28 février 2012

TOURNOI / VI NATIONS D'AMATEURS

Les Français gagnent 23-17 une équipe d’Ecosse qui s’emploie à éviter la cuillère de bois !!!! Grâce à l’arrivée des pizzaïolos dans les 6 nations, cela est réalisable... la plupart du temps ! Les vaincre n’est pas toujours du gâteau à la crème de chardon mais reste une pâtisserie... faut pas pousser ! Les Bleus gagnent donc mais sans briller, comme toujours... manquent d’un paquet de choses dont on a largement causé en ce lieu majeur, et notamment de technique !!! Dans tous les domaines. Effarant pour des pros !!! On signale juste deux figures... à peine...  pour ne pas faire un inventaire exhaustif... n’avons pas que ça à faire après tout. Et puis avons déjà pas mal balancé ici.
First one cette hyper lenteur pour se relever quand un gonze Bleu plaque un adversaire... ça traîne toujours au sol dans le ruck... certes ça lève un peu les bras pour faire voir à l’arbitre qu’il ne dispute pas le ballon, mais ne se dégage pas dès l’adversaire au sol pour disputer le cuir sur ses appuis... en tout cas si ça ne gène toujours la libération, c'est là... comme un tas mort !!! Tous quasi devant comac... des limaces... lourds... pesants... rugby d'antan !!!

Deuxième chose, les passes sont minables... toujours... pas un peu... systématiquement... les Bleus ne connaissent pas ce geste... aucun !!! Même quand Clerc en position de centre refile judicieusement le cuir sur un pas à Fofana lancé (lancé : chose très rare dans notre rugby... du reste l’essai de Médard est aussi possible grâce à cette vitesse... autrement dit, deux gonzes lancés à la réception du cuir... deux essais au final... à noter car ça n’arrive presque jamais)... donc bien placé le Clerc, mais sa passe au dessus de la tête de Fofana est une infamie. Ce dernier fut très habile pour le coup... heureusement. Mais ce simple exemple montre le petit niveau des Bleus. Toutes les passes, durant tout le match, étaient molles, trop hautes... sinon trop basses... pas assez appuyées à certains moments... trop à d’autres... par exemple sur l’en avant de Dusautoir gros comme une ferme Autrichienne !!! Arf !!! On prétend que ce dernier n’y est pour rien... c’est Parra le fautif !!! Pas très subtil dans la transmission çuila d’ailleurs. Ne doit jamais travailler son geste. Avons plusieurs fois maté d'la vidéo quand nos cocottes s’entraînent à Marcoussis sur les extraits qu’on nous balance, et systématiquement, se passent le ballon tout mou... jamais ferme et précis... en cloche fêlée... n’y sommes pas en permanence direz-vous ( à Marcoussis ), des clous !!!! On prétend qu’il en est toujours ainsi. On voit toujours que ça depuis dix ans qu’on accroche ces bribes d’entraînement. A croire que ce geste n’intéresse personne. Le geste premier du rugby... celui qu'on apprend tout petit. On nous tannait mouscaille, à dessein nom d'une pipe... au cul des gros à la mêlée, quand transmettions la pelote à l'ouverture fallait ajuster son geste, sinon le gonze même copain (surtout bon pote d'ailleurs) nous soufflait dans les bronches !!!   Si ya pas de belles passes au rugby, ya rien !!! Et même si ya pas d'essai, ya au moins ça, ça suffit presque... le beau geste !!! Ach ! Le moindre  extrait d'entraînement en hémisud, la balle fuse tout berzingue, ferme, horizontale, pas cloche... même quand les gonzes trottinent au ralenti !!! Discutons quand même parfois avec des saveurs, sont tout aussi effarés que nous... ne comprennent pas... notent simplement et finissent par se lasser !!! Ce tournoi est un des pires qu’avons jamais maté. Quel ennui tous ces matchs... sans exception. Le niveau Européen diminue comme fond la banquise !!! Oups !!!! Affreux... de l’engagement, ça oui... mais rien d’autre. Les demis de mêlées sont hyper faiblards, aucun ne sort du lot... aucune initiative subtile... les ouvertures idem, Trinh Duc n’organise rien de nothing... a les pires coups de pompes de l’histoire... tenez, ne sait même jamais bien engager cet empaf au centre du terrain... minablissime le gonze... et d’un solipsisme personnel... hé hé... à vous désespérer... même si des petites tronches diront que grâce à sa percussion il est à l’origine du premier essai... on s’en tamponne, on cause de la totalité.

