28 mars 2013

DU RUGBY EN LATIN

Au sacre du grand terrain
"Quoi que c'est ? Un sieur de Majesté à la tête de not' meute ? Woodward en bure de chef de mêlée ???? Un prêtre Anglican dirigeur de not' ovale liturgie ? Mais kès qui a pu lui avoir arriver au Pilier ? Non mais veut sa réforme ou quoi là ? Des ceuss qui font pas allégeance à sa papale sainteté ? Quoi ça ? Qu'ont une toute autre casuistique au sein du scrum... des Bifs qui font du tackle, du hand off... des onside à gogo, du passing à vau-l'eau... d'la même foward pass... bref qui se comportent pas comme nous !!!! En sus, z'ont du prop, du fly half et même du fullback dans leur rang... en somme des individus louches à des postes incompréhensibles !!! Faut l'inquisition là pour stopper l'hérétique ! Allez hop... Le Pilier sur des bûches à fournaise crépitante, faire disparaître à jamais cette entité nocive aux propos diffamatoires !!!! Le roussir définitif en charbon, planté sur une croix latine à demander pardon !!!! " Voilà en substance les réactions pas vraiment oecuméniques déposées aux portes de not' nef... en chapelets de mails réguliers juste après notre dernière homélie !!! Hips !!! 

On se calme les calottes. Ya méprise ! Pas faux qu'on vire illico le mécréant PSA de nos terrains, ça oui ! Zou ! Idem Lagisquette. On veut du neuf jusqu’à la plus modeste cellule, le plus porte manteau de vestiaires, jusqu'au tréfonds des trames épiphaniques !!! Ho ho !!! Retour au sacré !!!! Car on touche pas à l'autel... ça non !!! On a manipulé les burettes avec dilection nous, agité même en cachette le goupillon !!! Dans le tabernacle on respecte le calice à jus divin... on renie pas le saint Jésus des marrons, le Dionysos des tampons, on le simplement reverdit, on se le réapproprie !!! Car on respecte la tradition, on veut juste excommunier ces apôtres du baratin qui ne savent même pas dire la messe en latin, ne connaissent même plus ces empafs d'amateurs les fondamentaux du terrain !!!! "Ô très sainte Marie mère de.... Dieu dites à ces putains... de coachs qu'ils nous emmerdent sans le latin".
En fait réformateur, on aimerait voir c'que ça donne de balancer un Rosbif de la couine pour orienter, diriger, dynamiser nos gaillards !!! Pour changer voilà tout... passque là y'en a raz la soutane de la gabegie !!! On veut du rugby pantocrator, pas du crucifié... hé hé... revigorer la nation, du bleu, blanc, rouge sanquette à filer la débâcle aux prétendants d'outre-France !!!! Ah, si yavait nous avec à la carafe des banquets, verriez un peu le résultat savoureux !!! Une assise ferme, chaque gazier à sa fourchette, son tranche-lard, sa raclette... les évangiles intégrées, matinées de franche créativité !!!! Arf !!! On dirigerait pas des brebis nous, on ferait des meutes, à têtes délibérées... on vous rendrait nos gaziers à la méta-physique des prés... pas des cathéchumènes de stalles en cordon d'aube palote, mais des énergumènes en maillot de force à ribotes, de parfaits tranche-cuissots, tonitruants, pas rétif au goulot... de vraies bestioles prêtes à minimiser les ambitions hâtives des ceuss qui croient que sous nos clochers n'avons plus d'appétit, que des cérémonies liturgiques on fait fi. Le défaitisme ambiant découle d'un athéisme évident !!!! Par les saintes huiles de camphre, retrouvons le chant des cathédrales... le parvis des chicores magistrales !!!! Ah si on y était, verriez la réponse affirmée !!! Pas compliqué chez nous, car on sait où le saint esprit se planque. Loin de l'incroyance des manches !!! On retrouve les béatitudes, on dissout l'incomplétude... on ressuscite l'ascension, on refortifie les lardons...   allez hop... retour aux grand-messes du terrain... en Latin !!!! Arf !!!! © Le Pilier
Tempête Dans Un Bénitier: Georges Brassens
Tempête dans un bénitier, 
Le souverain pontife avecque
Les évêques, les archevêques,
Nous font un satané chantier. 

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent, 
Tous ces fichus calotins, 
Sans le latin, sans le latin, 
La messe nous emmerde. 
A la fête liturgique, 
Plus de grandes pompes, soudain, 
Sans le latin, sans le latin, 
Plus de mystère magique. 
Le rite qui nous envoûte 
S'avère alors anodin, 
Sans le latin, sans le latin, 
Et les fidèles s'en foutent. 
O très Sainte Marie mère de Dieu, 
dites à ces putains 
De moines qu'ils nous emmerdent 
Sans le latin. 

Je ne suis pas le seul, morbleu! 
Depuis que ces règles sévissent, 
A ne plus me rendre à l'office
Dominical que quand il pleut. 

