31 juillet 2013

JJ CALE VS CLAPTON

Pilier vs Bob 
- Hey Pilar... j'ai lu ta bafouille hier sur JJ Cale... puis trouvé cette vidéo avec Clapton... pas terrible... enfin Clapton quoi ?
- Ouaip... pas à l'aise du tout ce dernier... raide...
- On dirait que JJ Cale s'ennuie même...
- En concert avec un groupe... donne cette impression
- Why ?
- Because possède un feeling hors norme... difficile de mettre les autres au diapason. Tu noteras qu'ils ont des difficultés à se mettre en place. Affreux !!!! Faut cultiver la patience là, se le manger... on connait ça !
- Mais ses disques sont d'enfer !
- Recte dicis... mais le gazier utilise de nombreux musiciens sur chaque album, plusieurs batteurs, bassistes, claviers... etc... il constitue la config ad hoc pour chaque morceau... pas évident de suivre son feeling, ses placements rythmiques... aussi cet empaf de Clapton est à la ramasse... c'est un peu normal... du reste il le dit lui même...
- Empaf ? c'est quand même lui qui en s'appropriant Cocaïne en fait un succès planétaire... comme d'autres songs du reste.
- Vrai... mais les chansons sont géniales... cette fiotte de Clapton n'a fait que les variétiser... les versions originales sont bien meilleures... sans rapport... comme il a variétisé le Blues rock... et fait son beurre avec cette permanente !!!! Arg !
- Mais c'est un bon gratteux non ?
- L'était oui... avec Cream... avec le génial Jack Bruce et son Ginger Baker déjanté... là zavaient du feeling les gonzes... ensuite Clapton met le blues à la portée des béotiens... il ramollit tout... ces brushings de pentatonique ne collent pas avec JJ Cale... quand il prend un solo on s'ennuie ferme... même s'il garde un certain toucher. Ecoute l'album qu'ils ont fait ensemble dans les années 2000... 2006 may bi... tu comprendras tout...
- Mais le disque a été récompensé par un Grammy...
- Pour les beaufs ce genre de bon point... scolaire toussa... pour les lourdingues de la feuille... faut leur refiler du rata... faut les prendre par la main... les zorienter vers quelque chose... n'y panent rien par eux-mêmes... faut du "vu à la télé"... à gagné "le César Cochonou"... Là ils se remuent... pigent rien, mais pigent ça... l'estampille, le merdaillon "Académie". Bref, ça nous concerne pas. C'est l'époque moderne comme on dit... ya plus de musique... et quand ya plus rien faut des trophées... voilà... c'est comac... plus ya rien, plus ya des médailles !!!! Mate un peu, le cinoche cé idem !!!! 
- C'est quand même une reconnaissance pour JJ Cale...
- Ya largement lurette que les mélomanes n'ont pas attendu... une récompense de ce type en fait c'est presque une insulte... faudrait une entité supérieure au compositeur à la rigueur pour décerner un p'tit bouquet... hé hé... pour JJ Cale ya pas !!!! Tu piges ?
- Yes...
- JJ Cale est un super gratteux... un génial compositeur... un excellent chanteur... discret... mais bondieuserie quel feeling... son style laid back est tout simplement époustouflant... du reste Neil Young considère Hendrix et JJ Cale comme les deux meilleurs gratteux de la planète... on comprend où il veut en venir... le rapprochement n'est pas bête. Leurs guitares ? Une prothèse... le prolongement parfait du corps... sont la rape les gonzes, la sentent comme ils respirent... hyper souples...  toujours justes... n'en font jamais trop... mesurent le temps... rythmiques inédites... placements singuliers. Du reste sur la vidéo que tu proposes on incrimine pas Clapton de ne pas suivre... on lui reproche d'être là !!!! Arg !!!!!!!
- Alors jouer avec JJ Cale est quasi impossible ?
- Sur scène en tout cas c'est délicat... toutes les vidéos qu'on trouve en témoignent... on dirait même qu'il s'emmerde... pas très à l'aise... les musiciens qui l'entourent peuvent assurer sur un morceau, mais ça tient pas le distance sur la totalité... c'est le lot d'un tel gazier... trop unique pour constituer un super band autour de lui permanent. Il aimait du reste à gratter tout seul, dans les rades, avec sa guitare bricolée... une autre histoire cette dernière... d'où ce son unique.
- Quelle guitare ?
- Cherche sur youtube... ya ça !

