12 février 2019

COLLABORATION

Les Bifs sont marris. Pas de doute on leur a manqué de respect !!! S’ils tirent à boulets rouges sur cet ersatz de rugby, ce rien d’opposition… ce gruyère à trous magistral… ce babélisme phénoménal… on ne peut en rien les contredire. Certains d’entre eux, proposent de virer immédiat ce staff-phylocoque et d’envoyer en hexagonie un des leurs, afin dans un premier temps de colmater la brèche du cargo… renflouer le rafiot… voire lui sculpter une nouvelle figure de proue. Le Pilier remercie, accepte sans hésitation. Ce n’est certes pas la première fois que nos cousins nous proposent un coup de main. Souvenez-vous de Sir Woodward offrant ses services à PSA la pleureuse… après succession de déroustes, comme on aime à en produire… cette dernière ayant refusé avec dédain… pas de doute possible on est bien ce qu’on mérite d’être !!! Des marsouins !!! Arggggggg !!!! 
Sincères remerciements à nos amis d’outre-manche… sans eux on n’en finirait jamais de se prendre encore et encore pour bien plus beaux que l’on est. Nous donner une bonne leçon … c’est du bonus normalement pour les citrons. 
Mais rien n’y fait ici, ni fera, dans cette cagna tricolore… deux siècles qu’on prend des roustes de partout et ça continue !!!!! 
On veut rester intra-muros nous… bien calés entre nos clacos de grand-père et nos certitudes culinairo-campanaires… notre identité nationale 7 et nos coins la bronzette à magrets, gavés de forfanteries jouisseuse… ras le croupion de toussa !!! 
Ras la couenne, 
le cassis, 
le rachis et les burettes !!! 
A tous les étages de la cagna ça coince. La plupart des journaleuses d'ici sont archi-nœuds… les zamateurs n’y voient que du bleu… les joueurs… pffff… que dire d’eux ? Les staffeurs, psycho-entraineurs, et autres bavasseux ? Des radius de poulpe adipeux sans vocation… sans vision… et cette nomenclature dirigeuse… houlala… agrippée aux tricouleurs du XV ? Une grÔsseu tique des pâtis fangeux qui va finir par refiler la piroplasmose à toute la Nation !!!! Arg !!! 
Trop c’est jamais assez chez nous… c’est même là qu’on excelle !!! 
Le Pilier positif… lui… hé hé... comme l'avez découvert hier... nanti de nobles et féales intentions est totalement mûr pour la collaboration !!!! Ach !!! On veut voir l’effet… on veut comme les autres nations travailler avec des plus futés… Un rosbif ? On dit oui… un NZ pardi oui… un Irish, un Gallois… un ce qu’il vous plaira pourvu qu’on sorte les crampons du camembert en décomposition ! 
L’étranger voit les choses de l’extérieur… ce recul est vertu… nos cousins connaissent bien le rugby Français… l’appréciait… le French Flair ? Ce sont eux qui l’ont inventé… ils savent des choses qu’on ne sait pas… qu'on ne voit pas... ça donnerait un souffle nouveau… Woodward était dispos… sommes pour lui refiler les rondins du radeau !!! Le rugby c’est l’ouverture… là, on pourrait presque commencer à croire qu’une lueur d'espoir est presque possible !!! Arf !!! © Le Pilier

11 février 2019

LE PILIER POSITIF

On critique souvent le Pilier d’avoir vu, annoncé, expliqué les raisons de la descente aux enfers du rugby hexagonal depuis plus de dix ans. Sa prose douteuse sème le trouble chez les férus de littérature académique… agace les amateurs de cuir… certains virulents n’hésitent pas à l’éreinter, le conspuer, considérant que trop c’est assez, lui intimant de laisser le terrain à la nouvelle génération, plus connectée, plus réseau, plus copine, plus habile avec un seul doigt que lui avec son petit attirail philosophico-systémique, son électivité cybernétique, ses appropriations quantiques et autres psychologies clairvoyantes qui ne font du reste que révéler ce qu’on ne veut pas savoir !!! Ce qui importe aujourd’hui c’est la connexion pas la cognition, c’est l’enthousiasme, la dynamique startup, innovante, percutante, la joie du selfie, la majesté des applis, le « c’est sympa »… au roupillon je dis non, au futur épanoui je dis oui… etc… en somme on pourrait dire la volition positivement béatique du moment, comme le suggère une gente dynamique, sémillante et pleine d’allant ! Une gente qui gagne tout, réussit tout... vous ripoline un quotidien maussade en un tournemain, du sol au plafond !