Il ne savent pas ce qu'ils perdent 
Tous ces fichus calotins, 
Sans le latin, sans le latin, 
La messe nous emmerde. 
En renonçant à l'occulte, 
Faudra qu'ils fassent tintin, 
Sans le latin, sans le latin, 
Pour le denier du culte. 
A la saison printanière 
Suisse, bedeau, sacristain, 
Sans le latin, sans le latin 
Feront l'église buissonnière, 
O très Sainte Marie mère de Dieu, 
dites à ces putains 
De moines qu'ils nous emmerdent Sans le latin. 

Ces oiseaux sont des enragés, 
Ces corbeaux qui scient, rognent, tranchent 
La saine et bonne vieille branche 
De la croix où ils sont perchés. 

Ils ne savent pas ce qu'ils perdent, 
Tous ces fichus calotins, 
Sans le latin, sans le latin, 
La messe nous emmerde. 
Le vin du sacré calice 
Se change en eau de boudin, 
Sans le latin, sans le latin 
Et ses vertus faiblissent. 
A Lourdes, Sète ou bien Parme, 
Comme à Quimper Corentin, 
Le presbytère sans le latin A perdu de son charme. 
O très Sainte Marie mère de Dieu, 
dites à ces putains 
De moines qu'ils nous emmerdent Sans le latin.

26 mars 2013

WOODWARD COACH DES BLEUS

Un pasteur de terrain... 
Pas un curé du coin !!! 
Yeah !!! Sir Woodward, l’emblématique entraîneur du quinze de la rose épine, championne du monde 2003, vient de proposer ses services au pneu dégonflé PSA !!! En voilà une beautiful idée qu’elle est bonne ! Arf ! Plus que de simples conseils, verrions bien le gazier prendre carrément la tête de nos troupes nous !!! Suggestion hérétique aux portes de nos clochers, hélas obombrées par ce monde ancien qui perpétue la croyance séculaire que personne mieux que nous ne sait produire du camembert... coulant !!! Oups ! Pas faux pour le clacos... du coulant on sait faire, mais le pâtis pourrait aussi produire de belles bestioles de combat capables de pourfendre ce cheptel de mérinos venu des lointains hémisphères... et autres buffles musculeux des zafrique du Cap sud !!! Arf !!! Autrement dit, sommes total partisan pour qu’un berger d’outre-Manche ou d’ailleurs, vienne jeter plus qu’un œil dans nos foins.
Bernard Laportière délicate, comme d’accoutume, dans une déclaration radicale, a renvoyé Woodward dans ses 22, exprimant qu’il ferait mieux de s’occuper de sa meute, ratatinée contre les Gallois, comme chacun sait. Normal, rien d’étonnant... il flippe sans doute le p’tit Laporte, comme beaucoup du reste, qu’un allochtone plus zélé, plus malin, modifie la donne, apporte un regard neuf,  revigore notre rugby, change la face des choses... montrant de fait que les froggies ne savent pas depuis des lustres construire un rugby digne de ce qu’il devrait être... because n’ont que des zempafs à sa tête ! 
Les autres nations, elles, n’hésitent pas à placer des étrangers à la direction de leur troupeau. Graham Henry a entraîné le pays de Galles et posé les fondations qui permettront aux zautochtones de renouer avec le succès. En 2001, il devient le premier non Britannique à la tête des Lions. On connait son palmarès avec les Blacks... no comment !!! L’entraîneur de l’Italie n’est-il pas Français ? Cela semble réussir aux pizzaïolos non ? Gatland, le prochain coach des Lions, a quand même bien boosté lui aussi les Gallois en remportant deux big Slams (2008-2012)... il est Zélandais !!! D’autres exemples pourraient alimenter notre visée.
Mais dans l’icy de chez nous, fi des modernités !!! Sommes et restons pastagueurs de cinzano bien calés sur nos oripeaux cognitifs !!!! Oups !!! On veut pas du neuf, du frais, d’outre-Hexagonie nous... impossible... on craint ce regard louche extérieur nous, passque les pas nés dans nos étables c'est pas acceptable !!! Arf !!! Sommes comac !!! Louis perruque et Napo... comptoir et bourricots... on s’aime d’entre nous, on veut pas s’open les calots... refiler la clef du poulailler à des ceuss qui connaissent pas la baguette, le picrate et la bourrée !!!! Oups !!! On est très bien ça comme, à baratiner au zinc nous, à s’enquiller du pastaga en balançant nos zavis sur la relativité de tout... sur le meilleur de nous... sur l'horizon plus sun de nos entre-perches... avec des Dunlopillos "d'il faut"... pour finir bon dernier, de cette modernité !!! Hips !!! Mais du Shakespeare au pur Malt qui perturberait not’ pituite et nous rendrait subtils, on en veut pas !!!! 
Alors que justement, ce dont aurions besoin c’est d’un regard extérieur !!!! Un qui sait bien qui nous sommes, la distance en plus et comprend ce qui nous manque... un sans copinage de clan... un qui en sus a fait ses preuves, un master, car n’oublions pas que Woodward a dirigé une équipe d’Angleterre qui a bien marqué, sinon dominé, l’entame de ce siècle nouveau !!! Déclarons que si un gus de son acabit dirige nos poulailles, serions partant pour l’accompagner dans son taf !!! Yes my dear !!! Le super Pilier, traducteur de nos us coutumiers, analyseur patenté de tout ce qui touche au pré, psycho-philosophe de la chicore & de la vérité... aux côtés de sir Woodward à la tête du quinze de France, on vous garantit des conquêtes impensées sous nos casquettes à bérets !!! Arf  !!!! De la gueule ça aurait, on vous dit que ça !!!! Une Nation dynamique, enfin revigorée, insufflant vitalité à nos cheptels de troncheurs de rucks ! Bref, nous faut un pasteur pour nos bêtes, pas un curé !!! Ouille !!! On va se faire incendier là... bûcher là... voire même autodafé !!! Arf !!! © Le Pilier

