27 septembre 2011

MÉDARD : LE RETOUR

Enfin !!!
Poser une question idiote, incongrue, est certainement plus insultant qu’un simple « tu m’em.... ». Faut en convenir. Non, non,  
la question à poser... bien qu’on connaisse la réponse... c’est comment se fait-il Marco, que dans la dernière conf tu prétends que Médard est plus à l’aise dans les grands espaces (sic)... signifiant que le poste d’arrière lui est plus indiqué, et que depuis que tu l’as entre les pattes tu l’utilises quasi toujours dans un petit coin à l’aile ? Car enfin, depuis des lustres on te répète que ce gazier est un arrière... de la graine de grand si on l’avait laissé à ce poste depuis son arrivée en EDF... d’autant que c’est celui qu’il préfère. Là, pas d’erreur possible, t’y panes rien ma cocotte... un Robbie Deans aurait sans doute repéré le gus en le laissant évoluer à sa vraie place... un Pilier n’en parlons pas... qu’il se bonifie... s’installe... devienne celui qu’on attend depuis Blanco !!! Après avoir insisté lourdement sur Traille... comme d’autres... t’as pas noté la supériorité du gazier en XV ? Preuve que tu ne portes pas les bonnes montures... t’es flou des calots... myope du cogito. Blanco a certes débuté à l’aile si on ne s’abuse... mais très vite on l’a laissé à l’arrière... un œil avisé repère ça en dix minutes Marco...

Être entraîneur d’EDF c’est avoir plus d’entregent que de compétences visiblement... car quoi ? Elle sort d’où cette triplette d’instituteurs qui nous balance que dans la semaine d’avant match un gazier a bien travaillé (sic)... qu’il est sérieux (re-sic)... qu’il a de l’envie ( re re sic) etc... Discipliné aussi, sans doute, le croupion bien stable à son pupitre !!! Arf ! On se croirait à la communale... discipline, piquet, distribution de bons points... cahier de notes... récré ? Mais c’est quoi ces stupideries... ce délirium ?  Mais bondieuserie c’est de la vraie baston, pas la guerre des boutons... des guerriers nos Bleus, pas des écoliers... une insulte pour eux toussa,  nom d’une grosse Bertha... nous faut un Marcel minimum... un Bigeard à la tête des troupes... oups... pardon, même un Napo... un Attila... un Pilier si faut... Ach !!! C’est quoi cette bande de ramollos ? Bref, soit, amen... et la ronde des jurons du père Georges !

Par défaut de tout, Médard retrouve enfin le poste qui est le sien... qu’on l’y maintienne, qu’on l’y visse, qu’on le greffe si faut... mais qu’on le laisse peinard s’exprimer... on garantit le résultat ! Non mais... faut prendre d’assaut la citadelle FFR ou quoi ? Refaire le 18 Brumaire... Parole de grognard !!! Avec du Léon Napo conquérant en première ligne, un Pilar cogiteur, imposant sabre en pogne... un Talleyrand stratégique... mais on te renverse le donjon nous... even même les grandes nations ... du cuir !!! Arf !
© Le Pilier

26 septembre 2011

LIEVREMONT LE VILAIN

Le Pilier au soutien
Connaissez notre enthousiasme concernant notre triplette de STAFFylocoques... n’allons point hic et nunc rajouter dans la soupe turbide une sale humeur, conséquence d’un rugby national en total flottement... pour le dire bien doseur, sans hyperboliser nos propos !!! Arf !!! Avons moult fois causé en ce lieu de la chose, notre lectorat en témoin attentif validera ce propos.
Malgré notre effarement devant tant d’insuffisances, faisons toujours la part des choses, et si bouchonnons où ça fait mal, n’oublions pas pour autant de rester dans le cadre formel du pâtis, certes à faire croquer du pissenlit par la racine aux plus bovins, mais toujours soucieux de ne pas attiser les braises par des considérations délirantes que les folliculaires de tout bord se plaisent à générer. Today, certains petits journaleux, pisse copistes adipeux, mous du bulbe, tavelés de boursouflures et de ressentiment... s’enflamment la carafe sous prétexte que Lièvremont aurait balancé vertement à l’un deux en conférence de presse : « tu m’emmerdes avec ta question... débile » s’il en est... c’est nous qu’on souligne ! Ach ! Oh le vilain !!! Zavez la vidéo partout sur la toile cirée... yaka cliquer au bon endroit... zêtes en live. Outre que la forme on ne peut plus directe manque pour certains de délicatesse, elle a le mérite d’être franche, mais surtout pleinement justifiée. Doit quand même s’en tartiner des couches de stupideries le père Lièvremont à répondre obligatoirement à cette moule engeance quasi quotidiennement... un exercice qui ne rapporte rien que l’ennui, la fatigue, l’affliction... on ne peut sortir indemne d’une telle comédie... une perte de temps pour le dire uniment. Les mêmes questions raz du pré répétées ad libitum jusqu’à épuisement total de la patience... voilà qui vous abat n’importe quel gazier normalement constitué. Yaka mater la tronche du questionneur sur la vidéo, on a vraiment l’impression qu’il mérite ce genre de soufflet... voire même une bonne paire de claque avec en cadeau, un : "si tu ne sais pas pourquoi tu l’a prise, c’est qu’elle est d'autant plus justifiée ! " Arf ! Car font toujours les effarouchés, les innocents les papelardeurs quand le boomerang leur revient en pleine face... les saintes nitouches qui se permettent tout... pour vous refiler la plupart du temps du rien, bien planqué derrière la sacro sainte formule douteuse s’il en est : Sommes là pour informer !!!  Très souvent pour déformer, ouais !

Le Pilier pour le coup et sans zaucune ironie soutient sans faille le sélectionneur. Vazy ma poule... balance ton jus... ce qu’ils méritent, te vient... tu as tout à fait le droit d’être marri, colère, de mettre hola... fixer limites à leurs agissements... ne se privent pas eux de te ripoliner le cortex avec leurs huiles grasses... même s’il est vrai qu’on a de quoi t’astiquer l’abattis. Qu’importe c’est un autre sujet. Icy on ne touche que les fondamentaux, en aurions sur la baveuse en effet à te balancer notre impatience pour le coup... ce qu’on fait du reste... mais sommes en mesure de recevoir la tienne, même devant une chopine, sans faire la bégueule, encaisser ta colère... dans le respect, il va de soi, des lois indéfectibles de la bienséance... pour peu qu’on ait quelque éducation, et le soucis du cadrage. Arf arf !!! Les noms d’oiseaux ont aussi leurs mélodies... il s’agit en fin de compte d’assumer ce qu'on dit ! Non ? PS: pas sympa pour la poule le diptyque... on présente nos excuses à la poule... arf !
© Le Pilier