Des centres aussi, inexistants... avec la classe de centre s'entend... (les saveurs comprendront)... les ailiers moyens... quoiqu’en Irlande où Galles par moment ya du cheptel fringant. Devant ?
Du bras qui perd la balle, du rein... mouais... du contact ya... mais rien de subtil. Une phase nous revient du flanker pourtant sacrément en vue, Denton. Il récupère un cuir, a de la marge pour relancer dans un coin sans gazier adverse... ou quasi... choisit de recentrer sa course en plein sur trois Français côte à côte, dont Dusautoir qui n’en loupe pas une pour vous cisailler les cannes... sinon vous chiper le cuir !!!! Arg !!! Stupide... moche... insupportable ! Bon, en même temps on voit bien que ce rugby ne s’adresse pas à nous... sinon yaurait pas tant d’engouement pour aller voir les joutes... ok... pas de problème là-dessus... du spectacle pour petits amateurs... c’est comac... du tout pour eux, ok... sommes pas jaloux pour deux sous... mais ça ne nous empêche en rien de faire cet état des lieux !!! Arf !!! Cette médiocrité a certes l’avantage de vous dévoiler sans effort, si n’y panez rien, les analphabêtes qui s’engouent en matant ce fretin de rugby ! Et là, on rentre dans les catégories esthétiques... comme ailleurs... ya bien des gonzes qui estiment que Dali est un grand peintre ! Ouarf ouarf !!! C’est idem ! N’y tâtent rien à la peinture, d'autres au cinoche, prennent zi artist pour un chef-d'oeuvre... c’est tout... pas de problème !!! A chacun son domaine, son goût même frelaté... son bibi... son peu...
sa catégorie ! 
C’est ça aussi la démocratie ! Ach !
© Le Pilier

25 février 2012

ANGLETERRE 12 / GALLES 19 : L'ENFER

L'interview
- Alors Pilier, ce match sans passion, froidement analysé, qu’en dis-tu... satisfait, constructif, percutant ?
- Bien dosé, dirons même froidement analysé, en un mot pesé : affreux !
- Ben merci, enfin de la mesure dans tes propos... ça fait plaisir !
- Avions promis un regard juste et mesuré...
- En effet, on t’en remercie... tu as pris ton pied alors... y’avait du suspens non ?
- Oui, dans l’ennui total avons savouré cette apothéose de transmissions malingres... de passes lentes comme des sacs de plomb, toujours trop hautes ou trop basses... de gonzes jamais lancés... de centres qui s’emplâtrent dans trois défenseurs... d’options de jeux complètement stériles... un enfer ce match !!!!
- Et les demis de mêlée, t’en penses quoi ?
- A lourder des terrains, Phillips comme son vis-à-vis le Bif d’en face... joutaient dans la lenteur, mettant en difficulté leurs ouvreurs... bravo... mais sommes positifs, peuvent encore faire pire...
- Mais ces Gallois quand même ont certes raté de belles occasions, mais sacrément solides non ? Et puis ont gagné la triple couronne là... faut le noter... le dire...
- On note ouais... 2 sur 20... pour l’occasion, elle est toujours belle, mais cet empaf de centre qui ne sert pas son ailier tout seul décalé en fin de partie, là, un must de minablissime attitude... mais soyons positif, les Rouges ont gagné à Twickenham face à des Roses Bifs qui ne savent plus jouer, avec une charnière grinçante en sus ces poireaux, une des pires qu'on ait vu sur un pâtis depuis l'arrivée du tracteur dans les champs...