18 mars 2013

RUGBY D'HEXAGONIE

Parlote & comédie  
L’index maraudeur, la vision light, l’intention flottante... parcourions sans but prédéfini le réticulaire numérique, nous délassant le cigare de bafouilles hasardeuses concernant l’état de nos troupes, de leur dernière place dans le tournoi, des raisons invoquées, nécessaires, pour ne pas se paumer, espérer.... d’amusantes visions futuristes saturées de conseils divers, « d’y faut » systématiques pour chaque entame de solu, de stratégies foireuses, jusqu’au déni formel de constater le réel ! Ya de l’espoir dans l’air, au regard de notre ballade. On pourrait dire que notre quinze est à l’image des supporteurs. Sopo, roupilleur, figue, analphabêta,  rata. France des profondeurs pour abouliques dormeurs. Peu sinon personne ne constate que la dégradation de notre jeu remonte à lurette... que les années se succèdent et se terminent dans la même logique avec son lot de pire, inhérent au déterminisme imparable qui sous tend ces états de choses tragiquement limpides... comme le néant ! Ouarf !!! Le vrai constat c’est qu’on sait plus jouer... plus passer, plus courir, plus se placer, plus franchir... plus transmettre, plus fournir... ni même plus réfléchir. Arf !!! Laportière et Lièvremont nous zont saboté 12 ans d’EDF... PSA, dans le jamais deux sans trois, perpétue la gabegie. Ce qu’on a là est la résultante de toussa... Même si pas que ça. Sommes le premier à insister sur la faille béante et systémique qui engouffre petit à petit notre rugby. Qu’importe, sont ici et influent sacrément sur ce décadentisme évident !!! Hips ! Tant qu’on aura pas de tête, on aura pas de pieds... oups !!!  Virons ces vieux grabats qui n’ont l’étoffe que du pyjama qui les habille... nous endorment notre jeunesse vouée au combat, à l'expression du meilleur de soi ! Sont pas des modernos ces zozos... pigent pas le super rugby... ça transpire dans leur dialectique foireuse, et même s’il faut mettre en forme pour les médias, balancer sa langue de bois, on ne peut pas ne pas se dire... quand on l’ouvre !!! Et ce qu’on entend est en adéquation parfaite avec ce qu’on voit ! Sommes depuis Laportière toujours en prépa. Lièvremont nous gratifiait du même bla. Z’ont trouvé de credo, le truc foireux... la fameuse CDM à neuneus !!! PSA vous balance même qu’il construit pour 2019... ouarf... ben voyons gaston. 2055 aussi... pourquoi pas... si bien qu’on ne joue plus pour jouer, maintenant, faire, parfaire, s’enjouer, s’exprimer, mais pour se préparationner en vue d’un futur de demain qui finira bien par porter son petit lot de félicité... Hips... mais lorsqu’il débarque, en sommes toujours au même point, comme c'est le cas... mais d'ici là, on verra bien !!! Malin !!! A force de se projeter, on finit toujours pas s’écraser... splash !!! Ce qu’on fait ! Nos coacheuses sont incompétents, fait patent ! Yep !!! Pas facile à assumer mais tellement vrai qu'évidemment personne ne le dit.

En sus ne sommes pas réactifs pour un sabot. Dès qu’une nouvelle règle débarque, on en cause des plombes, on met des siècles à s’adapter... trop tard une nouvelle vient perturber cette digestion lente. Faut tout refaire, rebâtir, reconstruire, intégrer... Parmi ce baratin pesant on trouve aussi ce signifiant majeur et ultra récurent : compliqué !!! Holala on l’entend partout çuila. De la part des entraîneurs, des joueurs... des journaleux, des foireux, des mielleux, des fourbes, des apathiques, des neuneus... on sait pas d’où ça vient, mais on vous en balance dans tous les baratins... « C’est un match compliqué» « construire un équipe c’est compliqué » « la pluie c’est compliqué » « le ballon glissant c’est pas évident »... attacher les lacets même ça va devenir perturbant !!!! Arg !!! Le résultat lui étonnamment reste simple et frappant ! Très loin du super rugby bien présent ! © Le Pilier

17 mars 2013

FRANCE MINUS

Terminus !!!
Voila c’est fait, sommes bons derniers ! L’année dernière étions 4ème... ya du progrès ! Ach !!! Première fois du reste depuis le début des six nations qu’on tombe si bas... faut d’la continuité dans tout... merci les Bleus, les coacheuses miteux... mielleux, le PSA du pneu... merci la clique à neuneus. Avions déjà tout annoncé ici comme savez. Pas d’bol, la raison est au Pilar ce que l’os médular est au clébard... une histoire d’amuur infrangible, une connivence solide. On se croquepourlèche le bâton jusqu’à la moelle nous, jusqu’au fond... c’est comac !!! Le quidam amateur se demande encore ce qui se passe, ça lui laisse de l’espace pour roupiller, le conforte dans son optimisme bâté... qu’importe ya pas plus solide qu’une vérité. Sommes nuls au pré, on ne sait plus jouer, se transmettre... quelles que soient les parllotes saturantes d’avant chicores, les « faut tout donner » « faut positiver » « faut rebondir » « faut sauver l’honneur »... faut même tout foirer... ouarf !!! Quand ya du falloir à traverser la passoire déjà bien éventée... ya plus rien à attendre, tout est dit !!! 

