25 août 2015

PACK DE SIX

Épisode 10
Concernant le premier match des Bleus contre les Bifs, la discussion n’a même pas eu lieu. La troupe lasse, blasée, même si tous reconnaissaient la limpidité des essais Anglais, ne semblait pas motivée pour dégoiser sur la rencontre ni même balancer dans l’air avachi la plus ténue des galéjades. La semaine s’écoula donc oscillante, légère, tranquille, rythmée par les stridulations lancinantes des orthoptères de saison, parfois syncopée par le tintement sec des carreaux ravageurs, quand Bob en grande forme martelait les boules adverses de ses Obut impeccables. Hips ! La deuxième rencontre ne suscita pas plus d’enthousiasme, sinon l’entrée et l’essai de Cipriani, celui de Joseph pour le Pilier… il aime bien ces deux joueurs. Tous ont apprécié la course de Huget, mais il était clair qu’on attendait la CDM. On s’amusait à peine du délire ambiant. Une victoire des Bleus et hop c’est l’ivresse des grands jours… pinacle délirant pour Michalak… mise au rebus du montpelliérain Trinh-Duc, causant moult remous dans la blogosphère et autres diffuseurs d’états d’âmes. Gaston le Geek pianotait sa tablette, rapportait déclas fraîches et diverses, histoire d’activer quelques réactions dans le groupe, car enfin, pour lui, cette polémique d’ouverture méritait qu’on s’y attarde. 
Gaston le Geek – « Le meilleur ouverture du Top, mis sur la touche »… « Trinh-Duc le mal-aimé »… « Scandale !!! »… « Ouin Ouin n’en finit pas de nous saboter l’équipe »… « y’en a marre »… « Vivement Noves »… « Raz-bol »… « Lagisquette au pilori »… ben les gars, ça ne décolère pas autour du pâtis France !!! 
L’Adjudant - C’est pas un soldat qui changera l’issue de la guerre… 
Lu – Visiblement n’est pas en odeur de sainteté… 
Bob – C’est La gisquette qui lui en veut à mort paraît-il… Train-duc aurait critiqué les superbes stratégies du staff après une défaite chez les Pumas… 
L’Adjudant – ça mérite en effet une cour martiale… contrarier les huiles, ça peut vous valoir même une exécution… 
Bob – Crime de lèse-majesté… faut ramper dans cette ambiance avant de courir… c'que dénonce parfois le Pilier...
Lu – Maintenant on nous tartine du Michalak sur notre biscotte hexagonale, ça sent la miette qui agace... dit en passant a vendangé quelques passes, pas super gaillard en défense, même si aux arpions l’est plutôt habile… 
Le Pilier – Sommes pas fan de Trinh-Duc non plus… 
Lu – Tu l’as pas vu évoluer en Top... 
Le Pilier – C’est vrai, mais en avons vu assez. Tiens, quand il se casse la patte l’année dernière… sa blessure est la conséquence directe d’une bourde monumentale dont personne n’a causé. On a vu la vidéo. Deux contre un, personne ne le gêne, essai quasi là, il s’emplâtre dans le défenseur comme un platane, ne transmet pas le cuir et se brise les bâtons !!! Erreur fatale !!! Ne peut s’en prendre qu’à lui… 
Lu – Il n’empêche qu’il est revenu au meilleur niveau… fait le bonheur du MHR paraît… 
Bob – Un bonheur sans ambition… gagne rien ce club… 
Lu – Vous non plus Bob ne regardez pas le Top… paraît kia du monde qui l'encense... 
Le Pilier – Avec des « parait » on met l’adjudant au Grévin… 
Bob – Not’ colon c’est du granit, pas d’la cire d’abeille… 
Gaston le Geek – Non, l’adju au Louvre en victoire de Samothrace, l’envergure tatouée de not’ soldat préféré en haut des escaliers… 
L’Adjudant – De quoi tu causes vermisseau… tu veux ta paluche ? 

C’était parti la gouaille. On s’astiquait de partout, ça racontait n’importe quoi, ça houspillait, provoquait, tout était visiblement bon pour fuir le sujet. L’Adjudant balança une calotte de rien du tout sur la carrure étique de Gaston qui se mit à tousser des boyaux en tombant par terre… Bob le médico du groupe lui intima d’engloutir fissa un fond de pichet pour le remettre d’aplomb… c’était la gabegie, on parlait plus rugby. 

