31 janvier 2014

COUILLONNADES

On veut du sus, du plus, du Pilier pianotant volontaire son Toshibastringue avec de vrais morceaux de diagnostics, pertinentes zévaluations des forces en présence, des zavis à partager... des placages à proposer, du décorticage de cuissots, de la stratégie en suppo... du bla d'enfumage, des mises en bouches... on veut du Pilier plus impliqué dans la cause tricolore, insufleur d'énergie, propagandeur savant de pâtis... épateur d'ycelles comme d'icelui ? En somme on veut son ferme soutien, on veut sentir son entrain, histoire de ne faire tous plus qu'un, derrière la première poussée des croupions, quand la solide Albion lâchera son cheptel punitif au kick off de l'entame !!! Arg !!!
Ben les gaziers sommes pas marcoussien pour un sou de fretin nous, un genre de gonze qui a l'impatience de jouter du Bif, dopé à 400% de vouloir (sic)... ça c'est du véridique les gus, entendu par un lecteur amusé, exprimé par un joueur... 400% de plus qu'une simple envie d'envie, 400% de ventoline dans les tuyaux, 400% d'âneries de plus dans les journaux !!! Yep !!! Là zy vont fort... ont du souffle pour raconter du ballot !!! On te baratine à satiété, te balance des lieux communs après chaque virgule, et du comment on prend les Bifs, et que c'est devant que ça se joue, et qu'il faut faire attention à la défense, et qui faut jouer dans leur camp... et qu'on doit pas faire de fautes... et que faut pas penser à l'essai de 2003, que c'est maintenant fini les expérimentations, qu'on rentre enfin la tête dans le ballon... qui faut récupérer que le positif à se faire péter l'entendement ténu pour emmagasiner du capital confiance en aspirant toussa par la trompe couillon telle une pachydermique entité agitant les feuilles régulier pour donner un peu de fraîcheur au vent du coin aux badernes aux tronches à sapin en chantant tous d'une même voix le seul p'tit air qu'on connait déjà !!! Ach !!! Autrement dit, à chaque baston c'est la même chanson, le même accordéon qui nous serine les esgourdes... pour un résultat final régulièrement atonal ! Preuve en est, envoyée par le même lecteur attentif, ce petit constat qui dit tout : Depuis l'an 2000, le tournoi s'est délesté de la moitié de ses essais... en moyenne... on marque plus, on cause !!!! Des Jean-Foutre vous diront que les défenses sont plus solides, plus fermées, sauf qu'en hémisud c'est l'inverse qui s'est produit, une augmentation régulière du nombre de tries, en sus c'est l'été en ce moment... tout pour plaire assurément ! Allez les B... Arf !!! © Le Pilier

26 janvier 2014

TOM... WAITS THE BIFS

On s'écoutait le génial bigTom en sirotant un noir, étalé sur un canap de cheminée bien fournie, l'œil au vague, pensées molles, cheminions au travers de spéculations informelles, seulement interrompues par les crépitations syncopées du sapin... dans l'âtre vigoureux... bercé par la contrebasse ondulante de Swordfishtrombones. Pouvez écouter l'album éponyme total entier, ya rien à jeter.
Pattes tombantes, gisquettes luisantes, évaporeuses et tranquilles, le chantre du Blues roulait des cordes vocales comme on bullait du râble sans attendre rien d'autre que la prolongation de cet état de rien. Brin de zen équitable pour un gazier s'apprêtant à rentrer en campagne dès la semaine prochaine, puisque des Bifs belliqueux débarquent sur nos terres d'ici afin de conquérir notre pâtis de France en ouverture du Tournoi. Trinh-Duc le droppeur intempestif maladroit est parait-il de retour suite à l'aileron endommagé de Talès qui ne pourra participer à la première rencontre. Mouais, dommage et porque no ! Après tout, vu l'état des lieux on finit par ne plus se soucier de la composition de l'équipe... ya des blessés de partout, chez les adversaires idem, un jeu pas des plus excitants de ce côté d'hémisphère, reste à imaginer quelque envol de nos troupes, histoire de nous faire accroire que l'espoir n'est pas une espèce de naïveté en voie de disparition ! Non non, on soutient la bleusaille malgré tout, c'est bien dire qu'on roupille du cassis, totalement sous influence tricolore, formaté par l'ADN hexagonal... et qu'il y a une vie possible de farniente assumée en attendant l'ouverture du Super XV ! Arf !!! Pour l'heure on balance une bûche au Celsius, on s'enquille une rencontre tonique dès la fin de la chanson, histoire quand même de conserver le bon tempo et ne pas laisser penser que le Pilier n'a plus de jus sous le capot ! © Le Pilier