PSA devrait démissionner, allez hop, rangé dans un buffet derrière les vieilles gamelles, les paquets de nouilles, la confiote, les dates limites avariées ... hé hé. En insistant avec Michalak, dont soi-disant il reconnaissait la fatigue durant le tournoi, il a fini par le fracasser. Ce dernier s’est blessé... pas de quoi s’enjouer, mais quelle calamité le gazier... tant est si bien qu’on ne peut plus l’accabler. Quand on atteint ce niveau suicide, c’est plus d’la critique c’est de l’homicide !!!! Le Pilier s’y refuse, lui souhaite bonne retape et voilà tout. Ce match contre les Scots était l’occasion parfaite de proposer autre chose, d'essayer un autre gonze à l'ouverture, plutôt que d'envoyer Michou au casse-pipe... il était totalement paumé le Fred, jetait sa balle n'importe comment. On s'est dit à la pause citron, va nous arrêter la tragédie St André !!! Rien, que dalle... de la stupiderie jusqu'à la lie !!!!! Arf !!   Lièvremont chouchoutait son Trinh-Duc... PSA son Michal-Duc !!! Tu parles de gazoducs !!! Hips !!! 
Non non, là, totalement impardonnable la pleureuse... elle a mis des plombes à piger qui était Fofana... elle n’a rien à proposer de consistant, et même si le problème est systémique cette entité là est pesante pour ne pas dire toxique. Certes les joueurs font le jeu, sont pas terribles c’est un fait, yaka mater leurs passes... Fofana a attendu 25mn pour toucher sa première gonfle du reste... les zavants sont restés des plombes dans les cinq mètres Ecossais... totalement stériles... pas un brin de subtilité, tous à bourriner percu, Parra n’a même pas cherché à diversifier son jeu... ouvrir pour les trois quarts qui se gelaient gentiment les roustons... du rugby pathétique... du rugby phtisique... cancéreux... du rugby de carafon... d'enflure, de gos couillon !!!! Jusqu’à Debaty qui s’échappe sur une passe de Clerc et percute comme un nave le dernier défenseur, au lieu de refiler le cuir à son ailier repositionné à sa gauche sans personne en face !!! Nous les gonzes comac on les virait du terrain... z’ont rien dans le cassis pour ne pas avoir le simple bon sens collectif. Là, c’est même pas stratégique, pas même technique, c’est du B.A.B.A d'abécédaire automatique... faut un seul neurone pour comprendre ça !!! Gagner les Ecossais n'était pas sorcier... sont pas transcendants, même s'ils sont vaillants en défense. Ok c'est fait ! Mouais ! On a vu tellement de déchets que cette victoire est sans saveur après tout !!! 
En comparaison tenez, pour ne pas rester sur ce rugby tragique, prenons le meilleur moment du week-end, disons la plus belle action... celle du Sieur Justin Tipuric, le flanker Gallois, casque bleu sur la tof, dans une position similaire, mais plus délicate et subtile puisqu’il a deux défenseurs en face. Une merveille !!! Comment se place, cavale, manipule les défenseurs, les fixe, s’intercale, protège son ailier, et lui transmet la balle de l’essai sur un plateau radieux !!! Merveilleux ! Un vrai morceaux de rugby pour le coup comme on dirait outre-Manche. On ne voit pas un seul avant chez nous capable d’un tel geste !!! Aucun !!! C'est dû à quoi ? Les Gallois remportent joliment pour la deuxième année consécutive le tournoi, 33-3... face à des Rosbifs dont on vous disait tant de bien dans notre précédente bafouille !!! Arf !!! Sont à la mesure de ce qu’avions vu... récitent un truc du genre bourrin... mais pas un cerveau valide pour inventer quelque chose qui ferait penser à du rugby à proprement parler. Le score est sans appel pardi, et le grand Slam en confettis ! A suivre. © Le Pilier

