22 octobre 2013

METANALYSE

Tenez, matez ces analyses de Scott Allen, un gazier d'hemisud visiblement, qui mérite sans contredit notre attention... transmises au cordeau par un vrai connaisseur de cuir, lecteur de nos bafouilles called J.Jack, que l'on remercie pour l'occase. On vous refile le lien du texte original (cliquez sur le green) et vous livre la vidéo ci-dessous faite par l'analyseur ! 
Pour sûr les gonzes se décarcassent pour chercher à contrer la super team des Blacks. Rien à ajouter aux propos de Scott Allen, sinon ce rien de précision, spécial © Pilier hé hé !!! Pour rendre un bastion imprenable il faut le doter d'ouverture, d'un (ou des) lieu (x) de faiblesses bien visible (s)... hé hé... du Tzu ça les gonzes, sinon même du Tao !!! Oups !!! Là encore les Blacks sont parfaits... on peut penser qu'ils savent parfaitement ce que Scott Allen décrit avec précision. De la grande stratégie pour ceuss qui connaissent l'art du combat et pigent parfaitement ce que l'on veut dire ! Arf !!! En sus du méta cerveau qui syncrétise les quinze entités en une seule, au profit imparable d'un collectif hors norme, les All Blacks possèdent l'intelligence fluide (pléonasme à dessein) de choisir, sinon de connaître, pour constater sans surprise, les lieux où l'adversaire peut s'engouffrer... disons des coins de pâtis sur lesquels ils ne misent pas... ou moins... comme dans d'autres secteurs de jeu. Même si l'adversaire en profite pour s'augmenter au score, cela ne nuit en rien à la finalité imparable... les Blacks l'emportent !!!! 17 victoires d'affilées, sans débander, sans douter, imposant leur rythme justement en laissant à "l'ennemi" la possibilité même de croire en sa chance. Amusons nous à proposer notre koan à nous tiens... faisons le gazier Zen histoire de bien illustrer notre bla. Pour vaincre l'adversaire il faut être vulnérable ! ( Puisque Scott nous montre où ils le sont). Le grand leurre pour ne pas voir précisément où ça coince chez eux ? Mais du cher Pilier, y'en a pas ! Vrai !!! Il y a trop de couches pour atteindre un tel niveau, le renverser, le contraindre, le battre. Il faudrait surtout avoir un style propre, identitaire, identifié, différent du leur donc... être parfaitement à soi... mais encore faut-il se placer en face de soi pour être soi... et être soi dans cet autre soi... en l'occurence l'entité collective !!!!! Se figurer un méta soi, dont not' soi est partie intégrante !!! Comme le dit uniment J.Jack, qui servira de clausule à notre baratin sans doute hermétique aux non initiés : " 15 gus avec un seul cerveau, tous sur la même longueur d’onde, tout le temps. Fascinant. Le sport collectif au sens strict et parfaitement abouti." Rien à dire... de plus !!! © Le Pilier

14 octobre 2013

DÉLOCALISATION DES PÂTIS

Le Pilier exagère tout, gonfle tout, surdose, augmente, ne suis pas l'actu du coin... devrait plus coller au terrain !!! Ainsi le reproche tempéré d'un gonze avec qui échangeons régulier d'amicales giflées, faisant suivre en pièce jointe la composition des équipes du week-end pour appuyer son propos et porter preuve de ce qu'il avance. Force sommes nous de constater que le gazier ne cause pas à la légère. En effet quand rapportions que certaines équipes du Top ne font jouer maxi que 4 gonzes de chez nous dans leur team, étions en effet, encore une fois, dans le débordement !!! Une remise en place que l'on se doit d'encaisser, eu égard à cette impavide dialectique qui nous tient lieu de roborative et joyeuse vertu, soutenant probité, insuflant clairvoyance, confrontée à un certain monde où le roupillon fait figure de modèle universel ! En effet on exagère ! Dans une précédente bafouille on causait donc de pas moins de  4 gaziers Français sur le green impérial de Toulon alignés au kick off ! Hé bien ce week-end zétaient plus que 3 !!! En chopine H Cup contre des Scots. Revoir à la baisse nos propos c'est augmenter le capital critique de nos détracteurs diesel... on sait bien... mais l'amande honorable est un fruit que l'on croque toujours en assumant son goût !!! Hé hé !!! Ainsi reconnaissons humblement qu'on surgonfle tout !!! Arf !!! La patrie mÔderneu c'est donc économiser nos gaillards, ne plus les faire jouer, au profit d'une délocalisation des étrangers du pré, qui pour le coup viennent pousser chez nous ! Certaines mauvaises langues diront que la France n'est plus attractive... preuve que non !!! Argggg !!!! © Le Pilier