- ????? Ça fait plaisir ce genre d’analyse, on te sentait un peu trop excité après cette première journée de super XV... sommes totalement ravi de voir que tu as retrouvé tes esprits, cette posture nuancée, ce charme tempéré qui te caractérise si bien... ces associations clairvoyantes... qu'on a du mal parfois à comprendre... mais qui font bien penser ce que l'on doit !!!
- Ah ah, c’est le nouveau Pilier ça, plus doseur, moins frondeur... manucuré quoi... change de style le Pil... vu le nombre considérable de critiques...
- T'es sur la bonne voie en effet... au fait, on compte sur toi demain à Murrayfield, tu vas mater les Bleus alors, avec ce même regard consciencieux, incorruptible et délicat ?
Cet enthousiasme tout neuf qui nous promet de belles envolées ?
- Non ! On jette l’éponge ! On retourne au synchrotron là...
- Tu tiendras pas ta promesse... du flan tu nous balances...
- La paille promet au gazon ce que le renard assure à la poule !!
- ???? Le renard écossais tu veux dire ?
- Barbier muet rase volontiers les sourds !
- Bon merci l'ami, et bonne bourre !
© Le Pilier

24 février 2012

PILIER SYNCHRONE

Pavoisions avec deux collègues dans le synchrotron situationnel à basse énergie (faut quand même pas pousser)... quand les particules élémentaires se mirent à virevolter de façon revendicatrices, nous intimant de revenir au seuil phénoménal pour faire part aux correspondants communs de nos évaluations spontanées, décrivant les forces directives qui ce week-end émailleront le champ végétal des pâtis de leurs poinçons d'acier! Arf ! La console occipitale ainsi réorientée, plus à même de concevoir des schèmes multissociés, dans le champs instable des répercussions tendancielles, que d’alimenter les mouvements prévisibles qui s’acoquinent au réel, comme un amant éperdu à sa gisquette, d’une prise de conscience introspective et d’un commun essor, affirmons que les deux joutes concurrentielles majeures à venir, devront télé porter en nos huis, des configurations esthétiques suffisantes pour qu’on en rapporte les effets !

Demain, le programme temporel l’affirme, dans l’espace géométrique de la banlieue London, yaura de l’authentique Allium porrum, cette herbacée bisannuelle figurant les diables rouges qui viendra revendiquer sa vivacité en face épineuse de la Papa Meilland... Rose à Queen pour les bineurs, puisqu’il est de mode terrestre désormais de familiariser les percussions ovales en intimisant les rapports farouches qui les spécifient ! Yep ! L’acrimonieuse tendance qui répercute son humeur dans nos temporalités hebdomadaires, suspendra son enthousiasme rageur pour une intralucide évaluation stéréomorphique des plus distancée, dans le cadre unique et actantiel du plus déclaratif impartial qui soit ! Si !!! Certes les figures programmées n’auront de cesse d’astiquer les neurones hostiles à tout systématisme, mais bonne poire relative, assumeront cette évaluation pour bien faire comprendre à notre lectorat que n’avons pas totalement perdu la simplicité joyeuse de mater sans arrières pensées des chicores en chopinant régulier et poussant des ho des hé enjoués !
Serons au pré, donc, en s’abstenant dans le champ alterné des pourcentages d’occupation du terrain, de toute mauvaise déclaration. Non, non. On va mater ça d’une intention toute neuve, neutralisante, en espérant quand même que les Gallois sortiront des focalisations lisibles pour un magnétisme inattendu, sinon complexe à clouer notre bla ! Ouah ! Que les Bifs fassent de même on leur en voudra pas ! Ach !
© Le Pilier

23 février 2012

COCOTTES A PAPA !!!