L’Adjudant – Quand on est épais comme une bicyclette, on cherche pas le soldat… 
Gaston le Geek – Hé les bouzes, j’ai rien dit… 
L’Adjudant – Si, tu nous zobliges avec ta tablette à nous faire parler de rien… 
Gaston le Geek – Mais c’est l’actu… 
L’Adjudant – Samotraze c’est l’actu ? 
Le Pilier – Oui, l’ont rafistolée… fait sa toilette… elle est toute belle maintenant… 
L’Adjudant – Une gonzesse ? 
Lu - Une statue mon colon, une statue… figure de proue d'un rafiot grec… 2000 et plus d'histoire sur les mers antiques...
Bob - Elle avait des ailes pour faire avancer la barque...
Lu - Et deux beaux rotoplots...

Le Pilier sentit bien que le Colon était à la peine, vu les sourires à peine masqué de Gaston, Bob et Lu qui savouraient l'occase de le mener en bateau. Il changea donc immédiat la conversation histoire de lui refiler la barre.

Le Pilier – A propos mon galon, pourquoi vot’ cabot s’appelle Lampion
L'Adjudant - Parce qu'il éclaire la grande histoire... la vraie !!!

Desserrant la ceinture, l’air matois retrouvé, l’Adju profita de la question du Pilier pour décompresser, prendre sa revanche culturelle après ce revers historique. Arf !!! Il était fan de Napo, ou plutôt non, de son armée pour être précis, et « lampion » était le nom que les grognards donnaient au galurin de l’empereur. Vu la dégaine du clébard, ces feuilles de salades chiffonnées, ces pattes courtaudes, sa tache autour de l’œil qui lui donnait un air de pirate, et vu le temps qu’il passait à roupiller sous la table dans la poussière en attendant sa gamelle, on se doutait bien qu'il ne s'agissait pas d'une admiration de borgne pour le corse de St Hélène. Affubler son clebs d’un nom de bicorne empire, c'était tout l'esprit du kaki. En même temps Lampion c’était beau… et pas commun, comme notre Adjudant éclairé, caressant son paillasson poussiéreux avec affection !!! © Le Pilier

16 août 2015

ALL BLACKS - WALLABIES 41-13

Bledisloe Black. Pack de six (9)
Lu – Quel beau match !!! Comme prévu les All Blacks nous ont régalés. 
Le Pilier – Ouaip… et s’ils ne font pas rentrer cet empaf de demi de mêlée tatoué jusqu’aux synapses, les Wallabies ne plantent aucun essai… du 41-06 et voilà tout !!! 
Lu – En effet… la semaine dernière n’avions pas compris le choix du coach non plus… il vire Smith et le remplace pas cet énergumène… il restait trois minutes… on se demande quel est l’intérêt de sortir un joueur trois minutes avant la fin ? 
Le Pilier – Et le gonze sur une mêlée importante dans les 22 adverses, fait un en-avant tout seul alors que les Blacks étaient en phase de domination. Pas ça qui aurait changé l’issue du match, yavait trop de point d’écart, mais un essai était possible… 
Lu – Là, il envoie la balle n’importe où, alors que l’attaque était lancée… 
Le Pilier – Avec en sus un Folau derrière qui récupère impérial tout ce qui flotte en l’air… 
Lu – Pas foto… interception, essai. 
Le Pilier – C’est le genre de foireux, qui a surement ses petites qualités, mais qui vous inverse en un rien de temps la donne, brise l’harmonie du groupe. On avait déjà causé de cette engeance-là. 
Lu – On se souvient… 
Le Pilier – Ya des gonzes comac… des couffeurs qu’ont pas la carrure All Blacks… ça se voit immédiat. Perenara, faut le virer fissa… 
Lu – N’ont personne de mieux à la mêlée derrière Smith… 
Le Pilier – Pas faux Lu… alors vaut mieux le garder jusqu’à la fin de la rencontre… même s’il baisse un brin de régime…
Lu – Ce Dane Coles en revanche est épatant. 
Le Pilier – Quel gazier… sait tout faire, plaquer serré, cavaler léger, transmettre comme un trois-quart… lancer en touche impec, grattage en mêlée fermée comme un vrai talon… 
Lu – Une course d’ailier son essai, royalement servi par Carter… de mieux en mieux l’ouverture…
Le Pilier – Rien à dire, faut mater tant c’est beau. Good news pour Carter. On avait causé de Coles dès ses premiers pas en noir… époustouflantes ses courses… ses passes… sa vista… un sacré plaqueur, aux chevilles en sus, on adore… Mealamu peut se reposer tranquille, débarquer en fin de rencontre, c’est parfait… 
Lu – Comparer au nôtre talon… du Achille zélé d’un côté, de la savate éventée de l'autre… 
Le Pilier – Arf… la distance est incomparable et peut syncrétiser le niveau général… Voyez ce que peut faire un talon chez les Blacks… pas un seul de chez nous n’en est capable… bref... du coup conservent la Bledisloe cup les Blacks...
Lu - Faudrait causer d’ailleurs de nos globules rouges, qui pour le coup portent bien leur nom… 
Le Pilier – Ok, on attend que la troupe soit au complet… 

