Doivent être en plein dedans maintenant… 
Le Pilier – Plus qu’à savoir si les globules ont la main verte… 

La pesanteur était là. On sentait la troupe non pas dubitative, elle savait à quoi s’en tenir, mais dans le silence estival que seule la symphonie des cigales caressait, un espoir secret flottait dans les consciences, car on ne peut s’empêcher de croire à quelque chose, même quand il n’y a plus rien !!! Arf !!! 
Gaston le Geek – Hé Lu, t’as vu, Hooper n’a pris qu’une semaine de suspension pour la gifle infligée à Sanchez… 
Lu – Bon, s’en tire bien l’aussie… 
Le Pilier – Ce n’était donc qu’une gifle, et l’ouverture s’est mis à rouler comme un tapis… 
Bob – ça prouve bien que c’était un acte de justice comme le disions… et comme Sanchez en a rajouté, ça n’a pas plu aux juges… 
L’Adjudant – En France aurait quand même pris quelques semaines… 
Le Pilier – Sommes pas en France... sommes satisfaits !!! 
Lu – En tout cas pourra jouer contre les Blacks samedi pour la finale des Four… 
Gaston le Geek – Sachant quand même qu’elle se joue en Australie, et que les All Blacks jouent deux fois à l’extérieur… Boks et Aussies chez eux… 
Bob – Pas équitable en effet, mais les Blacks s’en tamponnent… 
Lu – On regardera les Boks quand même en Argentine… pour le coup doivent avoir les crocs les Springboks, deux matchs, deux défaites, les Pumas vont les sentir passer… 
Le Pilier – Vont leur secouer la milonga les Buffles… 
Lu – Un beau tango en perspective… 
© Le Pilier

