28 juin 2013

GEORGE SMITH AGAIN

Le Smith est à l'Anglo-Saxonnie ovale ce que Dupond est à la légende popu d'Hexagonie ! Personnellement parlant, n'avons jamais connu qu'une seule paire de Dupond... dans des books à Tintin... mais jamais dans la vraie vie, sur un moindre pâtis. Curieux du reste ce soi-disant nom partout chez nous... qu'on ne rencontre nulle part. En revanche du Smith y'en a des vrais. En All Blackie... au Royaume Uni... aux grands Zétats Zunis... bref chez tous ceuss qui pratiquent la baveuse à William !!! Arf !!! S'en vont, s'en viennent... comme ce dernier spécimen de George l'Aussie, qui fait son retour à la flanke après trois ans de retraite internationale ! Qu'est-ce à dire ? N'ont plus de gaziers dans les réserves ? Yep... se blessent rapido en ce moment les Australo-gonzes... comme un peu partout ailleurs du reste. Notons en revanche qu'il est très rare de voir un All Black sortir du pâtis en plein match sur blessure... en civière à roulette. Mieux préparés sans doute, plus techniques, plus réfléchis... à considérer. Tenez, durant les trois derniers tests contre nos Blous... aucune sortie sur blessure... peu d'arrêts bobo sur le green... voire quasi pas ? Partout ailleurs c'est un peu l'hécatombe... faut faire appel à d'autres joueurs que les sélectionnés d'entrée... comme ici le père George... un des meilleur flanker de l'histoire des marsupiaux ! Souvenez-vous quand il officiait avec ses dreadlocks... on lui tirait tellement les cordelettes dans les rucks qu'il décida de les couper... de mettre en vente ses ficelles au profit d'une association venant en aide aux cancéreux bambins !!! 
Savons pas si c'est la solu de rameuter du retraité aux 110 sélections... mais une chose est sûre ce gazier nous plaît... un vrai cisailleur... gratteur de cuir... infatigable... solide comme on aime, jamais un mauvais coup, un p'tit jaune, probe et modeste... vrai gentleman des pâtis, bel exemple pour nos moutards ! Pour sûr un gonze à visser au panthéon de nos grands gaziers ! Un plaisir donc de le retrouver contre les Lions demain plein sun. En revanche pas de rappel de super Cooper ! Arg ! O'Connor n'est absolument pas un ouverture... en tout cas sa prestation dernière frisait la médiocrité... sont dans les choux là !!! Si l'Aussie couine demain, faudra s'en prendre à Dean ! Hips ! © Le Pilier

26 juin 2013

LIONS CROQUENT LAPINS...

Sauteurs !
De mémoire littéraire n'avons jamais vu un kangourou suceur de brindilles babouiner un lion croqueur de troupeaux... pas même chez notre La Fontaine national. Fidèles à cet ordre des choses, les Lions Britanniques ont vaincu les marsupiaux d'Australie, samedi dernier lors du premier test match. Certes d'un chouïa de pâtis d'out back !!! Hips !! Deux pénalités de Beale en toute fin de rencontre auraient pu changer la loi naturelle en nouvelle fable d’Ésope. L'arrière a loupé ses coups de tatanes... la tof en témoigne... à l'instar du jeune O'Connor buteur malheureux de la rencontre... pas convaincant dans le jeu. Doivent trouver quand même un ouverture les Aussies. Pas très malin de se passer de Cooper... Dean devrait réfléchir à ça et ne pas prendre exemple sur notre empaf de PSA !!! Bondieuserie, l'a du talent cet ouverture... fait la paire ad hoc avec Genia... alors ??? Score final donc 21-23. Son absence y est pour quelque chose. Assurément !!! 
La baston a fait du dégât dans les rangs Aussies et la civière n'en finissait pas de sillonner le terrain. Lealiifano dès la première minute suite à un contact avec Davies se retrouvait lessive... plus late Barnes idem illumina de trente six chandelles, malgré son casque protecteur, sa carafe obombrée de stratégie foireuse. Oups !!! En effet, ce dernier quelque temps auparavant, plutôt mal inspiré, renvoya d'un coup de pompe imprécis la gonfle dans les paluches de Georges North. Mauvaise donne. Traversant le pâtis d'une puissance féline le véloce ailier Gallois, tout solo, récupéra la chandelle, s'élança tout berzingue... et planta un essai magnifique non sans avoir en fin de course montré du doigt le demi de mêlée Genia, trop court pour arrêter le monstre. D'aucuns diront qu'Armitage le Toulonnais a fait des émules... que ce geste provocateur n'est pas très rugby... d'autres prétendront qu'en ovalie l'astiquage fait partie du jeu ! A vos choix. Ce qu'on doit surtout noter de plus basique, c'est que tataner n'importe où, ici dans les bras de l'adversaire, vous plombe le score en votre défaveur !!! 
Beale remplaçant Barnes le rendement des Australiens fut bien différent. Le tout neuf et jeune ailier Folau incrit deux essais dont un après une percée matoise de Genia, qui lui refile la gonfle d'un bout d'arpion pour l'envoyer dans l'en but. Superbe action !!!! Deux essais partout. Match agréable dans l'ensemble. On a vu deux packs solides, bien soudés... peu de fautes, étonnamment du reste celui des Aussies tenir son rang face aux Lions bien réglés... avant l'arrivée de la première ligne Anglaise qui désorganisa quand même la mêlée.
A noter ! Les Australiens manquent d'un centre perforant... se transmettent le cuir trop tôt... leurs attaques sont lisibles... il suffit d'attendre en bout de ligne pour les stopper  facile et sans problème. Avons déjà noté cette maladresse récurrente des trois quarts chez beaucoup d'autres équipes... chez les Bleus itou. Les centres ne fixent pas... ne recentrent pas leurs courses, refilent l'obus trop tôt... si bien qu'il suffit de glisser à la cool pour les arrêter en bord de touche. Ennuyeux quand même ces figures répétées... sinon bourrin mon lapin ! Pardon, relou mon Kangourou !!! Arggg !!! © Le Pilier