Bob rentrait à peine de la vigne, un tour dominical de sa propriété qu’il ne manquait jamais… sa « messe » comme il disait. Arpentait ses vignes avec passion, matait partout, scrutait si un parasite de foireuse cicadelle, pompeuse de ceps, ne s’établissait pas dans le fief. Goûtatait avec délice ses raisins de table (pieds qu’il était seul à connaître parmi ses vignes) et ramenait des grappes somptueuses à la troupe enthousiaste avec cette incommensurable générosité simple : faire plaisir à son entourage. Gaston le Geek récupérait sur sa tablette les commentaires divers piqués sur des sites ayant pignon sur toile. L’Adjudant finissait son footing en nage et kaki avec son cabot Lampion. Pourquoi l’avait-il nommé ainsi ? On en profitera pour lui poser la question.
A suivre.© Le Pilier

11 août 2015

AUSTRALIA VS NEW ZELAND 27-19

Pack de six (8)
Une porcif de calandos, un noir, poupousse caoua, spéculations molles, c’est l’heure digestive. La troupe étalée sur des transats prépare activement le week-end. De belles bastons à venir comme All Blacks vs Australie sinon Argentine vs Springboks. Pour l’Europe, chacun fait fait fait c’qui lui plait plait plait… pas sûr que notre « pack de six » jette un œil sur les globules Bleus joutant les Bifs. En même temps, se poiler est institutionnel ici, alors un brin de cinoche à Twickenham pourrait motiver un revirement après des effets d’annonce pourtant définitifs. Zavez compris les Bleus ne font plus recette, seul le super rugby excite vraiment la confrérie. On ne va pas leur reprocher d’avoir bon goût. Les voici donc en discussion assoupie autour du dernier match des Blacks, les abattis flaccides, l’œil mi-clos... la volonté lâche... au fond de l'estomac !!! 
Lu – C’est parti… les Blacks perdent un match, la clique de pisse-copies s’étale « Les AB ne sont pas invincibles » 
Le Pilier – Rectif, les Blacks ne perdent jamais… au pire ils ne gagnent pas !!! 
L’Adjudant – Raccord avec le Pilier… mais les Aussies ont livré un belle et grande bataille… c’était beau 
Bob – On sentait les Néo-Zélandais moins incisifs quand même… n’ont pas tout donné… 
Le Pilier – Possible… 
Gaston le Geek – « Les Australiens favoris de la CDM » qu’ils disent. 
Lu – Ben voyons… une rencontre gagnée contre les NZ et sont les champions de la planète 
Le Pilier – C’est l’effet Black ça… ça s’enthousiasme comme pas permis… bon en même temps depuis ce temps infini où tous les terrains se font labourer à répétition… une victoire et hop ça déborde de partout… on peut le comprendre… en prennent pour des années les gonzes à ressasser l’exploit… 
Lu – Le débordement des faibles… 
Le Pilier – On devrait les payer les Blacks pour la joie qu’ils procurent… 
Bob – Plutôt bienvenue cette victoire Australienne… ça change un peu des grand festins… faut s’avoir jeûner pour apprécier les belles tables… 
Le Pilier – Tout juste Auguste… une petite défaite des champions du monde avant la Webb, ça redonne de l’espoir à tous les pâtis minus…

La troupe visiblement pensait comme un seul. Certes l’Adjudant trouva Mc Caw moins tonique… Bob Carter moins galactique (sic), mais au final tout le monde attendait la suite. Pas le genre de gaziers à se déstabiliser pour 80 minutes. On en saura un peu plus le weekend prochain sachant qu’il s’agit d’un match « amical » et que ne pas se blesser avant la CDM figure dans l’équation. Lu précisa que ce diable d’Ashley Cooper était vraiment épatant, que le retour de Pocock insufflait une dynamique nouvelle… bref ce mieux général des kangourous augurait d’un rééquilibrage des forces du grand sud apprécié de tous ? © Le Pilier