30 juillet 2015

BOUDJELLAL EN COLÈRE

Fumasse du retrait de Cooper, pourtant contractuellement marié à sa team de mercenaires depuis qu’il s’est fait prendre en photo avec lui, le président tout feu de Toulon invective, éructe, menace jusqu’à la fédé australienne de représailles, s’exprimant comme à son habitude dans un langage par trop limite, gage de son style carbonique quand la contradiction l’enflamme, qu’on lui fait un sale coup de grisou… ne le considère pas comme il le souhaiterait … voire que la planète rugby ne cause plus de lui ??? Hips !!! On passera ici les formules littérales plus que douteuses du gazier, le Pilier ne saurait relayer ce langage de peu, qui prétendrait que c’est comac qu’on doit s’exprimer, quand on ne parle pas la langue de bois. Autrement dit, être sincère, c’est tourner baveuse au vinaigre ??? Niet !!! 
Pour autant ne nous est pas antipathique le gazier, quand l’avons vu apparaître il y a quelques années, considérions ses critiques bienvenues, certaines tombant à pic, on ne se doutait pas à plat !!!! Arf !!! Sortant tout droit d’une BD qui aurait fait sa fortune, croit que son équipe peut rivaliser avec les gros du super XV... arf arf… et quand les Sharks de Sud-Afrique (11ème cette année au final du super XV) en tout début de saison, peu rodés, à peine en cannes, joutent contre la rade, se ramasse bien limande face à la vraie réalité du pâtis !!! 
Qu’importe, ne se démonte pas, croit à la super puissance du grisbi, de sa troupe, de ses visions, qui dit en passant pour être honnête, ont trouvé échos dans le réel, passant de seconde division à champion deux ou trois années durant de la chopine Heineken, tournoi fétiche des pâles européens !!! Hips !!! Bruyant, un rien menaçant quand veut retirer le Brennus à son club dès que ses joueurs lèvent le pied et perdent une rencontre, menace ici, tempête là… s’agite beaucoup, générant aussi quelques remous bienvenus au sein du roupillon général, en critiquant certaines pesanteurs inhérentes à nos clochers. Pourrait nous plaire pour ça, mais ses vulgus palabrus qu’il éructus nous semblent trop limitus !!! Ach !!!
Brin d'histoire. Le président de la rade à poiscaille, livrait aux étalages du marché une bataille nouvelle, investissant généreusement son propre grisbi pour saisir dans ses filets de grosses pointures, qui jusqu’ici frétillaient dans les eaux chaudes sub équatoriales du Super XV. Découvrant qu’une pré-retraite peut s’avérer lucrative dès lors que les embruns d’artiche aussi rafraîchissants caressent vos écailles dans le sens du poil… arf… quelques gros poissons ont migré vers ce courant lucratif !!! Bref, a sorti le chèque pour construire une troupe de mercenaires, qui très vite s’est positionnée en leader des clubs européens. Attention, « mercenaires » n’est pas péjoratif ici. Les joueurs étrangers, pour beaucoup d’entre eux sont remarquables, parmi les meilleurs de la planète, pas de doute là-dessus, et le terme guerrier employé ne nuit en rien à leurs qualités… reconnaissons tous d’évidence les pointures, mais pas de langue de bois en ce lieu, nommons les choses telles qu’elles sont, afin d’accorder notre bla à celui du président du RCT, sujet de la bafouille ci-jointe. Yep !!!
Le Pilier n’ayant pas apprécié, dit en passant, à l'instar de M.Boudjellal, les sifflets des tribunes lors du dernier match de Bakkies Botha en demie finale du championnat, alors que ce dernier prenait sa retraite définitive après, il faut le dire, de vivifiants et toniques services !!! Mais peut-on demander à des supporters autre chose que ce peu qui les meut ? Non !!! 
Revenons au sujet du jour. Cooper donc se défile, et reste en son île. Un bon choix pour le rugby, une contrariété pour M.Boudjellal qui le pousse à menacer le sulfureux ouverture et sa fédé. Mais que croit-il l’emporté ? Si l’artiche est le nerf de la guerre, elle n’en est pas toujours le cassis et la chair… le gonze appartient tout dab à sa patrie !!! Car que propose-t-il l’emblématique président sinon de s’approprier les riches matières premières des autres pays, acheter les meilleurs joueurs en croyant que la vraie valeur n’est qu’au plus offrant ? Ne propose jamais de mastards lui !!! Ne produit rien !!! (Pas d'embrouille, rien concernant ce qui suit). On ne se bat pas au portillon pour recruter des joueurs qu’il a formé… en est incapable. Comme le rappelions en ce lieu de gouaille tempérée... arf..., il est arrivé que seulement 2 joueurs du terroir soient inscrits sur la liste de match de sa grosse team !!! Alors ? Acheter c’est bien beau, mais former c’est plus difficile. Cooper, comme d’autres, vient d’Australie, construit là-bas, affûté là-bas… autrement dit : M.Boujellal n’a aucun droit… et les australiens ont tous les droits !!! Pas du bétail l’ami, faut produire ici, renvoyer l’ascenseur pour revendiquer une juste colère !!!! Le rugby ne se limite pas qu’au flouze, c’est l’erreur que commettent les clubs Français en recrutant des gros du bout du monde… en perdent l’essentiel. Travailler ici l’avenir de nos troupes nationales, comprendre le grand cuir, se donner les moyens de rivaliser avec les plus gros, apprendre à nos jeunes les valeurs profondes inscrites dans le geste même de ce sport… mais pour ça faut y connaître Mr le président, faut du vrai savoir, c’est du gros taf et surtout de la tête, et ya jamais ça dans l’artiche !!!! 
Vous achetez cette maîtrise du geste, ce savoirmais n'avez aucun savoir-faire à proposer, en matière pure de pâtis s'entend, et quand il se refuse à vous, vous le vulgarisez avec vos menaces de remboursement spéculatif !!! Ach !!! La forme qui cause toujours bien du fond !!! Ne vous méprenez surtout pas sur nos propos, on respecte votre engagement au sein de ce club, même si ne souscrivons pas à la fête… mais de grâce, appropriez-vous ces valeurs de mesure, justesse de ton, d’éthique, de maîtrise, de savoir profond qui font le grand rugby, tels que proposé par la superbe Nouvelle Zélande nous comblant d'enthousiasme. Contribuez à construire avec les gaziers du terroir un rugby de haute vertu, ce renouveau espéré dont on s’éloigne chaque année… là, on vous suit !
Car avec le temps l’effet spectaculaire-pépettes s’en ressent, c’est du changement climatique qui ravage nos pâtis… certes votre troupe est épaisse, mais elle n'enchante pas, votre championnat ne tient pas la comparaison avec le super XV… l’équipe nationale est au plus bas, ne pouvons pas rivaliser avec les gros, ne possédons même pas un seul véritable super gazier à la mesure des meilleurs du grand sud… quoiqu’on en dise, les faits sont là !!! C’est du reste même pour ça qu’on va les chercher ailleurs non ??? Et ça oui, et seulement ça, mérite une juste colère !!! Arg !!! © Le Pilier