21 janvier 2014

MAGIQUE POTION VS PERFIDE ALBION

So !!! On a du gazier mâché, total out pour le tournoi. Notre emblématique Dusautoir de capitaine... dans les choux... Argggg !!! Guitoune battu de l'aile... que sol cloue !!! Fritz en convalescence... Clerc tout juste remis sur pattes... Trinh-Duc qui veut se tuer au travail pour revenir plus fort... aïe aïe... plutôt que viser le sapin devrait juste assurer des patins... arf !!! Un Michalak plus d'actu près du pack... ouf !!! Une Sainte André qui veut gagner les Roses Bifs pour effacer la dernière saison... ben voyons... une même doublette de staff qui n'augure rien de bon... mais un Pilier bien présent qui veille au grain, plein d'allant, toujours d'attaque pour savater un vilain croupion, éparpiller un croûton, réduire à néant le plomb plomb... bref un Pilier qui vous découpe en filet mignon les pas jojos, les pas réglos, les Tartempion, sans jamais perdre de vue l'intérêt de la Nation !!! Hips !!! Bilan de toussa, du jeune en cannes qui débarque sous le maillot tricolore, inexpérimenté, mais bien frais. Au point où nous en sommes considérons cet état des lieux comme favorable. Du sang neuf, c'est pas qu'du neuf, mais ça diffuse toujours son quota d'enthousiasme, d'autant que ne suivant pas le Top, ni la chopine Heineken sommes particulièrement curieux de voir évoluer ces nouvelles tronches.
Come on guys, montrez clairement vos intentions... plantez ferme les zalbions, découpez savamment ces blancs pilons, rendez grâce aux vertus de notre magique potion !!! Pas question de jouer les mi-figue au raisin, n'écoutez surtout pas la doublette de pantins !!! Tsoin ! © Le Pilier

17 janvier 2014

LES CARNETS DU KING

Un gazier du sérail qui vous interviouve les grands de ce monde en sirotant du raisin, nous propose cet échange bienvenu avec Sir Clive Woodward, avant la première baston du Tournoi contre les Queen guys. Maîtrise de l'Anglais en parfaite adéquation avec le pâtis shakespearien... connaissance idem de la grande histoire des bouchons... King Fred des sémillantes lignées trépignait ferme en son royaume Breton. Après quelque chicores véhémentes devant notre bastion histoire de mesurer ses abattis, le Pilier magnanime lui intima de nous pondre une bafouille de son choix en guise de totale reddition !!! Arf !!! La belliqueuse et royale couronne s’exécuta promptement... mais sans aucune concession !!! Jugez vous-même son hérétique copinage : Inviter un Sir de Queen à diriger nos troupes... avec du "nidiou" insistant dans l'intention affichée !!!! No more !!! Son blason portera la responsabilité totale de cet échange, pour le moins intempestif... non ? ! Hips !
King Fred - So, nice to meet you Sir, moi c’est Fred, votre position sur l’équipe de F. à l’introduction de ce nouveau tournoi ? 

Sir Woodward - Ai maté tous leurs tests matchs, en juin... en novembre, comprend pas, des bons joueurs individuellement, mais ensemble, rien, nothing de nix.

King Fred - Yop, c’est free-jazz depuis un moment les Bleus 

Sir Woodward - Exactly, y’a quelques séquences où l’on entend bien la mélodie, pis après, bing, it collapse again. 

King Fred - Avons quelques explications à ce sujet Mister W. 

Sir Woodward - Ah oui ? 