Non mais kès kon entend par hasard sur une radio passante à propos de Rougerie, le centre de l’équipe de France ? Que ce dernier est le « papa des lignes arrières !!!!! » sic de verbatim authentic !!!!! OUARF !!!! Mais c’est quoi c'te baveuse la fiotte ? Sommes zou là ? Dans la cour municipale à merdaillons ? Chez tata la tantine à balloches ? Rougerie le papa des lignes arrières ? Et la maman des lignes zavants alors, cé ki ? On vous disait déjà qu’avec Lièvremont étions tombé bien bas avec sa moustache village pipol ... «Réprimandes»... « Peut mieux faire »... « Donne pas les satisfactions espérées »... « Un peu vilain »... « Des gosses »... bref de vraies lectures de bulletins scolaires les confs de presse... avec du gazier qu’on virait mais qu’on ne punissait pas... des « s’il travaille bien reviendra dans l’équipe ».... Mais ouès qu’on va là ? Cé koi ce champ lexical de tarlouze ? Ces formules sœur de charité ? Au poil et à la plume not’ bleusaille ? Vont te nous les rendre honteuses nos cocottes, lope à Michou... folles à bijoux !!!! Non mais, là, sommes effarés !!! Génération la coquine là... parait qu’les gisquettes se plaignent... cherchent même du Julot... ya que des gosses certaines nous soufflent au pavillon. Ben tiens, Rougerie le papa des lignes arrières !!!! Faut stopper tout net !!! Du galon rutilant qui faut à cette engeance... Ach !!!! Ressaisir toussa... allez hop... une bonne 14 sur la tronche ouais... Maréchaoogi Rancotte... du vrai golonné, pas du coco... Non mais mate un peu la bleusaille, regarde ça, fleur d’insolence...vous dresse les coquines nous... zallez y aller au charbon, vous garantit nous... Rougerie papa ? On te va vous sortir des couches nous... sevré du bibi... dépucelage radical à la grosse Bertha... vous déboulonner du sentiment maternel nous... vous tartiner la tronche a vous dissoudre les pistons zaffectifs... zallez voir un peu !!! Ah pour le calendar huilé cul nul sont partants les drôles... ça te vous tombe le kangourou sans vergogne pour un penny maint'nant... arch !!! Tu parles d’une troupe !!!! Allez hop, valseuses au Kodak...  ça tortille... ondule du croupion... prêts à tout pour un poster razdep !!! Mais bondieuserie, à quand le retour de la légion sur nos pâtis ? César y serait bleu là... Attila n'en parlons pas... Napo, blanc de colère... des grognards à papa, non mais ? Une vraie Bérézina ! Arf !!! 
© Le Pilier

22 février 2012

SUPER RUGBY 2012

Well well... Qu’un désir indéniable à notre préoccupation s’ingénie à perturber ce qui par idiosyncrasie nous tient lieu de fondement quiétiste, quand d’erratiques chicores au parfum d’Europe jalonnent l’hivernal replis et qu’on profite du fait pour orienter le gonze vers des pâtis plus doux, où des causes plus essentielles au maintien cognitif qu’un penseur de bon teint se doit d’entretenir, que partant et d’acte volontaire on s’évertue à mettre distance avec le régional terrain, à des fins protectrices va sans dire, pour pas se gâter les papilles... il n’en est pas moins assumé comme un fait naturel dès qu’apparaît à l’horizon lointain les soubresauts quinzistes du cuir de haute vigueur, véloce, ferme dans sa technique, virulent dans ses rucks, affirmé dans ses envolées où les plus belles passes de l’histoire sublunaire du rugby, comme les ouvertures qu’elles provoquent en déchirant l’espace de ces défenses closes, engendrent sur notre échine un frisson avoué ! Ach !!! 

Le super XV qui pointe a pour vertu première de nous remettre au pli. Plus question de se laisser aller à visionner distant en chopinant négligé, l'oeil au vague, le bras tombant, la baveuse frileuse, les bastons de nos terres d’ici. Le Tournoi c’est sympa, mais le manque d’envol nous cloue parfois au sol... arf... comme lors de la dernière rencontre Galles vs Ecosse pourtant bien débauchée, où le combat pas farouche, particulièrement engagé n’eut d’égal bien hélas que la stérilité de mornes zouvertures, l’absence totale de fines stratégies, l’évidence d’un systématisme programmé... hé hé... trop lisible pour un gazier saveur. Arf !!!  Certes les Scots ont un paquet vaillant, disponible, cavaleur, ne baissant pas les bras jusqu’au sifflet final. Mais derrière, quelle peine !!!!
Quel ennui !!! Pas de mystère, du rentre lard, pas de vitesse, de folie, sinon de tête. Des passes certes en avons vu pléthore, mais pas une seule vibrante, de l’aplat poussif, avec du centre qui s’engouffre systématiquement dans trois gaziers sans chercher la moindre ouverture, jamais un seul décalage étonnant. Le suspens était pourtant présent, le chardon a raté de trop belles occasions pour qu’on le lui pardonne. Non là, ne savent plus jouer derrière. Côté Gallois, pourtant vainqueurs, la distribution systématique du demi de mêlée Mike Phillips côté fermé a fini par nous faire perdre patience. Pfffff ! Certes pas de problème, désormais ça percute fort dans le râble, au détriment certain pour nous du maître mot, de la noble figure de ce jeu de contact : l’évitement. Poum... paf... poum... paf.... poum... paf... jusqu’aux 22 adverses, on laisse de côté les coups de pompes en chandelle qui renvoient la balle à l’adversaire. Donc poum... paf... poum... paf... et encore poum... et re paf... transmission au final, décalage... essai. Un peu toujours la même équation. 