28 juillet 2015

HOOPER LE JUSTICIER

Pack de six (épisode 5)
Les globules bleus sont au repos. À l’instar de ces derniers, le Celsius entame un brin sa descente attendue, le rosé tournoie dans le verre de Gaston qui prend ça pour de la limonade. L’Adjudant tout kaki affublé d’un galurin des sables, tire lentement sur son cigare en feuilletant un vieux T.A.M spécial survie en eaux troubles, retrouvé dans son grenier, le Pilier plongé dans la lecture du cahier bleu de Wittgenstein semble chercher des solutions pour orienter les tronches de la team France… vers une philosophie gagnante ? Lu, en retard au rassemblement, valises en poches sous calots, avait probablement passé la nuit dans la fournaise des ondulations partagées. Un rien halluciné, le sun nous dévoile un gazier qui a parcouru la lande sans lésiner sur broutage des luzernes !!! Bob, plongé dans le journal local, dont il parcourt les gros titres, engage la conversation d’un air distant, pour faire lointain comme Lu quand il réfléchissait à des choses de Sorbonne !!! Hips !!!
Bob – Les kangourous manquent d’un pinceau pour parfaire le tableau… Cooper n’est pas génial, mais vaut mieux que celui de dimanche… 
Le Pilier – Giteau n’est pas malhabile non plus… 
Bob – Pourquoi jouait pas d’ailleurs… 
Le Pilier – Blessé au sternum le bonhomme. 
L’Adjudant – Ok mais ça n’a rien changé à l'issue… les Pumas étaient incapables de forcer la tranchée adverse… et puis manquaient de soudure en défense… l’essai de Mumm est un exemple frappant… t’as pas ça Gaston sur la tablette ? 

Aussitôt dit, fait… Gaston dégote la vidéo que la troupe se met à commenter en ajoutant des bémols à la symphonie générale décrivant l’essai de Mumm comme un exploit phénoménal.  L’Adjudant – Font du tango les gominés, matez ça… l’ailier foire son placage, on sent bien qu’il veut pas aller au charbon… le centre le caresse deux fois… l’arrière joue à grippe tutu… une vraie donzelle… et le demi de mêlée, au lieu de se jeter lui aussi entre les chenilles tente de s’opposer au tank en lui disputant le cuir… non mais faut pas pousser Bertha !!!
Bob – Sommes raccord mon Colon… même le centre pouvait le balancer en touche… un Sella tiens, n’aurait pas manqué ça…
Gaston le Geek – Sella ?
Bob – Un gazier du tonnerre de feu… un des meilleurs, sinon le meilleur centre de la grande histoire de France…
L’Adjudant – Pour sûr Bob, un Sella vaut 4 Pumas !!! Peux pas savoir Gaston, t’avais encore la merde au slip… 
Le Pilier – Étonnant pour des Argentins, sont plus cisailleurs d’habitude…
Bob – Non mais là commencent à faire les délicates derrière… zavez vu Sanchez simuler comme un manchot quand on le bouscule dans l’en-but…
L'Adjudant – Faudrait pas en effet qu’elles s’amusent à jouer les coquines… pas rugby ça… une autre fois a refait du cinoche l’empaf…
Gaston le Geek – D’ailleurs Hooper lui a bien fait sentir… qu’il abusait… matez-ça…
Tous – Hééééé... châtaigne !!! 
Bob – Tenez regardez Sanchez, il accroche le maillot de Hooper…
L'Adjudant - C’est envoyé ...
Bob - On dirait du Chabal !!!
L’Adjudant – Beau réflexe…
Le Pilier – Étonnant, dab Hooper est d’une correction exemplaire…
Bob – Mais l’autre l'empêche de cavaler…
L’Adjudant - C’est donc de l’auto-défense…
Lu – Devrait pas réagir comme ça…
L’Adjudant – Un petit rappel à l’ordre…
Bob – N’empêche que l’Argentin ça triche comme un manchot…
Lu – Hooper va écoper… c'est pas malin... et ça ne se fait pas.
Tout le monde en son fond pensait que Hooper s’était emporté et que le geste n’était pas calin. On ne doit pas avoir ce genre d'attitude sur un pâtis, c'était clair !!! Mais Sanchez évoquait pour Bob et L’Adjudant, la triche, la simulation, ça ne leur plaisait pas… ils détestaient les manchots justement pour ça, et Sanchez avait des manières du genre. Aussi, après des temps infinis de réflexions profondes, quelques timbales délicatement englouties, pour et contre patiemment pesés, on décida à l'unanimité moins une, qu’il méritait la caresse… qui du reste tombait sur lui… que c’était pas un hasard… et que Hooper était en fait un justicier !!! Ach !!! © Le Pilier

