02 mars 2015

BOUTONS L'ENNUI HORS DE FRANCE

Les conditions sont favorables pour se remuer le croupion, balancer définitif Sainte André et Lagisquette dans une cantine à cadenas clos, envoyer la malle à Sainte Hélène… zou !!! Virer ces zempafs ne résoudra pas tout, certes et loin de là. Les Bleus n’ont même pas le niveau minimum pour assurer un vrai spectacle. Pas une seule prestation depuis des lustres n’a pu nous refiler quelque espérance de mieux, sinon d’erratiques actions, éparses, une petite course par-ci, un crochet par-là, mais jamais un match complet, total, 80 minutes exaltantes depuis mathusalem et calendes grecques !!! Hips !!! Et puis changer de coach c’est bien beau, mais qui mettre à la place ??? Remplacer pine de Sainte godasse, par Nitouche le bromure à glandu, bonjour l’éros !!! Sachant que le successeur, eu égard à nos mentalités macérant dans le formol de nos us coutumiers, sera issu du Top branlette, (le plus grand championnat de l’univers entier selon les bavasseurs de flan et autres siroteurs de pastaga), cela n’a pas de quoi susciter chez nous un fétu même d’espoir ténu !!! Oups !!! Car c’est bien le Top foireux qui oriente ce rugby de sous calibre. On ne voit personne en France à la mesure du défit !!! Alors ? Que faire et qui rameuter ?
Utopisons !!! On appelle Graham Henry... Jack White... voire même et sans problème Sir Clive Woodward le rosbif… bref un étranger à la tête des Bleus, juste pour commencer, histoire de changer un rien la face des choses, de sortir enfin de l'intramuros qui nous embastille la tronche, telle une pucelle dans son donjon priant pour que la révolution ébranle ce vilain bastion afin de convoler librement avec son prince aux nimbus des grandes saveurs transcendantes, mais qui reste là bien seulette avec ses petits doigts à caresser le castor sans y prendre plaisir !!! Ach !!! Boutons l'ennui hors d'ici !!! Totalement fada ce Pilier non... ou grand novateur des pâtis, authentique chantre des lendemains solaires avide de simple bon sens  ??? © Le Pilier

01 mars 2015

TOURNOI DES PINES

Tatanes et rentre-lard  
Plus besoin de trois-quarts pour un pâté de XV saveur tournoi des pines !!! Prenez des pieds, des gros, et tracez droit, percutez, tombez, percutez, tombez… repercutez, retombez… sifflet, hop, pénalité !!! On fait venir l’arpion… un tee… trois pions… on reprend au centre pour de l’idem jusqu’à totale dégoûtation !!! Le rugby d’hémisnord est désespérant de nullitude, une débauche de percussions gavées de Captagon !!!
Les cassis ? Plus besoin !!! 
Les tactiques ? Baratin !!! 
Juste travailler l’essentiel : le biceps, le cuissot, le garde ballon, la tronche en carton. 
La passe ? Dépassée !!! 
L'évitement ? Condamné !!! 
Tous les demis de mêlée jouent exactement la même partition, prévisible, hyper lisible. Du pinceau sous tronche à deux connexions !!! On rend la gonfle à l’adversaire systématiquement. Sont interchangeables tant sont du bulbe constipés… tant sont clonés !!! 
Rucks par centaines, tortues romaines… à 10 mètres de l’en-but, on fonce cochon à quinze gros culs !!! Pas une passe aux trois quarts, pas un semblant de transmission… à quoi bon mon Gaston ??? Toutes les teams idem… du coup la médiocrité des Bleus pourrait passer totalement inaperçue !!! Arf arf !!! Les gallois étaient nœuds… mais Bifs et Verts, Scots et pizzaïolos… quasi same… Seules différences ? Y’en a qui gagnent et d’autres qui perdent… comme nous notre temps !!! Argggg !!! © Le Pilier

27 février 2015

XV DE FRANCE DOPAGE

Enfin la preuve manifeste que la dope fait bien partie intégrante du quotidien des sportifs de haut niveau, pour ceux qui nous concernent, proposée par un gazier musclé du XV tricolore :
« Quand j’entends ce que j’entends sur le dopage dans le rugby, j’hallucine !!!! »
Voilà… c’est dit, avoué, affirmé, sans vergogne, à l’insu même de son plein gré, la pure et franche vérité !!! Arf !!!
Halluciner pour si peu, 
faut être sacrément chargé !!!!
L’histoire ne nous dit pas si une sainte auréole gravitait au-dessus de son cassis au moment de sa sortie… à sanctifier non ? Amen !!! © Le Pilier