15 mars 2013

FIN DE PARTIE

Le match donc du week end, sans contredit, disons celui qui peut susciter un brin de suspens... l’Angleterre de la Couine palote, gavée de bouillante eau... rencontrera les reds poireaux du Pays de Galles... pas beaucoup plus jojos. Si les Bifs rêvent du grand Slam, les Gallois en gagnant de 7 points remporteront le Tournoi. De quoi motiver les troupes ? Mais question rugby on espère nib. Ce tournoi, comme le précédent m'intéresse plus personne de normalement constitué. Côté hexagonisants, nos Bloues cocottes nous doivent grisolle. Les plus naïfs attendent une embellie qui ne viendra pas de sitôt. Bavassions hier encore avec un mateur de XV, pourtant volontaire agitateur du tricolore fanion... ne sait plus quoi penser de stable... et malgré son amour inconditionnel pour nos clochers, un pape tout neuf et frais, le gazier se prend à rêver de terres lointaines où les pâtis sont plus verts, les rucks plus fermes, les cavalcades plus ouvertes, les passes obusiennes, millimétrées... les cassis affirmés, sans jetons qui les taraudent... où de longs nuages blancs s’effilochent dans l’azur inconnu... pour laisser rôtir un soleil radieux... où même les dieux sont plus nombreux !!! Arf !!! “Pour s'envoyez d'la soudure... là sont preneurs... mais pour le jeu, macash !!! C’est p’têt ça au final qui a chanstiqué la mentalité de nos joueurs... z’ont le grisbi tout manière, alors pourquoi cravater plus pour pas gagner plus ?”
A vos avis !!! PSA du pneu nous refile encore du Michalak à dégoutassionner même les ceuss qui conservent un espoir désespéré. On se demande ce qu’il a dans le bocal ce coach... ya de quoi changer de nationalité là, devenir exclusivement sud hémisphérique là... allez hop, retraite fiscale au profit des contrées qui pratiquent le super rugby... oublier toussa... loin des morosités du pré de St André !!! Fin de partie, allez prier dans l'abbatiale, si zavez la ferveur papale... invoquez François premier... et qu'on ratisse d'autres prés. Arf !!! © Le Pilier

11 mars 2013

MATCH NUL

Pour une fois tout le monde est d’accord : Match nul... entre les paddies et les froggies ! No comment. Du 13-13 qui empèse, amidonné de glaise, de fadaises... un rugby de père Lachaise !!! Ourg !!! En revanche très Intéressant ce début de rencontre des Roses Bifs. Hips !!! Domination impressionnante devant, rapidité de sortie de ruck, ultra possession du cuir dès l’entame. Z’ont carrément planté la tente chez les Italiens durant une grande partie de la première mi-temps sans marquer le moindre essai. En fait, ils récitent quelque chose qui ressemble à du rugby mais qui n’est pas du rugby. Totalement lisibles pour des gonzes qui plantent aux jambes. Ce qu’ont fait les Italiens. 18-11 pour les Bifs donc, avec un essai pour les bleus azur. Bref un rugby de nothing de rien, de bras sans tête... sans la moindre évocation d’une possibilité même éventuelle de surprise !!! Arf !!! Que dire de plus ??? On ne gardera du tournoi que cette superbe passe de O’Driscoll à son ailier contre les Gallois, l’essai de Fofana... et les prestations remarquables de Sergio Parisse. C’est bien peu ! Mais l'Europe ne peut pas faire mieux. © Le Pilier

07 mars 2013

FRITZ-FOFANA / DU BON GRAIN

Ben voilà, au moins un rien d’intérêt semble sourdre derrière l’ennuitude récurrente suscitée par nos troupes perdantes. Yep ! On possède une vraie paire de centre. Fritz et Fofana !!! Trop peu de bons grains pour faire encore du bon pain. Oups !!! Il en aura fallu des circonlocutions pour en arriver là. On espère du reste qu’ils joueront toute la partie sans que le coaching aléatoire sinon gabegique n’insuffle sa méphitique corruption ... comme lors du dernier match contre les Bifs où Trinh-Duc est sorti en début de seconde période sans qu’on comprenne véritablement l’intérêt... sinon les pinceaux pour l’entre perche de Michalak ? Ce dernier revient encore et encore à l’ouverture aux côtés de Parra. Raz le croupion !!!! C'est idiot, stupide et décou-rageant !!! Médard est à l'aile, mais ce n'est pas un ailier... ça continue les sempiternels essais jamais transformés !!!

Mais retrouvons une dynamique solaire en savourant ces phases, bien en phase avec leur temps. Matez ce trois fois rien de Super Rugby proposé par un de nos envoyés spéciaux. Au lieu de remater du Bleubite en vidéo après chaque ratatinée, PSA du pneu lisse et ses pistons grinçants nourris au diesel à particules sournoises... hé hé ... feraient mieux de comprendre ce qu’est vraiment le rugby du XXIème en jetant un œil là-dessus. Pas sûr qu’il puisque capter quelque chose en même temps, c’est du Sky Sports HD... l’en est encore à l’antenne 2 sur la cheminée lui et son Galthier de foutaises vaporeuses... ça va p’t’êt’ trop vite... et c’est très loin... le bout du monde cognitif ça pour cette clique de moules flottantes !!!! Bref !! Afin de situer, les gaziers qui cavalent tous zazimuts ont déjà 65 mn de baston dans les guiboles. Un vent de folie amazing et rafraîchissant comme l’exprime le speaker de service ! Savourez les passes, un vrai régal, ya pas de ça chez nous. En fait, un tout simple bon moment de Super Rugby... de sud hémisphère bien sûr !!! On dit oui ! © Le Pilier

06 mars 2013

RUGBY FEMININ TSOIN TSOIN !