25 juin 2013

JACK CANTONI LA CLASSE

Fin de partie !
Hommage appuyé du Pilier à son idole d'hier, quand moutard durant nos joutes entre camarades de cuir dans la cour de l'école... sur notre terrain d'honneur... sur un pré bovin... empruntions le nom de nos joueurs préférés... croyant par le fait s’approprier leur style, leurs phénoménales capacités !!! Notre super héros du coin c'était Jack Cantoni... la classe... mâchant son chewing-gum derrière ses bacchantes épaisses, trottinant avec nonchalance ce qui énervait parfois les supporters de l'équipe adverse joutant le grand Béziers des années 70. Il s'en amusait du reste incitant même aux sifflets en esquissant un sourire matois en direction des agacés. Justement surnommé "la truite", tant glissait au travers de la défense adverse avec une vivacité de bestiole aquatique insaisissable  pour renverser le cours d'un match... planter des essais de 80 mètres et plus, après une série de crochets époustouflants. Doté d'une accélération fulgurante, d'un sens du placement unique à l'arrière, tranquille, véloce, rusé, l'imprévisible Jack semblait impossible à tromper. Un des plus grands arrières de nous connu. L'aurait cassé sa pipe la nuit dernière deux mois après une opération du palpitant à l'âge de 65 ans. Une stèle informelle au panthéon des grands gaziers du XV gravée dans nos mémoires, perpétuera sa légende. Bon roupillon l'ami... condoléances aux familles !© Le Pilier