30 juillet 2013

JJ CALE : FEELING PUR

Si les dieux du feeling ont rivalisé de faveurs en dardant leurs grâces sur les têtes de quelques entités de notre sublunaire country, c'est probablement dans les paluches d'un homme que leurs vertus se sont incarnées afin de nous les rendre accessibles, de les diffuser. Entre ses doigts palpitait secrètement l'Idée d'une nature nouvelle, discrète, suave, ondulante, savamment pulsée, si bien que dès l'entame d'une seule de ses chansons, en ressentiez les effets. Ce qui se produisit pour le Pilier en ravit plus d'un autre. L'Okie délicat accompagna notre quotidien depuis l'adolescence, sans jamais lasser nos pavillons de ses ballades, pour s'immiscer note après note jusqu'au tréfonds de notre être, émerveillé d'une telle maîtrise, d'un tel groove où la justesse du ton confirme celle de l'exécution, impossible à reproduire même pour le guitariste le plus confirmé. JJ Cale parcourait sa guitare comme personne, tel un reptile sur le manche, d'où son surnom de lézard, en inspirant plus d'un, dont en aucun cas céans voudrions faire l'inventaire pour ne point dénaturer l'hommage. Car hommage s'impose puisque la camarde vigilante l'a saisi subito... il y a trois jours, nous laissant pantois ! Paix éternelle au maître. Pouvez lire cet article sinon celui là... qui résument parfaitement son parcours... comme écouter ses albums. Tout est bon chez lui... il n'y a rien à jeter... comme chantait le poète. © Le Pilier

27 juillet 2013

SONATE ESTIVALE

Sous l'ombre bien épaisse d'une frondaison lare, sirotant des jus, entouré d'ycelles moult fois évoquées en ce lieu de délicatesses, comme d'autres nouvellement connues s'invitant au partage, savourions les bienfaits de conversations diverses, là philo, ici d'art, de musique, de passions éphémères... espérant cette fraîcheur attendue qu'au vespéral instant le temps délivre enfin pour inviter le groupe à des rapprochements, parfaitement absents des contraintes civiles... hips... évoquions de l'espace infini la suspension prisée, chantée par le poète, dès qu'un moment parfait semble atteindre ces âmes rassemblées pour une cause simple, un prétexte, un rien, dit d'échange, de lien, d'on ne sait quoi troublant !!! Dans l'air appesanti papillonnait les songes au grès baroque des ondulations d'une sonate ancienne, sans ride... tempérée, chacun mesurait en silence l'effet visiblement partagé que la grâce harmonique imprimait dans les têtes. On vous livre céans la teneur de l'instant, si tant est qu'au travers de ces notes métriques et savamment liées en savouriez l'intensité, la couleur vibratoire, absente de tous bouquets... sonores composés... de fait l'image pure ! Yep ! © Le Pilier 

25 juillet 2013

TWITT HUMORAL

Ben voilà... on papelarde une bafouille sur les spectacles à venir possiblement imaginés par Mourad Boudjellal, et l'on apprend par un de nos lecteurs assidus que c'est déjà fait. Le mélange des genres improbable a bien eu lieu dans la cité phocéenne où les manchots marseillais ont rencontré dernièrement les gaziers de la rade, lors d'un match d'exhibition pour distraire le popu. Une mi-temps ovale, une autre ronde !!!! Arggggg !!! Le délire du Pilier dépassé par la tragique réalité !!! Non mais, s'acoquiner avec des jongleurs de pieds ? Alors là, c'est la fin de tout !!! On va revenir aux terrains majeurs du Super XV fissa et ne plus causer de cette équipe qui ne nous intéresse décidément pas. Ouah !!! © Le Pilier