25 septembre 2011

LES MAÎTRES DU TEMPS

Les Blacks gagnent les Bleus sans forcer 37-17. Proprement, réguliers, des essais superbes... nets. Un peu le même scénario du reste qu’en automne 2009. Les Bleus dominent dès l’entame, dit-on, un brin de temps... disons plus justement, s’engagent franco dans le combat... un rien patauds quand même, une tentative de drop démontrant l’impuissance de conclure. Les Blacks laissent venir, défendent parfaitement, comme l’avons souventefois constaté, puis dès le premier cuir en main plantent un essai... de toute beauté. Un classique... avons tort de penser une réelle domination de la part des Bleus... la baston c’est 80 minutes et les Blacks gèrent parfaitement ce temps. Un des fondements tactique depuis la guerre des Gaules : l’adversaire plein d’entrain balance son jus sans compter... la horde de barbares, au temps de la grande Rome si voulez... César défend, se contente de contenir la fougue... découvre l’attaquant, le scrute, l’étudie, l’observe... mate ses faiblesses... puis dès qu’une brèche s’entrouvre porte un coup rapide, fatal... et prend l’ascendant psycho !!!! Ho ho !!! Le Gaulois vaillant mais fatigué vient de laisser des plumes dans cette débauche peu concluante... n’a pas le temps de réagir bien installé dans sa « domination »... encaisse donc le coup. Exactement ce qui s’était produit à l'automne 2009... même composition cette année... à ceci près que les Blacks ne sont pas dans le dernier match de leur tournée, qu’il y a d’autres chicores à venir... que rien n’est écrit... qu’il faut en garder sous la patte... la finale est encore loin... donc n’ont pas outrageusement forcé !

































 Les analystes de petits calibre, qui scribouillent et baratinent par ci par là, séquencent le match par petits bouts... du bien, du pas bien... en croyant réellement que domination il y avait de la part des Bleus. L’œil acerbe lui a vite constaté leur impuissance, attendait ce moment réactif qui du reste s’est produit occasionnant un coup d’assommoir chez les supporters qui mataient... ne comprenant pas ce qui venait de se passer. Comme toujours. Si on prend le match dans sa totalité la gestion temporelle des Blacks fut quasiment parfaite... jusqu’après même cet essai encaissé en fin de match dont n’avons pas saisi grand-chose, de Trinh Duc... une mêlée semble-t-il devait être jouée... ça discutait... hop, l’opportuniste aplatit... ok malin... ce qui est remarquable c’est plutôt la réaction immédiate des Blacks qui plantent un magnifique essai démontrant par le fait que le temps leur appartient, qu’ils sont les maîtres du lieu, intouchables... nous laissant croire qu’ils peuvent marquer quand ils veulent. Sur le plan psychololo c’est du sacré bon boulot... sur le plan du tableau... une œuvre limpide !
Il faut être sacrément balaise pour bien encaisser ce déchaînement adverse durant l’entame et dès la première possession du ballon conclure de façon si parfaite. Là réside la surpuissance de cette équipe qui sans forcer, on insiste, nous a proposé une copie cohérente, maîtrisée, royale en comparaison d’un en face aléatoire, impuissant, où tout le monde attend, espère, l’exploit d’un seul, toujours possible, mais de plus en plus rare... et d’évidence jamais suffisant. Mermoz intercepte à notre avis hors jeu... mais qu’importe... un épiphénomène au regard du tout !
Qu’importe aussi le score final... ce qui nous a particulièrement fasciné c’est la manière... des essais magnifiques, venus à point nommé... du soutien rapide, efficace, permanent... comme dab de belles passes, un jeu collectif... peu de coups de tatanes... ça jouait à la main dès les 22... et pour parfaire le tout, la clausule conquérante signifiant, « on en a encore sous la pédale ! »
Les maîtres du temps donc... 80 minutes durant, tel Eole dans les nues de son souffle divin baladant le vaisseau d’Ulysse à sa guise par dessus les reflets changeants de son Odyssée... arf arf !!!
© Le Pilier

23 septembre 2011

ALLEZ LES B...

Blacks...
On compte sur vous !!!

22 septembre 2011

PARRA PHARMACIE

Qu’on place un sparadrap dans notre système de jeu, disons un gazier inattendu à ce poste d’ouverture, ne cautérisera pas la plaie !!! Arf !!! Blague à part, vu l’état des lieux on se dit même pourquoi pas ! Plutôt habile des agaçins, vu les sous performances de Trinh Duc de la Chandelle et du drop foireux... ya pas malaise dans la boite à pharmacie de mettre Parra en 10, même en capitaine ad hoc... oups... même s'il nous semble un peu léger. On se demande itou pourquoi on fait appel au Toulousain Doussain, soi-disant performant, et qu’on ne le sélectionne pas d’entrée ? Bref !!!
Comme le dit Graham Henry, cela n’affaiblit pas cette équipe qui se connaît bien... un match est un match après tout, l'équipe c'est un esprit... un état d'esprit qui parle... vérité... on ne peut échapper à ça... on verra ce qu'ils ont dans le ventre. Cet intérêt bien réel de voir jouer les Blacks permettra en sus au Pilier de mater les Bleus... ya lurette en effet qu’on les supporte ... trop... arf... avions jeté l’éponge pour ne pas émousser notre désir. Serons d’évidence présent au kick off... avec ou sans gisquettes, n’avons pas encore annoncé la composition de l’équipe ! Hips ! Une vraie surprise pour les Blacks non ? Allez, ça va nous valoir un gros titre au New Zeland Herald ça... zallez voir !
© Le Pilier

21 septembre 2011

DES BLEUS STRATÉGIQUES

Des Zélandais polémiques...
Les blous, contre les Blacks samedi, aligneraient une équipe de seconde main... une équipe 2 pour les mathématiciens... les raides, les pinailleurs... même les saturnins... arf !!! Un Parra à l’ouverture... un Traille à la couverture... un Servat sur la banquette, un Heymans sur la moquette... enfin des trucs pas sympas, ni respectueux... CDM’ment incorrects ! Pas sport en somme !!!!
Ho ho !!! On chercherait à perdre pour gagner !!!!
Mais on veut nous défriser la perruque là, on nous tyrannise notre libre arbitre, on veut ébranler notre stratégie conquérante, s’immiscer dans notre impériale volonté  
de remporter la gamelle Ellis... à moindre frais !!! Hé hé ! Ainsi s’agitent les tabloïds NZ les plus popus, New Zeland Herald en tête farouche, qui balance sa fumaga coléreuse en titrant ainsi son dernier papelard :
« World Cup’s $460 French farce ».  
Précisant que c'est pas du spectacle de viser la défaite, irrespectueux pour les spectateurs qui ont payé leur coin de tribune et qu'ont droit à de la vraie baston... un non respect des All Blacks !!!
CALOMNIE !!! 
INFAMIE !!!! 
MÊME pas VRAI !!!
Pour qui se prennent les gaziers ?
Nous farcis ?
Nous vénaux ? 
Nous pas réglos ?
Calculateurs ?  
Pusillanimes ?
Trompeurs ?  
Foireux ? Nous les conquérants du futur ? Les déporteurs d'azur ? Ho ho !!! Nous les instigateurs d’espoir ténu ? Nous les bretteurs de pâtis menus !!! Les croqueurs de flanby, les plieurs de confettis !!! Nous les Bleus ??? Arf !!!