Ni rugby, ni féminin !
Non mais !!! On commence à nous tartiner la citrouille avec le rugby féminin !!! Ouarf ! Parait qu’une blondinette de gisquette, charmante au demeurant, au dire du rapporteur de l’info, joueuse chez les bleuettes en EDF, se plaignait récemment du machisme des gonzes du XV, que ya pas de pub pour les soutenir dans leurs efforts, qu’elles gagnent pas d’artiche... qu’on vient pas les voir... bref, que les hommes ne les reconnaissent pas !!!! Que ça !!! Lièvremont aurait dit que ça ne l'intéressait pas ce rugbibine en jupon et voilà les nénettes promptes à l’accuser d’être un gros macho !!!! Camou de son coté, président FFR comme chacun sait, aurait prétendu dans une belle formule lapidaire que le rugby féminin « ce n’est ni du rugby, ni féminin » Il s’est pris des volées de talons cramponnés !
On croit rêver !!! Mais les filles jouez à ce que vous voulez, au rugby, à la boxe, au char d’assaut, à la pelote de laine, au tricot... à ce que vous voulez, mais n’imposez pas de grâce l’intérêt qu’on devrait y porter !!! Si Lièvremont, Camou quidam et tartempion s’en tamponnent la carafe c’est leur droit le plus total, le plus ferme, le plus naturel ! Le droit d’avoir du goût ! Non mais... d’aimer le cuir en somme... d’être esthète en matière de baston... et si les gaziers sont légions à penser la même chose ya pas de quoi ramener son minois !!! Nous obliger à nous ramollir le râble devant la plus phénoménale des joutes, la chicore inventée par les Dieux pour mettre les hommes en face d’eux-mêmes !!! JAMAIS !! C’est du dictat, du goulag, du fascisme sentimental... de la décadence... du grand n'importe quoi. Ouah !!!! C'est même de l'anti vie, de la troublante misogynie !!!
Houlala... ça commence à tourner vinaigre là, c’est nos jours qui veut ça, not’ modern feeling, l’époque des pleureuses !!! Dès qu’on fait sa minorité ça revendique sa télé, son artiche, sa reconnaissance faciale, sa petite loi !!! Ça veut même imposer son amour de la chose, son grand mamour de soi !!! Des clous mes loulouttes... ça frise les cinq mètres là, pas question d'encaisser l'essai !!!! 
« On gagne pas un kopeck » sniffait parait-il l'ycelle en mal de reconnaissez-moi !!!! Mais ça y est, on se prend pour qui !!!! Mais joue ma cocotte, si t’as des arguments tu rameuteras ton petit monde de mateurs sans problème. Y’en a déjà qui viennent s’y rincer l’œil dans vos tribunes. Pour le jeu s’entend... que le jeu !!!!! Sommes pas de la dernière pluie nous, on connaît bien la musique. Mais ne vous y trompez pas en cherchant à nous stigmatiser, ya pas que les gonzes qui trouvent ça sans intérêt votre histoire de plainte contre X... Arf !!! Tenez, nos gisquettes à nous, on en connaît des perles nombreuses depuis qu’avons poussé not’ premier cri en sublunaire pâtis, nos premiers râles au Dunlopillo d'minuit.... et pas des moindres... des fines claires, des laiteuses, subtiles, vives, félines, douces... ben toutes nos jolies pensent même que c’est pathétique, ridicule, grotesque et moche vot’ pelote ovale !!!! C’est pas nous qu’on le dit là, attention !!!! Alors ? Sont quoi là nos femmes ? Des femmes !!! Voilà tout ! 
Personne ne vous empêche de nous imiter !!! faites ce que voulez, faites même péter des obus avec des gros canons, conduisez des formules 1 avec de gros pistons... tirez à la Kalachnikov, soulevez même de l’haltéro... jouez au domino, au polo... on s’en balance... mais ne commencez pas à nous imposer d’y trouver intérêt. Si on vous aime pas dans ces postures, c’est l’idem de vous qui n’aimez ce qu’on est !!! Des gonzes délicats !!! Voilà tout ! Balle au centre ! Arf !!! Et puis l’amour ça ne s’impose pas les filles, ça s’impose à soi comme par magie. Aussi... sorry désolé, zavons beau attendre, chercher, patienter, regarder, espérer... quand on vous voit dans ces actes là, rien ne vient !!! Que voulez-vous on aime la grâce nous... la délicatesse, le doigté, tout ce qui fait qu’on devient meilleur, plus raffiné à ce contact là !!! On veut de la différence nous, pas du copié, de l'imité, les nymphes nous, on veut les perpétuer, pas les abîmer !
En sus parait qu’on vous diffuse en direct sur l'écran plat !!! Alors !!! Z’en avez pas assez ???? Vous faut des zimpositions, qu’on nous zoblige à dire « chouette c’est super » pour avoir la paix et ne pas se faire insulter la couenne par vos furibonderies. Ben tenez, voilà, chouette c’est super !!! Hé hé !!!! Pis pour tout dire la vérité vraie... on adore, on aime, on revendique, on  glorifie toujours  le rubis féminin nous !!! Arf !!!
On va la jouer minorité seulette nous aussi, zallez voir ça !!! C’est parti !!! Ouaip heu, sommes soutenu par nobody de personne... pas Lustucru ni Danone... rien... sommes seul dans not’ Blog à transpirer sans prix Nobel à la clef. En sus ya des gonzes qui nous critiquent méchamment ouais, passqu’on est tout simplement super affûté... on cherche à nous rabaisser, nous la fermer, nous occire, nous pulvériser, voire même nous balancer un gros coup de pompe au croupion... jusqu'à pire... ne pas nous lire !!!!! Ach !!! C’est dégueulasse, hérétique, misanthropique !!! Hips !!! Un genre de pilarophobie sournoise qu’on doit à tout prix condamner !!!! Oué !!! On veut aussi not’ respect, notre droit au mariage télé, ouais, pourquoi qu’on pourrait pas se marier avé la télé qu’on aime après tout !!! Zont bien dit mariage pour tout non ??? On zaussi veut not’ petit écran... on veut que Camou et sa fédé nous balance sa redevance pour tout le bien qu’on fait au rugby d’ici... ouais !!! On veut la retransmission en direct de nos bafouilles quand on les pond.... on veut nos humeurs Twitt et cam, nos mousmés autour de nous dans le salon, nos pantoufles à la maison... à roucouler devant la caméra... on veut une loi pour protéger ça... on veut beaucoup plus que du respect, on veut l’amuuur de nous imposé !!!! 
Encore plus de filles qui se déchirent not’ maillot, qui apprécient not’ beau stylo... not' plume koi !!!! On veut de la vénération, de l'égard, de la déférence en veston, à s’en faire exploser l’égocentripétisme fondamental du moi hyper vital !!! Bref on veut nos lampions... encore plus de frissons !!!! Ach !!!
Ça le fait non ?
© Le Pilier