26 juillet 2015

SPRINGBOKS VS ALL BLACKS 20-27

Magnifique !!!
Chose promise, chose transmise !!! La grÔsseu baston prévue a bien eu lieu. Pas besoin de posséder une truffe d’hippo pour annoncer de tels faits d’armes. Les Blacks c’est connu tiennent promesses et les Sudafs sont leur plus beaux rivaux. Quel engagement, quel sang-froid des néoz face à cette déferlante !!! Fallait être fort pour résister à cet impact. Ils gagnent la joute par une gestion efficace, patiente, mesurée… ne paniquent pas quand l’adversaire pilonne leur proche en-but qu’ils défendent plus que mordicus !!! Les springboks ont raté le coche… une action symbolise leur manque de lucidité. 
61ème minute de jeu. Seconde poutre Whitelock is out pour un jaune. Mêlée pour les verts à 5 mètres de la ligne d’en-but adverse. Ils enfoncent le pack néoz sans problème. Burger se saisit de la gonfle en troisième ligne et part tout seul au lieu de continuer la poussée, conserver le cuir dans les pattes jusqu’à la ligne. Quelle précipitation… à huit contre sept l’essai était quasiment tout fait. Sachant que le pack des Boks pesaient 923 kg contre 909 kg pour les Blacks avec Whitelock... imaginez la différence sans lui !!!
La suite on la connait. Comme la semaine dernière contre les Aussies, les Boks partent en sucette, font des fautes de partout, et perdent la rencontre. Il est vrai qu’il y a du lourd en face. Pourtant avaient de quoi vaincre les noirs sur leur terrain. 
Super Le Roux plante à la dixième minute de jeu, après une belle passe de Burger, relayée par Jesse Kriel le centre aux cannes de feu qui transmet intérieur pour un essai de toute beauté… même si on peut discuter l’accrochage de Bismarck Du Plessis sur Kieran Read alors que ce dernier recevait le cuir en l’air. Mais laissons cela à l’appréciation de chacun. 
Autre essai magnifique du talon Coles lancé tout berzingue, aussi véloce qu’un centre, met les équipes à égalité quand sonne les citrons !!! C’était beau, intense, n’avons pas vu passer le temps. 
En vrac... un Nonu un peu court en jambes face aux deux jeunes centres adverses… un sacré Mc Caw qui fêtait le record de sélection, si on ne se plante pas, 140 au compteur, quelque chose comme 123 victoires… 27 essais… rien à ajouter… sinon pour conclure en beauté celui matois de la victoire. Une « chance » aussi peut-être pour les Blacks, si on veut faire le délicat, que, durant le jaune de Whitelock, la mêlée, à cause d’un pilier manquant, n’ait pu être disputée… un soulagement pour les champions du monde, qui de tous les champions du monde sont quand même les seuls à glorifier ce titre, n’ayant perdu depuis 2011 que deux ou trois rencontres. Phénoménal !!! 
Toujours en vrac, le petit Smith à la mêlée, qui faisait tomber les gros en plaquant direct aux chevilles… la course de Ben Smith, bien servi d’une paluche en cloche par son ouverture après une belle percée de celui-ci servi intérieur par Nonu… la solidité de Brussow à la flanke même s’il se fait sanctionner à plusieurs reprises… la vista de Le Roux qui dit en passant sauve en première période la troupe après une passe foireuse de Du Plessis le talon… la puissance d’Etzebeth en seconde ligne… la maîtrise incontestable des All Blacks… un engagement du tonnerre de Zeus... des Boks plus joueurs que dab… grâce aussi à leur ouverture et deux centres prometteurs… etc etc … zavez k mater vous-même la vidéo. Yaurait tant à dire, mais nos gisquettes s’impatientent... puis pétanque after avec "le pack de six" qu'on retrouvera sous peu en ce lieu de poésie !!! Yep !!! Merci aux deux équipes pour cette joute époustouflante, un vrai régal. © Le Pilier

25 juillet 2015

L'HEURE DES BRAVES

17h05… pas d’lézard le match de l’année !!! Pas de grimpette à pédales au programme, de globulisme altimètrique, de radeau-bidons sur des lacs sans relief, d’encordées zalpines d’azes, mais du rugby pur et dur comme on se plait à déguster. Carter ne jouera pas, au repos dit-on, SBW idem, mais retour de Conrad Smith au centre. Qu’importe l’équipe avec les Blacks, on peut s’attendre au meilleur. Les Boks auront à cœur, après la déception de la semaine dernière, de resserrer les rangs. Dernière rencontre majeure pour les buffles Sudafs de ce Championship 2015… vont pas se laisser rosser comac !!! A noter le retour de Heinrich Brussow à la flanke... une paye qu'on avait pas vu la bestiole en équipe nationale, depuis 2011 pour être précis... un bon choix. Pronostic : grôsseu baston en vue !!! Yep !!! © Le Pilier