Non, non, ya méprise là, faute, injure, voire stupiderie !!!! Il s’agit de tromper l’ennemi pardi... zavez pas lu Sun Tzu ? Vous croyez que cette équipe de Blous alignée Samedi n’est pas la plus belle et grôsseu team que pourrions vous opposer ?
Les cocottes les plus solides de nos poulaillers ?
Nourries au grain, lustrées au foin ?  

Vous vous plantez !!! Chez nous n'importe qui est quelqu'un... arf arf !!! N’en sommes plus aux quinze gonzes d’antan, seuls capables de renverser n’importe quel cheptel... nous !!! Trente sommes... et plus... tellement qu’on ne sait plus qui placer où !!! La team type c’est d'la démagogie pour les ceuss qui croient que 15 aux pâtis c’est plus performant que trente au tapis !!! Ya du calcul dans nos connexions, on pourrait balancer Chabal à l’ouverture si nécessaire nous, Poux à l’arrière, Dusautoir à l’aile, même du Yachvili à l’arbitrage, tiens... du Parra aux bidons, du Nallet aux zarpions !!! Ça ne changerait en rien notre style inimitable, notre cohésion, notre cognition, notre instinct créatif... notre destin directif...  notre volonté... 
notre même probité !!! 
Le cœur c’est trop changeant, l’artiche c’est du trébuchant !!! Non non, sommes l’emblème du rugby sémillant nous, gaziers pileux des pubs... du poster à neuneux... on a des compte à rendre à la Nation... car il est vrai que si l’on perd contre les Blacks on ne rencontre que des équipes de petits calibres... enfin à notre portée... hé hé... cad, ceux qu’on gagne si on se démène un peu... comme au Tournoi... des gens connus quoi, de l’Europe du cru... pas des gros mastards du sud Hémisphère qui réduiraient sans forcer notre espoir à néant... plongeant Lièvremont dans le goudron... et les plumes !!! Alors c’est pas stratégique ça ? C'est même organique... sinon démocratique... la chaise musicale chez nous... tout le monde participe à la farandole... non mais !!! Le cruchon CDM obtenu à moindre frais, sinon aller en finale quand les Blacks auront tout les gros plié... c'est faire preuve  
de grande authenticité
De même lucidité !! Hé hé !!!

Certains minus s’esbaudissent encore de la victoire, certes indiscutable, des Irlandais contre les Aussies... Quand un giton égratigne un Goliath une simple fois, c’est déjà tailler sur mesure un costume à Hercule... se croire au dessus du monde, porter lauriers, se sentir capable de renverser la hiérarchie établie... faire tomber le king de son trône velvet... être champion du monde de la planète entière !!! N’avons que ça icy pour nous faire mousser... une bataille et hop, c’est de l’empire acquis... de la couronne constellée, du drapé brodé...  
du kangourou ouvragé... hé hé !!!
Qu’importe donc la manière, seul le résultat compte !!! La prière même des plus fanions, des plus bérets, des plus raz du pré. Lièvremont s’en défend comme beaucoup chez nous qui pratiquent la langouse de mer... bien salée... sans vergogne... ni sacré... oups !!! De toute façon, sommes serein face au destin... qu’importe le baratin car chez nous c'est très souvent Pinocchio qui a le dernier mot !!! Et le blair le plus gros ! D'où le French flair alors ? Ach !!! Donc pour gagner... disons aller le plus loin possible sans forcer, faut d'abord se faire ratatiner !!!! On peut compter sur les Blacks pour nous filer un coup de pouce.
© Le Pilier

20 septembre 2011

BLACKS VS BEURRE

Un titre de bafouille qui résume assez bien le match All Blacks vs Japon de samedi. Contre ces derniers les Blacks ont activé les pinceaux, sans forcer, en artistes impressionnistes... arf... par touches mesurées... impressionnants, pour faire une estampe des Japonais, comme aurions dû la peindre si avions de l’huile sur la palette ! Oups !!! Nous nous sommes contenté de fadasse acrylique, bien soluble dans l'eau... arf arf... comme chacun sait... une toile  
décomposée... 
anarchique...
contrefaite... qui figure parfaitement notre style de jeu. Pas de surprise en CDM... les petits ne gagnent jamais les gros... fi donc du score final... seule importe la manière. Si les Nippons ont pu donner l’illusion de rivaliser quelques minutes avec les Bleus, c’est bien que ces derniers ne maîtrisent rien. Un sursaut Nippon, par défaut donc... faut pas pousser. Avec les Blacks l’ordre des choses est respecté. Plus de 80 pions dans le cabas... 83-7 pour être précis... un couteau qui pourfend du beurre fondu... pas plus ! Ach ! Un problème cependant chez les maîtres du pré... et pas des moindres. Normalement les Japonais embrassaient Fanny... pas un seul instant n’ont inquiété les Blacks, intouchables en leur demeure... mais une interception en fin de match a empêché le baiser callipyge de l’appétissante mousmé !!! Yeah !!! La cause ? Une erreur de la doublure de Carter dont signalions cet été même en ce Blog les faiblesses évidentes, indignes de cette équipe pour l’heure impec. Son nom Slade... un empaf de 10 qui n’a rien à faire dans la team. Peu habile des zarpions, pas très à l’aise au jeu, le gonze se fait intercepter le cuir lors d’une attaque foireuse, permettant au mikado d’inscrire un try pour le moins inattendu. La presse NZ, peu encline à contrario d’icy au démagogisme le plus niais que nous tartine nos journaleux gavés de bromure, souffle sur les braises à raison, estimant que le gonze n’a pas sa place chez les Blacks. Normal. Holala... la plaie, la vermine, le crampon sans lacets.... Arf !!!
Graham Henry, malgré notre entretien téléphonique d'hier 2010, détaillé en ce Blog, lui enjoignant de virer illico l’autre empaf de Donald, avait mis du temps à digéré nos conseils... il a fallu que ce dernier leur bouffe la victoire contre les Aussies l'année dernière  en Bledisloe Cup à la dernière minute, pour l’envoyer définitivement au placard... le virer du groupe !
Le Pilier péremptoire, imparable, souple, délicat, gourmet, sans pareil en ovalie, comme les plus saveurs se plaisent à le penser sans l'afficher partout... arf arf... dès les premiers pas du gus suggérait déjà sa mise en boite. Moins pire était cependant que le jeune Slade. Si Carter est blessé, ont du souci à se faire d’autant que leurs demis de mêlée ne sont pas non plus transcendants. Slade à lui tout seul, vu son poste est bien capable de générer une grÔsseu catastrophe !!!
Le porte sur sa tronche le gonze... c’est comac... coincé du bulbe... timide... sans génialité apparente ferait mieux de tondre des mérinos sur la lande que brouter du pâtis pendant que les autres se démènent. Vaut mieux mettre Kahui en 10, s'il le faut... polyvalent le gazier, en pleine bourre du reste en ce moment. Pigé Henry ? Lire le Pilier c’est gagner un temps précieux... hé hé... si quelques philistins analphabêtes nous reprochent parfois une forme qu’ils ne comprennent pas, jamais ne sommes pris en défaut sur les fondamentaux... sur le fond... les détails... la couleur des maillots... la valeur d'un cuissot ! Ça mérite un Nobel es pâtis ça, non ? Merci qui ?
© Le Pilier

19 septembre 2011

FRANCE VS CANADA : DE LA CONTINUITÉ...