04 mars 2013

LA CROIX DE ST ANDRÉ

Et la bannière Lagisquet
Pour mettre les choses au clair, disons l’église au milieu du village, la pantoufle au bon pied, la tétine au goulot... arf !!! un Fofana tout seul ne fera pas le printemps éternel... d’évidence. Le XV c’est du collectif, et pour que ce dernier se tienne bien droit il lui faut une belle colonne, une vertébrale solide et souple, la fameuse 2/8/ 9/10/15... et là, sommes pas nantis ! Car de grands gaziers à proprement parler, n’avons plus... disons quasi pas ! Certes le Picamoles est en pleine bourre, percutant, solide du cuissot, bon lecteur du jeu... performant en défense, comme en attaque... mais il est un peu seul chez les gros à posséder de tels atouts... manque de supers flankers pour le soutenir, de secondes poutres protecteurs !
Le père Dusautoir cisaille à tout va, rien à dire à ça, mais ce n’est pas un joueur de champ.  Perd trop souventefois le cuir, pas très habile des paluches... faible en attaque, à l’ouverture des espaces !!! Notre talonneur Szarweski nautique n’a rien d’exceptionnel... passé la mi-temps il flotte... ne glisse plus... hé hé, n’assure pas ses lancés en touche... son compère de pilier Mas reste au sol après ses placages, comme s’il avait fait le boulot et basta. Ne se relève pas fissa pour soutenir son pack, travailler le ruck... manque de coffre, de technique, de vivacité... pilar d’antan. Question charnière ça manque d’huile... ça grince. Parra ne tient pas un match entier, sa passe peut-être catastrophique et son compère Trinh Duc nous fatigue la patience avec ses drops à tatie Marcel, ses coups de pompes qui ne veulent rien dire. N’a pas d’assise aux zarpions. Désolé mais l’ouverture doit avoir un pied... on ne peut pas y échapper ! 
Michalak idem, une vraie catastrophe naturelle qui refile toujours la balle à l’adversaire. N’a jamais été, n’est pas, et ne sera jamais un demi d’ouverture. Peut faire son coup sur un match, et hop, les méconnaisseurs encenseront c’te brindille de chose pour en faire un feu de Bengale. Ils n’éblouiront que les borgnes badernes qui n’y panent rien à ce sport. Reste nos centres... qui hélas, bougent tout le temps. Possédons quand même deux beaux gaziers, Fofana et Fritz... (concernant ce dernier n'avons jamais pigé les raisons de ses mises à l'écart... il nous a toujours semblé être parmi les meilleurs à son poste... l'a-t-on gâché ?)  jamais ne jouent ensemble tout un match ces deux là. Laissons-les quelques rencontres nom d’une pipe, s’ébattre sur le pâtis, se connaître, entrer dans la connivence. On garantit le résultat. 
Mais pour ça faut pas remuer la structure en permanence... focaliser sur un Bastareaud trop gros, disons lourd, qui du reste s’est bien fait possédé par Tuilagi lors de la dernière rencontre. Arrivons aux ailes... Clerc n’a pas retrouvé sa forme. Sur l’essai du même Tuilagi se fait déborder, sans se jeter aux cannes du gazier. Sait pas faire ça le Toulousain. Se jeter en planche dans les guiboles de l'adversaire... même s’il est vrai que le Bif était lancé, fallait balancer la sauce et s’étendre de tout son long pour finir dans ses chevilles. Ce n’est pas donné à tout le monde ce geste courageux. On connaît la figure ayant pratiqué ce poste. Faut du jus et surtout de la détermination. Clerc galopait à côté, on connait le truc... pouvait tout à fait se jeter sous le train !!!! Arf !!! C'est ça le sacrifice !!! Ne le fait jamais ce geste là... en planche à pain !!! Sont même très rares les ceuss capables d'un tel effet. Du reste Parra quelques minutes avant, nous a gratifié d'une très belle démonstration dans ce sens, alors que Tuilagi, encore lui, venait de perforer la défense et filait vers l’essai. Magnifique plaquage de Parra tonnerre de Brest ! Hips ! Il s’est étiré, par derrière en sus, corps jeté dans les chevilles du centre évitant de fait un alourdissement du score. Bien joué l’artiste... à noter. 
