27 février 2014

ÉPINES D'ANGLAIS

L'élégant Jeremy Guscott, aussi classe aux pâtis de jadis qu'à la city minérale, s'est fendu récemment d'une critique sans détour concernant les pataquès de nos volailles : "c'est comme regarder des clowns au cirque" !!! Arg !!! La figure certes égratigne mais bondieuserie n'est pas mal trouvée... vu l'état des lieux on réfute pas... alors motus. Pas le seul à casser du maïs sur le croupion de nos carcasses déconfites... ni le dernier !!!
Woodward l'emblématique entraîneur qui mena à l'arrachée nos cousins au titre Ellis en 2003, ne s'est pas privé ya peu non plus de balancer son bouquet d'épines après notre superbe défaite contre les poireaux de Galles. Il s'avère que notre hyper envoyé spécial King Fred, spécialiste de l'histoire profonde et authentique des pichets & pâtis, qui sévit quelquefois dans ce lieu majeur, avait, before le début du tournoi, rencontré cette figure de Sir et partagé amicalement, noblesse oblige, ce qui suit. Un entretien didactique s'il en est, pour quelques zun d'entre vous peu enclins à la dégustation des liqueurs. On balance l'enregistrement texto verbatim... en traduit simultané !!!

LA GRANDE HISTOIRE 
DE LA CHICORE ET DU RAISIN 
Fred - So, nice to meet you Sir, moi c’est Frédo, votre position sur l’équipe de F. à l’introduction de ce nouveau tournoi, 
Woodward - Ai maté tous leurs tests matchs, en juin... novembre, comprend pas, des bons joueurs individuellement, mais ensemble, rien, nothing de nada, 
Fred - Yop, c’est free-jazz depuis un moment les Bleus 
Woodward - Exactly, y’a quelques séquences où l’on entend bien la mélodie, pis après, bing, it collapse again 
Fred - Avons quelques explications à ce sujet Mister W. 
Woodward - Ah oui ? Fred - Avant le rugby, on avait un jeu de par chez nous, ca s’appelait la soule. 
Woodward - Ah oui, interesting, et c’était quoi les règles ? 
Fred - … 
Woodward - You look inconfortable, why ? 
Fred - Ben c’est que, comment dire, en fait y’en avait pas... des règles... 
Woodward - ... 
Fred - Si si, vous jure ! 
Woodward - Are you kidding me, un jeu sans règles, impossible, it doesn’t exist !!! 
Fred - Ben chez nous…si, limite de terrain indéterminée, durée du jeu non définie, où tous les coups sont permis…. 
Woodward - ... 
Fred - Un petit coup de jaja Clive, t’es tout pâlot, au fait may I call you Clive? 
Clive Woodward - Ok yes... ah merci, super ton drink ! 
Fred - Of course, bien achalandé par chez nous, do you feel allright? 
Woodward - Yes, thank you, but are you serious, comment on joue à un jeu sans règles ? 
Fred - Ben c’est du n’importe nawak, on s’fout sur la gueule, pis tout le monde est content ! Keskonsaimarré ! 
Woodward - Incredible !
Fred - Tu trouveras ça que chez nous, tu commences à comprendre ? 
Woodward - A bit !!! 
Fred - Dis tu connais Azincourt Clive also ? 
Woodward - Ah !ah !ah ! Azincourt, c’est enseigné dans toutes les public school ! 
Fred - Supériorité numérique énorme côté Francais, 3 contre 1 de mémoire... 
Woodward - Ah oui, zont chargé à cheval dans une vallée étroite, en terrain boueux, face aux archers Gallois placés plus haut... 
Fred -Y’a pas pire pour se faire découper, mais le pire du pire, c’est qui z’ont continué dans la même stratégie, toujours et toujours, malgré les échecs. 
Woodward - A force y se sont empêtrés les uns dans les autres, y pouvaient même pu avancer 