Dans l'infirmité !!!
N’avons pas maté les Bleus... vous vous en doutiez... pas question de se gâter le palais avec d’la bleusaille de morne pâtis à la sauce gabegie... de la cocotte anémiée incapable de vous refiler la moindre saveur... le moindre frisson... en écoutant des commentaires affligeants... même si... même si... on en oublie nos Canadiens cousins qui ont rarement l’occasion d’afficher leurs trombines sur nos zécrans, comme montrer leur vaillance... car question ça... il en fut d’après les dires de certains. Scusez donc les Canucks, mais impossible de vous dissocier du gros tout... pas question donc de nous imposer l’ennui certain de voir nos cocottes souiller un pâtis NZ de son infirmité... de son cuissot mou... car comme on dit dans la bande, quand ya du blou sur du green, ça nous refile le spleen !
Une chose qu’avons faites cependant, de pas coutume chez nous, afin d’accabler nos certitudes sans doute... aïe aïe... mater ça et là quelques écrits, piochés sur la toile, jeté dévolu en premier lieu sur les commentaires à chaud... savez, ces matchs narrés en direct live, sans images, mais qui ont l’avantage de rendre compte non seulement des faits majeurs à la minute, mais surtout du sentiment immédiat du transmetteur... sans le filtre du temps... partant quelque chose de direct, pas démago, avec de vrais morceaux de sincérité... l’énervement vivifiant du gazier quand il est justifié, du cuir sans cirage... arf... ni circonlocutions foireuses, justifications de même teneur. Ce dernier n’ayant pas le temps d’atténuer son propos par des directives venues d’ailleurs... ni de s’épandre en phatique pour « donner de la vie » à l’évènement, doit donc livrer le truc tel quel, concis, sans faire de la dentelle... se laissant forcement gouverner pas son sentiment immédiat... sans gomina... spontané... ça nous plait !!!
Pas le genre pisseur la copie qui tartine sa confiture dans les folliculaires... pas du cire la pompe de l’écran plat total... pas du consensus-moi-la pourvoyeur de flanby... non non, un simple gazier qui est obligé de dire ce qu’il pense car le temps lui en impose.

Avons donc recueilli brèves en ces lieux « directs ». Qu’apprend-t-on qu’on ne sache déjà ? Nothing de rien... pour les saveurs* en tout cas, dont nous tenons du reste à saluer l’un d’eux, Alain Penaud, qui est un des seuls critiques à notre connaissance, à balancer parfois ce que certains ne pensent même pas tout bas, tant sont abouliques du bulbe. Arf ! Un Penaud donc qui partage nos opinions, ou vice versa, preuve s’il en est que ne sommes pas total solo à décrypter... les simples évidences... à répéter d’imparables vérités !!! Hé hé ! Peut sortir des bourdes aussi le gazier... mais bon, parfois balance aussi du vrai, bien appuyé. Ci-joint donc les meilleurs moments retranscrits lors du match France vs Canada... sur la toile, par écrit : "- Marc Lièvremont fait la moue dans les tribunes du McLean Park. Le début de match de ses troupes n'incite pas à l'optimisme.
- Lamentable en ce moment le jeu des Français
- Quelle passivité des arrières français" etc etc...
- Les Canadiens, qui ont joué il y a quatre jours, devraient connaître une baisse de régime en deuxième période. Normalement..."
Hé oui... pour bien mettre toutes les chances de notre côté, on joue un Canada qui a déjà un gros match dans les pattes... tout le monde en effet connaît le temps de récupération nécessaire après une baston ! Quatre jours ?  Faut bien ça pour se gargariser ensuite de victoire largement acquise avec son cadeau bonus !!! Belle équité d’organisation tiens !!!!
"- Que c'est brouillon de la part des Français.
- Manque de rythme, manque de complémentarité, peu de jeu, les Français sont à la peine aujourd'hui.
- C'est brouillon mais Clerc est renvoyé en touche. Quel déchet dans les transmissions... 
 - Marc Lièvremont fait la moue depuis sa cabine. Autant dire que le coach des Bleus n'est pas satisfait de la bouillie de rugby offerte par ses joueurs.
 -  Nous avons passé l'heure de jeu et les Canadiens sont encore dans le coup dans cette partie. Quand on pense que la plupart des Canucks ne sont pas tous pros et ont joué il y a quatre jours.... les Français sont vraiment décevants."

Rien à ajouter... le même copié collé qu’on nous bassine depuis des lustres !!!! Eclairant non ? 
*Saveurs : Néologisme bien connu du Pilier, les saveurs sont donc ceux qui savent... pour ceux qui ne savent pas ! Arf !
© Le Pilier

17 septembre 2011

IRLANDE O'VATION

Match O'paque... de packs
Zavez vu le match du jour ? Si oui savez tout... un pack d’O’gaillards qui a sacrément dominé son adversaire Australien, jusqu’à obliger sa première ligne à mettre la paluche au sol durant les mêlées fermées. Le père pilier Healy a tout simplement été exceptionnel comme son compère O'Brien à la flanke... époustouflant ce gazier... sans oublier les deux poutres, O’Connell et sa moitié O’Callaghan... Heaslip en huit... bref un pack d’O’piniâtres gaziers qui en a fait voir de toutes les couleurs aux vainqueurs des Tri. La paire Genia-Cooper n’a pu peser sur le match malgré certaines fulgurances du second... des éclairs de passes cadrées, précises... mais en fin de rencontre une aléatoire, interceptée pas Tommy Bowe, rattrapé in extremis après une course de 80m par le véloce et trépident O’Connor... à deux savates de l’en but. Ouf !!! Une image qui symbolise bien ce qu’elle sous entend... ouarf... une des rares O’cases aussi pour les verts de planter 5 pions d'un coup... sinon sept !
Car d’essais point marqués ni d’un côté, ni de l’autre... et partant, comme l’affirmerait notre Jacques de La Palisse, point d’encaissés non plus. C’est dire la défense intransigeante de part et d’autre. Certes le matois O’Driscoll a bien failli récupérer le ballon sur un raté de pénalité pleine perche du timoré Sexton qui eut pu finir en terre promise... mais non ! Pas un seul try. Ya des matchs comac... un vrai combat d’avants... sinon d’avant... mais d’une efficacité redoutable cette fois car les Irlandais n’avaient pas gagné les Aussies depuis des lustres. Alors bravo les gars, fallait le faire !