24 juillet 2013

HOLLYWOOD PÂTIS

Fendard ce Boudjellal quand même... n'y pane pas grand chose au rugby à proprement parler, s'en balance probable, aime juste les attractions. Pour tout dire nous zamuse... sans zironie aucune. Lui c'qui l'kiff c'est le spectacle. Un vrai producteur en somme. Alors voilà, fait venir des gonzes des quatre coins du monde pour nous proposer du Hollywood pâtis... avec des stars de partout sur le green pour composer une équipe de mercenaires dont on connaît les performances. Dernièrement du Ali Williams en pré retraite, génial All Blacks très apprécié du Pilier, puis la gazelle Habana des Sudafrique, viendront alimenter cette grÔsseu team pour satisfaire un public d'amateurs qui semble-t-il apprécie ce genre de casting et les scénarios tracés au soc des rucks destructeurs, sans élégance ni subtilité. A ce propos, avions maté un match de chopine Heineken, celui où les varois ratatinent de près de 60 pions une équipe Britannique. On ne se souvient pas de qui, on s'en balance,... ce dont on se rappelle en revanche c'est de la teneur du match. Rouleau compresseur, fautes de partout, sans finesse, une joute assez moche au demeurant malgré les nombreux essais... une sorte de blockbuster de seconde main, (on apprécie le pléonasme) pour Béotiens des tribunes obscures, qui aiment les gros biceps, les cuissots de buffle, le rentre lard... bref, les kiffeurs de Rocky, rejouant toujours la même histoire banale mais faisant son petit effet sur une certaine engeance peu raffinée. Pourquoi pas ! Il en faut pour tous ! Pour ce genre de script série B, Laporte est la plume toute trouvée, preuve que le producteur connaît bien son taf ! 
Une grande idée subtile vient d'autre part surgir du cortex frétillant du président de la rade. Faire un mondial des clubs !!! Hé hé !!! Trouvant la chose prometteuse, l'a même déposé le nom à l'INPI le gus, s'étonnant tout joyeux du fait que personne n'y ait pensé... (à le déposer) pour cause... et pas moins !!!! Ouarf !!! Nous la joue Hollywood Amérique on vous dit ! Pourrait aussi penser à Ciné Rugby tiens... allez hop, on lui refile la géniale trouvaille sortie direct de notre super cassis motivé par cette audacieuse créativité !!!! Arf !!! Allez zou, fissa INPI... pour ramasser la caillasse et borner le champ spectaculaire en privatisant tout ce qui peut l'être... un "hourra bonga bonga"... un "tralala"... un crampon qui clignote... un mêlée qui grignote... ou mieux encore un mot banal perdu dans le dico de papa, dont personne jusque là ne soupçonnait sa possible cotation en bourse !!! Arf arf !!! Because vient de gagner sa première chopine, veut se mesurer maintenant avec les mastards du Super XV !!! Les pâtis obscurs du coin ne lui suffisent plus. Ya pas assez de matchs comac. Non non !!! Veut du plus, du cinémascope trois D... grand écran avec des mélanges de genres tous zazimuts zallez voir. Bientôt va nous faire des sons et lumières avec sa team joutant des cow boys américains... du Brad Pitt, Clooney, Iron man... Batman et Supermachin contre ses mastards à lui... Toulon contre les X-Gaziers... hé hé, voilà une belle invention d'affiche qu'elle est bonne à déposer !!! De quoi faire péter le Box Office !!! Allez Mourad !!! Le rugby c'est comme la bédé... ça distrait !!!!! Mouais !!! Sinon... sympa le gars ! © Le Pilier