18 février 2015

PRÉCISION & SUPER RUGBY

Ce que l’on signifiait dans la précédente bafouille, pour répondre à cet internaute obtus qui prétend que sommes contradictoire, car, exprime-t-il, étions contre la venue des étrangers d’hémisud dans la team tricolore, et que visiblement maintenant on soutiendrait Kockott le sudaf… ce que l’on signifiait donc, c’est que les mêmes qui hier encore dithyrambiques sur le gazier Castrais, espérant un sauvetage providentiel de la patrie en perdition, veulent aujourd’hui se débarrasser du gonze sous prétexte qu’il n’a pas été transcendant, sinon mauvais !!! Sommes d’évidence contre ces naturalisations précipitées à des fins soi-disant performantes, idem pour ces feuilles de matchs du Top, avec parfois pas plus de trois voire deux joueurs du terroir dans la team, Toulon par exemple... rien n’a changé, sinon qu’on n’apprécie pas cette manière de faire détestable qui consiste à se servir quand on ne sait plus où donner de la crête, et de virer la cocotte du poulailler si elle n’a pas pondu ce qu’on attendait d’elle, Arg !!!
Pigé ? Oui Kockott n’a pas été extraordinaire, et alors ? Les automatismes ne se fabriquent pas en un claquement de doigts… et vu le niveau général !!!! En sus à peine deux ou trois sélections avec l’EDF, hier une flopée de gus le trouvait plus solide que Parra, plus international, et là, hop et zou, on veut plus le voir ? Non, non... re-non... un minimum de décence que diable, un maximum même serait la moindre des choses !!! Maintenant il fait parti du cheptel un point c'est tout... c'est un poulet de la poulaille FFR comme un autre, et doit être respecté dans ce sens... aussi doit-on le revoir... il n'est pas pire que Parra, et dit en passant possède une meilleure passe !!!
Pour en revenir au recrutement d’étrangers, avons appris que nos moins de vingt ans, qui l’année dernières remportaient le grand Slam, ont toutes les difficultés du monde à trouver une place dans le championnat Français, les clubs préférant investir sur des joueurs formés, pour beaucoup étrangers. Tout est dit. Si on ne fait pas jouer nos jeunes, pas besoin de s’étonner du niveau national !!! Ajoutez à ça l’incompétence notoire des coachs… comment voulez-vous que la patrie se redresse ??? Arf !!! Elle perd son rugby... pardon, elle l'a perdu en fait et voilà tout… ce que depuis lurette on dit… répète… dans le désert visiblement, comme le signifie amusé un équipier nôtre, soutenant les mêmes propos ! Bref et soit !!!

Matez plutôt ça tiens, vu le week-end dernier, avec du Willie le Roux bien matois, qui transmet toujours parfaitement son cuir sur deux essais bien menés... un vrai suspens, on ne livre pas le score... pour ceux qui savent pas... savourez !!!! Du super XV d’hémisud, la seule grande patrie du rugby !!!! Yep !!! © Le Pilier