No scrum, no win comme ont dit en Shakespearienne baveuse, les Australiens ont certifié la formule. Quand le pack est dominé donc, les trois quart trinquent... ce fut le cas ce matin et les cannes du seul Beale relanceur patenté, n’ont pas su trouver l’ornière pour porter ses camarades en terre promise. Pocock a manqué à la flanke... au grattage comme au tirage... oups... le père Elsom était débordé... non les Aussies ont quand même de quoi s’inquiéter... doivent impérativement resserrer la vis pour bâtir une machine d’avants solide en première ligne.
De bon augure toussa, une vraie surprise on peut dire, qui n’est pas pour nous déplaire. O’vation à ce pack Irlandais, même si derrière les cannes sont quand même un brin vieillissantes... faut le dire aussi. Pas de génialité en attaque... un rien poussif... trop de chandelles... Sexton pas super habile des agacins, sans génie dans le jeu, pourrait être remplacé sans problème par O’Gara... d’Arcy et Bod ne perforent plus les lignes... Kearney à l’arrière ne contre attaque plus... envoie des coups de pompes en permanence... bref à notre goût pas suffisant pour espérer gravir les premières places du podium... mais sait-on jamais!
Le score ? 15-6 pions... d'arpions ! Ach !
© Le Pilier

14 septembre 2011

DES BLEUS TALENTUEUX !

« Du talent... mais pas d’idées !!! »
Ouarf !!! Une formule oxymorone... Oooooups... bien pondue... piquée sur un blog National... un titre de bafouille de Vincent Pere-Lahaille, un gazier de bon cuissot visiblement, correspondant en NZ, qui poursuit par cette phrase résumant assez bien l’état des lieux.  
« Les mots du sélectionneur sont aussi confus et instables que le jeu de son équipe »... Hé hé... mais c’est la révolution là... commencent à se réveiller les papelardeurs... ya plus de cirage dans les cartons ? On dessille les paupières ? En tout cas si ont bien du talent nos cocottes, comme l’affirme Lièvremont, nous sabote le cheptel ce gazier... c’est l’anti-France on vous dit !!!
Talent d'Achille ? Ah ouais !!! Arf !!!
© Le Pilier

12 septembre 2011

PAS L'POINT G

G comme pas Génial !!!
- Ben mazette, pas l’saute au paf ni pour l’une ni pour l’autre... loin d’atteindre le point G c’te rencontre bitouine Bifs & Argentins... du rugby paléolithique... d’avant la charrue... d’avant la sandale... d’avant même l’astiquage du tricotin... d’avant la plume... Arf !!! Des coups de tatanes que je me débarrasse du cuir en chandelle... pas zune seule attaque digne de ce nom... les Argentins se sont mis à jouer dans les deux dernières minutes de jeu... pas plus... les Bifs n’en parlons pas... du Tindall qui ne sait pas envoyer un cuir... et pas que lui... des pesanteurs dans tous les secteurs... pas zune seule loupiotte dans les cassis... si la Queen couine... c’est d’ennui... hips !!! Les Bifs ne savent, dans leur costard de croquemort, qu’enterrer le cuir...arf arf... ou s’en débarrasser n’importe comment... ou le lâcher idem. La poule 2 est loin de jubiler du croupion... pas demain qu’on va lui réguler le thermostat à celle-là... on vous dit que ça... et puis des passes !!!! Les passes les plus indignes, les plus moches de l’histoire des maisons closes... arf arf... non non, pas un clou c’te baston. l’Europe n’est vraiment plus dans la course... parait qu’les Zirlandais n’ont pas brillé non plus...comme les Scots... et les Français, savez sans doute. En somme qu’exporte-t-on d’Européen en hémisud, sur l’île sacrée du long nuage... à part se marteler le pilastre ? Alourdir les sols ? Ostentatoirement afficher notre suffisance ? Du rugby de banquier... ça spécule, ça baratine mais au final ça vous ruine... le moral. La décadence... le bling et le bla... Ah pour l’arsouille ya des crédos... Des trombines de star cinépub... pour vendre du pot, du pneu, du sparadrap... on est là... mais pour chanter la tyrolienne en envoyant du jus... nib... et sans viagra... holala... yaurait plus personne aux couffins des rucks... hé hé... ya pas une équipe digne de vous balancer en orbite... pas même un petit frisson prometteur... non non, la CDM c’est la vérité crue...  les petits se remuent, les « gros » sont infoutus de s'arracher les tripes... on devrait dire les gras... pas les gros... dès le kick off... les zempafs... et si faibles techniquement que c'est hallucinant !!! Sont de la pelouse ou quoi ces gaziers ? Des brouteurs de luzerne à peine ouais... pas des ramoneurs de pâtis... aïe aïe... heureusement quia du Black et de l’Aussie sur les terrains...
Quand on pense que les Argentins vont venir ternir les Tri Nations l’année prochaine avec ce rien d’audace, ce nothing de cavale... un vrai scandale de rabaisser le niveau comac... du sabotage, de l’anti rugby... ya le KGIBI qui veut ruiner l’hémisphère sud de l’intérieur, c’est ça... comme on n'arrive jamais à leur niveau, on va faire baisser leur niveau !!!!
- Donc rien à retirer de ces matchs d’ouverture Pilar ?
- Rien quasi sinon la vaillance des plus petits... l'assurance des Blacks, des Wallabies... la CDM c'est comme les Tri... une chose quand même remarquable pour pas vous saper le moral : 
la défense Argentine.
Quand même on peut pas laisser ça dans l'oubli vu que personne n’en cause. Une défense efficace, comme peu savent la faire... qui vous renvoie aux fondamentaux redémontrant aux minus que ces gestes techniques sont les Piliers éternels du rugby. Un vrai plaisir là... les gaziers plaquent aux jambes et glissent immédiat aux chevilles, l’attaquant tombe comme une enclume sans gagner un centimètre... s'écroule sans pouvoir passer son ballon. Un second défenseur dispute le cuir... l’arrache. A l’image du quand même épatant Albacete, ça cisaillait ferme... chapeau bas... le pack avait du jus... les Bifs en restaient cloués. Trop souventefois, dans ce rugby dit MÔDERNEU, les défenseurs cherchent à disputer le ballon en même temps qu’arrêter l’attaquant... s’y prennent donc haut, trop haut... pour enserrer les bras. Parfois s’y mettent à deux sinon trois... ridicule... l’attaquant avance toujours de quelques pas... une épreuve de force où les cuissots finissent par s’épuiser dans une débauche d'énergie à la pousse-moi-la... bovine !

La tof ? Exactement ce qu’il faut éviter... quelle que soit la baveuse justifiante qui cause de MODERNITUDE... arf arf. Merci Estebanez pour cette somptueuse figure... la grande classe. Ach !
Le vrai placage aux-cannes-mille-dieu, a sans doute grandement contribué au blocage des roses Bifs. Aux chevilles ça tombe tellement vite que le gonze n’a pas le temps de passer son cuir... on ajoutera même neurologiquement parlant... arf arf... le cerveau est concentré sur la chute, peut pas faire deux choses à la fois si cette dernière est lourde, immédiate, rapide. Les Argentins ont fait une vraie démonstration pour le coup, d’une efficacité redoutable. On le dit répète depuis lurette ici... les fondamentaux ne changent jamais... même un SBW cisaillé avec fougue tomberait si vite qu’il n’aurait pas le temps de transmettre avec ses grandes paluches. De plus, cette vitesse de chute oblige l’attaquant à lâcher le cuir fissa, s’il ne veut pas être à la faute... quand le placage est net, aux chevilles... il est plus visible pour l’arbitre même... peut pas minauder à conserver une ou deux secondes sa pelote le porteur... en sus le soutien met plus de temps à venir pour l'attaquant... moins de cafouillage... un second défenseur peut subtiliser la balle au sol dans un temps record si sont bien coordonnés. Une figure que les Argentins ont appliqué à répétition... dommage qu’ils en restent à cette vaillance là... et oublient que le rugby c’est aussi la transmission, la passe, l’audace et pas la chandelle qui obombre le pâtis... comme amplifie l’ennui . Arf arf !!!