24 juillet 2015

RUGBY CHAMPIONSHIP 2015

Délaissons un temps ce pack de six, dont le dernier élément reste pour l’heure caché, se plaisant à démontrer, en filigrane de la gouaille fringante exprimée, que ce discours autour du pâtis est à la mesure parfaite du jeu que nous subissons en hexagonie. A deux mois de la CDM on peut en effet se demander, au regard des trois dernières années sous la vacation de Sainte André… arf arf… si les options choisies en cette période de prépa, sont à la mesure des manques fondamentaux de cette équipe. Alors que techniquement sommes largement au-dessous de ce qu’il se fait de mieux sur un terrain digne de ce nom, nos Bleus, plus gauches qu’un marteau convoitant sa faucille en agitant le manche… oups… font de la grimpette, de la bicyclette, de la triplette, du radeau, du yoyo sur des pentes alpines de Tignes en vue de « faire du globule »… tel que le répètent staff et journaleux de basses altitudes !!! Cf : La tof :
grimpette de globules Bleus. 
Mobilisation de globules rouges.
Feraient mieux de jouer au rugby, de travailler des arts martiaux comme le font les Néoz et autres sudistes... techniques de sumo, de lutte, de corps à corps… des prises qui annulent la force de l’adversaire, sinon les affaiblissent, les déstabilisent dans un moindre effort… travailler la soudure, le lien, en somme la mécanique des forces… puis la transmission, inlassablement répéter des figures comme une partition pour qu’elles deviennent automatiques et permettent justement l’improvisation. Si vous n’avez pas de fond de jeu, vous ne pouvez pas improviser, sinon, comme on le voit souventefois chez nous se contenter de l’exploit d’un seul, longuement espéré, patiemment attendu, mais trop peu vu !!! On peut faire toussa en fabriquant des globules nom d'un pipe !!! Manipuler la gonfle est ce qui manque le plus à nos globules sélectionnés !!! Alors ?
Du reste, les journaleuses entités qui entretiennent l’exsanguité vaporeuse ambiante… Oups, ouarf ouarf et znört… par touches discrètes, quelquefois, finissent par poser la bonne question. Lisent-elles le Pilier, comme nous l’assurent certains, en ont-elles raz la couenne de jouer les mignardes, les saintes gobeuses de mouches, les pisses copieuses de louche, les astiqueuses de goumis en mal de jus, les pucelles outrées quand un « scandale » ébranle leur frêle vertu ? Non, il s’agit toujours de l’initiative d’une seule qui parfois s’exprime, en tutu sur les pointes, comme celle qui propose cette envolée audacieuse, dégotée bien sûr par notre Geek Gaston, le Phil de la troupe que vous connaissez maintenant, pianoteur perpétuel de tablettes numériques : « Le physique d’accord, mais quel jeu pour les Bleus ? » !!!! Bob dirait, le jeu on le connait vu que Sainte machin et ses copines ont déjà donné preuve de leur peu !!! Bref ! 
Ces bagatelles sur lesquelles on se fend citrouille doivent bien sûr ne pas nous faire oublier l’essentiel. Demain choc au sommet des monts imprenables, Afrique du sud vs Nouvelle Zélande 17h05. Certes le tournoi majeur est quelque peu amputé, histoire de ne pas user les gonzes avant la CDM, il n’en est pas moins l'évènement de l’année pour les respectueux et connaisseurs de XV, et devant ça, même les bagatelles de l’intempestif Pilier ne font pas le poids. Ach !!! © Le Pilier