24 juin 2013

ALL BLACKS 77 - FRANCE 22

Quand le boss du rade Irlandais où mations la dernière joute bitouine Blacks & Blous proposa de mettre le canal Français qui la diffusait, à l'unanimité les gaziers présents, essentiellement des Français, s'écrièrent illico : "Non non... une chaîne Anglaise... une chaîne Anglaise !!!!" Sic et parfaitement authentic. L'Irish guy n'en revenait pas, esquissa un sourire et se plia satisfait à nos exigences. C'est dire quand même que ne sommes plus le seul visiblement à préférer le professionnalisme impartial de nos cousins tout proches, au baratin savate de nos commentateurs d'ici !!! Arf !!!! A noter donc ! Cela mis du reste une bonne ambiance, chacun se croisant du regard agréablement surpris in petto de surfer sur la même longueur d'onde que ses voisins. La baston pouvait commencer. Le Haka NZ bien disposa les tronches, réveilla les plus pâtés... un Yap'uka diffus semblait émaner de nos cassis, étions ready steady... pour le pâtis !
La meilleure chicore des trois, à n'en pas douter. Les Bleus comme beaucoup l'on dit, se sont quand même donnés corps zé âme, rectifiant quelques points qui la semaine dernière nous avaient passablement ennuyé, fait défaut... notamment la touche. Dusautoir vaillant capitaine, à dû faire son boulot, ressouder les gonzes... serrer encore plus la défense... s'appliquer à ne pas laisser trop d'espace aux autochtones. Avons de part et d'autre, vu de sacrés beaux placages du reste... et le père Carter surveillé comme une huile pressée... à froid ! Arf ! Question attaque, hors une première période plus frondeuse, la deuxième mi-temps retomba, avec la baisse de régime, dans une suite de coups de pompes aléatoires, à se demander s'ils savent, veulent, souhaitent... encore se transmettre le cuir !!! Pauvres ailiers !!! On y reviendra en clausule de bafouille.
On a entendu ça et là : "une équipe de Blacks bousculée, qui commençait à douter !!!" Ben Marcel c'est quand même normal de chanstiquer l'adversaire non ? Faut arrêter là ! Un match c'est 80 minutes non ? Si durant cette durée on ne renverse pas la vapeur de temps en temps, autant rester à la maison en mordillant sa pantoufle ! Non mais !!!! Sommes quand même un peu trop vite contenté. Les NZ ont besoin il est vrai de pas mal de réglages... et quand ils n'ont pas leurs gros titulaires semblent moins efficaces... semblent !!! Weepu déjoue, contre les Français il n'est pas très à l'aise, c'est un fait notoire... rappelez-vous la CDM... c'est lui qui plombe son équipe... quand il n'y a pas Smith à la mêlée ce n'est pas la même dynamique, la même fluidité, le même rendement. Dagg n'est pas encore au mieux... Carter lui-même, cf aux arpions, n'a pas la précision qu'on lui connaît... Read a fait pas mal de fautes de mains... etc etc... on pourrait donc dire qu'ils ne sont pas au Top !!! On pourrait le dire en effet, et se faire croire que n'étions pas loin de quelque chose comme un exploit ! Ce serait enfumer la réalité. Car de deux choses l'une !!!! Soit sont prenables, pas aussi terrifiants qu'on le prétend, not au Top donc... mais nous plient trois fois successives avec quand même pas mal d'écart au score... 77 à 22 sur la totalité... un seul essai pour nous... et là sommes vraiment loin du compte... soit sont toujours pas au Top... hé hé... mais ont une telle maîtrise et surtout une incroyable lecture du jeu, qu'ils jouent en fonction du moment, en fonction de l'adversaire... s'adaptent donc à ce qu'il y a en face pour ne jamais faire la même chose... et là sont quand même ultra géniaux !!!! Partant sommes encore très loin de pouvoir rivaliser !!!! Argggggg ! Alors ? Inspirons-nous de ce qu'ils font plutôt que de s'en faire accroire sur l'éventuelle improbable possibilité aléatoire de les vaincre sur leur terrain. Ouarf !! Sachons lire, comprendre ce qu'ils fabriquent bondieuserie ! 501 tests, 379 victoires nom d'un Kiwi bien vert !!! Non là, pour le coup, pratiquons vaillamment le Yaka ! Yaka réfléchir, apprendre, analyser, travailler en les matant... pour un jour peut-être les mater ? Pas gagné ! Arf !
Pour conclure revenons sur ce petit fait par très peu constaté ! A chaque rencontre, un des deux, voire les deux, ailiers All Blacks, plantent un essai. Serions curieux de savoir depuis combien de temps un seul des nôtres a passé l'en but dans une attaque parfaitement classique ? Pour le coup une stat intéressante en dirait plus long que tous les blas !!!! Ouah ouah !!! © Le Pilier

21 juin 2013

BASTONS MAGIQUES

Chaque connaisseur de cuir normalement constitué connaît les raisons multiples du faible niveau de jeu de nos gallinacés. Formation... organisation... pléthore de rencontres... d'étrangers dans nos clubs... braise... gonflette... sans tête... sans apprentissage du geste... pipolitude attitude... public peu exigeant... etc... etc... blablabla... plus cerise pour parfaire ce tableau gabegique, incompétence notoire de nos entraîneurs, qui certes n'ont pas la tâche facile, mais en rajoutent une bien belle épaisse couche, histoire de rendre le tout parfaitement lisible et cohérent !!!! Hips !!! L'Equipe de France n'est donc pas une priorité, tant qu'il y a de l'artiche, partant des mateurs, il n'y a aucune raison que ça change. Ok !!! 
Pourtant demain regarderons la chicore, grâce aux Blacks bien sûr, mais aussi because il est très difficile pour nous de zapper ce genre de combat. En un mot, sommes accro ! Car nos gaziers malgré les critiques s'enquillent quand même du lourd. Peuvent pas faire semblant... faut aller au charbon, ça lésine pas... et se prendre une raclée face au rugby étalon ça doit quand même laisser des traces. Derrière nos bafouilles assaisonnées n'oublions jamais que les gonzes sont au turbin, au terrain, se prennent sur le râble de sacrés gaziers... et que sans eux n'aurions pas l'occase d'alimenter ce Blog... mais zaussi de s'imaginer comme jadis foulant ces pâtis majeurs, gonfle en pogne, que l'on porte en soi comme un virus dans l'âme, et dont l'emprise n'a visiblement pas de vaccin ! Le rugby nous tient comme une nature évidente, un roboratif effectif dès lors que mouscaille, par mystère, vous tombez dans la marmite aux bastons magiques, pour constater avec le temps, que les effets de cette potion ne s'altèrent étrangement jamais.
Allez les Bleus... par Toutatis, Bélénos... Elvis et tous les autres ! Ach !!! © Le Pilier