13 octobre 2013

LES AILES DU DÉSIR

Two tries en 5 minutes lors de la dernière finale contre les Blacks... 53 en matchs internationaux... meilleur planteur de Sudafrique... encore derrière les 59 de Shane Williams... les 64 de super Campese... mais il s'en approche petit à petit. Habana ne se présente plus... une vélocité de gazelle, habile des arpions en pleine course, comme personne, cuir par dessus la défense adverse, récupération parfaite... il a une fois de plus donné le ton et poussé les Blacks à sortir leur meilleur jeu. Cette course de centre du troisième ligne Vermeulen restera elle aussi dans les annales. Après avoir pris le trou entre Nonu et Marcel, sert magistralement Habana d'une passe de trois quart parfaite qui l'envoie à l'essai ! Du grand art, la course de Vermeulen, la passe, le timing d'Habana... la cavale, l'en but ! Hélas les deux sprints tout berzingue, comme un précédent, ont outre sollicité ses cuissots... plus tout jeune le gus... et lors d'une réception de chandelle, juste après les efforts le gonze s'est claqué. Dommage pour la suite. 
Tout cas possèdent désormais deux grands ailiers les Boks, aux styles différents... pas des moindres, car son collègue Le Roux est sans contredit la révélation de ces Tri... enfin ces Four... bref ces Tri ! Malin, souple, doté d'un sens de la trajectoire unique. Avions vu ça dès son premier pâtis. Cette vertu pour bien dire, tu l'as ou tu l'as pas... ça ne s'apprend pas... c'est du pur naturel... une système cognitif qui fonctionne plus vite et gère le mouvement des modules dans l'espace en traitant plus de données que le commun... en sus cherche à éviter l'adversaire, à le leurrer. Le Roux donc en est... on l'a vu embarquer son en face de façon remarquable avant de servir un coéquipier... planter des essais bien ficelés. Fin pour un Bok... pas leur truc la délicatesse d'habitude. Tenions à le dire. Tenez, comparez-le à son arrière Kirchner. Vif, mais aucun sens de la trajectoire... s'emplâtre systématique dans la défense des Blacks... ne possède pas cette qualité... préfère le contact... moins efficace, sinon bourrin. Le retour à la mêlée de Du Preez fut un bienfait... malgré les ans plus motivant que son collègue Pienaar l'éventé !!! Arf ! L'ouverture Steyn en revanche ne produit rien dans le jeu, c'est comac... on le trouve faiblard... même si efficace des agacins. S'ils veulent battre les Blacks doivent en trouver un autre. Avec l'arrière sont les plus faibles de la team. Quant aux centres, solides, pas plus ! En résumé les deux ailes du désir ont planté leurs essais... c'est dire que la balle circulait. 
Sinon possèdent un pack de jeunes prometteurs... rien à dire... Mattfield et Botha remplacés... ce Etzebeth est bien fringant... et bien méchant. Arf !!! Assure en touche... au placage... cavale... montre une réelle envie. Une poutre qui va marquer son temps, pas de doute. Beau pack en tout cas... même s'il n'ont pas la vertu des Blacks. Ont terminé bien chaussette... on sentait la fatigue dès la fin de la première mi-temps. Ne savent pas encore gérer l'effort... donnent sans compter... c'est leur style qui veut ça, ya pas foto. On se demande encore pourquoi le coach a viré les Du Plessis... Bismark était bien vénère du reste... voulait pas quitter le pré... auraient du rester les gonzes... ça tournait bien. 
Ne nous y trompons pas, pour les vaincre at home fallait vraiment en avoir dans le râble et les artères... pas du gâteau. Les Blacks peuvent donc remercier les Boks... ce qu'ils on fait du reste. Pour faire un beau match, il faut deux belles équipes... qui transpirent... l'aisselle du plaisir quoi... arf !!! On a vu très peu de fautes, partant de pénalités... bref ça jouait... parfait ! Le match de l'année !!! 