23 juillet 2015

MOBILISATION DES GLOBULES

Pack de six (épisode 4)
Bob – Alors Gaston, quoi d’neuf sur la tablette ?  Font quoi au club Mickey ? 
Gaston le Geek – Du wittbike en altitude… 
Bob – Pas de Tub2 ? 
Le Pilier – Non, pas de cerveau dans l’gaz, d'la pédaltitude...… 
Bob – Et c’est quoi le wittbike ? 
Le Pilier – C’est des mollets costauds… 
L’Adjudant – Marrez-vous les reptiles… là-haut ça bosse dur… se dorent pas le poil comme vous au soleil… 
Le Pilier – Se dorent aussi les gus… mais dans la souffrance
Gaston le Geek – C’est vrai, les bleus  sont « confrontés à l’échec dans l’effort » , c'est écrit là... 
Le Pilier - Pardi !!!
Lu – Question échec, ont du ressort… dans l’effort ça change tout… 
Bob – C’est nouveau… 
L’Adjudant – ça vous forge un mental du tonnerre, pouvez pas comprendre… 
Le Pilier – Mais mon colon, feraient pas mieux d’apprendre à manipuler le cuir, travailler la technique, l’habileté, la fluidité… la transmission, plutôt que faire grimper des cols alpins à des gonzes de 120 kilos sur des gros pneus de bike ? 
L’Adjudant - Là on avoue ne pas être dans le secret défense… on voit pas encore le rapport au terrain… un truc pour tromper l’ennemi sans doute… mais tout est bon pour 'faire du globule'…  
Gaston le Geek - Ouais même faire mumuse en radeau sur un lac avec des pagaies de fortune… c'est faire du globule ?
Le Pilier - Aquatique...
Gaston le Geek - Des radeaux en bidons...
Lu – Pas que. C'est aussi pour tenir bon dans le roulis... pas sombrer… se préparer au naufrage... pour mieux encaisser la défaite... fluctuat nec mergitur à tout prix !!! 
Bob - Les bidons de la Méduse...
Le Pilier – Pour conserver les globules au sec…
Bob - Mais trop de globules sur un radeau, ça fait des bulles dans les tuyaux !!!
L’adjudant – C’est l’esprit commando ça rigolos, don total... sur tout terrain, de la pagaie au naufrage, du Tub2 au transpirage, jusqu’à la corde à nœuds en file indienne sur les neiges éternelles… 
Bob – La neige à ski ? 
Gaston le Geek – Oui, marchent sur des glaciers et grimpent aux parois… 
Bob – Mais quel rapport avec le rugby ? 
Lu – Les crampons… 
Le Pilier – Les affûtent… 
On sentait bien que la troupe comme d’accoutume, trouvait cette préparation foireuse, (cf celles des années précédentes donnant les résultats qu’on sait question fluidité des transmissions)… même si tous comprenaient, le colon en tête, la nécessité impérative de favoriser la mobilisation des globules, comme il disait d'un ton martial.

Lu – Feraient mieux de multiplier les synapses… 
Bob – 31 globules sur un glacier c’est quand même 31 synapses encordées… 
Le Pilier – En réseau on dit… 
Lu - Pour la cohésion du groupe...
L’Adjudant – Pour les cellules de tronche, n’oubliez pas qu’ont tout dans le livret. (Cf. épisode 1) 
Lu – Faudra en causer de c’te bible en effet, c’est ça qui va les sauver... la haute altitude...
Le Pilier - Transcendantale !!! 
A suivre. © Le Pilier

20 juillet 2015

FOUR NATIONS 2015 / KICK OFF

Pack de six (épisode 3)
La troupe fatale est de retour sur le pré numérique, on espère jusqu’à la CDM, puisque, comme vous l’avez compris dans les deux premiers épisodes, elle s’amuse à commenter ce que le jeune Gaston, dit le Geek, de son vrai nom Phil… (cf. voir distribution épisode 1), leur rapporte en pianotant sur sa tablette. Des titres piochés çà et là, des déclarations diverses à la mesure du gazon bien raz Wimbledon, du joug pesant, du flou luisant, bref de toute cette dialectique qui sous-tend la médiocrité de nos pâtis, comme la calou tape sur le système cognitif de nos hurluberlus !!! Pourtant s’ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère d’absinthe, leurs propos n’en sont pas moins véraces et affûtés... en somme connaissent bien leur sujet. A noter… quand le Pilier se plaint du roupillon général prétextant que le rugby d’hexagonie est à la mesure de ceux qui le matent !!!! C’était faux !!! Un peu partout des saveurs marris se révoltent devant ce tel état des lieux. Preuve en est, avons rencontré ce «pack de six» dont seulement cinq entités pour l’heure s’ébattent sur le terrain littéraire du Blog majeur. L’élément caché finira bien par être dévoilé et prendra part aux joutes et commentaires sémillants, avec cette douce ironie qui sied aux gaziers prudes, touchés dans leur âme sensible de guerriers par la disparition du french flair, feignant de ne pas prendre au sérieux ce qui devrait l’être !!!! Arf !!! 
Lu – Excitant ces Tri Nations amputées… 
Gaston le geek – Four…deux pieds, deux bras !!! 
Lu – Forts oui… les Wallabies ont dû se sortir les tripes… 
Le Pilier – Le dernier essai était un peu litige… mais au regard de leur domination finale, on y regardera pas… 
Lu – Ok pour ça ! 
Bob – Macarel, possèdent des flankers du tonnerre les jaunes… 
Lu – En effet le retour de Pocock a changé la donne… avec ce diable d’Hopper font la paire… 
Le Pilier – Manquent encore d’un vrai buteur… devraient laisser botter Giteau, plus habile que Cooper aux zarpions… ont laissé pas mal de points sur la touche… 
L’Adjudant – Mille canons, le toulonnais mérite sa sélection… mais ces branleurs de sudafs avaient la gagne à portée de tir… 
Le Pilier – Recte dicis… 
L’Adjudant – ça y est le Pilier latinise… tu trouves ça où ? 
Le Pilier – In vitro… 
Lu – De rosé du père Bob… hé hé… 
L’Adjudant – Artificiel donc… 