20 juin 2013

DU BIBI AUX PÂTIS !

En All Blackie il y a trois catégories de gens : ceux qui ont joué au rugby, ceux qui jouent au rugby... et ceux qui joueront au rugby !!! Dès lors on imagine la formation des gaziers. Déjà mouscaille, on apprend à se passer le cuir... sur le green, dans un gymnase, une salle de sport quelconque... dans la rue... dans la chambre... la salle de bain... bref, partout on enseigne ce geste fondamental. Les plus merdaillons en couche culotte sirotent la liqueur mammaire en se cramponnant fermement aux obus... puis, premier sevrage et début d'autonomie... mis au bibi lacté radical, lui aussi de forme ovale !!! Arf !!! C'est dire l'éducation des gaziers ! On peut pas lutter !!! 
Pas étonnant de constater que sur 500 test matchs joués, les All Blacks en ont gagné 378 !!!! Arg !! On les compare parfois aux manchots Brésiliens de la pâle pelote... à tort... rien à voir... aucune comparaison possible... un tel palmarès ne se retrouve dans aucun sport de nos sublunaires pâtis (Et puis le rugby ça ne se compare  avec rien). D'où l'hégémonie, les délicieuses Fanny parfois, infligées aux allochtones venus bousculer leurs croupions, gratigner les râbles... taquiner leurs abattis. L'année dernière les verts d'Irlande en ont fait les frais 60-0, cette année ce sont nos Bleus qui redécouvrent la simplicité du pré bien brouté, sans pourtant récolter le moindre écot ! Oups ! Le match de samedi dernier, une nouvelle fois, nous a montré la maîtrise d'une équipe NZ, somme toute loin du top, en réglage, dépossédée quand même de certains cuissots des plus performants. Carter était bien sur le terrain, mais comme porteur d'eau...  Mc Caw pas là... on en passe ! Ce week end les Blacks retrouvent enfin leur ouverture, partant l'assurance aux arpions d'entre perches !!! Gaffe aux fautes de placement !
Mais chez eux, un joueur ne fait pas l'équipe, c'est le tout qui compte, la cohésion, la solidarité... la transmission... des entités volontaires sous l'ombre tutélaire de la fougère... tous pour un... le maillot... plus que le zozo ! Et là sommes à des années lumières d'une telle config. En un mot on ne peut pas rivaliser avec ça. Car en sus de cet indéfectible atout, sommes bien inférieurs un peu partout, faut le noter, le dire, l'avouer... disons... techniquement, tactiquement, collectivement, stratégiquement, intrinsèquement, fondamentalement !!! Arf !!! Les raisons sont très simples et largement connues de tous !!! On ne va pas refaire l'inventaire mais on regardera la troisième joute pour voir au moins quinze gaziers nous montrer encore et encore ce qu'est le grand rugby. On pourrait finir par s'en inspirer non ? Non ! Argg !!
© Le Pilier