On va retrouver tout ce beau monde en Europe avec grand plaisir... histoire de constater l'état de nos vieilles patries. Il est temps. Car question baratin le Pilier peut vraiment passer pour un chevalier de la molle figure. Se gargarisent tous d'hyperboles plus élévatrices que nous. Supra meilleur championnat de la planète galactique en ce qui concerne le Top... que des matchs d'ultra haut niveau que c'est magistral... et la chopine H Cup ? Encore plus fort que tout ce qui existe depuis l'invention du silex, de la grotte... de la massue !!! Arf !!! Rugby moderneu à tous les coins de lippes... de micros télé... commentaires foireux genre bonimenteurs de foire... jamais un étranger de l'équipe adverse aux analyses comme on peut voir sur Sky ou Bibici. Nous c'est du bla intramuros à mousser l'égocentripétisme tricolore jusqu'à l'usure des couleurs ? Seul le rugby étalon peut calmer... un temps... nos débordements... permanents ! © Le Pilier

10 octobre 2013

BLACKS DOSEURS

Pas d'lézard, les Blacks auraient pu marquer un sixième try en fin de match. Épatants les gus, s'engloutissent les 80 minutes comme un miko vanille sous un soleil d'Afrique... jusqu'au dernier sifflet s'activent les cuissots sans compter, tout en mesurant, dosant leurs efforts. Tenez prenez cette fin de première mi-temps. La trompinette venait de sonner la retraite. A ce moment la plupart des équipes balancent le cuir en touche histoire de regagner les vestiaires au plus vite. Que nenni... les NZ le conservent, accélèrent au moment où les Boks se détendent à l'idée de sucer les citrons. Arf !!! Les Blacks appuient donc sur la pédale, plantent un essai histoire de bien les faire ruminer durant la pause. S'ils en ont toujours sous la patte c'est qu'ils gèrent parfaitement leurs efforts... ne bataillent pas systématiquement durant tous les scrums... mesurent, jaugent, fatiguent intelligemment l'adversaire... où plus justement dit, le laisse bien s'épuiser et quand nécessaire, même à 14 gaziers, vous renversent la vapeur lors d'une mêlée à cinq mètres de l'en-but adverse, avec un gonze en moins dans le pack. Phénoménal, peu de mateurs en causent... ont quand même joué à 14 durant 20 minutes... ça n'a rien changé... sinon qu'ils sont moins nombreux dans les rucks... utilisent ce manque pour occuper le terrain de façon différente... et s'il est important d'être à huit dans le pack, le tonique centre Nonu vient lui prêter main forte en prenant la place du flanker durant la mêlée fermée. Quand l'adversaire est déchainé, fort de sa dynamique, à priori dominateur, ils le laissent venir, fermes en défense, mais attentifs au contre. Souventefois les adversaires se gargarisent de les avoir bousculé en première période... mais ça ne veut rien dire... un match c'est 80 minutes... cet effort démesuré sera payé cash en fin de partie et cette figure arrive quasiment tout le temps. Des magiciens doseurs ces All Blacks... et pour le coup vraiment les seuls sur la planète à pratiquer cette stratégie ! D'où leur hégémonie... en sus du reste dont on causera later. Bon, étaient tous sur les rotules en fin de rencontre... cf la tof (cliquez dessus pour l'avoir en plus gros), avec un Mc Caw quand même bien mâché des calots, pour cause aussi, et surtout, de décalage horaire dont causions dans la précédente bafouille... partant de manque de sommeil !!!
© Le Pilier

