13 novembre 2018

MASTER CLASS RUGBY

King Fredo : l'analyse
Ben voilà !!! Ya des gonzes qui disent parfaitement de façon concise, ce que certains n'ont même pas le loisir d'entrevoir !!! Histoire d'affermir la nuance sise dans l'interview d'hier... "tous les gaziers du XV d'hexagonie ne sont pas des branques". King Fredo est un saveur*... sans contredit... une pièce maîtresse de la team Pil. On vous livre son analyse, impec, simple et magistrale... dans la nouvelle rubrique Master Class.

Remember NZ against les petits z’hommes v’eire, y’a queq temps, qui menaient 19-0 en fin du 1er round. Le game finit à 22 partout sur un essai de Crotty à la dernière minute. 
Commentaire du briton dans le poste ; « My goodness » – oui l’ami, t’as raison , c’est beau, carrément même, pis dans la foulée, analyse in vivo, « Those AB’s, they never stop to believe ». Excellente analyse, qui mérite qu’on s’y arrête, parce qu’elle dit un peu de l’essentiel


Le coup de génie du big captain magic K2R samedi dernier, c’est, pourtant menés 15-0, de prendre une mêlée dans les tranchées adverses. 

Prenons le temps d’analyser ce que cela sous-entend en terme de stratégie, de maîtrise, et de totale confiance en ses ressources. On pourrait gausser ad nauseam sur l’art de la guerre, patati patata, l’ennemi, bref.

Les blacks sont une entité, un organisme vivant, une régulation boucle ouverte. Les cellules qui le composent ont toutes des skills, qui ne sont pas d’un nombre infini d’ailleurs, on peut en citer un peu, l’offload comme religion, des plaquages efficaces position basse, le passeur qui s’intercale à nouveau dans la ligne pour continuer la teuf (jamais on le voit dans l’hémisnord, mais alors jamais, pourtant simple le principe du surnombre), mais c’est pas la substantifique moelle. 

Le principe fondamental est celui d’un cuir vivant, par principe, on ferait du lean on dirait limiter les ruptures de flux, les points d’arrêt, les stockages intermédiaires, les stop and go. Le sang s’oxygène, en permanence. 

Après l’organisme darwinien s’adapte, en faisant varier l’utilisation d’us et coutumes, de schèmes d’activités, au plus juste de ce qui est proposé en face (commentaire du head coach après la défaite contre les Boks, "cela doit nous apprendre des choses, pour nous améliorer encore"). 

Mathématiquement cela s’approche du principe des factorielles, 5 skills, c’est déjà 120 possibilités, avec 10 on est déjà au-dessus du million… Cette équipe est en permanence stratégie d’apprentissage, on ferait du soft on dirait comme un malware qui mute pour in fine cracker le code, ça s’ouvre, ça s’ouvrira, inéluctablement, irrémédiablement, le verrou saute, hé oui, Paris n’est pas la France, une bataille n’est pas la victoire, un match dure bien 80 minutes, etc etc…

Alors du coup, à 0-15, no stress, this is not over, wait my friend, don’t leave, position, possession, occupation puis blitzkrieg, traversée des Ardennes, bim, try, next round ‘ll be different, hé hé hé…. © King Fredo

* Saveur: qui sait... avec ce quelque chose de savoureux, du fait même de son indiscutable rareté.