09 août 2015

SOUTH AFRICA VS ARGENTINA 25-37

"Que la calou soit un argument massue pour que l’énergumène bravache qui s’étale sur ce blog acidulé s’empare du fait et justifie son manque de groin, n’étonnera personne !!! Bravo Pilier comme ta clique d’intellos pour votre flair concernant le match Afrique du sud vs Argentine, exprimé dans ton avant dernière bafouille ; « Les Pumas vont le sentir passer… » Dixit ton p’tit Lu de Sorbonne en miettes… ainsi que ta superbe vision « Vont leur apprendre la milonga les Buffles… » Sic authentic, comme tu aimes à le dire. Tu devrais sortir ta truffe du fumier comme te plonger dans tes fiches quand tu causes de records. Mc Caw fêtait non pas sa 140ème sélection, mais 141ème, égalant le génial O’Driscoll dont tu n’as même pas causé !!! Pour frimer zêtes au top, pour la précision faites un flop !!! Bien à vous les amateurs et bonne bourre !!!! " 
Argggggg !!! Ci-joint donc cette délicate attention saisie dans notre boite à châtaignes. Un gonze inconnu du bataillon, visiblement lecteur du Blog, si on en juge par son style... connu d’ici, raillant nos envolées estivales, nos imprévisions, notre manque impardonnable de rigueur !!! Pourrait faire partie de la troupe tant l’excité correspond au profil du "pack de six"dont vous connaissez maintenant les entités (sinon cf épisode 1 en bas de Blog). On se doit de répondre à cette canaille sémillante, voire de lui donner raison eu égard au ton percutant, à la franchise roborative appréciés des amateurs de cuir, comme à la pertinence de son propos. 
Ok ma caille, le Pilier fait son mea maxima culpa… quelle erreur, quelle gaffe, quelle bourde insupportable de s’être planté d’une sélection !!! En effet Mc Caw égale aujourd’hui le record d’O’Driscoll !!! Même si au moment de la bafouille n’en avait que 140… arf arf !!! Et pour la milonga, on a glissé en effet sur le parquet… zwiiip. Oui la calou tapait sur les cassis, oui le rosé de Bob brouillait l’horizon prévisionnel, oui le bruit incessant des cigales saturait les ondes calorifiques et nos pavillons cireux, oui multi oui les gisquettes bien légères prenaient le sun près de la rivière, (dont n’avons pas causé pour ne pas troubler nos lecteurs les plus prudes) bloquant de fait le flux synaptique du "pack de six" pourtant inébranlable !!! Arf et bref, un tas de trucs derrière lesquels aurions grande facilité de nous planquer. Mais non de niet… refus catégorique de la débine, on assume le tout !!! 
Les Pumas ont fait le jeu, assuré... tout feu bien flamme... mais on se demandait quand même ce que les Boks avaient en tête. Pas l’envie d’une rouste historique de cette ampleur en tout cas… 25-37… ces Marcelo Bosch et autre Juan Imhoff étaient superbement en cannes, les trajectoires imparables, beaux essais... ont balancé du cuir en veux-tu pendant que les Boks faisaient des fautes à répétition. Le pack argentin, pourtant plus léger en poids (42 kilos de différence), ne se laisse impressionner par personne… faut le dire, même contre les Blacks ont fait bonne figure… les Français en font régulièrement les frais. Alors ? Les Boks pensaient à la CDM ? Ont pris les Pumas trop à la légère, comme la troupe de ce Blog ? Sans doute aucun, mais une chose nous a interpellé… même si Blacks et Aussies les ont vaincu, l’équipe tournait mieux sans De Villiers… la cohésion derrière sentait bon le renouveau… sommes tous d’accord pour dire que le coach a fauté de sélectionner son capitaine fétiche revenant à peine de blessure… les deux jeunes centres faisaient la paire ad hoc… avec Pollard ça tournait bien. Ce dernier du reste n'a pas brillé.
Un fait parlant : 54ème mn de jeu, Le Roux très en cannes prend un superbe trou, Kriel, à l'aile, ne se place pas bien pour recevoir le cuir, devait se décaler bord de ligne... au lieu de se rapprocher de l'arrière... n'est pas à l'aise à ce poste.... c'est un centre voilà tout, ne réceptionne donc pas le cuir, yavait de l'essai dans l'air. Autre chose, manquait du Plessis le pilier... son remplaçant Vincent Koch a sacrément souffert... remplacé aux citrons. Mais pas d'lézard, pas d'excuses... les Pumas ont bien joué le coup, dominé leurs adversaires, avec une défense du tonnerre de Zeus, un capitaine gratteur de gonfle hors pair... etc, point c'est tout, et basta le bla !!!
Revanche « amicale » la semaine prochaine en Argentine, sans de Villiers, brisure de mâchoire… ni hélas super Le Roux, idem out, pour une torsion de cheville. A suivre donc. Faudra causer des Aussies vainqueurs cette année d’un Championship tronqué, comme le relativisait Michael Cheika leur entraîneur, après la belle victoire sur les Blacks. © Le Pilier