Ayant constaté que le Pilier n'avait pas ce profil gagnant, qu'il jouait toujours la même partition, disque dur grippé… vérités assénées… on lui a fait remarquer la chose. Tu vaticines depuis des lustres, grognes, mais n’es pas un sou de rien du tout positif… tu ne vois pas bleu quand c’est tout noir, annonces une cata quand le combat est perdu d’avance, écris l’histoire morose de ce qui nous attend comme si tu l’avais déjà vécu, alors qu’elle n’est même pas écrite. Un comble ! 
Tu te répètes, tempêtes, prônes le changement alors que tu ne bouges pas du divan… ton Blog n’a aucune connexion… ni Twitter, Facebook, Snapchat…Instagram…pic et pic et colégram… on en passe !!! Comment veux-tu avoir des amis ? Comment peux-tu espérer être entendu par la fédé si tu n’es pas sympa ? Si tu ne positives pas ? 
Profitant d’une soirée en petit comité, avec deux amis solides au cas où... avons donc saisi l'occase d'une ambiance détendue pour lui faire part tel quel de nos critiques, le mettant sans le dire, au défi de voir les choses autrement. On s’attendait à l’explosion de la boite à gifles… d’une catilinaire vigoureuse… rien de tout ça. Contre toute attente il hésita, se pencha, souffla... sembla reconnaître les faits, se plia a l’exercice avec une sincérité, simplicité… intimité même, déconcertantes. Trouvez ci-joint ce moment exclusif quasi in extenso. 