23 juillet 2013

A L'OMBRE DES PÂTIS MAJEURS

Pas de l'espèce vacante le Pilier, grillé au sable martelé de sun d'une côte de beaufs... méditerranéenne... écrasée... microbienne... arpions nus... tronche la con... mélanomes sournois... gras des bides affalés... dégoisant sur le prix de la vie... spéculant sur tou sous pastaga national !!!! Arf !!!! Plus ça cuit, plus cé happy !!! Depuis le kick off saisonnier on s'affale aux serviettes horizontales et plates, comme des cortex qui n'aspirent à rien d'autre que l'oubli du peu qu'ils activent... face homard générale comme preuve indiscutable de la grégarité des aspirations ! Arf !!! Rien de tel aux pâtis de chez nous ! Ici on broute sous alizés philosophiques, on s'entretient la carafe à l'ombre d'une dialectique aussi fluide que l'eau vive prend la forme du récipient méthodologique qui l'accueille... avec aisance !!! Ouarf ! Si la tronche occupe les cimes... le râble n'est pas en reste et maintient sa poussée au pré hivernal et vigoureux de l'hémisud hélas trop lointain ! Tsoin ! Faudrait donc pas croire que l'on se plait à siestonner juste passque because n'avons pas pondu une seule ligne depuis la victoire des Lions. Non non... sommes bien là... mais on s'entraîne discret.  Ach !!! Depuis la fermeture des tournées n'avons de cesse de préparer notre rentrée, pour nous enquiller le seul aristocratique tournoi sublunaire digne de nos affinités électives... esthétiques, en pleine forme ! On veut causer des Tri-Nations... car même si les pumas y participent, avec comme seule vendange possible, prendre une leçon de rugby en accrochant peut-être un coin de maillot adverse, pour l'heur de nos calots on ne mate que les trois gros !!! Ach !!! C'est notre droit de n'aspirer qu'au quattrocento... des révolutions ovales !!! Oups !!!

Pour notre mise en pattes, se maintenir à niveau fringant , avons maté dernièrement ça ! CRUSADERS VS REDSLes gaziers de Carter contre les Reds de Genia-Cooper. Un vrai moment de Super Rugby, néologisme pas anodin que les gonzes de l'autre monde ont dégoté pour bien signifier à la vieille Europe qu'ils ne pratiquent pas le même jeu ! Super Rugby donc, avec de vraies passes millimétrées, des rucks bien exécutés... des attaques néoz qu'on connait... un Dan toujours aussi Carter... inscrivant son essai, envoyant son coéquipier dans l'en but avec élégance, vista... plaquant remarquablement sans aller au contact percutant. A ce propos remarquerez que les Crusaders ne se blessent pas, alors que leurs adversaires australiens n'arrêtent pas de rester sur le pâtis après des charges incontrôlées. Avions remarqué la chose déjà contre les Lions... souvenez-vous de la ballade des civières... du nombre de blessés de part et d'autre. Chose très rare chez les NZ. De ce simple fait dont on ne cause jamais, on peut en tirer la conclusion suivante. Les Zélandais sont mieux entraînés, mieux préparés, moins bourrins, plus fluides, plus techniques... ne s'opposent pas frontal quand un adversaire cherche la percu dévastatrice... sauf devant... Aussi ne se blessent pas. Disons quasiment pas, en tout cas moins que tous les autres ! Tenez, faisons une comparaison saisissante. Wilkinson, tout le monde le reconnait est un bon défenseur, mais bien moins technique que Carter. Wilko peut rester bien en face à se démettre l'épaule quand un gazier fonce dessus... courageux certes, mais pas malin. Carter se décale, ceinture glisse aux chevilles et le plus gros des lards tombe illico. Dans l'instant il se relève et dispute le cuir si nécessaire. Il y a un excellent exemple durant cette partie... de même que le placage de Dagg sur le puissant Samo échappé seul filant à l'essai. Le néoz ne cherche pas à l'attraper au colbac, se baisse et fait tomber l'adversaire sans problème. Des gestes techniques à montrer aux jeunes des chez nous. Ya tout dans ces matchs, les passes, les placages, le suivi... le collectif... la temporisation... l'impact ferme puis relâché.... pour bien comprendre ce qui fait l'efficacité de ces équipes yaka mater et piger !!!! 
Cooper lui n'a pas brillé... bon avec un pack aussi dominé... mais en sus de tout, les huées permanentes dont il fait l'objet dès qu'il touche le moindre ballon... les sifflets stridents dès qu'il tape une pénalité... houla... même Armitage n'a pas subi un tel supplice en fin de saison après sa taquinerie. Lui en veulent à mort les NZ au gazier Quade... phénoménale cette animosité !!! Certes ça n'excuse pas son jeu, mais faut sacrément faire le vide pour pouvoir jouer librement sur ces terrains hostiles. Matez sur le lien, ya tout... un seconde poutre Whitelock du tonnerre de Zeus (la tof)... un Genia partout en couverture... une entrée applaudie du sieur Mc Caw, tellement euphorisante que les Crusaders plantent immédiatement un essai en guise de bienvenue... une équipe NZ qui joue comme des All Blacks... des Australiens aussi inefficaces et impuissants que l'équipe nationale... pas de mystère... même jeu, mêmes effets... et d'autres choses encore !
Ah oui... on oubliait un petit détail... score final 38-9 pour les locaux... motives !!!! Arf !!! © Le Pilier

