26 décembre 2013

CHABAL AUX MARRONS...

Chandelles au balcon !

- Alors Pilar... ce noël, un bon cru ? Le père bonnet est passé dans la chaumière ? 
- Houlà... de nos jours les gonzes croient plus à la pantoufle qu'au traîneau dans le froid sibérien du père machin... question nous, après gigot moutonnier de Zélande, divers décapants bien raffinés, couché tôt avec nos bergères réveillonneuses. Nuit blanche à reluire les castors le Pollux... Noël au sapin ça rime avec titiller les boulingrins... 
- Je vois...
Le Pilier se met à chanter d'une voix bel canto douteuse, en agitant ses branches...
Mon gros saping, 
roi des forêêêts... 
que j'aimeu ta pa...ru...reuuu... 
- Quelle fraîcheur, quel jus, quel organe... 
- Sommes déjà prêt pour le prochain. 
- Et sinon, question cuir, t'as quoi à raconter sur le mois qui vient de s'écouler... 
- Pffff... rien... digestion... 

Quelque chose qui s'apparente à une idée semble pourtant tournebouler dans son cassis, à jauger par l'air inspiré qui l'anime. Il siffle un fond de pichet, s'enquille un tranche de bête, entouré de trois superbes affalées dans un canapé de peau authentique, face à la cheminée médiévale incandescente, puis s'exclame.
- Ah oui, la polémiquette avec Chabal... une belle châtaigne le gonze... rien à dire... un cas d'école ! 36 chandelles en cette période éclairée... Chabal est un gars sensible, c'est clair, attaché aux traditions... des étoiles avant la messe pontificale, c'était un vrai cadeau de minuit... 
- Mais Pilier on ne doit pas permettre ce genre d'attitude sur un terrain... ça ne montre pas l'exemple aux jeunes !!! 
- Vrai bien dit ça... le permettre non... jamais !!! Sauf s' il est réflexe spontané, calibré, pas sournois... direct en pleine mangeoire... instinctif et franc du poignet...
- Ben ça alors, toi qui est si regardant et prône à qui t'écoute le respect du sifflet, de la loi, de l'autorité... c'est pas dans les règles de l'art ça... tu la fous un peu mal !!! 
- Les règles de l'art ? Que le geste soit beau !!! Et puis Chabal est hyper agressé, mate un peu... le gus  lui agrippe le maillot avec deux doigts alors qu'il veut participer à l'action... non non... ya des limites à la violence gratuite !!! D'ailleurs quand on lui refile un jaune, il ne comprend absolument pas ce qui arrive... étonné le barbu... une dubitation toute sainte, preuve de l'honnêteté du soldat. "Je lui tape le bras passqui m'tient" s'exclame-t-il bien nitouche quand l'arbitre l'interpelle... radius ou mâchoire c'est d'l'idem pour Chabal... normal quand t'es dans le feu de l'acte...
- Mais il risque d'en prendre jusqu'à la retraite... certains prétendent que 53 semaines de suspension lui feraient du bien...
- Alors là on met le casque, on paie plus nos zimpots, on va chez Matignon, on sort les slogans... on défie presto le gouvernement !!! 
- Ok ok... alors tu défends le débordement de Chabal ? 
- Non non... ya pas débordement... ya juste RMI comme on dit en neuro-chose... réaction motrice innée, voire instinct de partage... feedback en psychobaston... en revanche on aurait balancé un carton jaune au gonze qui l'a outrageusement violenté... bon, en même temps c'est comme si ce dernier avait pris un rouge puisqu'il est tombé raide KO après la bénédiction du mastard, transporté sur une civière... pas la peine d'en rajouter quoi !!! Mais c'est un peu l'esprit gaulois qui retrouve de la couleur, une spécialité de petit village qu'on connaît tous... la châtaigne... c'est dans nos grands livres d'histoire... le tour de Gaule d'Astérix par exemple, ya tout dedans !!! Respect des traditions... celle-ci n'est que réflexe... on peut rien contre... c'est dans l'ADN culturel du coin. 
- Ben mon gazier, te font du bien les vapeurs de sapin...

