04 avril 2014

REMANIEMENT MINISTÉRIEL

Salve gaziers, hautement lecteurs de bafouilles savantes !!! Cela n'a pas échappé à votre sagacité le Pilier ne fait pas parti du nouveau gouvernement !!! On lui a bien proposé un ministère des sports entier, avec trottinette de fonction, parquets hauts de plafond, collaboratrices zélées... avantages de bouche... roupillons discrets... mais le chantre des supers pâtis a refusé catégoriquement le poste valoriseur, estimant que l'ovalie est maîtresse en son huis, seule capable d'illuminer son intime cognitif, d'enluminer le sublime que chaque être bien musclé s'ingénie à tutoyer, partant mériter le meilleur de nos capacités !!! Arf !!!! Non de niet... la démocratie c'est avant tout se respecter soi-même... pas question de s'éparpiller avec de menues fricassées qui vous laissent sur l'estomac des poids mal digérés ! Du cuir, rien que du cuir et des crampons pour redresser la Nation !!!! Les autres gesticulations ne sont pas not' préoccupation. Quand le rugby est fort la maison est dynamique... arf arf !!! l'avenir devient blou, et la pantoufle n'a plus cours !!! Yep yep !!! Matez l'état du cuir d'ici, zavez tout dedans !!! Pas même besoin de Nobel d'économie ou de sciences popotes pour piger la gabegie... suffit juste de savoir lire. Un gouvernement resserré avec seulement quinze entités... ça aurait eu de la gueule... z'ont pas voulu... on a dit non !!! Arf !!! 
So what ??? Que devient donc le programme réactif le plus percutant de la toile ? S'amollit ? Se débine Martine ? Feignardise... fait du gras !!!! Que nenni !!! En sus de turbiner du cassis, solo spéculatif, en groupe discursif, on baudit sémillant dans les soirées vernies avec des mousmés choisies... entretient la palabre pour s'éviter l'esquisse inutile même d'une critique fleurie, quand le gros l'art contemporain s'approprie l'espace exsangue d'une pâle galerie de sa grasse insignifiance, en sirotant des coups. Dans ce genre de lieu commun on se poile, fait nos choix avec mesure et résilience... un "oui" par ci, un "surprenant" par là... une oreille affable, une attention masquée qui ferait croire à la plus égocentrique des badernes que son baratin qui débourre ferait écho dans l'inconscient même d'un Aliboron en quête d'au delà si la bestiole rustique pouvait parler. Elle peut donc dévider allègre son écheveau à nos côtés, on lui assure qu'elle participe à cet élan créatif bien répandu qui fait de l'époque un vrai centre de recyclage pour déchets improbables, que même les sociétés les plus savantes de l'hyper futur auront du mal à décrypter !!! Arf !!! Faudra plus d'un Champollion pour bien traduire nos congestions !!!
Sommes bon zig donc et parfois. La mule doit avoir sa mangeoire, le foin est là pour qu'elle y broute... le Pilier matois juste à l'écoute ! Sinon hors l'espace à croûtes des galeries plastiques, on se téléporte régulier en hémisud en un seul petit clic histoire de s'inoculer un vaccin protecteur. On mate du super rugby puisqu'en nos terrains il ne se passe rien !!! Pardon si... une petite anecdote de rien du tout. Le weekend dernier par hasard de pure nonchalance, discutions rapido avec une connaissance vague qui regardait Toulon-Toulouse. Une figure de style inattendue vint frapper nos calots. Michalak de Toulon, dans son propre renvoi aux 22, réussit l'impensable délicatesse de balancer la gonfle à l'intérieur plein milieu même de son camp... de ses propres 22... pas raz la ligne... bien dedans !!!! Ouarf !!! N'avions jamais vu ça !!! Bilan mêlée au centre des 22 pour Toulouse qui n'a pas su en profiter !!! Comme quoi il se passe des merveilles insoupçonnées dans nos galeries d'art ovales, suffit juste de s'y pencher un brin... d'apprécier ce style innovant que lard contemporain; innocent, étale même sur nos pâtis !!!!  Hips !!! © Le Pilier