18 juin 2013

PSA TRIPLE ZÉRO POINTÉ

Anti ok, contre tous, non radical affirmé du Pilier face aux blas qui flotillent dans les méandres de la toile ovale confirmant ce qu'on sait déjà. De P-Saint-A la pleureuse aux amateurs de justifications foireuses les Bleus auraient subi trois contres... et raté quelque occasion d'on ne sait zoù !!! Jusqu'à la fine Equipe et consorts qui titraient "zéro pointé" sur leur Blog pas Blog !!!! Arf !!! Les cruchons !!! Trouvaille très subtile ne figurant pas la teneur du match. Quand ça cause de nos ratés, ça occulte systématiquement ceux des adversaires... quand ça trouve un titre ça ne s'intéresse qu'au score... et quand ça dédouane Marcel pour accabler Jules ça ne replace jamais dans la totalité du système les deux énergumènes. Ensuite ça va positiver, rebondir... une chose qu'on ne peut pas faire cette fois c'est la jouer trop foireux... faire la grenouille du bœuf... et ses deux doigts de possible victoire... croac... croac... là c'est du clair... transparent comme la moelle de nos deux huiles frelatées, les sieurs P-Saint-A et Lagisquette !!! Arf !!! 
Pour nous, pas de zéro pointé (sauf les commentaires... et quelques autres plaies), malgré les contres en touches, bousculades en mêlée... pas d'attaques des arrières... non, pour nous les Bleus se sont pas si mal tenus en fait ! Etonnant de dire ça ! Vaillants, gratteurs, toujours un brin pagailleurs. Et puis si Dusautoir l'avait voulu ils encaissaient trois points en fin de match... assurant la pénalité face aux perches et hop Fanny pouvait se rhabiller ! Beau geste du Capitaine, apprécié. Il a bien fait ! Dire qu'on a pris trois contres dans la tronche c'est quand même une lecture de borgne nanti d'un cerveau de coquelet... d'un bec de bègue... mouais ! Cette réflexion c'est du P-Saint-A à la radio, juste après la rencontre. C'est dire le niveau du gazier ! Certes il s'est repris ensuite, mais quand même. Le dernier essai notamment déboule dans leur fond de 22, l'attaque était parfaite... juste une histoire de rapidité, de transmission, de suivi... juste ça !!!!! Et comme avions laissé des plumes dans certaines débauches d'énergie, que les Blacks savent justement doser cette dernière, c'était pour eux l'occasion de s'amuser, de se faire plaisir... coeur joie... chose qui ne semble plus aller de soi chez nous. Car quoi !!! Pas une attaque digne de ce nom durant toute la rencontre. Sommes même restés plantés devant leur en but, pack insistant sans-never-de-jamais-de-pas-du-tout, transmettre le cuir à nos trois quarts !!! C'était pathétiquement hallucinant cette façon de faire. Possédons deux centres d'enfer, Fofana et Fritz, mais on ne leur refile pas la gonfle. Là c'est du bourrinisme à l'état pur !!! Uniment dit, parfaitement idiot ! Que dans un premier temps on fixe le pack près de l'en-but va de soi, puis on ouvre tout berzingue, trois quarts lancés afin de perforer la défense adverse. On augmente les chances là de planter un try... un classique !!! 
La force d'une chaîne est dans le maillon, partant sa faiblesse... quand il foire. Possédons là un spécimen rare ! Là, avons assisté à l'apothéose de ce qui se fait de plus gourmette sur un terrain. Le roi de la relance adverse, du "J'te refile le cuir à l'adversaire"... le plus grand talentueux des joueurs potentiels de l'hexagone depuis 100 ans ...
la socquette pliée...
la pantoufle à lacets... 
la bobine sans moteur... 
l'affadeur... 
le détourneur... 
le supra rapineur... 
l'indéfendable archi coupable gros sapeur Michalak !!!! Bon on lui dit de jouer, après tout... naze il est comac mais on en veut du comac, alors il fait ce qu'on lui demande... jouer comac... peut pas dire non à une sélection ! Hors ses abattis perso, influe sacrément sur le moral des troupes. Un gonze à ce poste qui n'organise rien, pardon qui désorganise tout c'est une pelletée de ciment dans les rouages !!! Refiler le cuir en permanence aux Blacks pour les relancer ainsi... ça dépasse l'entendement. Après on cause d'essais en contre comme si s'était malchance... un comble !!!! Quand foulions le pâtis à l'heure fringante de nos cuissots gaillards, ça soufflait dans les bronches dès qu'un joueur envoyait la pelote dans les bras adverses... nos coéquipiers même n'hésitaient pas à nous remettre les idées en place. Là, rien de nothing, on te laisse le gazier jusqu'à la lie !!! Le premier match était intéressant pourtant, la charnière certes encore à régler ne s'était pas mal comportée, fallait laisser Lopez et même Huget à l'arrière... non, P-Saint-A la pleureuse désorganise tout dès qu'un semblant de mieux apparaît ! En sus et bis répétitarte, comme s'il n'était pas flagrant que le gonze Michou n'était pas dans le coup, et comme idem au tournoi, se blesse en fin de rencontre !!!! Arg !!!! Même stupiderie, même conséquence !!! Avouez qu'il y a de quoi le clouer sur sa croix de saint André... cet empafé de coach... l'est p't'êt maso après tout !!! Ouarf !
Pas une attaque donc, comme disions, digne de ce nom, on finit par se demander si ce ne sont pas là directives de nos deux cervelets connectés en réseau. Car quoi !!! Les gonzes ne sont pas à l'aise, ne jouent plus fringants comme autrefois. On sent la chape injonctionnelle... oups !!! sur leurs zépaules... ne prennent plus d'initiatives, craignent la mise au ban ? Des chandelles, des chandelles à filer le tournis !!!!! Un ailier, ça ne sert plus à rien chez nous... à défendre c'est tout ! Et ça cause encore, dixit P-Saint-A, des bienfaits de la concurrence au sein de l'équipe ???? Mais on ne construit pas une équipe solidaire avec ce genre de baratin !!!! Non non, allez hop !!! Zou !!! Out nos godillots duettistes... fissa premier Airbus... popol emploi immédiat... sans allocs... P-Saint-A et Lagisquette mis en examen pour détournement de fondamentaux !!! Arf !!! Y'en a raz le croupion quand même de subir cette inconséquence... en sus nous sortent Fritz encore... pourquoi ????? Notre meilleur trois quart ?????? Bon faudrait causer de l'en face, des Blacks bien sûr, qui jouent en fonction de l'adversaire... savent lire le jeux. Car en fait de "contres" comme se gargarisent les corniauds, l'addition a bien failli être plus lourde... On a même échappé à la grÔsseu dérouste, notamment quand Dagg oublie son ailier gauche alors que l'essai était à portée ! On y revient rapido. A suivre ! © Le Pilier

