29 juillet 2011

VAN DER WESTHUIZEN MÂCHÉ

Du bad
Joost van der Westhuizen souffre de la maladie de Charcot et n'aurait plus que deux à cinq ans à vivre. La news est tombée comme un couperet. Le gazier souffre de sclérose latérale amyotrophique, une affection neurodégénérative incurable qui vous ratatine en un rien de temps en vous paralysant les ailerons, les lattes, jusqu’à la bavarde... vous empêchant au final de déglutir, d’avaler, d’actionner les poumons... bref et fatal, une vraie cata de fourberie sournoise et définitive.
Neuropathie de cause semble-t-il inconnue elle vous chiffonne le cortex comme un vulgaire papelard de gazette. Stephen W. Hawking, le physicien cosmologiste mondialement connu souffre depuis des lustres de cette intraitable et démentielle atteinte au meilleur de soi... la carafe qui régit la charpente corporelle jusqu’aux moindres jointures... au plus intime vaisseau.
Si le diagnostic est exact souhaitons un miracle... démontrant que rien n’est jamais perdu ?

Sacré gazier le gonze... 89 sélections... meilleur marqueur d’essais Sudaf de tous les temps, 38 au total, à égalité avec Habana... une vraie légende de scrumhalf... ya pas eu mieux en 9 question tries. Rude cisailleur de cuissots, dynamique et pénétrant comme son regard clairvoyant, lumineux d'opportunisme, d'un bleu acéré... on disait qu’il astiquait savamment l’adversaire pour se réfugier ensuite derrière son pack. Un pas gentil du tout... terrible acrimonie... une vraie peste au pâtis. C’est ça aussi le rugby !!! Courage & pleine retape. There is nothing impossible to him who will try... disait Alexandre ! Ach !
© Le Pilier

27 juillet 2011

DU BEAU QUI DÉFRISE...

Du Wallabizzzz !!!
Un aperçu plus qu’un grand bla... 
matez youtube... yatout !!!
Le match débute à 1,35 mn. En intro on découvre un genre de musée d'ovalie... vieilles tofs, casquettes molles... images d’autrefois... une présentation qui n’est pas sans rappeler la boutique virtuelle du super Blog Rugby Pioneers que nous saluons pour l’occase.

Sous-jointe donc la vidéo de la première trinationale baston 2011... avec des Aussies en pleine bourre. On y voit dès l’entame la classe opérante de Cooper. A la septième minute dans ses 22 contre attaque du sémillant flyhalf qui transmet à Beale... une passe un peu juste de ce dernier au bout des paluches d’O’Connor ( habile le gazier qui plantera en seconde période un essai avec un cuir saisi de la même manière au raz du pré ) engendre après regroupement un obus de 25m du trépidant Genia... un travail épatant de Rocky Elsom qui mobilise deux gaziers sur son paltot... transmission dans un mouchoir, premier essai du prop Alexander bien repositionné à l’aile. Du tonnerre Wallab !!! Deux minutes after, nouveau try de l’ailier Digby Loane après une percée de Genia. L’empaf de Steyn pouvait se jeter dans ses cannes comme un flanker... sans problème pour l’arrêter. Des clous !!! Le gazier cherche le colbac... une faute impardonnable. On vous le dit répète, ce gonze hors les pinceaux vaut pas son poids de rata... faut le virer définitif... va plomber sa team pendant des années. Bref, une dynamique Aussie qui devient récurrente... des tries successifs dans un laps de temps resserré !!!! Le score atteindra même 39-6 à la sortie d’Elsom... après 57mn de jeu... de quoi lever l’arpion permettant aux Boks sans caboche de revenir au score avec deux essais d’avants. Vivement la confrontation avec les Blacks !!!!
Matez ya tout...
© Le Pilier

25 juillet 2011

AUSTRALIE 39 - SPRINGBOKS 20

Nous revoilou... 
Nous fuîteur ? Loin des pâtis ? Bronzant la couenne au sun d’une caraïbe sablée, entouré de gisquettes à se badigeonner d’huile en sirotant des jus ? Nous, du farniente ?
A l’heure martiale du grand kick off des Tri-nations ?  
Jamais !!! Jamais vacant le gazier... jamais !!!!
Le désespoir compréhensif de certains n’ayant plus de nouvelles nôtres, inonde notre boîte à mails de plaintes diverses, reproches amers, douloureuses demandes, voire même de franches supplications. Qu’est-ce tu fous ? Expriment en substance ces entités totalement accrocs de la scintillante loupiote qui leur tient lieu d’éveil, le grand sémaphore astral pétant son feu torride dans l’azur blogosphérique de l’ovalie hexagonale endormie... Arf arf !!!
Sommes là les gaziers, toujours ferreux, beau, vitaminé, sémillant, frais... l’œil précis, la baveuse délicate, pour causer de  
super rugby comme le définissent désormais les annonces TV d’hémisud, après d’évidence avoir lu le Pilier.

De super rugby il en sera question tout l’été avec pour commencer cette première rencontre Australie vs Sud Afrique qui a tenu ses promesses en confirmant la belle forme des Aussies. Score sans appel 39-20. Un Cooper de grande classe, des ailiers zélés... un arrière cavaleur... un dynamique Genia... un Rocky Elsom décisif... un pack rude et percutant... même si en face les Boks en petite forme, sans Matfield, Botha, Habana, De Villiers, Fourie du Preez... etc... leur ont grandement facilité la tâche en perdant moult ballons... sinon la caboche. Nous y reviendrons sans doute.
© Le Pilier

06 juillet 2011

SUPER RUGBY POUR GROS QI

Tartines de plomb à Marcoussis
Une excellente raison d’aimer la CDM de rugby : les Tri Nations retrouvent pour le coup la formule originelle. Six matchs only... quatre par équipe... aller-retour et basta !!!  
Pour "ménager" les cuissots tout en insufflant dynamique et super kif. On jubile. L’équilibre parfait...  
la vraie Coupe du Monde... pas foto... le tournoi spécial Pilier à ne pas manquer dans une quinzaine, pour les saveurs, les cogneurs, les esthètes, les tanneurs, les fluides, les palais délicats, les estomacs plats... les grands cognitifs du super rugby... les gros QI du pâtis... arf !

Pour les pastagueurs, les chochotes, les danseurs... ya nos cocottes en prépa à Marcoussis. Du gros travail de fond... on poupousse du plomb, mais on joue pas au ballon... hé hé... ça nous rappelle Laporte qui ne causait que de testeux physiqueux. On a vu le résultat sur le terrain. Ya aussi d’la séance vidéo... puis du stage canoë, sorties en forêt... de grandes causeries saturées de motivation, d’émotion... des gaziers qui belotent... des staffeurs qui radotent... avec un paquet de gonzes au périph de l’infirmerie... un Barcella quia pas joué depuis un an... un Servat endolori... un Domingo placebo... un Rougerie au repos... etc. Bref des choix compétitifs avec de vrais morceaux de stratégies pour un rugby d'hexagonie !!! Hips !!!
© Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.