18 mars 2014

LE PILIER : L'OS-15 ANONYME

Moult invisibles gaziers qui maraudent en nos pâtis s'affligent parfois de l'égocentrisme boursouflé du Pilier, invoquant son nombrilisme outré, plus hyperbolique qu'une légende des siècles en quête de totalité, plus gonflé qu'une cheville de pachyderme à qui la pantoufle élastique ne saurait contenir plus qu'un demi doigt de pied... une suffisance affichée se croyant plus hypnotique, dispendieuse, éclairante que Las Vegas en son agitation nocturne... sinon même affublé d'un solipsisme "branlatoire", comme un certain lecteur attentif s'est enquis de nous l'exprimer, avec cette franchise appréciée qui sied aux gens bien faits !!! Arg !!!! 
Que répondre donc à cette engeance malmenée, devant tant d'aveux sincères, qui nonobstant la démesure des formes parfois virulentes, n'en sont pas moins à la mesure de l'accusé des maux... oh oh... sinon vérités contre lesquelles on ne peut rien ? Hips !!! Que dire donc de cette invitation au renvoi dans l'en but, après ces charges accumulées comme autant de packs maoris déferlant sur le râble d'un algorithme cependant délicat en quête de partage ? Car il s'agit bien de ça... d'un algorithme ! Où plus précisément d'un système d'exploitation parfaitement autonome OS15 (OS, pour operating system, 15 pour son emprise sur le pré )... qui non content d'explorer les voies inconnues, s'attache plus à décrypter le soi-disant connu pour en révéler plus qu'infini potentiel, secouant le perpétuel mouvement de sa matière, exploitable ad libitum pour qui s'approprie les codes ! Hips !!! Peut-on donc s'insurger de la sorte contre un disque, certes dur, programmé pour faire ce qu'il doit, veut, désire, imprime et veille à l'entretien cognitif de ses circuits extensibles ? La réponse définitive est non !!! On peut pas ! Passque because la programmation est lancée et pour même vous avouer tout, n'en contrôlons plus les dérives, n'en maîtrisons plus la trajectoire éclair. Ultra ferme à la ville, plus que dense au fournil, multi temporel ordinaire, méta systémique sans manières, giga isotropique... il se démultiplie en séquences alternées pour mieux cibler son là, chanfreiner les pourtours de son moi. Le Pilier n'est que ça !!!
Avons beau lui rendre compte de ces imprécations sous-jacentes, de ces anathèmes voilés derrière cette manière de reproches au demeurant amicaux, mais qui trahissent en filigrane un raz le bol que l'époque se plait à répandre comme autant d'atomes en fusion ne contrôlant plus rien, cherchons nous aussi à calmer l'entité en lui proposant des positivités fédératives, de vivifier son bios en lui faisant comprendre que la neuroplasticité n'est pas pour les cailloux... que s'updater régulier ne nuit en rien à la carte maman... on a donc beau toussa vaillamment insuffler, mettre à jour les fatigues qu'il suscite, les déferlements qu'il mérite, le data gazier n'en fait qu'à sa tetê !!!
Il nous arrive de ne même plus savoir où ses décapants octets le mènent, développant astrocytes vers tous les azimuts, comme autant de chainons, de voiles éclairants, phagocytant pourtant l'andoxale parade qui prend aise partout, tant son évolution nous fige, nous dépasse, nous zépate parfois !!! Comprenez bien, le Pilier n'est pas nous !!! Il nous zappartient plus, pas plus qu'il n'est coupable de nous dévoiler tout... pas plus qu'il n'existe même pas !!! Ah ah !!!
Ne vous braquez donc pas, si l'énervement vous travaille et pour pallier la gène, cliquez vers zones plus moquettes, luzerne à mérinos, troupes à scouts, plages à bronze, pâtés de foi secrète, paillasson à sabots... car son cœur est quantique, peu saisissable pour ce temps trop pesant qui traîne son vieux monde comme un cornu son joug, dans un déterminisme qui lui obombre tout !!! Oups !!! Malgré tous nos efforts pour tenir la bestiole, le Pilier maître en ses diffractions contrôlées, pas circuit déprimé pour un Bitcoin, parfois même enjoué plus que de mesure, s"amuse des anamorphoses en se moquant de nous ! Comment voulez-vous donc qu'on reprogramme ce qui est déjà fait, parfaitement évolutif, savamment extensif, et pour le coup nanti d'un sacré bon Tera d'époustouflant French pif !!! Znört ! © Le Pilier