07 août 2015

MC CAW / PACK DE SIX (7) / GIGN

Mc Caw l’increvable. 
140 sélections pour les deux plus gros poumons de la dominante All Blackie… le phénoménal Mc Caw bat le record absolu. Pour un avant c’est épatant. George Gregan, 139 maillots jaunes, jouait derrière la mêlée, moins usant… l’avant prend plus de coups, son engagement est total, ses abattis lourdement sollicités, que dire alors d’une telle longévité ? Un surmâle à n’en pas douter le capitaine Ritchie… comme le disions doit avoir des poumons de buffle, mais aussi une façon de s’engager bien particulière qui évite les blessures, une maîtrise du contact. Hors un arpion douloureux, une rotule chiffonnée, n’est jamais resté bien longtemps éloigné du pâtis… une petite année sabbatique pour reposer les échasses et hop le gazier retrouve sa tunique à fougère enfilée en 2001 à l’âge d’à peine 20 ans. Flairé par le très « sympathique » John Mitchell qui lui ouvre les portes de la sélection nationale, le flanker ne fait pas l’unanimité avant la rencontre. John Kronfeld ancien troisième ligne de la team suprême s’exclame alors : « Vous pouvez aussi bien donner le maillot des All Black à n’importe qui. Le fait de retenir des garçons qui n'ont pas joué une seule saison complète de NPC est simplement incroyable ». Bien vu Kronfeld, une truffe de Sainte André à n’en pas douter !!! Tant pis… l’était déjà pas n’importe qui le cavaleur… lors de sa première rencontre, il remporte les suffrages du public connaisseur, et par voie de fait, est élu homme du match. Connaissez tous la suite. Sera demain sur le green, face aux Wallabies, pitaine une fois de plus, ce qui force l’admiration de la troupe et particulièrement de l’Adjudant. On en profite pour retrouver rapido le « Pack de six » sous la fournaise météo, en planque du vilain Celsius dans la remise de Bob, bien à l’abri, un peu mou, sirotant du frais, le moindre effort étant proscrit. Pas même question de lancer les boules, sinon quelques obus en direction de la Bleusaille en prépa, objet de franches rigolades après les dernières infos éclairantes de la tablette à Gaston. 
Gaston le Geek – "Lacrymogène, tir au sniper, saut à l’élastique… les Bleus en immersion au GIGN
L’Adjudant – Les globules chez nos troupes d’élite… un honneur pour les Bleus… 
Le Pilier – Vont les contaminer… 
L’Adjudant – De quoi tu causes Pilier ? 
Bob - Lacrymo et saut à l’élastique c’est dans la continuité des zalpages… doivent apprendre à rebondir après la défaite et les larmes… c’est de l’immersion… 
L’Adjudant – Nos super gendarmes au service des Bleus, ça ne peut que les fortifier… les aguerrir… 
Le Pilier – On s’inquiète pas pour les Bleus mon Colon. S’entrainer avec le fleuron de not’ sécurité Nationale, même si on voit pas très bien le gain du saut à l’élastique et du sniper… on se demande juste si les globules Bleus vont pas contaminer le GIGN !!! 
Gondole générale, le pack acquiesça cette médicale logique, laissant l’Adjudant sur le carreau, on peut dire un rien contrarié, l’air soucieux, cherchant dans ses poches sa boite à cigares… un répit… une réponse ? Bref, il transpirait l’introspection, c’était clair comme un glaçon. On s’accorda pour dire qu’au final le GIGN pourrait toujours sauver les Bleus en cas de perdition… voire les remplacer. Sûr qu’on pouvait compter sur eux !!! De quoi rassurer l'Adjudant qui souffla du cigare, yeux mi-clos, sourire matois, imaginant sa troupe d'élite dévalant les airs, sauter sur le pâtis de Twickenham, subtiliser sans dommages la Webb Ellis, pour la remettre en mains propres à la tricolore patrie !!! Yep !!!© Le Pilier