16 juin 2013

GOLD BLACKS 30 - BLEUS 0

Trente à zéro... le score est beau !!! Rime avec coup de chapeau... pas foto... à ta santé Jojo pour les zuns ... pas cadeau... gruau... haricots... faites passer le Velpeau... pour les zautres !!!! En bref une ratatinade dans l'ordre des choses tant le niveau des Blacks est bien au dessus du nôtre... jusque dans l'impérative et fondamentale figure, la transmission... disons tout net : la passe ! On blablate sur les raisons, les "à quoi ça tient " ben voilà, à ça... la passe ! Les leurs jusqu'à 25 mètres sont précises, affûtées, au cordeau... et les gonzes lancés pour la saisir. Rien qu'avec ça on peut faire énormément de dégâts. Les gonzes de Zélande l'ont démontré, entre autre clausule de match avec cet essai magnifique de leurs 22m, de quoi vous faire dresser l'échine et pousser de spontanés bravos !!!!
Quand c'est aussi beau on n'agite plus son drapeau, on devient jouisseur. Les All Blacks transcendent frontières et fanions, dès lors faisons partie d'une seule et unique nation... celle d'ovalie... celle du grand rugby. Du reste dans le rade où mations la chicore les Français ont spontanément applaudi avec enthousiasme... malgré, pour quelques non initiés, une déception visible. On reviendra demain sur cette partie pour dire que ne partageons aucune des analyses entendues partout... qu'on s'inscrit en faux contre ce titre ridicule "zéro pointé" démontrant une fois de plus que l'incompétence est partout chez nous, jusque dans les commentaires délirants, mensongers, à des kms de la simple vérité qui nous mettrait dans le bon sens des choses. © Le Pilier