17 février 2015

HARO SUR LA KOCKOTT

Ouarf !!! Envoyée par un internaute soucieux de nous alimenter en anecdotes diverses dès que ça chauffe dans les tribunes, cette petite proposition cocardière, journalistiquement délicate, sise sur une page de Rugbyramages, un canard ordinaire qui fait coin coin, comme d’autres bling-bling, que vous connaissez sans doute, cette proposition donc de faire quelques changements vitaux (hips) au sein même de notre poulailler national pour pallier un manque de perforance évident, éradiquer cette ennuitude patente qui s’étale en nos enclos dès qu’un kick off chante le début des hostilités. Arf arf !!!
Les carafes du site proposent donc un florilège d’autres cocottes, pas moins, histoire de venir en aide à PSA (Poussive & Soporifique Antifrance), pour améliorer le rendement de la tricolore team et se lâchent sur le sudaf en faisant penser plus qu’ils ne disent au final. L’extrait authentique ci-joint... la totalité des solus qui vont tout changer cherchez-les sur Rygbyramages !
"Morgan Parra (Clermont) - Bye bye le poulet sud-africain. On préfère le petit coq français ! Rory Kockott a eu sa chance, il s’est raté…" 
Preuve s’il en est qu’un bon nombre d’amateurs préfèrent voir jouer nos gallinacés autochtones, plus fermiers, plus d’ici, plus maïs quoi… plutôt que des importés nourris avec on ne sait quelles granules !!!! Hips !!! Kockott n’échappe pourtant pas à l’emprise du signifiant… preuve qu’il devrait en être… autrement dit, qu’il devrait aisément être intégré au patrimoine linguistique du coin, eu égard à son nom, partant ne plus être sudaf, mais bien français !!! Arf !!! Ben non !!!! Malgré un son prédestiné et des biceps dignes des plus affriolants chapons, peut pas s’impatroniser dans la volière comac… on lui laissera pas le temps !!! Le déclarent donc tout net, simple poulet sudaf, qu’a eu sa chance, comme ils disent… de batifoler un brin au croupion de nos cocottes sans relief ? Mais c'est pis que chance là... c'est un honneur sans doute !!!! Aurait mieux fait de postuler vraiment pour sa mère patrie, une kockott avec deux K, visiblement sous nos cloches, ça passe pas… c’est pas orthographiquement correct, sinon académiquement honni... et l'académisme chez nous c'est un ordre immortel !!!! Arf !!! Bon, l’a quand même deux "T" dans son nom, peut pas nier ça, comme, on pourrait croire si on avait l'esprit tordu, tête de turc ??? Alors que nos cocottes elles ont deux "C", faut minimum ça pour être authentiquement des pâtis tricolores, deux "c" comme Calamiteuses Calamintés !!! C’est donc un fait qu’avec nos seuls poulets anémiés ça va vraiment tout changer… comme hier encore, beaucoup pensaient que les importés allaient nous sauver !!! Sic. Mais si on ne laisse pas aux poulardes le temps de prendre leurs marques dans notre basse-cour, jamais ne pourrons posséder un poulailler soudé... et notre rugby ne pourra jamais engraisser... puisque ça change tout le temps !!! Il est vrai que le coq chez nous trône sur la girouette... sinon, comme en l'occurence, sur un beau tas de fumiers !!! Ces derniers préfèrent maintenant les petits coqs, alors que tout le monde sait qu'les coquelets sont encore plus facile à dépiauter !!! Cocorico-ouarf !!! © Le Pilier

16 février 2015

CLASSE ANGLAISE

Le joueur du week-end… choisi par le Pilier, même si d’autres auraient droit à cet honneur… arf !!!… apprécié il y a quelques semaines lors d’une rencontre de Coupe d’Europe qu’une amitié nôtre plus qu’insistante, nous intima de mater en son huis parmi quelques rugbymen hélas de petits calibres… donc ennuyeux. Bref !!! Il s’agissait de Toulouse vs Bath, qui, comme chacun sait initia la mise au placard de nos toulousains, puisqu'en perdant cette rencontre et le match suivant, les occitans furent éliminés de cette compétition. Normal. Suite à cette rouste sans bavure, une petite phrase de Guy Noves irrita nos pavillons. En substance, l’emblématique coach s’exprima ainsi : « Nous avons donné le bâton pour nous faire battre…» !!!! Baratin, calembredaines, chimère, même faux !!!! Arf ! Les « Bathois » étaient bien meilleurs, c’est tout, nous gratifiant d’une première période remarquable avec des essais imparables et beaux… et les toulousains vraiment mauvais. Autrement dit pas besoin de leur filer le bâton, étaient largement supérieurs !!!!! Pour le dire le plus simplement du monde : jouaient mieux... les toulousains ne leurs ont rien laissé, ils ont pris c'est tout... des attaques vives, des gaziers aux courses droites, bien lancés, des passes au cordeau quand les rouges et noirs couraient en travers, sans profondeur, transmissions approximatives et molles, trajectoires stupides… placement foireux, un rugby d’amateur, poussif, impuissant, statique, bref ridicule. La vérité vraie en somme et basta !!!
Le gonze qui nous impressionna donc : Jonathan Joseph !!! On s’est dit, les bifs possèdent un centre de grande classe… les deux premiers matchs du tournoi ont confirmé l'impression. Une vista du tonnerre, il marque un essai malin contre les gallois, deux superbes contre les italiens. Pas du bourrin de gros platane le gus, on déteste, on a toujours détesté les platanes au centre nous, ou les tonneaux... sommes comac… du reste quand les Bifs ont gagné la CDM 2003, yavait du Greenwood et du Catt, pas des gros mastards de percuteurs sans cassis… des parangons de bourrinisme... toujours la même histoire !!! Au centre faut du zèle, pas foto, sinon votre ailier n’est jamais bien servi, sinon ya jamais d’attaque matoise, sinon ya que du Bastareaud d’inutile et pathétique qui ne sait que percuter… sinon ya rien de nothing que des propositions de tas… sinon vous faites de l’anti-rugby !!! Arg !!!! Les Anglais cette fois possèdent deux centres de grande valeur… pas massifs, mais nerveux, bien en cannes, vifs, malins… comme il se doit… comme nécessaire, voire impératif ! Et ça, en sus d’un ouverture tout à fait correct, mais plus encore associés à Cipriani qui rentre en fin de partie et plante aussi son try, ça donne le rugby le plus performant de l’hémisphère nord. Ouaip Cipriani, on aime bien ce gus, de la classe et l’intelligence des trajectoires… pas toujours vaillant en défense, mais intelligent, élégant dans la transmission. Matez donc la rencontre si pas déjà fait… un match agréable, bien mené, une rouste attendue face à des italiens qui marquent quand même de supers tries pas volés. Score sans appel 47-17. Les Bifs s’améliorent à chaque rencontre, comme l’annoncions il y a trois ans. Heureusement qu’ils sont là, pour sauver l’Europe ? © Le Pilier