21 décembre 2013

FUN RADIO

C'est l'avent des ripailles au gras pour une foultitude de croqueurs de foie, engloutisseurs de boutanches à raisins... priseurs de festivités familiales les plus sopos depuis l'invention de Tino !!!! Immergés dans les vapeurs liquides de lieux communs qu'on partage avec émotion, vont honorer le sapin des maisons, oubliant un temps ses aiguilles... refiler du cadeau dans des pantoufles jamais assez grandes, entourés de boules bien fragiles mais qui scintillent à souhait comme des guirlandes de joie sincère... afin de constater, dans cet élan d'optimisme grégaire, qu'une pause hivernale patinée de vraies valeurs domestiques ne peut que faire du bien !!! Arf !!! Joyeux machin à toute la mouscaille... et bon courage aux familles unies ! Hé hé ! 
Le Pilier n'est pas en reste, dévoué au meilleur, combattant du pire, il visse avec ferveur le bonnet papa sur sa carafe, pour distiller lui aussi du petit cadeau ! Trouvez donc ci-joint  une chansonnette découverte par hasard ... funny roborative, élévatrice jusqu'au Nth degree...comme la vidéo qui la colore. Un nom de groupe bien calibré, Morningwood... pour ceux qui marquent gaillardement midi dès potron minet !!! Arf !
Question cuir, comme il est de nature en ce Blog fortement cuissu, un genre de slogan publicitaire à radio s'est glissé en nos esgourdes alors que sirotions un fluide languedocien en pensant fortement à la disparition des morues dans le nord canadien ! Le jambon de Bayonne, bafouillait un gonze d'accent authentique, il n'a besoin de personne !!!! Arf !!! Ces créateurs de ventes collent visiblement à l'actu et pour le coup disent tout haut ce que beaucoup pensent très fort ! Le mariage pour toutes n'aura visiblement pas lieu entre les deux villes basques, du moins commence déjà par une chicore... dans la plus pure tradition du derby ! Mais on ne va pas causer plus que ça de XV puisque le super cuir est en vacances estivales, et que le Pilier, à l'instar des Blacks, Boks, Aussies du grand hémisud, se bichonne l'abattis après une saison des plus solides, entouré comme il se doit, d'une gente aussi raffinée que les nymphes mallarméennes... à perpétuer... sans modération... jusqu'à l'excès ? Yeah ! © Le Pilier

13 décembre 2013

MARIAGE POUR TOUS

On commence par un twitt pour faire comme tous ! Keuf keuf keuf ! Une pensée poitrinaire pour ceuss qui vont s'ébattre sur les pâtis saturés de particules nocives... les gaziers vont en prendre plein les bronches. Remercions les zautos, motos, bobos, autres rouleurs de scoots, trois, deux pattes... tout comme les spécialistes spécialisés qui nous rassurent en disant que le phénomène est parfaitement explicable ! Sic et merci ! 
Entre deux souffleries mesurées, maraudions donc parmi le réticulaire redondant de l'info cuir, pour apprendre que les Basques veulent se pacser afin de refiler une plus belle image du coin. L'idée, avoir une seule team, plus béret, plus visible, plus copine, plus grisbi, partant plus performante. Plutôt que deux lanternes rouges en queue de Top machin, veulent un seul lampadaire en quête de regain !!! Biayonne ou Barritz, choisissez le nom de la symbiose gagnante !!! Un témoignage de supporter nous donne le ton, affirmant son enthousiasme visiblement partagé par bon nombre d'entre eux : " Moi, je suis total ok pour le rapprochement deux en un, mais après ma mort " ... hé hé !!! Le jumelage c'est du pareil au même... arf... pas ça qui va leur apprendre à tâter de la gonfle. Mais l'époque est au mariage pour tous... la lunette des borgnes qui s'accopine avec Gemini le cricket leader de l'infogérance, ça vous augure une pelote de bla à vous taper la carafe contre un fronton ! Du coup, on parle d'eux ! Faute de rugby, chez nous, ça cause beaucoup, suffoque de partout...keuf keuf keuf... arg... Znört ! © Le Pilier