04 août 2015

PACK DE SIX

Episode 6
« De retour à Marcoussis les Bleus commencent à se tourner vers le rugby » !!! Si !!! Tel quel !!! Ce n’était pas un gag de la troupe gouailleuse, une facétie de comptoir entendu à la fermeture des pichets, l’enlisement d’un supporter orthodoxe croyant aux évangiles de Sainte André retrouvant la lumière après 4 ans de galère… mais bien un titre tout à fait officiel, dégoté il y a quelques jours sur un gros site authentique, pignon sur clic, connu de tous !
On retrouve donc notre pack de six, sous la tonnelle de Bob, commentant le baratin tartignolesque qui s'épanche autour du pâtis France, à la mesure parfaite du jeu produit par notre cohorte nationale !!! Autrement dit, il y a bien une adéquation entre ce qui se dit, ce qui se fait... et l’état du terrain !!!! Arf !!! La pétanque est finie, c'est la mi-temps... Bob s’élance, jaspinant le jar avec l’emphase coutumière que le rosé maison active, dès lors qu’il glisse au gosier comme une source purifiante et qu’on ne s’occupe même plus du temps qui passe. Il fait sun, il fait lourd, la table regorge d’olives du terroir, de grignote-arachides, le pack est en pleine forme… de ne rien faire !!! Ach !!! 
Bob – Ben voilà, les traîne-patins commencent à tâter du cuir !!! Vont enfin glisser sur le green… 
Le Pilier – Oui, mais avec des muscles saturés de globules… 
Bob – ça doit déménager… 
L’Adjudant – C’est parti… les branleuses balancent leur jus corrosif… mais faut un corps solide avant de jouter les filles… en plus ça les frustre de ne pas tenir la gonfle… vont être mort de faim… 
Bob – Vous voulez dire que les zalpages leur ont ouvert l’appétit ? 
L’Adjudant – Tout juste... c’est une évidence… 
Le Pilier – De la pagaie au pâtis, ya un océan d’envie qui grossit… sans oublier la grimpette, le TUB2… wattbike et bouchon… 
Lu –  ça sert à quoi l’cochonnet si t’as pas les bou ou ou ou oules ? 
L’Adjudant – En tout cas ça soude un groupe ces comportements extrêmes… et ça fabrique de l’envie comme dit l'autre… du désir d’en découdre qui augmente… 
Gaston le Geek – « Ce mois de Juillet TERRIBLE, est une vraie réussite pour le staff » qui disent… 
L’Adjudant – Voyez, c’est écrit… 
Bob – Hé attendez, ils "commencent à se tourner vers le rugby", sont pas encore au joug… 
Gaston le Geek – Mais si, la décla date de deux trois jours… 
Lu – Doivent être en plein dedans maintenant… 
Le Pilier – Plus qu’à savoir si les globules ont la main verte… 

La pesanteur était là. On sentait la troupe non pas dubitative, elle savait à quoi s’en tenir, mais dans le silence estival que seule la symphonie des cigales caressait, un espoir secret flottait dans les consciences, car on ne peut s’empêcher de croire à quelque chose, même quand il n’y a plus rien !!! Arf !!! 
Gaston le Geek – Hé Lu, t’as vu, Hooper n’a pris qu’une semaine de suspension pour la gifle infligée à Sanchez… 
Lu – Bon, s’en tire bien l’aussie… 
Le Pilier – Ce n’était donc qu’une gifle, et l’ouverture s’est mis à rouler comme un tapis… 
Bob – ça prouve bien que c’était un acte de justice comme le disions… et comme Sanchez en a rajouté, ça n’a pas plu aux juges… 
L’Adjudant – En France aurait quand même pris quelques semaines… 
Le Pilier – Sommes pas en France... sommes satisfaits !!! 
Lu – En tout cas pourra jouer contre les Blacks samedi pour la finale des Four… 
Gaston le Geek – Sachant quand même qu’elle se joue en Australie, et que les All Blacks jouent deux fois à l’extérieur… Boks et Aussies chez eux… 
Bob – Pas équitable en effet, mais les Blacks s’en tamponnent… 
Lu – On regardera les Boks quand même en Argentine… pour le coup doivent avoir les crocs les Springboks, deux matchs, deux défaites, les Pumas vont les sentir passer… 
Le Pilier – Vont leur secouer la milonga les Buffles… 
Lu – Un beau tango en perspective… 
© Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.