- Well bon... pas extra ce que tu racontes là Pilar... on nous tannait tout poussin déjà avec le placage... à raison. Jamais une confrontation au dessus du buste... c’était scandaleux de prendre même un gazier aux zépaules... on se faisait souffler dans les bronches pour ce genre d’attitude.
- Rien d’extra en effet, pourtant ce geste imparable s’est sacrément perdu... les gonzes ont du biceps maintenant, du torse épais... siliconé... hé hé... pour rivaliser dans des joutes piétineuses... on voit un paquet de joueurs s’emplâtrer dans la défense, because aussi et passque cette dernière est très haute. Font d’ailleurs toujours quelques pas avant de tomber les porteurs de cuir... même avec deux trois gonzes sur le paltot... un vrai scandale. Prenez l’attaquant aux chevilles fermement, il ne s’amusera pas à percuter comme un sourdingue... pourra pas... n'avancera pas... pas besoin de gros bras pour ça, juste une détermination, une fougue, une envie... faut s’y jeter bien ferme... du courage aussi... bien que habilement réalisé ça devient aussi facile que d’enfiler des perles... Gnac !!! Pour disputer le cuir, c’est encore plus facile... mais faut se baisser en effet... c’est p’têt’ ça qui ennuie ? Bon on se répète... Merci quand même les Argentins pour cette démonstration... même si le reste... Pour clausule, si Contepomi n'était pas sorti sur blessure, plus habile des zarpions que son compatriote... les Pumas remportaient sans doute la victoire... et ce malgré l'étonnante maladresse au pied de Wilkinson. Mais avec des si... on mettrait le Pilier à la tête des Bleus !!! Yeah !

Allez pour l'heure ronronnante, matez donc le journal des Bleus en plein effort... qui rament en maillot sur des petits surfs sous le sun NZ... récupèrent en faisant du radeau... de la méduse ?... avec des pagaies... sur l’océan !!! Pas dl'a CDM ça... mais d'l'holiday... c'est tout ce qu'on fait. Oups !!! Mais on est bien payé !!! Hé hé !!!
© Le Pilier

10 septembre 2011

FRANCE-JAPON / LE CAUCHEMAR

Des limbes...
- Pilier... nom d’une olive sans noyau !!!!! C’est quoi ce tire au flanc ? Encore au plumard à 10h ? Avec deux gisquettes en plus... à se faire pomper le galon au lieu d'être en première ligne ?
- Mon colon, la nuit a été longue et agitée...
- Nom d’une punaise... mais c’est qui ce Jean foutre qui soutient pas son équipe contre les Nippons ? Alors comac on abandonne la nation ma Louloute ???? Mais c’est la guerre Pilar... du re 45 là... tas de rien sans jus... zéro sans virgule... crevure de paf !!! Zêtes pas un born to kill Pilar ? Répondez Pilar, oui ou non born to kill ?
- Ben... heu... la guerre est finie mon colon... et...
- Mais c’est quoi ce morpion de pantoufleur ? C’est toujours la guerre quand ya d’la baston ! Alors... pourquoi zêtes pas allé au front ?
- Ben on connaîssait le scénario à l’avance mon colon, à chaque match c’est le même bordélisme après les citrons... on s’est dit que les Blous n’avaient pas besoin de nous... se débrouillent bien tout seuls pour patauger dans le n’importe quoi...
- Pas d’excuses première classe Pilar, pas de passque ici... nom d’un obus trop sensible quia pas son quota de macchabs.
Que des faits tangibles ici !!!
Mais quoi je vois ? 
Une couette sur le paillasson ? 
Un paddock pas même en faisceaux ?
Rien d’au carré dans c’te piaule ?
Non mais vous vous croyez chez maman le vermisseau... en colonie de vacances ? Chez Bardot ?
Allez gard’aou !!! Zallez en baver mon gaillard, du parcours à crever la gueule ouverte ouais... allez hop, nettoyez-moi c’te bauge... virez-moi ces refileuses de picacouane et faites-moi un compte rendu de la baston matinale... et fissa !!!!
- Ben, c’est qu’étions justement dans les plumes mon colon...
- Veux pas savoir... demandez aux gaziers qui ont maté la chicore si voulez... les vrais nationaux... ‘de Dieu... ceux qui laissent pas tomber les copains dans la marmite de Diên Biên Phu... allez débrouillez-vous, je veux un rapport dans mon bureau, impec du col, pompes lustrées, plis au cordeau... allez allez, bondieuserie de bleubite. Fin de race va... j’vais vous chatouiller les valseuses moi... zallez voir ! ‘de Dieu !!!
- A vos ordres mon colon !
Un temps se passe, on s’active dans les couloirs de l’escadron, un peu flottant, pour trouver un vrai supporter des Bleus... quand arrive un gonze peinturé ripolin des pieds à la citrouille... une trompinette en plastique sous les aisselles... le moral en berne sous les tricouleurs.
- Hé l’artiste, t’as vu les Bleus ce matin ?
- Ouais tu parles, j’aurais mieux fait de rester avec ma caille au plumard !!! (sic)

Paf, sur le coup on se réveille ensuqué entre ycelles mêmes qui nous encadraient de part et d’autre au moment du kick off, chaudement lovées, durant ce rêve révélateur d’une culpabilité traumatisante... si lourde à porter, mais totalement sincère et primordiale... arf !!!
© Le Pilier

09 septembre 2011

FRANCE VS SUSHI 2011

Bon, on connaît peut-être mal ces Japonais entraînés par Kirwan, n’empêche que si on ne fait pas une estampe de cette équipe d’entrée, c’est qu’on a vraiment rien dans les pinceaux !!! Arf !!! En sus les gonzes jouent à 8h du mat !!!! Non mais... vont être totalement dans le coltard nos Bleus... les Nippons sont habitués à se lever plus tôt que nous... depuis toujours... un avantage certain !!! Ouarf ! Pour en revenir à la chicore de ce matin bitouine Blacks et Tongiens... agréable de voir qu’une petite équipe ne prend pas une dérouste de 80 pions devant les gros... on espère qu’il en sera de même avec les Tsunamiens... ont suffisamment encaissé cette année les gaziers... entre le tremblement, les typhons... la radioactivité... pour ne pas rajouter à leur détresse. Allez les Sushis, vous laissez pas impressionner par nos cocottes... surfez donc sur la vague bloue, contournez la mêlée... faites les galoper... tiennent pas les 80mns... et BANZAÏ !!!
© Le Pilier

