13 octobre 2015

HIGH-TECH EN STOCK

Pack de six / épisode 14
C’était le week-end dernier, le pack de six savourait du vespéral instant l’apaisante quiétude, durant la dérouste de nos cocottes, en sirotant une liqueur patiemment élevée en fût de chêne que le père Bob ne sortait que pour les grandes occasions. La troupe était au complet, une raison suffisante pour enchanter nos gosiers de cette dégustation modérée. Gaston le Geek en profita pour nous alimenter d’un florilège de déclarations pré-baston France-Irlande, inscrites sur sa tablette qui, faut bien dire, intriguait toujours un rien Bob peu féru de nouvelles technologies. Lampion était de la partie, aussi actif qu’une sieste au cœur d’un sommeil paradoxal délaissant les puces. Charcuteries diverses, olives du coin, arachides bien salées influençaient quand même la descente, poussaient un peu les coudes, si bien que loin de s’effarer de l’inexistence de nos Schtroumpfs face aux vaillants Irlandais, l’ambiance était au rire, à la bonne humeur, bref, on dégustait pleinement ce moment amical, comme Lampion son os, que la Jeanne de Bob venait de lui glisser sous la truffe, estimant que lui aussi avait droit à son apéro, le sortant de fait de son roupillon !!! 

Gaston le Geek – « Mes gars sont morts de faim » déclarait Sainte André avant le match… 
Bob – Tout s’explique, n’ont rien becté les gus… sont sur les rotules… 
Le Pilier – C’est ça, attendent le buffet d’après rouste… 
Bob – Pas cool de ne rien leur filer à croquer avant la rencontre… 
L’Adjudant – Astiquez… astiquez… avec vos timbales en pogne… j'aimerais vouzivoir moi sur le terrain...
Le Pilier – C’est pour faire briller un peu ce pâtis morose mon colon… 
L’Adjudant – Mort de faim ça veut dire qu’ils en veulent les gonzes… 
Le Pilier – Ils en veulent beaucoup… 
Bob – Pas assez quand même, les Irlandais n’ont visiblement rien avalé depuis 8 jours eux… ils les bouffent en mêlée… de vrais cannibales !!! 

Enthousiasme général de la troupe. Seul l’Adjudant rongeait son frein, maintenu à grand coup de volonté militaire au tréfonds même de sa patience nationale, en pro qu'il était des confrontations majeures. Arf !!! 

Lu – Pourtant le palmipède de la semaine dernière nous apprenait ceci… je vous l’ai apporté. Vous le lis : « Mis au point par Thales pour le XV de France, le M-Rex est un robot dont le logiciel est capable de simuler des centaines de scénarios de mêlée… cela de façon réaliste grâce à des mannequins en fibre de carbone représentant les adversaires. « Le Figaro Economie » (25/9) qui se prend à rêver déclare : « Seule équipe au monde à bénéficier de ce coach high-tech, le XV de France a, en théorie, un sérieux avantage sur ses rivaux » 
Le Pilier - Les rivaux sont en train de sentir les effets de notre avantage... pas de doute.
Bob – Non non... "en théorie", c’est ça le hic… 
Le Pilier – Si l’avantage est sérieux, le service est désastreux… 
L’Adjudant – Bob a raison, la théorie c'est pas la vraie vie... c’est aussi à cause des mannequins en fib’ de carbone… sur le champ de bataille c’est pas la même histoire… c’est de la chair de sang qui palpite… c'est de la sueur, c'est de la volonté qui suinte par tous les pores du désir de vaincre... c'est....

Satisfaction générale, le colon reprenait la main en psalmodiant son solo. Bob lui proposa une belle tranche de sanglier, des cornichons maison, Lu versa de la liqueur dans son godet, Gaston lui avança des olives dénoyautées, Le pilier caressa son chien… bref, tout le monde y mettait du sien. Hors de question de le laisser sans soutien dans sa guérite à ruminer ce pathos insidieusement ravageur qu’engendre la défaite, le repli, voire, pis que toute de pire, la capitulation !!!! 

Le Pilier – Bien vu mon Colon… les Irlandais ne sont pas en carbone… 
Lu – Parfaitement observé Pilier… le carbone c’est pas d’la couenne… c’est même trompeur… 
Le Pilier – Pardi, et puis parmi la centaine de scénarios de mêlée, yavait pas encore celui des Irlandais… 
Bob – Pour sûr, le match n’est même pas terminé… 
Le Pilier – Tout s’explique…

L’Adjudant trifouillait sa bobine pour balancer visiblement une pêche… on sentait la Bertha prête à péter son obus. Mais on connaissait le zig, savait mimer le contrarié, jouait son rôle à la perfection, sans faire penser à quiconque n’étant pas de la troupe que son plafond kaki camouflait un esprit des plus matois

L’Adjudant – Du high-tech, il en faut… tenez Gaston sans sa tablette, il est chocolat… 
Gaston le Geek – N’empêche que j’ai l’info les gars… tenez je vous ai dégoté une photo sacrément bath… pour rester dans l'high-tech
Lu – Visez ça… plus que bath, c'est Top !!! 
Bob – Z’ont l’air malin les gonzes… mais à quoi ça sert ce truc ? 
Le Pilier – A leur faire lever la tête… 
Lu - Pour mieux lire le jeu… 
Bob – Michalak en effet semble très inspiré… 
Le Pilier - Ya même du génie dans ce regard… 
Lu - Clair cette fois le génie... la preuve est faite.

C’était parti, ça rigolait ferme… on ne regardait plus le match, plus la peine, tout devenait clair d'aurore… la technologie venait de faire son entrée sur le pâtis de France, fallait que la troupe procède à une mise à jour pour saisir les subtilités de cette stratégie conquérante que les Bleus sur l’écran plat s’évertuaient à développer dans toute sa splendeur. Cette machine improbable sur la photo (si elle n'est pas assez grande cliquez dessus) causait d'elle-même... un truc évident pour travailler les passes... le collectif, la vivacité, à la seule force du poignet !!! Seul, au-dessus du lot, sous la table joyeuse, Lampion mastiquait son os médullaire avec délectation. Clair et bien visible, le high-tech c’était pas pour les chiens !!! Ouarf ouarf !!! © Le Pilier

Ps : Pour les non initiés, les précédents épisodes de la troupe surnommée "Pack de six", se trouvent dans les archives sises à droite de la bafouille. Le premier opus commence le 13 juillet, vous introduisant les différents personnages. 
On vous le glisse... ci-joint là !!!