10 juillet 2013

DEAN OUT

Hop hop et zou... Dean out pour cause de prestations, disons en dessous des attentes !!! On l'avait suggéré... ben voilà l'on fait !!! Sa team aurait gagné... sauvait p't'êt' son croupion. Mais là fallait agir, bouger quelque chose, ça tournait plus rond. Pourtant frais débarqué l'avait constitué une belle équipe le gazier, remplacé les croutons par de jeunes prometteurs... les Genia, Beale, O'Connor... Cooper... yavait de quoi faire. On se souviendra longtemps de leur victoire au stade de France sur des Bleus abasourdis... du beau rugby assurément... de même que celles, bien plus marquantes, des tri nations 2011 qui leur valu de remporter la gamelle après 10 ans d'insuccès. Non, c'est pour dire que le gus à quand même insufflé une dynamique gagnante, avec un jeu d'envolée qu'on n'avait pas vu depuis des lustres en Australie. A bien noter et considérer.
Puis soudain, baisse de régime, défaites en tournées, jeu sclérosé, jusqu'à Cooper évincé !!!! A n'y rien paner... alors fatal les chefs s'en débarrassent... cela peu paraître un peu rude mais nous semble parfaitement nécessaire. On sent bien que l'équipe n'a pas son rendement d'hier, le match contre les Lions l'a bien démontré. Les Aussies n'ont joué au rugby qu'en toute fin de partie... sinon c'était tampon ruck sortie tampon ruck sortie tampon... et des fautes de paluches en veux-tu voilà !!! Moche koi ! Que dire de la mêlée ? Ultra dominée ! Que s'est-il donc passé depuis leur victoire aux Tri 2011 ?... Cooper à dénoncé l'ambiance peu favorable à son épanouissement... en a payé le prix... disparu des pâtis internationaux. Faudrait envoyer un drone, écouter dans les tuyaux pour réellement savoir. Voilà à quoi pourrait servir les grandes zoreilles tiens ! Arggggggggggg ! © Le Pilier

