19 novembre 2018

FIERS IRLANDAIS

Le monde est unanime pour reconnaître qu’ils ont livrés un match de haute volée… les Blacks n’ont rien lâché… la joute était remarquable malgré un seul essai. Quelle débauche d’énergie… quel engagement, quel cœur battant. Le trèfle a phagocyté la horde noire de main de maître… cisaillant bien sévère, repoussant le père Retallick et consorts avec une vigueur de tous les diables. Que rajouter, peu, sinon que la victoire mettra du baume dans l’âme irlandaise, et la défaite ne peut que faire du bien aux Blacks. Comme le disait Hansen l'entraîneur, « les Blacks depuis trois ans n’ont pas l’habitude de perdre », cette anicroche va, sans doute aucun, connaissant les gonzes, motiver le groupe pour encore améliorer leur jeu. Il en est ainsi chez les maîtres du pâtis. 
Pas un essai !!! là quand même c’est un exploit de taille… il faut remonter à la CDM 2011 pour voir un score si minus, 9 points, un de plus que lors de cette finale contre les Bleus, mais sans un seul petit try cette fois… preuve de l’efficacité défensive adverse. Les Blacks ayant de plus l’habitude de planter en moyenne 30 pions à l’adversaire, faut reconnaître la rareté du fait et de mémoire immédiate n’avons pas souvenir d’une joute sans essai de leur part !!! 
Certes ces derniers abusent de voyages intercontinentaux, traversent la planète en long, large, et travers… avions carboniques dans l’atmosphère en veux-tu… comme cette avant dernière baston en Argentine chaque année qui leur fait carrément faire le tour du monde… pour rien. Sont toujours fatigués lors de la finale en Afrique du Sud. Par les temps de réchauffement qui courent, l’empreinte noire est pour le moins excessive, sinon stupide… le jeu n’en vaut pas la chandelle… c’est vraiment le cas de le dire !!! 
Les tri Nations ? C’était suffisant. Les Four un vrai délire. La Pampa est au bout du monde, qu’ils bâtissent un championnat sud-Américain et basta !!! Sachant de plus que les Pumas ne sont vraiment pas au niveau, plombent le challenge, comme les Italiens dans les six nations. En sus vont faire du gala au Japon les Kiwis, puis re-traversée pour atteindre l’Europe, l’Angleterre, l’Irlande, samedi l’Italie… une frénésie des turbines à nos yeux démesurée. Bref… si cela n’enlève rien à la victoire des verts… doivent être bien rincés. Vivement les vacances. Trop, est l’ennemi du bien… de la mesure en toutes choses devrait être un adage universel. On peut toujours rêver non ? © Le Pilier