King Fred - Avant le rugby, on avait un jeu de par chez nous, ca s’appelait la soule. 

Sir Woodward - Interesting, et c’était quoi les règles ? 

King Fred -  

Sir Woodward - You look inconfortable, why ? 

King Fred - Ben c’est que, comment dire, en fait y’en avait pas... des règles... 

Sir Woodward - ...

King Fred - Si si, vous jure ! 

Sir Woodward - Are you kidding me, un jeu sans règles, impossible, it doesn’t exist !!! 

King Fred - Ben chez nous…si, limite de terrain indéterminée, durée du jeu non définie, où tous les coups sont permis…. 

Sir Woodward - ... 

King Fred - Un petit coup de jaja Clive, t’es tout pâlot, au fait may I call you Clive? 

Sir Woodward - Ok yes... ah merci, fameux ton drink ! 

King Fred - Of course, bien achalandé par chez nous, do you feel allright? 

Sir Woodward - Yes, thank you, but are you serious, comment on joue à un jeu sans règles ? 

King Fred - Ben c’est du n’importe nawak, on s’fout sur la gueule, pis tout le monde est content ! Keskonsémarré ! 

Sir Woodward - Incredible ! 

King Fred - Tu trouveras ça que chez nous, tu commences à comprendre ? 

Sir Woodward - A bit !!! 

King Fred - Dis tu connais Azincourt Clive also ? 

Sir Woodward - Ah !ah !ah ! Azincourt, c’est enseigné dans toutes les public school ! 

King Fred - Supériorité numérique énorme côté Francais, 3 contre 1 de mémoire... 

Sir Woodward - Ah oui, zont chargé à cheval dans une vallée étroite, en terrain boueux, face aux archers Gallois placés plus haut... 

King Fred -Y’a pas pire pour se faire découper, mais le pire du pire, c’est qui z’ont continué dans la même stratégie, toujours et toujours, malgré les échecs. 

Sir Woodward - A force y se sont empêtrés les uns dans les autres, y pouvaient même pu avancer 

King Fred - Zavaient fait un plan, 3 jours avant, mais qui ne prenait en compte ni la nature du terrain ni les conditions météo. 

Sir Woodward - Far away de l’intelligence situationnelle ça. 

King Fred - Peux pas dire mieux Clive, déjà balourds à l’époque les chevaliers. 

Sir Woodward - Pour sûr.

King Fred - Tu me suis donc ? 

Sir Woodward - Mieux que better. 

King Fred - Au fait on relaie le message d’un ami à nous, ça te dirait sélectionneur des froggies ? 

Sir Woodward - With pleasure... 

King Fred - On l’a déjà vu dans le passé, c’est d’ailleurs une des plus belles contributions des z’engliches à l’humanité 

Sir Woodward - Tu parles de quoi là, voile, boxe, criquet, aviron, golf ? 

King Fred - Non, non t’y es pas Clive. 

Sir Woodward - Pudding, baked beans ? 

King Fred - Tu te rapproches dans l’idée, mais dans l’idée seulement. 

Sir Woodward - Ben quoi alors ? 

King Fred - Le Bordeaux ! 

Sir Woodward - ... 

King Fred - Y’a pas un ras du béret franchouillard fier à bras de son patrimoine que le monde entier nous envie qui sait ça par chez nous, mais à la fin du XIXème, gros bazar dans le bordelais, même pas un recensement complet de ce qui se produisait. 

Sir Woodward - Yes but more... 

King Fred - Ben ceuss qui se sont collés à la tâche de classer les appellations, lister les cépages, trier la production et qu’y ont fait progresser la qualité in fine, ben c’est vous, les Albions, pas perfides pour un sou sur c’coup là... 

Sir Woodward - Pas de création sans méthode... 

King Fred - Pas mieux, tu piges ? 

Sir Woodward - Absolutely. 

King Fred - Au juste t’as maté le haka de la finale de la CDM en 2011, t’as rien remarqué sur les frenchies ? 

Sir Woodward - Si si, y’en avait en short, d’autres en survet, d’autres encore en tenue complète.