Fred - Zavaient fait un plan, 3 jours avant, mais qui ne prenait en compte ni la nature du terrain ni les conditions météo. 
Woodward - Far away de l’intelligence situationnelle ça 
Fred - Peux pas dire mieux Clive, déjà balourds à l’époque les chevaliers. 
Woodward - Pour sûr 
Fred - Tu me suis donc ? 
Woodward - De mieux en better 
Fred - Au fait on relaie le message d’un ami à nous, ça te dirait sélectionneur des froggies ? 
Woodward - With pleasure... 
Fred - On l’a déjà vu dans le passé, c’est d’ailleurs une des plus belles contributions des z’engliches à l’humanité 
Woodward - Tu parles de quoi là, voile, boxe, criquet, aviron, golf ? 
Fred - Non, non t’y es pas Clive 
Woodward - Pudding, baked beans ? 
Fred - Tu te rapproches dans l’idée, mais dans l’idée seulement 
Woodward - Ben quoi alors ? 
Fred - Le bordeaux !
Woodward - ... 
Fred - Y’a pas un ras du béret franchouillard fier à bras de son patrimoine que le monde entier nous envie, qui sait ça par chez nous, mais à la fin du 19ème, gros bazar dans le bordelais, même pas un recensement complet de ce qui se produisait. 
Woodward - Yes but more... 
Fred - Ben ceuss qui se sont collés à la tâche de classer les appellations, lister les cépages, trier la production et qu’y ont fait progresser la qualité in fine, ben c’est vous, les Albions, pas perfides pour un sou sur c’coup là... 
Woodward – Pas de créativité sans méthode ! 
Fred - Pas mieux, tu piges ? 
Woodward - Absolutely 
Fred - Au juste t’as maté le haka de la finale de la CDM en 2011, t’as rien remarqué sur les frenchies ?
Woodward - Si si, y’en avait en short, d’autres en survet, d’autres encore en tenue complète 
Fred - Même pas capables d’être sapés pareil quand les Blacks leur secouent le cabochon, j’crois que t’as le concept en tête là ? 
Woodward - Definitly yet ! 
Fred - Fô que tu reprennes tout à la base 
Woodward - No problemo 
Fred - Tu m’as pas bien understand j’crois, repars ex-nihilo... 
Woodward - Qu’est ce que tu sous entend là Frédo ? 
Fred - Ben y’a pas un joueur de chez nous qui sait droper pied droit/pied gauche, y’a plus un 3ème ligne qui sait tataner une passe au pied, y’a pas un 10 able de faire une passe sautée de 20m en faisant gagner de la vitesse, do you copy ? 
Woodward - Of course 
Fred - Et le pire du pire, c’est que les gonzes sur le terrain là, savent plus du tout où se placer, sont complètement paumés, j’parle même pas coup de savoir quoi faire du cuir, juste de savoir où s’mettre 
Woodward - I noticed this also 
Fred - Alors on est à des années lumières d’un gars qui passe la balle, pis qui se replace dans la course pour être de nouveau porteur potentiel, les AB’s y excellent là dedans, c. Smith passe à Nonu, Dagg s’intercalle et récupère le cuir de Nonu, repasse à Jane qui retrouve Dagg en soutien à son extérieur qui vient planter son try... 
Woodward - Efficace and very simple to do, 
Fred - Fô que tu secoues tout ca my friend, tout reprendre à zéro, very basic skills 
Woodward - OK OK !!!
Fred - A force, on espère que tu vas nous gommer ces invariants civilisationnels, cet inconscient collectif du grand bordel, we need you gentleman 
Woodward - J’crois que je commence à comprendre, a lot of things to do, bon ben j’commence quand là ? 
Fred - Ouh là, not so simple my dear, va falloir qu’on s’secoue toute la médiocratie régionaliste de la fédé, et cé pas gagné, mais on est à plusieurs sur le pont! 
© King Fred