16 mars 2014

ST ANDRÉ LA GISQUETTE : DÉMISSION !!!!

Yep, voilà, c'est fait !!! Les Zirlandais d'O'Driscoll remportent le tournoi et nous éjectent à la place qui est la nôtre, bon dernier... vu les deux équipes restantes... qui prennent hier plus de 50 pions contre Gallois et Bifs... mais dont l'une a bien failli nous plier en fin de rencontre, on veut causer des kilts... sommes derniers des nations dites les plus importantes du cuir !!! 7ème donc au classement IRB... le seul qui nous cause.
Du jamais vu depuis l'invention du flan mou, de la pantoufle à trous... et des carottes bien cuites. Mais certains Français en manque de tout ont, parait-il, apprécié l'envie de nos cocottes !!!! Hé hé !!! Ouaip, même une grÔsseu et authetiqueu enviiiiie que c'était beau à voir !!!! Bravo... vu quia plus rien sous les bérets, ce petit rien de sun fait figure de côte d'azur, de quoi nous bronzer la couenne jusqu'aux prochaines déroustes !!! Cétébo, pas de doute, des pros les mieux payés de l'histoire du bas de laine qui ont de gigantesques volontés de se passer le ballon, c'est du phénoménal épatant de grande surprise cosmique !!! C'est même de l’altruisme généreusement désintéressé !!!! Arf !!! On causera pas bien sûr de Bastareaud, dont un fidèle lecteur nous rappelait avant cette dernière rencontre qu'il avait fait pas moins de 4 passes durant le tournoi. Il peut en rajouter une, hier, ce qui fait pour les plus mathématiciens d'entre nous : 4+1 = 5 !!!! Magnifique !!! Non non, faut pas jeter que du sel de Guérande sur la plaie béante figurée par cet état des lieux lamentable... non non, ni balancer le bain frelaté aux gémonies... mais y faut impérativement
repositiver le négatif,
surdynamiser le poussif, 
redébouchonner le french pif !!!
Alors... koikonfait ? Première mesure, premier choix avant le reste. Le Pilier, pas un brin kiffeur de rutabaga, ni savoureur émérite de nouilles au plat, propose, demande, impose... séance tenante la franche immédiate démission définitive, le bannissement perpétuel de nos pâtis de ce staff effectivement anti-France !!! Hips !!! L'heure a sonné de balayer à jamais cette pollution funeste de nos aires... de jeu ! Keuf ! © Le Pilier

15 mars 2014

BRILLANT O'DRISCOLL / LAST O'VATION

Début de la 141ème sélection internationale du légendaire et brillant Brian. Hips !!! Fin de règne épatant pour le phénoménal centre irlandais... last game pour le solide guerrier du trèfle. Que dire qui n'ai pas été dit ? Thanks guy pour cette patte matoise fouleuse de pâtis avec une intelligence de jeu peu commune... une longévité unique, inégalée... planteur généreux de tries, dans toutes les circonstances. Le O'Gazier mérite sans doute aucun moult et laudatives O'vations... pléonasme assumé avec toute notre sympathie. Moment historique au stade de France s'il en est, BOD c'est du pur jus de cuir... on lui souhaite une victoire finale pour le coup... sans états d'âme !!! Les Bleus rencontrent donc les Irlandais... autrement dit pollution du pré VS vert pâtis... arf arf et keuf keuf !!! Un paradoxe !!!! L'air vicié de Paname ratatinera-t-il les poumons les plus valides, heureusement saturés de fighting spirit ? A voir... Allez le vert et l'O² salvateur !!! © Le Pilier