CDM PREMIERE BASTON : NZ 41 - TONGA 10

Les Blacks assurent l'entame
Le gazier de la tof, Sonny Bill Williams... acronyme SBW... est tout simplement épatant. De mémoire de Pilier avons rarement vu un gonze aussi soucieux de transmettre son cuir avant la chute. Dans toutes les positions il vous refile la pelote impec.
A l’origine du premier essai comme d’autres en cours de match... passes croisées surprenantes... solide sur les guiboles... belles paluches. Pas compliqué, on ne voit pas au premier coup d’œil on TV comment il fait... faut le ralenti pour bien se rendre compte... il surprend tout le monde tant il est capable de faire une passe dans un mouchoir... une pièce maîtresse de cette nouvelle génération AB...
Son compatriote Dagg n’a pas grand-chose à lui envier... même habileté, un coup de pompe en sus phénoménal... restons chez les
« nouveaux » le plaisir non feint aussi de retrouver Kahui, dont avons moult fois en ce lieu fait part de notre intérêt... très en jambes à l’aile, qui n’est pas son poste de prédilection, à noter... était de tous les bons coups... two tries pour sa pomme, comme celle de Dagg... 4 essais à tous les deux... de bon augure. Six essais en tout pour les Blacks face à des Tongiens solides devant qui ont subtilisé le cuir en seconde période contre toute attente, durant un bon quart d’heure de jeux pour finalement planter en force leur seul essai avec un pack bien soudé. Try dit en passant qui eut pu être de pénalité tant les Blacks étaient en souffrance devant la détermination des visiteurs. Un bon moment... applaudi même par les Néozélandais présents. Toujours agréable de voir une petite équipe remuer la couenne du maître des lieux. Le score 41-10... Aurait pu être plus lourd... manque encore un peu d’huile dans la machine Black... de nombreuses fautes, dit en passant liées aussi à la détermination des Tongiens. Sinon faut carrément virer Toeava du groupe et rappeler Sivivatu... arf... le gonze n’a aucun sens de la trajectoire comme l’avions déjà évoqué lors des Tri-nations... une qualité intrinsèque pour le coup... on l’a ou pas... on n’imagine même pas comment se l’approprier à force de travail. En sus manque sacrément de cannes... balle en main dans les 22, repique au fermé alors qu’il n’avait qu’a tracer ouvert, était soutenu pas deux gaziers... l’empaf s’enferme et rate une occasion probable de try... enfin quasi assurée. Rien à faire... même sur l’essai refusé, aurait dû redresser sa course à l’ultime moment pour ne pas laisser traîner son arpion en touche. Avec plus de jus, une détermination farouche, malgré la triplette de Tongiens aux trousses, un ailier zélé... technique et courageux... plantait in extremis.

Bref. Les Blacks sans ultra briller... enfin un rien bousculés... remportent la rencontre avec six essais à la clef... le temps est long jusqu’aux phases finales... faut se préserver si on veut durer ? L'art est long, le cruchon difficile à gagner !!! Hé hé !
© Le Pilier

08 septembre 2011

GOOD LUCK ALL BLACKS

Premier kick off
- Bon sympa Pilar tes grandes questions patapsychophysiques dont on se tamponne la coquille sur les commentaires à ouvrir ou pas, mais demain c’est quand même le kick off de lancement CDM...
All Blacks vs Tonga.
- Ouaip...
- Alors... t’as quoi à raconter ?
- Ben qu’les scribouilleurs de Nouvelle Zélande ne sont pas très câlins avec leur team... parait qu’cette équipe est un vrai gruyère à trous de partout. Tiens on te balance le propos d’un Kiwi chatouilleux qui a pondu c'te vanne, texto : «Un vieil arrière statique (Muliaina), pas d'ailiers de talent (Guilford est le seul trois-quarts aile du squad), , un deuxième ligne qui n'a pas faim de combat (A. Williams), des piliers (Afoa, B. Franks, Woodcock) qui ont tendance à s'écrouler quand Owen Francks ne joue pas, peu de combinaisons de jeu et deux défaites successives avant le début de la compétition (Afrique du sud, 18-5, et Australie, 20-25). On est loin de la machine de guerre qu'on nous promettait.»
- Ben mon gazier, t’es pas au diapason visiblement... sont exigeants les gonzes là-bas...
- Pas de doute là-dessus... pourtant ils exagèrent... certes aurions laissé Sivivatu à l’aile... mais n’ont pas raison d’en vouloir comac à Graham Henry... avec les merveilles que nous ont pondu ces Blacks depuis qu’il est aux commandes... bon en même temps ce papelardeur du cru veut foutre la pression sans doute... est payé pour ça... un genre de Pilier trop gâté qui veut son noël à chaque match... un borgne rassasié qui ne peut se contenter que de victoires... en même temps c'est poilant ce genre de langue bien rappeuse... sommes pas habitué à ça de part chez nous-zautres... arf arf !!!
- Mais t’en penses quoi toi... dans le fond ?
- Qu’les Blacks sont superbes, avec quand même des gonzes dans l’équipe plus tout jeunes au regard des teams précédentes. Mais qu'importe... sont sublimes...
- Mais ils ne gagnent quasi jamais la CDM... tout le monde baratine là-dessus...
- Mouaip... tout le monde des minus ouais... les cassis de petit calibre... les philistins qui n’y panent rien à la Politique... au rugby... aux jeux du stade... celle-ci est pour eux !!!
- Alors tu les vois favoris toi, du haut de ton impénétrable donjon ?
- On les voit gagnant c'est tout... mais on s'en balance, on sait qu’ils pratiquent un beau rugby et nous, ça nous suffit... les grands tralalas on les laisse à la tourbe... au commun. Serons au rendez-vous demain pour encourager le beau jeu... même s’il n’y a pas vraiment d’enjeu. Ya plus de grâce dans un cuissot au repos Néo Zélandais qui rumine dans la lande l’œil demi clos que sur tous les pâtis qui gigotent lors d'une saison entière en hexagonie... arf !!! Alors... même en photo ils nous kiffent ces gaziers...
- Bon, c’est clair... intouchables alors pour ton exigence ?
- Recte dicis l’ami... sans contredit.
- So, is your heart All Black ?
- If your soul is rugby... 
your heart is Black !
 - A demain 10h30 alors ?
- Avec les croissants... 
© Le Pilier