08 juillet 2013

MARSUPIAUX EN RATATOUILLE

Z'ont bouffé du lion ces Lions britanniques... si bien que les marsupiaux se sont fait ratatiner 16-41... Samedi pour le troisième test, sans bavure !!!! Houlala... ça rigole pas là. Allez hop, faut virer Dean... veut pas son ouverture Cooper... on voit le résultat... O'Connor en 10 c'est aussi stupide que prendre le super Pilier pour un simple amateur de XV agitant son petit fanion en sirotant du pastaga !!! Arf !!! Une équipe c'est le juste gazier à sa juste place cornegidouille de sacrebleu d'enfer... ça ne court pas les green un ouverture de cette classe... même si parfois un peu light en défense, fait sacrément la paire avec Genia le gonze Quade. Quand une équipe ne possède pas de 10 elle ne peut rien faire derrière à ce niveau... alors les petites chicores psychololos, on se les avale et on sélectionne les meilleurs éléments qu'on possède. (Cf : chez nous l'histoire mystérieuse de Fritz). Pas de quartier là, ont vraiment fait les bourrins les Australiens... à peine un brin de quelque chose dans les cinq dernières minutes... un peu tard !!! Hé hé... puis des fautes de partout, une mêlée surdominée indigne d'une équipe sud hémisphérique. Alors, rien à dire... pas plus... faut virer quelqu'un. Ya les Tri nations dans un mois là ! On envoie Dean et Saint André sur une île Robinson à faire des pâtés pour ne plus jamais les revoir sur un pâtis... seront deux pour causer de rien ! 
-T'exagères pas un brin là, Pilar ? 
- Pas plus que dab ! 
- Un zest alors ?
- Ok... moui... mais avec ces pavillons fermés, faut taper plus fort que la juste mesure... et puis c'est loin l'Australie... même avec un porte voix ça suffira p't'êt' pas ! Arg !!!!!
Pour finir, un p'tit salut quand même au père Smith qu'a pas choisi la bonne rencontre pour son retour... KO après quelques minutes de jeu... du coup il jette définitivement l'éponge. On peut le croire © Le Pilier

04 juillet 2013

SMITH IN - BOD OUT

Ok, on avait causé du retour de Smith le flanker dans une précédente bafouille... il intégrait le groupe... samedi il foulera le pâtis pour le dernier test match contre les Lions. Mouais... l'aurait pu rappeler le gonze Cooper à l'ouverture aussi, le père Dean. Bref !!! En face O'Driscoll est viré... duraille pour le centre... Gatland constitue avec pas moins de 10 gaziers du bled... une équipe de Galles qu'il connait bien... comme du Roberts en place de Bod... et du Phillips de retour à la mêlée... mouais, fait c'qui veut le gus !!! On va pas taper sur les entraîneurs étrangers là... avons suffisamment à faire at home... Arg !!! Alors on s'en balance de ces compositions... non non... celle qui nous cause sera celle du pâtis... Samedi... midi... net ! Hips !!! © Le Pilier

01 juillet 2013

RUGIR D'ENNUI

- Alors ces Lions... Pilier ? 
- Peluches.... 
- Quoi ? Pas d'la griffe acérée ? 
- Ben ça bastonnait devant... mais d'un ennui... fautes de mains... pas d'attaques subtiles... du téléphoné insu-portable ! Boum boum !!!! Non non, le lion d'la métro exagère... il veut plus bouffer du Mayer. Hips !
- Mais les Aussies ont gagné !
- Ouaip... d'un saut in extremis... marsupial... Ashley-Cooper au final... un seul essai ! Point ! 16-15 !!! En fin de match Halfpenny manque la gagne... même scénario inversé que la semaine dernière. 
- Méritée la victoire ? 
- Mouais... on pourrait le dire... les Lions n'ont tellement rien fait... Sexton est mauvais à l'ouverture... vaut pas un clou ce gonze... en face pas mieux... O'Connor ne sert à rien à ce poste... sans Cooper n'ont que des pattes les kangourous... pas de tête... de quoi rugir d'ennui !!! On aurait du mater le rugby à 7 tiens... les Blacks remportent la finale de la CDM 33-0 face aux Rosbifs !!! Hé hé, ça rappelle quelque chose !!! Avions entendu des Bleus hyper motivés... voulaient tout gagner !!! Sic & snif !!!! Eliminés en quart par le Kenya... Allez hop... zou... tongs et plages à sun... ya ke là qu'on assure. Non mais !!! On sait pas faire une passe avec 15 gaziers... pensez quand on est 7 !!!! Heureusement qu'ils étaient hyper motivés... pour se faire lessiver ???? Arggggg ! © Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.