Suspension savoureuse après ce trait d’esprit de l’Adjudant, la troupe s'enquille une lampée de rose raisin frais avant de revenir au front. 

Gaston le Geek – Les Blacks ont tenu leur promesse, une fois de plus… 
Bob – Pas à dire, des phénomènes… 
Le Pilier – Carter semble revenir au niveau après ses nombreuses blessures… de bon augure… 
Lu – Et Mc Caw est infatigable… 
L’Adjudant – Ce n’étaient que les Pumas… faut pas pousser Bertha… 
Le Pilier – Certes, mais avec les Blacks pas d'lézard… sont jamais en prépa eux de quelque chose… ça envoie du cuir et voilà tout… 
Gaston le Geek – Hé, les Bleus s’y sont mis, après le stage commando touchent enfin le ballon, enfin le référentiel bondissant... c’est écrit là… 
Bob – Ben voilà, après le gonflement des biceps, les passes aux forceps… hé hé… 
Gaston le Geek – Sainte André l’a dit « Ils vont dans leurs limites au niveau physique » il leur a même demandé de « les dépasser » !!!! 
Lu – On va les perdre… 
Gaston le Geek – A la question d’un journaleux « Est-ce une prise de risque de faire une préparation aussi dure ? » Il répond catégorique : « Les autres nations travaillent aussi énormément donc on est obligé de bosser » 
Tous – Ouarf !!!! 
Bob – C’est à cause des autres qu’ils repoussent leurs limites… tenez matez cette photo, jouent à la pétanque là… sont obligés... passque les autres poussent des gros pneus de tracteurs sur la plage, rejetés par l'océan !!!
L’Adjudant – Poussent le bouchon un peu loin,.. 
Lu - Au-delà des limites… 
Gaston le Geek – Oui la préparation est montée d’un cran… 
Bob – C’est pour souder les triplettes… en stage commando rien n’est laissé au hasard… savez pas ça mon colon ? Pétanque Wittbike et TUB2… l'équation imparable... 
Le Pilier – Vous oubliez un truc, c’est de la pétanque à Tignes, en altitude… rien à voir… 
L’Adjudant – Trop forts !!! 

A suivre. © Le Pilier
Ps : "In Vitro", littéralement "dans le verre "

14 juillet 2015

PACK DE SIX

Episode 2
Préparation à la coupe du monde 2015
Les personnages sont les mêmes que ceux de l'épisode précédent.

C'est le 14 juillet… « Faut rendre hommage à l’Armée Française » s’écria l’Adjudant alors que le trio discutait encore de la pétanque d’hier soir… un point litigieux qu’avait pas digéré le gros Bob. Boules en pognes il voulait sa revanche presto avant l’apéro. L’Adjudant s’enquit d’un « ya mieux à faire » radical qui laissa tout le monde pantois. On sentait bien qu’il avait son idée fixe et voulait imposer ses vues. 

Bob – Mais sacrebleu, d’abord une partie en trois manches… on verra après. 
L’Adjudant – Pas question, c’est l’heure des Champs Elysées, on se doit de respecter ça. 
Le Pilier – Tous en kaki, on fait la partie… 
L’Adjudant – Pas suffisant !!! 