King Fred - Même pas capables d’être sapés pareil quand les Blacks leur secouent le cabochon, j’crois que t’as le concept bien en tête là ? 

Sir Woodward - Definitly yet ! 

King Fred - Fô que tu reprennes tout à la base. 

Sir Woodward - No problem... 

King Fred - Tu m’as pas bien understand je crois, repars ex-nihilo... 

Sir Woodward - Qu’est ce que tu sous entend là Frédo ? 

King Fred - Ben y’a pas un joueur de chez nous qui sait droper pied droit/pied gauche, y’a plus un 3ème ligne qui sait tataner une passe au pied, y’a pas un 10 able de faire une passe sautée de 20m en faisant gagner de la vitesse, you copy ? 

Sir Woodward - Of course. 

King Fred - Et le pire du pire, c’est que les gonzes sur le terrain là, savent plus du tout où se placer, sont complètement paumés, j’parle même pas coup de savoir quoi faire du cuir, juste de savoir où s’mettre Woodward - I noticed this also Fred - Alors on est à des années lumières d’un gars qui passe la balle, pis qui se replace dans la course pour être de nouveau porteur potentiel, les AB’s y excellent là dedans, c. Smith passe à Nonu, Dagg s’intercalle et récupère le cuir de Nonu, repasse à Jane qui retrouve Dagg en soutien à son extérieur qui vient planter son try... 

Sir Woodward - Efficace and very simple to do. 

King Fred - Fô que tu secoues tout ca my friend, tout reprendre à zéro, very basic skills. 

Sir Woodward - OK OK !

King Fred - A force, on espère que tu vas nous gommer ces invariants civilisationnels, cet inconscient collectif du grand bordel, we need you gentleman. 

Sir Woodward - J’crois que je commence à comprendre, a lot of things to do, bon ben j’commence quand là ? 

King Fred - Ouh là, not so simple my dear, va falloir qu’on s’secoue toute la médiocratie fédé régionaliste, et cé pas gagné, mais on est plusieurs sur le pont! 

© King Fred

12 janvier 2014

HAPPY NEW YEAR

Plus même le temps d'un flirt, d'une bafouille, d'un simple carton, le Pil au taquet se souhaite une happy belle année !!! Arf !!! Des veux-tu 2014 ? En voilà !!! Que Pilier souplement pourfende... distribue généreusement, astique brillamment et se maintienne au niveau qui est le sien !!! Transpercer bouillottes, écarter linottes... piétiner pantoufles... chanstiquer vertement ces marchands de sable qui perpétuent le roupillon, telle sera la couleur de nos intentions !!! Même "veut" pour les ceuss qui le méritent et partagent cette dynamique limpide... fi de l'ivraie, cultivons le beau pré. Les pâtis sont immenses et débordent largement l'emblavure malingre de nos limites du coin ! Yep !!! Le super rugby mérite toute notre attention, ses lauriers, son bel audimat, comme le Top championnat son rutabaga. !!! Quatorze ans sinon de nouveau siècle, sans modifs de la ceinture horizontale enserrant notre luzerne hexagonale... 14 ans sans ouverture, gros meneur, grand pilier fondateur, sans jeu réformateur... rien de neuf donc à l'horizon que l'on ne sache, prévoit, répète. Parmi les 30 gaziers choisis pour l'exercice des six nations, de la jeunesse fraîche, certes, mais pas de renouveau dans l'encadrement, dans l'encourageant. PSA le chantre lacrymal de la défaillance perpétuée d'un système monochrome, atone, pesant, lentigrade, essoufflé, nous renvoie à notre lassitude, s'ingéniant à faire tintinnabuler les casseroles sonores de la défaite, instituées au rang de fatalité, sinon prétexte moussant !!! Arf !!! "Fier je suis de cette belle équipe en devenir" sic... s'était-il écrié un jour de grande lucidité, après une énième dérouste face à de superbes gaziers parfaitement calibrés !!! Arg !!! Alors, qu'attendre ? Rien !!! Mais n'est-ce pas là au final la seule et matoise posture pour se laisser surprendre ? Mouais... © Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.