11 février 2015

PILIER : L’INTERVIEW PAR JEFF

Jeff - Ok Pilar, t’es rien marri concernant l’état de nos pâtis… 
Le Pilier - Ennui plutôt… 
- Dac ok, mais reconnait que les Bleus ont fait moins de fautes de main contre les Scots… 
- Mouais, plus dactylos en effet, mais question décalage, ouvertures, attaques, transmission, enfin audace quoi et virevoltage, restent de petits fonctionnaires les gaziers… pas un seul essai.
- Mais une victoire c’est une victoire...
- Si tu le dis… 
- Tu sens pas du mieux ? 
- On voit que du même… 
- T’as pas d’espoir on dirait… 
- Pour des professionnels du cuir on les trouve faibles, peu techniques, sans tronche… dire qu’ils ont fait moins de fautes… le minimum syndical… faut pas pousser sont payés pour ça non ? Vraiment à la traîne les gus, pas vraiment travailleurs on dirait, sinon du biceps, lui grossit… sans contredit. 
- Un point positif quand même ? 
- Plus d’un même… sommes sorti du patio nation tricolore… après tout on aime le rugby avant les couleurs… on peut dire que ces dix dernières années, avons jubilé avec les Blacks, les Boks, les Aussies… c’est un fait, sont bien au-dessus du lot… bilan, on a notre compte avec le super XV et les Tri… pardon les Four… on adore ce tournoi-là… la modernité pour le coup nous permet de profiter de bons moments… car tout est retransmis… même en différé sur YouTube… par exemple. On peut revoir de super belles rencontres de la décennie 2000… un vrai régal, avec du vrai rugby… comme on aime. 
- Et la coupe du monde ? 
- On préfère les Four Nations… sommes déjà saturé de cette CDM dont on nous tartine la tronche à chaque joute durant les 4 ans qui précèdent… les entraîneurs, journaleux et supporters nous bassinent avec ce compte à rebours. Dès le premier tournoi après la clôture CDM, ça parle de préparation pour la suivante… la tricolore team est toujours en préparation… et plus ça cause de ça, plus ya rien sur le terrain… on dit stop ! Un match est un match, l'esprit Black est comac, et toute la troupe se la donne sans penser à cette "échéance"...
- Bilan morose alors ? 
- Que nenni, le rugby n’a jamais été aussi passionnant, en hémisud s’entend ! En fait on prend vraiment not’ kif et remercions bien sûr avec insistance les All Blacks qui élèvent ce jeu au rang de huitième art… hé hé… poussent la planète pâtis dans le bon sens. Si on veut causer évolution, sûr qu’ils démontrent qu’en ce domaine elle est effective… jamais le rugby n’avait atteint un tel niveau depuis ces 15 dernières années. Sommes époustouflé pour tout dire… d’autant qu’on peut désormais remater de vieux matchs de jadis et comparer, ya pas foto. La période Mc Caw et consorts est sans contredit possible l’âge d’or du rugby mondial… du reste c’est plus du rugby, mais du Super rugby… sommes raccord avec le terme. 
- Un p’tit encouragement quand même pour nos Bleus samedi ? 
- Ça nous surprend nous-même… mais rien ne vient… zont réussi le tour de force, et ce n’est pas une vaine expression, de nous rendre totalement indifférent à leur sort… c’est dire leur pouvoir de sape les empafs !!!! Arf !!! 

Interview enregistrée par Jeff dans un rade agité où le Pilier jaspinait avec un groupe de gisquettes en sirotant un jus, sinon leurs charmes !

 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.