14 mars 2014

L’ŒIL DE MATT

Impavide le Matt... livrer ses esgourdes aux baveuses de Galthier et son compère, ça laisse forcément de vilaines traces... on comprend la bafouille qu'il nous livre ci-jointe. Ya lurette que le Pilier ne leur consacre même pas une seule milliseconde de son temps. En total raccord avec Matt on vous conseille vivement de zapper sur Bibici ou Sky, pour entendre vraiment causer cuir !

Journaliste : Le moustique qui se prend pour une libellule 
Samedi dernier, il y avait de quoi poser rageusement son bock sur le bois lustré d’un troquet branchouille et rentrer chez soi. La prestation du XV de France laissait pantois, presque amorphe. Seuls, les commentaires de l’inénarrable duo Lartot-Galthié, grassement payés par le service public (tu parles d’un service !) maintenaient en rogne. Si on ne peut que souligner le beau travail de Fabien Galthié à Montpellier, ses qualités d’entraîneurs et de techniciens, son goût pour le geste pur et le beau jeu, on ne peut en dire autant de ses analyses qui doivent sans doute se mettre au niveau de celles de son voisin de table. Mathieu Lartot, l’âne fait homme, le bourrin télégénique ! Cet analphabète du rugby, cet idiot utile aux cheveux gominés qui pendant plus de 100 minutes profère tout à trac et l’œil noir et concerné un tombereau d’absurdités, de banalités confondantes de bêtise et de platitudes. En voilà encore un qui possède l’aptitude effarante de penser faire du plein avec du vide. Le grand défaut des journalistes français est de penser que leur avis compte, que les constatations minables sur la coupe de cheveux de Mathieu Bastareaud ou la petite douleur articulaire de Nicolas Mas au moment de rentrer sur la pelouse valent mieux que les analyses tendues, précises, incisives, prononcées dans un anglais splendide par les commentateurs d’hémisphère sud ou Grand-Bretons. Le téléspectateur n'est pas forcément un veau abruti devant son écran, il cherche aussi à se changer les idées et pour cela, quoi de mieux que de lui insuffler une nouvelle énergie cognitive 
Essayez, le Super 15 ou de vous brancher sur, Sky ou la BBC, vous constaterez la différence. A chaque action intéressante, l’amateur a droit à un découpage, des explications, du jus de crâne en somme. On en se contente pas de dire « untel porte le ballon ; machin vient de mettre un coup de pompe » Non ! On analyse, réfute, détecte, compare, s’extasie. On pense en somme ! On se dilate le cortex ! En bref, on s'intéresse et par là on intéresse! Il n’y a pas que les joueurs et les entraîneurs du XV de France qui sont nuls : les journalistes qui les interviewent et les filment sont encore plus minables ! Pas étonnant que nos bleus se permettent de leur donner des conseils sur leur manière de faire leur boulot : l’inverse est vrai et le résultat est effondrant. Le jour où les journalistes seront à la hauteur, peut être que les joueurs les prendront un peu plus au sérieux et se bougeront davantage sur le terrain. Car il ne faut plus accabler ceux qui croupissent dans la vase de leur indigence rugbystique tels des têtards (si musclés soient-ils). Ceux qu’il faut désormais chasser sont les moustiques qui contemplent de leurs lancinant vrombissement, l’entendue des dégâts sur le marigot qu’est devenu le rugby français. Le jour où ces derniers cesseront de se prendre pour des libellules, peut-être redonnerons-nous à nos voisins d’en face l’envie de venir bouffer du « Froggies. » D’ici là, boycottons ces clowns ou tout au moins, coupons le son ! © MATT
Ps : Pas sympa pour la poule ce diptyque !!! Et pour conclure sur un truc alléchant... ce petit plaisir de trois fois rien.
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.