Ça nous fige ce rugby trop frontal systématique, qui du reste compte un grand nombre de blessés dans son infirmerie. Les défenses serrées nous paraissent souventefois à la limite débordante du hors jeu, et comme l’arbitre regarde la sortie du cuir il ne voit pas ce qui se passe dans son dos. Normal direz vous, très difficile de tout contrôler... rien que la mêlée demande une attention de tous les instants... on voit quand même un paquet de figures douteuses dans cet amas de gonzes... des grattages foireux, des positionnements limites... des pénalités possibles en permanence... du reste serions partant pour mettre deux arbitres sur le pâtis mouvant en sus de ceux de touche, qui n'en foutent pas lourd... faut le dire comac. Là on va se faire incendier. Comme au basket. Combien d’arbitres au Superbowl Américain ?
Pas moins de sept !!! 
Alors qu’est-ce qu’on attend pour moderniser enfin ce rugby ? On tape en ce moment sous nos clochers (pour de bonnes raisons parfois... faut l’avouer) sur l’arbitrage, mais on ne fait pas grand-chose pour changer. Il est vrai qu’en hexagonie, sommes quand même effaré de voir le petit niveau du sifflet. Parait qu’ils sont mal payés... peu formés ? Mouais... sommes loin en tout cas du grand super rugby... pardi, c’est dans l’hémisphère sud qu’il déroule et ce dès vendredi ! Yep !
© Le Pilier

13 février 2012

SCANDALE / PLUS JAMAIS ÇA !

Des mesures concrètes !!!
Seront tous remboursés les billets si les gens le désirent, à quoi bon en faire un plat ! Non mais... on se calme les pleureuses bêlantes... pas de problème, on vous renverra au pré dès les frimas passés !!! Non, non, le poilant de l’histoire c’est ça, du mine de rien, ci-joint, copié-collé d’un site très popu :
"Le report de France-Irlande fait scandale
RUGBY - L'annulation, prévisible, du match à quelques minutes du coup d'envoi soulève de nombreuses questions.
INTERVIEW - « La FFR est confortée dans son projet de grand stade »
C’est ça l’info, sinon même la propagande* !!! Hé hé... l’important dans cette histoire c’est qu’on en arrive à ça !!! La FFR est confortée dans son projet !!! Mais c’est bien sûr, vite fissa un stade couvert avec chaufferettes et bouillottes partout pour ne plus jamais vivre cette horreur de scandale honteusement infâme !
(A bons entendeurs et seulement à eux )
D’ailleurs zavez remarqué comment la nécessité s’est imposée d’elle-même dans tous les canards. On n’a pas simplement causé de gabegie, on a surtout dit et répété qu’on était mal équipé !!! Ben voilà une occase de faire passer le suppositoire en loucedé, puisque quia nécessité... cette annulation de match l’a démontrée, nous faut un stade à nous !!! Avec des tuiles, un toit... des sous ! Ach !!! A l'époque où yaurait plus besoin de soupe à l'oignon y croûtons et jambon que de stade à bastons y ponctions, faut mettre les formes... on sait jamais !!! Très très déçu en effet le président Camou, un vrai scandalou... qu’on veut plus jamais revivre cette nausée de ça du tout !! Hé hé... Alors ?
- Z’en voulez encore des chicores zappées vous ? Voulez refaire encore et encore des centaines, sinon des milliers de kilomètres pour royalement finir aviné dans un rade Parisien mais, mais, mais... en ayant préalablement misérablement gaspillé 80 minutes de votre temps précieux à ne pas voir une seule minute de match ??? Ach !!!
-Non et non 
on veut pas de ça !!! 
Non et non 
Plus jamais de ça !!! 
- Alors vous faut un terrain qu'à vous !!!
Enfin qu'à nous. Bref un lieu quia que nous qui décide de tout ! Arf ! Voyez on s'occupe de vous... de nous, enfin on fait c'qui faut ! Même si la période est un peu délicate, on va surtout pas lésiner sur le pâtis... sinon, on ira où tondre les brebis ?
*Propagande : Il va de soi que le terme peut paraître inapproprié, sinon exagéré, à ceux qui ne connaissent pas les travaux du double neveu de Freud, Edward Bernays ... sinon même l'étymologie du mot et son utilisation au temps du prosélytisme urbi orbital... arf !!!  Ce mot n'avait pas autrefois le connotation péjorative qu'on lui connait depuis l'apparition des grands radicaux frappés du timbre en bottes sonores du siècle dernier. Cette bafouille d'évidence ne s'adresse "qu'aux bons entendeurs"... n'a pas vertu au didactisme. Que ceux qui veulent des précisions fassent eux-mêmes leurs recherches. 
© Le Pilier