Le Pilier dubitatif sinon inquiet, craignait la mise en pratique active de sa trouvaille littéraire. Le fameux bouquin qu’a réponse à tout, qu'il nous montra hier soir (cf épisode 1). Mais quès qu’il avait dans le cassis l’Adju ? on était juste là pour siroter l'air ambiant après tout. On voyait cependant que la troupe ne voulait pas contrarier le gradé non plus, ce vrai crâne qu’avait fait ses campagnes et nous arrosait d’histoires rafraîchissantes plus ou moins inventées. En somme on respectait sa religion. Et puis c’était un bon compagnon, féru de cuir bien sûr, avec qui on se matait les chicores d’hémisud en prenant bien soin de nos zygomas. Gaston de belle humeur, prit la parole d’un air conciliant, l’I.P dans sa poche. A noter. 

Gaston le Geek – Ok, on plante la guitoune sous les arbres, on sort l’artillerie, je m’occupe des glaçons… 
Le Pilier – Des glaçons kakis… 

C’était clair, on y mettait vraiment du nôtre pour faire plaisir au juteux. Il ne broncha pas.

Bob – Mais balancez-nous votre idée mon ajudant, que diable… précisez, c’est quoi la mouche qui vous taquine la guérite ? 
L’Adjudant – Faut un acte symbolique fort, un coup de trompette historique, un recueillement… 

Lucien arrivait à peine, en bermuda colonial, chapeau de paille, chemise en lin, désinvolte, on le mit au parfum. Ça rigolait gentiment, le Celsius continuait sa grimpette, fallait se mettre aux abris. Certes un bout de terrain était à l’ombre pour le bouchon... mais pas systématiquement pour les joueurs... yavait des grosses plaques de soleil un peu partout, comme l'exprimait Bob un rien dépité. 

Lu – Un acte symbolique fort dites-vous ? j’ai peut-être une vague idée.Twix, pianote voir sur ton écran, cherche-nous un 14 juillet qui a marqué l’histoire de France.

On sentait bien que Lu avait frappé entre les perches, C'était la bonne direction, la bonne voie pour un acte symbolique costaud comme une grande histoire. Tous se rapprochèrent de Twix, on ressentait même un on ne sait quoi d'enthousiasme qui palpitait vaguement sous l'ombre fermée des platanes centenaires, atteignant même l'humeur déroutante de l'Adjudant. Il souria. 

L'Adjudant – Mais cé oui bon sang… Galion, Averous… vous captez les filles ? 
Gaston le Geek – Cété qui ces gus, des flibustiers ? 
L'Adjudant – Pour de vrai en étaient ouais... des gaillards, tu vidangeais pas encore dans tes couches toi, peux pas deviner… 
Le Pilier – Il a raison le Colon… le 14 juillet 1979… les Bleus... Galion, Rives, Joinel, Codorniou ont mis la pâtée aux Blacks sur le gazon de l'Eden Parc D'Auckland... scuzez du peu !!! 
Gaston le Geek - Rives je sais qui c’est, Codorniou aussi d’ailleurs, le Pilier n’arrête pas de me bassiner avec ce joueur quand il évoque les super héros de son enfance. 
L’Adjudant – Ah tu parles d’une troupe, zavaient du flair les biffins… plier le terrible Graham Mourie et pitaine des Blacks, l’avait même planté son essai si me souviens… tiens vérifie ça Twix sur ton machin… un vrai combat...
Aussitôt dit, fait… Gaston nous dégote toutes les infos et nous sort même une vidéo. Le pack autour de Twix. Pour sûr Gaston prenait du galon avec sa tablette. L’Adjudant ravi de cette intention nous proposa de la mater en silence en secouant ferme l’épaule malingre de Twix pour le féliciter. 9mn 50s d’images, fallait s’installer à l’ombre. Toutes ces discussions rendaient maintenant la pétanque impossible, trop tard. Bob n’aimait pas la calou. Il bougonna un brin de temps « voilà les jeunes, tous à l’écran total… ». La partie était cuite. Mais on ne claque pas la boite comac à ce bas-de-gueule de Bob, surtout pendant presque 10 mn. L’Adjudant lâcha du lest et le pack se retrouva comme d'accoutume sous la glycine de Lu, Bob n’arrêtait pas, causa de la percée de Joinel, du timing impec de Codorniou lancé "comme une bonbonne"… "un obus"reprit l’Adjudant… de la passe de Caussade, de l’essai d’Averous de celui solo de Galion. Ça tintinnabulait joyeux, les dix minutes durèrent une heure entière tant ça analysait tous azimuts sous la frondaison épaisse et protectrice. L’Adjudant était aux anges, larmettes aux tempes, ça transpirait rugby, on célébrait une grande victoire... il avait obtenu son acte fort, son coup de trompette symbolique !!! A suivre. © Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.