14 juin 2013

JOUTES FRIVOLES

Un gazier de bonne tenue, quant aux propos musclés régulièrement échangés sur l'ovale machin, nous interpela lors d'une soirée dernière, alors que baguenaudions au beau milieu de frivolités printanières, un rien bla cavaleur, gaillardement primesautier, histoire de décompresser d'une journée de spéculation philo. Entouré comme il se doit d'ycelles enthousiastes à l'idée d'un regroupement ondulatoire, favorisant des connivences approfondies, sirotions liqueur pétillante comme introduction à la mêlée prochaine proposée, quant tout soudain le mastard bien épais intercepta notre jubilation vague dans un arrêt buffet... radical !!
- Hé du Pilier, j'ai jeté un œil sur ta dernière bafouille, t'y vas pas avec le dos de la batte... tu cognes quand même appuyé sur ce pauvre Michalak qui sort tout juste de blessure, par trop rompu des abattis pour cause de saisons successives, super XV et Top truc... quant à PSA, même si t'as pas tort, tu cabosses la carlingue sans considérer qu'une tournée c'est pour essayer de tout, voire décompresser dans les îles loin des pressions d'ici ! Je voudrais bien t'y voir toi à la tête du ruck, car blater c'est poilant, mais proposer c'est plus pertinent ! 
- Mais on propose coco... on propose... la vidange radicale de ces huiles frelatées qui rendent la frite mollasse, infoutues qu'elles sont de bâtir une ossature avec leurs compositions aléatoires ! Et puis les pleureuses nous, sommes pas fan... pas not' kif... on sent l'incompétence comme une sardine son banc !!! Arf ! Sommes derniers du Tournoi là, c'est impardonnable... après chaque joute on refait toujours l'inventaire de ce qu'on a raté, que mises bout à bout les petites infortunes, en les additionnant, on devrait gagner tout le monde... que ça s'est joué à rien... que si machin prend la gonfle ici ya des essais de partout... que si chose ne rate pas sa transmission là c'est la gagne assurée... que si l'arpion savate entre les perches on coiffe Samothrace... qu'on passe toujours au raz des soquettes de l'exploit... et que si Minouche en avait deux, ce serait mon oncle !!!! Et les chandelles Michalak... houlala... systématiques... pardon les cierges mortuaires à vous endormir un macchab sous 60 pieds de banquise... elles n'éclairent que notre certitude que le gonze ne sais plus quoi faire du cuir quand on le lui transmet, le balance n'importe comac... que sa place n'est pas plus 10 que porteur d'eau... et puis flûte on veut plus en causer on attend la baston de samedi pour au moins voir des Blacks qui euss... quand ils causent... font un vrai bilan objectif ! 
- On pourrait quand même les gagner ces gonzes de Blacks... non ? 
- On pourrait on pourrait... c'est mieux qu'on peut en effet... hé hé !!! Mais bien sûr qu'avant une chicore on peut toujours regagner Waterloo... ça mange pas de croûton ça... du baratin de futur on t'en balance des kyrielles de félicités nous... 
- Ok, mais t'as quand même constaté du mieux... 
- Oui oui... on l'a dit du reste... mais le mieux c'est dans la durée qu'il doit s'inscrire désormais, tout dab une victoire... ensuite on veut du crescendo pérenne, plus la cerise sans le gâteau dessous !!!! 

Nous sommes séparés bons princes, concluant au final qu'il ne s'agissait que de jeu du cirque, mais que, faut l'avouer uniment, l'idée de la nation tricolore qui se délite dans la plus sacrée des bastons par le fait avéré de l'incompétence affichée...yep... ça f'sait quand même du couac  au sentiment national ! La féminine mêlée apaisa les nervures, sous les jupons de Samothrace avons perdu la tête... dans les vapeurs profondes l'oubli... à vous pousser des ailes ! Arf !  A samedi matines... Martine ! Yep ! © Le Pilier

13 juin 2013

PERLE ET PLAIE

Mêmes All Blacks pour rejouter nos Blous samedi. Bonne décision, il faut asseoir le groupe, autrement dit fonder de manière stable et solide une équipe référence. Une perle cet entraîneur, qui pour sûr connait bien son job. A noter la revoyure, au moins sur le banc, du Pilier Woodcock... de retour de blessure. Ci-joint la Black team au complet. 

All Blacks : Dagg - B. Smith, C. Smith, Nonu, Savea - Cruden, Smith - Read (cap.), Cane, Messam - Retallick, Romano - Franks, Coles, Crockett. 
Remplaçants : Hore, Woodcock, Franks, Thrush, Vito, Weepu, Barrett, Ranger 

Côté France on recommence la gabegie. PSA la pleureuse nous refile du Michalak en place du jeune Lopez à l'ouverture ! La Truffe !!!! On pourrait le remplacer çuilà, définitivement, l'équipe s'en porterait mieux. Une plaie de St André ça suinte tellement la stupiderie qu'on ne se demande plus ce qu'il a dans le cassis tellement c'est transparent. M'enfin !!!! Il aurait été judicieux de laisser Lopez pour l'aguerrir, le fortifier, le mettre en confiance... n'a pas démérité la semaine dernière... de la bonne graine... et pas même remplaçant !!!! C'est comac que l'on constitue une équipe de base, solide, ferme, raccord... on stabilise, on engendre des connivences... mais faut laisser du temps pour ça !!!! Michalak on sait parfaitement ce qu'il "veau" non ? Argggggggg !

All Blous : Médard - Planté, Fritz, Fofana, Huget - Michalak, Machenaud - Picamoles, Le Roux, Dusautoir - Maestri, Sanson - Mas, Szarzewski, Domingo 
Remplaçants : Kayser, Debaty, Ducalcon, Vahaamahina, Nyanga, Dulin, Tales, Bastareaud 

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto... comme on dit gentiment en latin... radicalement en Français : Prends garde au bœuf par devant, à l’âne par derrière, à l’imbécile par tous les côtés !!! Et puis tiens, on s'en tamponne la carafe ! Arf ! © Le Pilier