L’arrière Huget, pas un de race à ce poste, nous a pourtant fait vivre de bons moments balle en main, en première période. D’une audace nouvelle qui pour le dire uniment nous rappela que jadis on relançait comac, qu’on trouvait de belles trajectoires inattendues qui ont bien cloué les rosbifs pour le coup.. et même nos bleus !!!! Ach !!!. Un sentiment certes diffus de French flair, comme on aime à s’en souvenir, mais qui a fait son effet et réveillé nos fibes nationales !!!! Arf !!!. Pour dire que malgré les défenses à la Vauban, ya toujours des espaces d’ouverture. Qu’au lieu d’archi tataner des chandelles sempiternelles dans les bras de l’adversaire à la Trinh-Duc ou Michalak, espérant on ne sait quelle faveur inconnue, que le cuir nous retombe comme par magie dans les bras, on ferait mieux de suivre les audacieux balle en main, de se transmettre la gonfle tout berzingue, la seule manière de déstructurer une organisation défensive bien en place. Et non pas de s’esbaudir quand un Bastareaud prend trois gaziers sur le paltot pour faire quatre mètres de plus. Un gonze qui ne fait que ça, n’a pas de cannes pour faire la différence en attaque. D’ailleurs n’en avait plus pour assurer la défense. Faut piger ça. Plus tu percutes, plus tu te fatigues... avec des gros sur la couenne, moins t’as de fuseaux pour porter le cuir à fond les vallons... hips ! Faut par rêver, les trois quarts ne sont pas des avants. Faut garder son jus pour faire la différence à la course. Du reste question jus, finissons quand même les matchs sur les rotules. Pour dire qu’il y a aussi grosse débauche d’énergie pour pas grand-chose au final. On manque de technique, on ne sait pas récupérer, doser l’effort. Bref, sommes trop pesants !  
Pour une équipe solide, faut deux ou trois gros tauliers, minimum... ceuss qui galvanisent, rassurent, vous remettent dans la bonne voie quand ça doute. Ne pas se voiler la face, c'est aussi dire que ne les possédons pas. Alors, sont où ? Y'en a pas ? Plus ? Font venir de plus en plus d'étrangers, tenez même Steyn l'ancien ouverture des Boks débarque avec ses lattes dans la capitale... un de moins du coin qui se fera les dents à l'ouverture... les exemples sont légions, au niveau des piliers notamment. On attend depuis 15 ans un ouverture en équipe de France !!! Quinze ans, c'est un siècle en rugby !!! Arf !!
PSA dans toussa ? Lui c’est un clou... rouillé de croix... de St André... et sa bannière Lagisquette, un lacet !!! Ouarf !!! Bon, deux anciens ailiers de métier, étaient trop loin du jeu pour piger les spécificités de chaque joueur. Parait quia un gazier du tonnerre aux dires de certains, à l’ouverture, un dénommé Camille Lopez... On le connaît pas, mais si vrai... cet empaf de PSA croix la bannière prétexterait « qu’il ne connaît pas les lancements et l’organisation du jeu », et donc fait confiance à nos deux charrues Trinh-Duc et Michalak !!! Ouarf !!! Tu parles de lancements !!!! D’organisation !!! Au point où nous en sommes faut tout de suite sauter sur l’occase si c’est un ouverture prometteur, tant que le gars est frais, plein d’allant et d’envie. Faut le saisir au démarrage le gus. Les deux autres on sait ce qu’ils valent. Alors ????? Alors foutaises !!! Vont lui faire faire des tests, mater des vidéos, l’empapaouter avec leur tactique en toc, lui faire jardiner le pâtis, atténuer sa fougue, le faire entrer dans le champ réductif de leur pitoyable stratégisme !!!! Arg !!!! Le phagocyter, le faiblir, l’éteindre... attendre que les autres se blessent avant de l’utiliser !!!! Non, ya rien à espérer de ces fêlés du bulbe, treponems tronches à joug... de bœufs !!! Oups !!! Sommes à l’arrache pour ne pas ramasser la cuillère de bois... derniers du tournoi, et ça continue avec les mêmes pesanteurs !!! De quoi kan même s’enquiller un pichet Bourguignon puisqu'on a déjà la croix, oh oh !!! pour oublier toussa... et puis changer d’hémisphère, se replonger dans le Super Rugby qui débute en trombe à l’autre bout de la galaxie et de nos pâles pâtis !!! Arf !!!
© Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.