07 décembre 2013

TROPHÉE IRB

Alors comac le grand Kieran Read est élu meilleur gazier planétaire des pâtis ! Bien que ce genre de trophée ne représente pas grand chose en notre terrain, il n'en est pas moins vrai que le gonze mérite gratifications pour la saison écoulée. Mais n'oublions pas le groupe auquel il appartient, tous ces Blacks qui jouent comme un seul, pour un seul,  et nous ont particulièrement ravi cette année par un rugby de grande estime, intelligent, fluide, limpide de maîtrise, époustouflant d'engagement, superbement collectif !!! Merci les gaziers pour le plaisir des calots, les frissons dans le dos et la génialité de certaines envolées. Pour sûr tenez promesses dès qu'on vous refile du CDM pichet. Ce n'est pas de gagner le cruchon Webb Ellis qui importe, mais bien la façon de l'honorer !!! Et là, zêtes plus qu'à la hauteur de l'estime qu'on vous porte. Un rugby de hauts cuissots, une tenue plus que correcte imposée... un rugby que l'on devrait inscritre au patrimoine mondial de l'UNESCO !!! Arf !!! S'il est un lieu où l'on peut causer d'évolution c'est bien dans l'ovalie de cette solide nation !!! Depuis que possédez le récipient 2011, une seule défaite à votre actif !!! Yep !!! Mais au delà des victoires, c'est la manière qui nous touche. Personne n'a jamais atteint une telle perfection. La vraie CDM se rejoue chaque année. Son trophée ? Le classement IRB ! Les four, comme les tests matchs, sont les seules véritables rencontres dignes des grands connaisseurs de cuir... le reste, du spectacle moindre... avec des enjeux parfois douteux... des arbitres foireux... des victoires qui n'en sont pas, des vols à mains levées qui fleurent l'incivilité... des coups de bol sans lendemain... des parcours pas toujours équitables... des injustices pendables ! Hé hé ! Quand les Bifs ont gagné le Webb cruchon en 2003, n'ont pas croisé les Blacks sur leur chemin. Et puis après le drop de Wilkinson, plus rien dans les nougats durant des plombes et des mois ! Non non, ze real médaillon, c'est la durée, même si le coup d'éclat est touchant, remarquable, sympathique, émoustillant, envié, fêté, la seule grande et véritable CDM est remise en jeu chaque année, celles 2012, 2013, par les All Blacks remportées ! Yeah !!! © Le Pilier

04 décembre 2013

TWITTER POUR OUBLIER

Morose nous ? Ouarf ouarf !!! La seule morosité effective c'est la stupiderie qui la diffuse... pas not' virus ça... pas un seul brin d'atome en notre ADN millénaire... c'est comac chez nous... hé hé !!! Question l'autour en revanche, sommes carrément bien servi. Des zandouillettes qui fleurent bien le croupion, y'en a tous coins de maisons... kyrielles en compète. Sommes devenu patient du coup, mais pas question de retenir nos revers. Le dictat du corniaud ne saurait passer par nos tuyaux !!! Yep !!! Alors oui, passque because on dit c'qui est, ya des naves pour balancer qu'on voit que du noir chez les Bleus et qu'on se prend pour quelque chose !!!! On se fend la poire Williams là. Sommes pas caroline nous, rétro-conservateur d'enfance, fiotte à baratin... on laisse les bambins s'agiter dans leur bac, loin de nous... on surveille d'un œil à la rigueur, sans insistance... mais quand ça prend trop de place, que ça fait du boucan partout qui dessert la bonne cause, hop c'est la fessée... méritée... sinon la baffe appuyée, le soufflet plus encore négligé. C'est comac qu'on dit partout, non ? Faut éduquer non ? Hé hé !!! Car on voit quand même l'épandage du mou se développer, du flanby, du flou, envelopper nos terrains généraux ... arf arf !!! Métaphore de tout le reste... du reste. Beaucoup de supporters oubliés du carafon, de critiqueurs malingres peu dégraissés des pistons, des huiles bien frites à circonlocutions... comme des joueurs peu soucieux de l'état des lieux. Mais ceux qui foutent la gabegie en premier lieu sont quand même les mateurs, les nœuds, les grands avaleurs de promesses, les voteurs de l'ivresse !!! Hips !!! S'ils avaient du niveau ils n'accepteraient pas de tels fiascos !!!! C'est l'engloutisseur de flan qui nous fout dedans, le gnangnan... le croyeur de planplan qui veut qu'on s'occupe de lui tout le temps... qu'on lui refile son goûté, qu'on le caresse, qu'on l'astique par derrière par devant... le vrai capable de vous transformer un crampon acéré en pantoufle à télé !!!! Ouarf !!! Ils veulent des Bleus imaginés, des victoires annoncées, de exploits rêvés, mais question piger ce qui se trame vraiment, assumer ce qu'on prend dans les dents... comment se fait-il que l'hémisud nous dégomme depuis la nuit des temps, rien, nothing, on veut pas savoir, on ne peut même pas tant somme clos du cassis, sourds de la carafe, aveugles même des paluches ! Arf !
Pour conclure le twitt, ya des qui causent déjà de grand chelem, de prépa 2015... 2019... qu'il faut oublier 2013. Veulent éraser l'année... deleter la vérité ? Ok, ok... mais c'est le siècle entier qu'il faut enterrer, omettre, dissoudre, amnistier !!! Allez hop, un clic et c'est fait ! Arg !!! © Le Pilier