PILIER L'OUVERTURE

Plus de bla
Du gazier volontaire en notre box à mails nous tanne le cassis pour que le Pilier s’ouvre enfin au monde des commentaires... durant la Coupe du Monde. Y’aurait en effet de la gente hardie qui voudrait blater sur le plus monumental des Blogs rugby, leader incontestable au Weblog Award... non pour le nombre capital de visiteurs... on s’en tamponne icy du fameux saint Graal de la démultiplication des clics... mais pour sa vision ultra périphérique, son doigté émoustillant, sa plume chatouilleuse, son coup de rein tranquille... arf... son pichet capiteux... ses tripes profuses... oups !!!  Sa baveuse plus souple qu’un fouet caressant... sa tronçonneuse plus câline qu'un cimeterre à dents... ouarf... sa détermination farouche dans les rucks, ses placages réglos mais rudes au buffet, loin des communes considérations, des endoxas éculés, de l'épuisant phatique...  
de la grosse barrique !!!! Pour itou son profil un rien gratte lardons, sans ventripotence abusive... ferme aux zabdos... clairvoyant du ciboulot... toussa dans le respect des lois... de la bienséance... du respect de soi... ouah ouah... le seul lieu où finalement les vrais gaziers massifs, les délicats, peuvent retrouver ce rien d’O² nécessaire aux naseaux pour se sentir moins seuls, à des années lumières du consensus-moi-la qui répand sa mollesse sur le flux et n’ose même plus penser tout bas ce qu’il faut dire bien fort !
Bref, on veut copiner chez nous, dans l’imputrescible bastion même du grand rugby... on veut trinquer avec nous, balancer sa fougue au bas de nos colossales colonnes, on veut parait-il aussi en découdre avec le seigneur du lieu, croiser le fer... lui chatouiller l’abattis... certains prétendant même que si le Pilier ne veut pas de commentaires, c’est qu’il a peur des coups... pas moins !!! Arf... hips et falbalas !!! 

On connaît la partition jusqu’au bout de l’archer... jusqu’à la pesanteur même des catapultes qui nous proposent des connexions Twitter, des trombines Facebook... des liens copineurs avec d’autres zamateurs de cuir, des publicités clignotantes moyennant finances trébuchantes, pour rendre encore plus attractif ce Blog satellitaire, plus visible, plus démagocratique... plus grande roue avec ces calots calés sur le croupion de la bête (la tof)... humpf... plus beau en somme... plus universel quoi... qui pourrait faire du plus avec du rien à faire, une sorte de boursicotage pour valseuses affirmées afin de les bien saturer... car tout travail mérite salaire... tout talent son galon... tout giron son Napoléon !!! Arf arf !!!
Mouais mouais...
Pour en revenir à ces commentaires possibles, disons qu’uniment la chose nous taquine. Pourquoi pas en effet livrer notre terrain majeur aux élucubrations diverses afin de mieux connaître ce lectorat virtuel qui trépigne dans nos tribunes ? Le temps de la CDM s’entend. Pour l’heure précise n’en savons rien, on se donne 24 h pour décider la chose... avant l’ouverture des grandes bastons... mon Léon !!!
© Le Pilier

05 septembre 2011

LE CRUCHON WEBB ELLIS...

Ou pichet de Bill !
Le voici voilà, le vase Webb Ellis de 38 cm plaqué d’or et de convoitise... oups... le gobelet qu’on peut poser sur la cheminée, dépoussiérer tous les quatre ans... parait même qu’on peut y boire dedans !!! La vaisselle que les mastards de la planète vont se disputer lors de la septième Coupe du Monde en cette terre qui l'a vue naître. C’est l’orfèvre officiel de la royauté Anglaise depuis 1843, Garrard’s, qui de ses paluches a ouvragé le récipient, d’après un ancien modèle dessiné par un gazier de chez nous... Paul de Lamerie, un protestant qui a dû quitter l’hexagone sans doute pour cause de persécution et s’installer chez nos cousins pour exprimer son art. Hé hé... on connaît la musique.
La potiche Webb Ellis porte le surnom de Bill... diminutif de William le prénom du légendaire inventeur du plus sublime des arts du terrain... le rugby !!! D’où la formule consacrée par les Wallabies en 1999 « Bring Back Bill »... qui du reste a motivé les troupes puisque les gonzes lors de la CDM au pays de Galles ont ramené, comme on sait, le récipient at home. Mais nos Blous cocottes ne comprennent peut-être pas assez bien le British... aussi le Pilier soucieux de participer à l’enthousiasme ténu national qui sourd de nos consciences pourtant irréductibles au désespoir que sous-tend quand même cette rumeur bien fondée dont on taira l’assourdissante désillusion pour ne pas affecter nos gaziers partis de battre sans nous au bout du globe... arf... le Pilier attentif donc, responsable, didactique même... coacheur un peu aussi, en guise de soutien moral et sans feinte insidieuse leur traduit le sésame motivateur de gain... arf...
« Bring Back Bill » ça veut dire :   
Bougez-vous le croupion !!!
Fourmillez des zarpions !!!
Sortez les tripes !!!
Astiquez, percutez, tamponnez ferme l'abattis... faites jaillir le raisin... croquez du perlimpinpin... si faut... avalez de la magique potion... balancez les coachs aux requins des lagons... oups... mais ramenez-nous Bill à l’Elysée... enfin, 
le cruchon à la maison quoi... au Quai d’Orsay si voulez, chez Justine... chez le Pilier, tiens aussi... on possède une cheminée !!! Hé hé !!! On peut toujours rêver quand ya rien pu rien à espérer non ? Ach !
© Le Pilier

02 septembre 2011

MUE DE MEUH

Alors les gaziers !!!!
Rien de nothing de brin de bla... plus zun seul A... plus zune rame... un signe... une ligne de XV ??? Pas zun mini bruit sur le méta Blog des pâtis depuis le 23/08... pas zun seul ruck, un joug... un seul coucou ??? Hé hé... on flippe son inquiétude de nous zy plus croiser... hein ? On se dit cet empaf de Pilier va nous laisser choir comme une figue de plein été... hé hé... et ce, juste avant la septième et mondiale baston... sise comme chacun sait, en terre sacrée Néoz... le boudoir des Dieux de la chicore, du raisin, du rififi, de la castagne, de la torchée... de la gifle sans frein... bref de l’amour éternel du prochain !!! Tsoin !!!
De not' boîte à courriels sourd une inquiétude palpable... plainte orante, quasi lacrymale... sinon reproches aussi, comme injonctions de se remettre au taf, fissa, sous peine de se voir délaissé, jeté aux puits des oubliettes définitives... effacé des mémoires cellulaires, éradiqué à l’amnésie totale de ceux qui vous glorifient les jours de sun et vous rejettent dès qu’êtes un peu nébuleux !!! D’autres insinuent même qu’on n’a plus un seul mot sous la rotonde à balancer sur le grand pré !!! Ach !!! MENSONGES & CALOMNIE !!!

On a du GA...
aussi du BU...   
pardi du ZO... en réserve disponible, mais bien d’évidence pour le génialissime et imputrescible chantre des pâtis majeurs, on a surtout du Meuh... une mue de meuh nouvellement nourrie aux Tri du grand sud hémisphère... du gros Meuh de bête profond et sincère... du Meuh zazen de bestiole qui sait ruminer son foin des lustres pour proposer au final, avec la souplesse d'une queue fouettant les mouches alentours, la substantifique matière issue d'une si longue digestion... des états critiques les plus élaborés... des caresses intimes quand ya de quoi s'emporter...  avec en Bonux, quand même, des coups de tronches à décorner tous les bœufs !!!  Alors, on en veut ???
© Le Pilier

 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.