26 juillet 2015

SPRINGBOKS VS ALL BLACKS 20-27

Magnifique !!!
Chose promise, chose transmise !!! La grÔsseu baston prévue a bien eu lieu. Pas besoin de posséder une truffe d’hippo pour annoncer de tels faits d’armes. Les Blacks c’est connu tiennent promesses et les Sudafs sont leur plus beaux rivaux. Quel engagement, quel sang-froid des néoz face à cette déferlante !!! Fallait être fort pour résister à cet impact. Ils gagnent la joute par une gestion efficace, patiente, mesurée… ne paniquent pas quand l’adversaire pilonne leur proche en-but qu’ils défendent plus que mordicus !!! Les springboks ont raté le coche… une action symbolise leur manque de lucidité. 
61ème minute de jeu. Seconde poutre Whitelock is out pour un jaune. Mêlée pour les verts à 5 mètres de la ligne d’en-but adverse. Ils enfoncent le pack néoz sans problème. Burger se saisit de la gonfle en troisième ligne et part tout seul au lieu de continuer la poussée, conserver le cuir dans les pattes jusqu’à la ligne. Quelle précipitation… à huit contre sept l’essai était quasiment tout fait. Sachant que le pack des Boks pesaient 923 kg contre 909 kg pour les Blacks avec Whitelock... imaginez la différence sans lui !!!
La suite on la connait. Comme la semaine dernière contre les Aussies, les Boks partent en sucette, font des fautes de partout, et perdent la rencontre. Il est vrai qu’il y a du lourd en face. Pourtant avaient de quoi vaincre les noirs sur leur terrain. 
Super Le Roux plante à la dixième minute de jeu, après une belle passe de Burger, relayée par Jesse Kriel le centre aux cannes de feu qui transmet intérieur pour un essai de toute beauté… même si on peut discuter l’accrochage de Bismarck Du Plessis sur Kieran Read alors que ce dernier recevait le cuir en l’air. Mais laissons cela à l’appréciation de chacun. 
Autre essai magnifique du talon Coles lancé tout berzingue, aussi véloce qu’un centre, met les équipes à égalité quand sonne les citrons !!! C’était beau, intense, n’avons pas vu passer le temps. 
En vrac... un Nonu un peu court en jambes face aux deux jeunes centres adverses… un sacré Mc Caw qui fêtait le record de sélection, si on ne se plante pas, 140 au compteur, quelque chose comme 123 victoires… 27 essais… rien à ajouter… sinon pour conclure en beauté celui matois de la victoire. Une « chance » aussi peut-être pour les Blacks, si on veut faire le délicat, que, durant le jaune de Whitelock, la mêlée, à cause d’un pilier manquant, n’ait pu être disputée… un soulagement pour les champions du monde, qui de tous les champions du monde sont quand même les seuls à glorifier ce titre, n’ayant perdu depuis 2011 que deux ou trois rencontres. Phénoménal !!! 
Toujours en vrac, le petit Smith à la mêlée, qui faisait tomber les gros en plaquant direct aux chevilles… la course de Ben Smith, bien servi d’une paluche en cloche par son ouverture après une belle percée de celui-ci servi intérieur par Nonu… la solidité de Brussow à la flanke même s’il se fait sanctionner à plusieurs reprises… la vista de Le Roux qui dit en passant sauve en première période la troupe après une passe foireuse de Du Plessis le talon… la puissance d’Etzebeth en seconde ligne… la maîtrise incontestable des All Blacks… un engagement du tonnerre de Zeus... des Boks plus joueurs que dab… grâce aussi à leur ouverture et deux centres prometteurs… etc etc … zavez k mater vous-même la vidéo. Yaurait tant à dire, mais nos gisquettes s’impatientent... puis pétanque after avec "le pack de six" qu'on retrouvera sous peu en ce lieu de poésie !!! Yep !!! Merci aux deux équipes pour cette joute époustouflante, un vrai régal. © Le Pilier