03 décembre 2013

POIREAU SANS TÊTE

Ne touchons pas terre. Non au sens propre façon Cooper, saisi en plein vol lors de la joute contre les Gallois du week-end dernier, mais bien au sens figuré, d'un gazier occupé sévère à organiser un temps que le taf accélère de sa pression impérative !! Ouarf ! Une pause citrons bienvenue, comme suspension fugace vitaminée... bien nécessaire pour en atténuer l'emprise, en profitons fissa pour causer brin de baston... sus évoquée !!! Hips !
Puisque Quade Cooper est là bien beau en foto, avec ses tatous, gonfle en pogne, aussi léger véloce qu'une antilope caressant le pâtis, causons aussi de lui ! Enfin de retour en nos favorables opinions l'animal. Il retrouve souplesse, précision, imprime de sa classe des mouvements collectifs, glisse des cuirs en positions serrées, trompe l'adversaire par une danse corporelle ajustée, assure des arpions, contribue largement à l'enthousiasme offensif de la troupe... sinon à sa troisième victoire successive en nos terres d'Europe... rétrogradant de fait les vaillants poireaux à la sixième place du classement IRB. Ce qui profite aux Français... comme chacun sait. Toujours par défaut qu'on se replace nous. Bref !!! Après une étonnante première mi-temps saturée de fautes côté Aussies, mais entrecoupée de coups d'éclat épatants grâce à Quade Cooper et ses trois quarts dynamiques, les Kangoos se ressaisissent et maintiennent une avance suffisante pour contenir la fougue des diables rouges. Du rythme yavait, de belles envolées, des essais de part et d'autre, mais aussi une gestion laborieuse en fin de rencontre, des locaux... comme souventefois dirons-nous. Voyons ça. 78ème minute de jeu, les reds... ou raides, c'est selon... se démènent, mais les allochtones mènent... 26-30 et tiennent le cuir après une touche gagnée subséquente au placage destructeur du super et génial flanker Australien Hooper sur L Williams un rien sonné après la caresse. S'en suit une cocotte peu progressive qui impose à Genia de transmettre la gonfle trop haute à son ouverture... maladresse du demi de mêlée... un ruck s'impose, re Genia, se débarrasse du cuir ? si si... pour chercher une touche incongrue, habilement déviée du reste par le même Williams. Et là, 78ème 20 secondes, cet empafé de poireau, qui galope après le score avec ses petits copains, balance un monumental coup de saton dans les bras de l'adversaire !!!! Quelle pine d'aze de truffe de groin tirebouchonné de nouille napolitaine... uniment dit : poireau sans tête !!!  Arf !!! Au final, victoire des Aussies, qui avaient pourtant bien mal démarré la rencontre après une magnifique mésaventure d'Ashley-Cooper. Matez, ya tout dans la vidéo... pardi. Bilan, l'hémisphère sud, sauf une défaite de justesse des Kangourous contre les Bifs, remportent toutes les bastons sans problème sur les pâtis poussifs de notre bien vieille Europe !!! Arg !!! Et après ça la ramène zallez voir... non mais !!! © Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.