Julien - Alors Pilier pas trop douloureux ces diatribes ? 
Le Pilier - Si bien sûr… on veut nous aussi des amis… être aimé… 
Julien - Oui bon… voyons si c’est possible… 
Le Pilier - Sympa.
Max - Tu as vu les Bleus contre l’Angleterre ? Quelle dérouste non, pour reprendre ton expression ? 
Le Pilier - Pas vraiment, on n’a pas pris 50 pions, ni 60… c’est à noter… 
Max - Mais 44 à 8… c’est humiliant non ? La plus grosse défaite encaissée depuis 1911 ! 
Le Pilier - Mais c’est un moment historique ! Ils loupent le record d’un seul petit point… 
Max - Tu n’éructes pas contre cette atonie des Bleus ? Cette facilité avec laquelle les Rosbifs ont plié la victoire… ce tas de rugby qu’on fabrique ? 
Le Pilier - Pas du tout… c’est tactique… sommes à la recherche du temps perdu.
Julien - Mais ça fait 15 ans que c’est le même baratin… 
Le Pilier - Non non, c’est nouveau, ya des jeunes tout neufs… faut leur laisser du temps… 
Max - Jusqu’à quand ? 
Le Pilier - Jusqu’à ce qu’ils se forment. 
Julien - Mais quand seront-ils formés ? 
Le Pilier - Plus tard… près de la retraite… 
Max - Mais… 
Le Pilier - On fera appel alors à d’autres jeunes… et la boucle sera bouclée. 
Julien - Mais on dit qu’on est toujours en préparation, ça devient absurde non ? 
Le Pilier - Pas du tout, se préparer c’est une bonne chose… on peut pas aller jouter sans se préparer. 
Charles - Les journaux et autres bavasseurs causent jusqu’à saturation de statistiques car ils ne savent jamais quoi raconter… elles sont même affichées sur l’écran… qu’en penses-tu ? 
Le Pilier - C’est intéressant… ça nous donne des indications dont on ne soupçonnait pas hier à peine la pertinence. Tiens depuis le début du tournoi ya eu plus de mêlées qu’en 2005 et 2008, mais moins qu'en 1995... c’est intéressant… tel joueur a fait un placage de moins que l’année dernière à la même heure… un autre deux de plus… il en a raté 4... et son remplaçant 2... untel a couru 27 mètres en Novembre… et 26 cette fois. Tu vois, ces indications en disent beaucoup. Il a porté le ballon plus ou moins de fois… c’est bon de le savoir.
Charles - Mais c’est absurde ? 
Le Pilier - Pas du tout, on a enfin des infos qu’on avait pas. 
Julien - Mais ce match, t’en dis quoi ? 
Le Pilier - Faut revoir toussa à la vidéo… pour bien comprendre il faut attendre, analyser, tu peux pas te laisser aller comme ça à des avis spontanés, alors que t’as même pas vu la vidéo. 
Charles - Tu parles comme l’entraîneur et les joueurs… qu’est-ce qui t’arrive ? 
Le Pilier - On voit plus loin… doit y avoir de bonnes choses qui peut-être nous ont échappé… avec toutes ces pépites qu’on possède dans l’équipe… ya du yavoir des étincelles qu’on a pas vu. 
Max - On en a une tiens, une grosse pépite... au centre. Mais ils ont annoncé un rugby de mouvement… t’as bien entendu ça… et sommes plus balourds que jamais… 
Le Pilier - Oui, un rugby de mouvement statique… c'est là-dessus qu’ils vont bâtir.
Max - On touche le fond là Pilier… arrête ton cinéma. 
Le Pilier - C’est dans le fond qu’il y a des perles rares… ces pépites justement… et puis quand on arrivera encore plus au fond on travaillera la forme… d’abord le fond, puis la forme comme on dit… un classique qui a fait ses preuves. Faut laisser le temps au temps de bien faire les choses comme il faut les faire. 
Max - T’es malade ou quoi ? 
Le Pilier - Non, si tu positives pas tu n’ambitionnes rien. 
Julien - Pilar... on ne t’a jamais vu comme ça ? 
Le Pilier - C’est toi qui l’a dit en nous abordant… « tu ne changes jamais »… c’est fait… ça nous a touché ton truc… on veut être connecté au monde ambiant… plus chantant… plus ami… tu fais un selfie avec moi ? 
Julien - Attends, attends un peu… bois un coup ça va te remettre d’aplomb… 
Le Pilier  - Non non, rien à voir… on veut se rapprocher de la FFR. 
Max - Tu parlais de clique, de bande à Laporte, celui qui a commencé à démembrer le rugby tricolore… ya la même bande aux manettes… Brunette tu disais, qui a le charisme d'une moule et la vivacité d'un bulot... on a même revu Viviès le caillou dans les tribunes à ses côtés… la même clique qu’autrefois… qui a mis fin aux exploits.
Le Pilier - On n’avait pas tout compris faut croire… ils reviennent aux fondamentaux c’est ça… la parole des anciens ça compte quand même. 
Charles - Mais ils n’y comprennent rien… toujours la même chose… 
Le Pilier - Pas vrai, tiens regarde, ils changent l’équipe en permanence… preuve qu’ils veulent du changement… du changement dans la continuité… rusé. 
Julien - Brunel a dit que c’est un "coup d’arrêt important cette défaite" 
Le Pilier - Tiens tu vois, c’est « important », il ne prend pas ça à la légère…  de plus un arrêt quand t'es bien lancé, ça peut faire du bien... pour remettre de la gazoline dans la machine.
Charles - Il a ajouté que les Anglais étaient trop forts pour nous… 
Le Pilier - Bien vu, il faudra jouer avec des moins forts que nous, là on avancera… c’est une histoire d’organisation c’est tout. 
Max - On est 10ème au classement IRB… encore du jamais vu… 
Le Pilier - C’est vrai, mais on est devant la Belgique, la Thaïlande et la Suisse… 
Julien - Parra le mollusque, comme tu disais avant, proposait de gagner le grand chelem en début de tournoi. « Pourquoi pas le grand Chelem » quand on lui parlait d’une ou deux victoires possibles… 
Le Pilier - C’était pour faire peur à l’adversaire. 
Max - Sûr qu’ils ont peur de nous… un Bleu a même ajouté que les adversaires justement profitaient de la faiblesse du XV de France pour nous battre… 
Le Pilier - Tiens tu vois… ils ne respectent rien les Anglais… c’est un bleu qui le dit… il était sur le terrain lui... il sait... une bonne analyse... c’est aussi pour ça qu’on n’a pas gagné. Ils profitent tous. 
Julien - On n’aurait jamais dû t'astiquer… 
Le Pilier - Non non, merci à vous… faut positiver vous aviez raison… aller de l’avant enthousiaste, ne pas oublier le soleil masqué par la gabegie… gobichonner enjoué devant un bol de riz… écouter avec attention la gamelle résonner devant le buffet. Comme dit le penseur émérite, plomb qui coule ne flotte pas… à gambiller la pantoufle n’a pas froid… être sympa c’est mieux que ne l’être pas. 
Julien Max & Charles - ????? 

Nous avons laissé le Pilier en l’état… sans insister… en espérant quand même qu’il retrouve ses esprits. © Julien