08 octobre 2013

ARGENTINS OUT / RETOUR AUX TRI

Plus de Pampa dans le championship
Comme le disaient Mc Caw, Read et consorts après la finale contre les Boks, les Blacks sont particulièrement happy d'avoir remporté le trophée, précisant que ces voyages à l'autre bout du monde (cf Argentine, puis retour en Afsud) étaient particulièrement éprouvant pour l'organisme, que gagner après avoir fait le tour de la planète était une gageure !!! Décalages horaires infernaux pour jouter des Pumas qui n'en valent pas la peine... n'ont que des petits moyens tant sur le plan physio, psycho, abdos, cogito... que sur le plan structurel. Si zavez maté la dernière joute contre les Wallabies, zavez pu constater que même le stade était trop petit, un en but de deux trois mètres à peine, avec des grilles, de quoi se prendre la balustrade en pleine tronche si on plonge tout berzingue. Arg !!! Pas assez de place pour construire un pâtis digne de l'honneur qu'on leur fait de jouer avec des grands. Pour tortiller du croupion en dansant le Tango devant les gisquettes, là possèdent des parquets bien gominés... mais pour s'enquiller des Wallabies qui les ratatinent comme du beurre, ya qu'un bout de terrain vague en bordure de pleine nuit !!!! Arf !!! Car ça galope à plus d'heure en sus... minuit passé pour s'avaler une cuillère de bois, mal filmée de surcroît... peu de ralentis, vite expédiés, sont encore sous la dictature ou quoi ? Score 17-54 !!!! Non là c'est le grand n'importe quoi, sans causer des kilotonnes de kérosène nécessaires pour leur rendre visite, s'enquiller rapido un steak de vachette, avant l'envol du lendemain encore sur la digestion !!! Bref stupido ce délire de les intégrer aux Tri Nations pour en faire des Four... (des forts koi) !!! Hé hé !!! Démagocaillasse toussa et narcopépètes, ça vaut pas un clic, ça nous ennuie, c'est ultra dispendieux, rugbystiquement faible, ça fatigue les équipes qui vont leur rendre visite, ça dénature les grands pâtis, plus saugrenu qu'une pantoufle dansant le flamenco, qu'un mollet de Sumo faisant du vélo, ça pollue jusqu'à l'atmosphère, ça dévalue le grand sud hémisphère !!! Ach !!! Dehors les Argentins, et fissa... fabriquez-vous un championnat inter Pampa, après on verra. Ce n'est pas en vous faisant ratatiner chaque année qu'allez progresser... faut des arrières pour ça, une structure interne à vos bleds... jouez avec vos voisins... sinon vos kakis qui rongent leur frein et veulent reprendre les Malouines, y'en a plein vot' coin... hé hé... montez un vrai truc à vous koi, rencontrez-nous dans les tournées, la CDM si voulez, jouez en hexagonie... mais dégagez des grands pâtis des Tri. Allez zou !!! © Le Pilier

07 octobre 2013

ALL BLACKS / PRIX NOBEL DU GRAND XV

Ze bigger match of ze year 2013 raconte un gros pack de commentateurs... What a game, what a try, what a moment... s'essoufflait un gonze de Sky Sports après l'essai de l'ouverture Barrett... amazing, super wonderfull renchérissait son copain de micro enthousiaste... bref à l'unanimité on s'est pris trente gaziers dans la tronche cavalant dans tous les sens avec un plaisir total... 80 minutes sans débander comme des orfèvres de la Saint Eloi !!! Arf !!! Même l'arbitre avait des crampes, demandait la vidéo à tout va histoire de reprendre son souffle... tous carpette en fin de rencontre... nous itou sidéré moquette !!!! Non là, on sait plus trop quoi dire tant le film était perfect !!! Les Blacks remportent haut la paluche, pour la seconde année consécutive le Championship cosmique, le plus beau tournoi sublunaire de SupeRugby de l'univers inconnu... arf... 27-38 face à des Boks remarquables et vraiment seuls capables de les bousculer. Neuf essais dans cette partie ultra engagée... 107ème victoire de rang pour le phénoménal McCaw sur 120 bastons sous le maillot noir !!! Un record que personne ne pourra battre avant des siècles !!! Puisque c'est la saison des Nobel dynamites on le décerne sans hésitation aux Blacks... et Grammy machins pour tous ces fabuleux acteurs. Faudrait les passer en revue, on va y consacrer la semaine à venir, prendre un peu de recul, se reposer l'abattis, remater la chicore sise désormais au panthéon mémoriel des sept merveilles du pâtis !!! Ach !!! Le Pilier mine de rien s'est enquillé lui aussi une saison de haute volée... après la tournée d'été, le Four du mois d'après, une finale digne de nos bafouilles, aucune défaite à notre actif... grand chelem pour votre serviteur au doigté léger... hé hé... on s'octroie donc un transat bien mérité, gisquettes aux massages, jus capiteux aux vernissages... gâteries diverses et roboratives... en écoutant des berceuses ZZ Top plein gaz, histoire se détendre la carafe et les zarpions, tout en conservant not' flux pour la tournée à venir en notre hexagonie d'ici ! Ach !!! A suivre donc ! © Le Pilier

