25 août 2012

MARÉE NOIRE

Hé hé voilà... 22 à zéro de rien de nothing... faut embrasser l’icône... bichoter Fanny !!! Le score dit tout... impuissance totale des Wallabies devant la force des Blacks. Un essai de Dagg... encore lui, avec un SBW très agité... un Carter aux arpions bien réglés. Les NZ démarrent pépères... laissant le cuir aux Australiens... puis imposent leur jeu. Sans forcer donc remportent la deuxième joute des Tri, partant la Bledisloe Cup. Intouchables les gaziers chez eux... comme partout d’ailleurs... si bien qu’on ne trouve plus de superlatifs pour les encenser. The Best players of the World... faudrait d’autres All Blacks pour vaincre ces Blacks... personne à l’heure actuelle n’est en mesure de rivaliser... les Sudafs devront sortir le grand jeu. Ça promet deux belles bastons ?  © Le Pilier

19 août 2012

FO(U)R-TRI-NATIONS : ENTAME

Voilà, c’est fait... les Blacks ont gagné... 19-27... sans ultra forcer... le premier match des Tri-Nations. Les avantages de la modernité dirons-nous. Tri-Nations, en effet. Pouvez choisir 10 000 chaînes sur votre TV pour bien vous ramollir le cassis... pouvez aussi choisir votre tournoi ! Car avec cette nouvelle formule des Four-Nations, pouvez retrouver l’ancienne des Tri, puisque les matchs entre les trois mastards se limitent à 6 rencontres, comme hier... ce qui nous convient parfaitement. Concernant les Pumas, on peut d’ors et déjà écrire le scénario de nos pizzaïolos d’Italiens, attendre dix ans pour une éventuelle petite victoire improbable et accidentelle... dont on parlera beaucoup ! Arf ! Non non, l’intégration des Argentins dans le plus grand tournoi sublunaire de la planète est tout simplement de la démagogie... une erreur... un confetti perdu dans l’hyper espace... Ach ??? Mais derrière un inconvénient se cache parfois un avantage. Le cas cette fois. L’année dernière il y avait trop de matchs dans ces Tri... cela déséquilibrait la figure première, matchs aller-retour et basta ! C'était assez ! On y revient avec plaisir, et pendant que les Aussies se chicorent avec les Blacks... les Boks s’occupent, se dégourdissent les papattes avec les Pumas en descentes de lit... pourquoi pas !!! ça les regarde, pas nous !
Pour le Pilier donc, ces Four font le Tri, oups... puisque désormais on peut organiser les choses à notre guise !  Ça s’appelle de l’inter-actif... voir même de l'acte participactif... Arf !!!
Comme il est écrit dans les fondamentaux des jeux d’échecs : le seul moyen de devenir plus intelligent est de jouer un adversaire plus intelligent... ce qui en baston des pâtis se traduit par : si tu joues un minus, tu perds ton timus... ton temps koi ! Certes la formule du damier convient aux Pumas... mais ce n’est pas ce simple tournoi qui changera la face des choses. Il leur en faudrait un spécifique dans leur contrée, genre Super rugby, pour espérer un jour lointain pouvoir rivaliser avec les trois grands du cuir ! Qu’importe, sont là maintenant, et grâce à leur venue, les Tri-Nations redeviennent enfin ce qu’elles étaient : Un tournoi parfait... équilibré... entre les Blacks, Aussies et Boks... en 6 matchs, pour le plus grand bonheur des vrais amateurs de rugby à XV !
Mais revenons en bref à la chicore d’hier. Les Australiens à aucun moment n’ont donné l’impression de pouvoir remonter au score face à la défense impénétrable des Blacks. Les étincelles de Cooper, sa vista ont manquées... Barnes trop timide, trop light à l’ouverture n’a pas pesé sur le match. Il serait de plus bien avisé de sélectionner le jeune tempétueux O’Connor pour mettre du feu dans les lignes arrières bien ternes et sans aucun génie. Beale en 15 n’était pas au mieux de sa forme, des fautes de main... plaquage raté sur Dagg (certes bien lancé)... Genia à la mêlée a connu de meilleurs jours... les fautes nombreuses d’avants sous la pression des Blacks ont permis au génial Carter de maintenir une avance confortable jusqu’à la fin, avec son arpion gauche, magique. Causons tiens de ce dernier qui sur le premier essai de Dagg, balade tout le monde pour servir son arrière qui passe bien à l’aise Beale pour le premier essai de la rencontre. C’était beau. De même que sa façon de plaquer, vive, tout en finesse, direct hanches et glissade aux chevilles en un rien de temps... le gazier quelque soit son gabarit tombe comme une enclume d’une table de nuit... du grand art. Deuxième essai de Cory Jane et hop, plus qu’à laisser Carter faire tout le reste entre les perches. SBW égal à lui même a bien failli permettre à Jane de récidiver avec une passe de treiziste dont il a le secret, mais se dernier s'était trop avancé. Faute de placement... ça arrive aux ailiers ce genre de "précipitation". Posséder le timing ad hoc à l'aile quand la transmission n'est pas classique... c'est aussi de l'art.
Nathan Sharp, le vétéran seconde ligne Australien, pour sa dernière saison plante un essai tout en force... le huitième de sa longue carrière et le seul des Aussies... qui ont souffert en première ligne. Pardi... avec Woodcock, Mealamu et le jeune Francks en face, faut être sacrément solide du râble... Peut-être la meilleure triplette à ce poste... de l’univers ! Arf !
Bon c’est un premier match... tout n’est pas encore réglé, sinon que les Blacks jouent quasi idem qu’avec leur ancien coach Graham Henry. Manque Kaino en troisième ligne... quand même, son remplaçant est certes solide, mais fait trop de fautes... un défaut récurrent chez certains maoris. A noter ! Revanche la semaine prochaine en NZ... souhaitons plus de vivacité chez les Australiens. Il en faudra ! Ouah !
© Le Pilier

17 août 2012

FOUR-NATIONS 2012

Première baston d'été
Demain, plein sun caniculaire, 12H05, le Pilier imposera son grand retour sur les pâtis majeurs avec une chicore à vous déboutonner les abattis !!!! Australie vs Nouvelle Zélande pour l’entame attendue des premières Four-Nations ! Avoines en quadriphonie, puisque les petits Pumas de rien du tout sont invités à se faire massacrer par les plus gros gaziers de la planète rugby. Arf !
Sommes pas du transat près des flots nous... à bronzer la couenne à mélanomes... tong arpions à siroter des jus et mater l'horizon blou ! Non non !!! Entraîné tout l’été nous... silencieux... ferme... régime commando... pompes sur les doigts... torse en avant... abdos sur Dunlopillo... courses fractionnées... on a pas lésiné sur les substances roboratives, sur les effets !!! Un Pilier donc tout frais, encore plus modeste et mesuré que l'année passée. Zallez voir un peu le résultat sur le terrain... dès demain !!! Ach ! Le p'tit cadeau peinture est du Titien... pour soigner les motivations et surchauffer les râbles ! Une délicatesse de plein été... dénudé ! Hé hé ! © Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.