10 juin 2013

ALL BLACKS 23 - FRANCE 13

Du mieux chez les Bleus !
Belle initiative de Fritz... percée capitale... course de feu... feinte de corps, cadrage et hop... envoie les cannes de Fofana derrière l'en but... un essai Français... de classe inconnue ces temps derniers !!!! N'avons pas boudé notre plaisir ! Les deux meilleurs centres de chez nous font la paire ad hoc... sans contredit possible... comme l'affirmions ici il y a lurette. Rien à voir avec la pesanteur percutante de Bastareaud, non non... de la lecture, de l'évitement, de la belle transmission... à se demander pourquoi cet empaf de PSA nous sort Florian en seconde période... sans vouloir causer des autres changements dans le pack... comme à l'ouverture ou le jeune Lopez parfaitement dans son match fut remplacé par Michalak !!!! Le grand n'importe nawak de nos staffeuses... en acte trop connu ! Mais que fait ce gonze dans notre équipe de France ???? A quoi servent ces changements aléatoires qui déstabilisent le groupe ? Avons déjà vu ce genre de figures lors de tournées lointaines. Une équipe vaillante, avec des jeunes sans complexe... qui ma foi jouent leur rôle avec enthousiasme et paf... le coaching de nave s'en mêle, le groupe perd de sa cohésion... les remplaçants ne remplacent rien... on se fait bien bousculer en mêlée (Kotze-Guirado-Debaty )... PSA la pleureuse nous assomme avec son brigandage comme avec ses commentaires d'après match :" ça s'est joué à peu "... " On a perdu d'un souffle"... Ben voyons !!! 
Avec un pinceau Carter le score était plus lourd... même si vaillants et gagnants dans bon nombre de rucks ne pensons pas que les Blacks laisseront lors de la prochaine rencontre autant de ballons aux Bleus. Une équipe nouvelle donc chez eux, sans leur grosse troisième ligne habituelle... des jeunes dans le pack... un groupe nouveau en somme. Mais les Blacks sont les Blacks... quand ça accélère ça peut toujours finir dans l'en-but. Aussi ne partageons absolument pas ces blas divers qui sévissent et sifflent sur la toile. Arf ! Bien que bousculés par nos vaillants gaziers, ont su parfaitement résister pour assurer la victoire. Une de plus ! "Le souffle à peine" dont ça cause un peu partout concernant l’effleurement d'une victoire est un leurre. Il en faudra beaucoup plus pour les atteindre, ne nous gargarisons pas même si avons fait bonne figure. 

En résumé, match agréable... de l'audace chez Huget, Adrien Planté... la classe Fritz-Fofana... un ouverture Lopez encourageant (enfin!) qui fait la paire avec Machenaud finalement... une mêlée quand même bien bousculée... des Blacks pas encore bien réglés... moins efficaces sans Mc Caw et Carter... comme savons. Mais leur premier match international de la saison... à noter. On attend la suite avec impatience ! © Le Pilier

07 juin 2013

ÉTALONS BLACKS

Fin du paddock, retour aux grands chocs... dès demain aux quasi matines d'un samedi printanier pour nous, automnal pour les Bleus... sur les terres fertiles des champions de la sublunaire ovalisphère, sise à quelques milliers de bornes de notre rugby délavé, terne éteint, nous constatant bons derniers d'Europe lors du dernier tournoi ! 9.35 AM donc à la tocante d'ici. Not' bleusaille va donc en découdre avec des Kiwis sans Mc Caw ni Carter, de quoi attiser curiosité, toujours intacte cependant quand il s'agit de mater les Blacks. Un retour donc au rugby étalon, pour trois rencontres bienvenues. L'occasion de voir si nos gaziers sont encore capables de marquer le moindre essai. Zavez tous noté que durant les dernières phases finales du championnat, comme durant la chopine Heineken, seuls les étrangers  se sont chargés d'inscrire tous les points, aussi bien entre les perches que derrière la ligne d'en-but. Un fait unique dans l'histoire de nos pâtis. Du jamais vu !!! De plus, on vient d'apprendre que nos moins de 20 ans se sont faits ratatiner mercredi dernier par les Rosbifs d'à côté : 6-30 !!! Bon, ya quand même du positif dans toussa... zont  inscrit deux SUPERBES pénalités, sans doute aucun de quoi nous rassurer sur l'avenir, assurer la relève quand le quinze de France aura besoin de sang neuf !!!! Arf !!!! 
Continuons comac, on vous assure qu'on ira planquer nos billes dans la grande îles du pacifique et demander la nationalité NZ... en amenant pour sûr nos gisquettes avec nous, par trop lassées de cette hexagonisante réalité !!! Ach !!! © Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.