04 octobre 2013

LE CHOC DES TITANS

Mc Caw de retour pour la finale des Four Nations contre les Boks. Mouais... on aurait laissé Same Cane à la flanke nous... et l'autre au repos. Une vraie copie de Mc Caw ce Mc Cane... son avatar même... la relève est assurée... à la seule différence que Cane fait moins de fautes que l'autre, moins limite hors jeu, plus frais, plus rapide avec ses 21 printemps dans les artères. Faut être le Pilier pour se permettre de tels propos, sachant l'admiration que l'on porte au phénoménal capitaine des Blacks... mais sommes comac... transpirons l'objectivité nous... plus fort que tout... on dit juste c'qui est pour se prémunir du flou, du foireux, du ramollo cognitif que l'habitude sinon la passion bornée parfois alimentent... simplex non ? Arf !!!! Très balaise en tout cas le gazier Cane... étonnamment mature pour un gamin... gageons, sauf blessures, de le retrouver durant la décennie prochaine au cul du pack des Blacks
Demain donc, la plus monumentale des finales de SupeRugby débutera à 17h précise, en Afrique du Sud pour le plus grand plaisir des grands amateurs de cuir. L'affiche parfaite. L'invincible Haka Kiwi face aux zantilopes... pas lopettes !!! Les Boks devront quand même s'arracher les tripes at home, pour conquérir ce titre 2013. Point Bonux obligatoire en empêchant les Blacks de remporter le leur, défensif ! Une gageure titanesque !!!! On pouvait pas rêver mieux !!! De quoi nous faire reluire d'impatience et suractiver notre élan percussif. Aucun pronostic à faire, on s'en balance la carafe. Les Boks ont de quoi bousculer les Blacks, sachant que l'arbitre ne sera pas Français, on souhaite une belle baston équilibrée. Faudra plus que sagaies pour faire tomber le buffle africain... mais seuls les All Blacks peuvent le décorner ! Yeah !!! © Le Pilier

02 octobre 2013

INVINCIBLES ALL BLACKS

Si l'on devait choisir un seul instant de rugby du week-end dernier, ce serait la passe de Nonu sur l'essai de son ailier Smith. Remarquable, perfect timing... un vrai frisson nous a parcouru l'échine... et pas que nous. Les Blacks c'est du quattrocento... des hommes de Vitruve parcourant le pâtis dans une fournaise d'Uccello avec la grâce d'un Giotto... Hips !!! Non ya pas à dire, quand toutes les autres équipes, à l'exception p'têt' ben des Sudafs, (et encore sont pas transcendants derrière), balbutient leur rugby en jouant les croûtistes Picasso, les NZ ont déjà pondu la Sixtine, brossé le St Jean Batiste... fait vibrer le green comme un Cézanne !!! Oups !!! Sont épatants les gonzes. Le fretin bien épais investit la mêlée des Argentins repoussant sur dix mètres leurs adversaires en première période comme un souffle encourageant, sans jamais remarquer que les Blacks excellent dans l'art de faire croire à l'autre qu'il a ses chances. Ils gèrent le match à leur guise... épuisent savamment l'opposant... lisent son jeu, jaugent... étudient... attisent les débordements... si bien qu'au dernier quart d'heure tout le monde se ramasse sous un tableau d'affichage qui ne cesse de grossir en leur faveur. Personne sur la planète rugby n'a jamais atteint dans la durée une telle perfection. Ya qu'eux !!! Personne ne peut rivaliser. On ne s'en lasse jamais tellement c'est parfait !!!! A croire qu'ils écrivent le scénario des joutes pour conserver le public jusqu'au sifflet final. En fait ils sont invincibles... non pas invaincus les gonzes, invincibles !!!! Ne perdent jamais un match, ils vous l'offrent !!!! Vous gratifient d'une victoire de temps en temps... et là z'en avez pour des lustres à conter la joute à vos petits enfants... au pastaga comptoir... en famille d'ennui dominical... avec vos potes à Kro... magnon du bulbe. Arf !!! C'est la fêteu assurée pour toute la nation... super régal des minus... ça alimente votre espoir de gens de peu... vous vous gargarisez d'un "essai du bout du monde" à vous faire péter la sous ventrière égocentrique pendant trente piges, sans fatiguer... zêtes parfaitement, totalement, incontestablement happy !!! C'est votre kilogramme étalon festif, votre sémaphore euphorique, votre limite exentrique !!! Vous bombez dès lors votre torse batracien, sans jamais comprendre ce qu'il se passe vraiment. Faudra des ans pour réitérer cet exploit car ne voyez jamais plus loin que vot' aboutissante joie !!! L'art ne se cache pourtant pas... il montre tout, yaka savoir lire... mais là, ya peu d'élus ! Faudrait déjà piger le Haka et ça vous est complètement égal donc impossible... qui pour le coup est bien Français ! © Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.