12 février 2012

LA SOCIÉTÉ DU SPECTACLE

La chèvre 
et le grand méchant loup 
Hé hé, bien vénère le supporter de s’être un peu caillé le croupion pour au final pleurer sa détresse dans une chopine de rade !!! Hé hé, ça vous critique à tout va le système, l’artiche et tralala mais veut bouffer du spectacle le gonze, ya pas d’erreur. Prêt à faire des milliers de kilobornes pour mater son match en live... s’arsouiller avé les pôtos la veille de la rencontre comme on en rencontre des troupeaux entiers par les rues nocturnes de la capitale, là, pas de doute, ya pas crise de conscience... hé hé... mais activer la petite zone du cortex pour anticiper un rien ce que l’évidence finira par imposer ? Oups... aucun espoir possible !!!

Car quoi, ce que n’exprime jamais la Guyguite Debord des révolutionnaires en pantoufles et divans gobeurs, dans son petit livret à peine comestible de la « société du spectacle », c’est que chacun y participe !!! Dit pas ça l’empaf... jamais. Certes cadrage, mais pas débordement le Debord !!! D'ailleurs avons toujours dit que ça plus grande réussite se limitait à son titre !!!
En effet l’avaleur de comédie, le Paganini de la télécommande, l’affalé du bulbe est toujours innocent de tout... jamais sujet, toujours objet... éructe parfois qu’on se sert de lui, qu’on l’oblige quasi à appuyer sur le bouton pour mater du flan... qu’on se joue de sa carcasse, qu’on le ballade, qu’on lui impose du blédina compote sans jamais assumer que c’est lui et lui seul en fin de compte qui ouvre la bouche !!!! La société du spectacle qui la fait ? : ceux qui achètent les billets !!!! Ce qui matent la télé !!!

Mais les responsables sont toujours les autres !!! Ces entités décideuses de tout... surpuissantes... manipulatrices... que "c’était prévisible mais qu’on ne nous za pas informé » Ouarfff ouarfff !!!! Du sic véritable et texto entendu à la radio, exprimé par un supporter !!!! Tenez n'ont qu'à ne pas aller voir le France-Irlande reporté. Personne dans les tribunes, zallez voir s'ils vont refaire cette erreur les zorganisateurs... et puis personne après non plus passque c'est trop cher payer... la place... zallez voir encore si vont pas vous balancer du rabais tiens !!! Mais ça c'est d'l'utopie !!! Ah, pour râler du malaise sont gaillards les badernes, mais pour agir positif, personne. Le remarquable en fin de compte c’est que le dindon qui fait du bruit râle toujours contre lui-même... à travers la cible qu’il vise, cette figure paternelle qui le dédouane toujours de sa propre inconséquence, de son abandon subjectif au profit d’une servitude volontaire qu’il fera tout pour nier, le gazier moutonnier n’affiche au bout du compte que son malaise d’être parfaitement à la mesure de lui-même... une entité flaccide en quête de pasteur !!! Une chèvre, pas d'erreur lui faut son choux... pour être appétissante au loup  !!! Oups !!! ça veut faire la petite Seguin, éprise de liberté, mais au bout du compte ça se fait toujours croquer !!!

D’où sa colère débordante parfois et pathétique. "Faut tout péter", ouais comme l'indique le petit dessin... sans jamais secouer sa conscience profonde. Ah les gigolos !!! Les acteurs majeurs de cet épiphénomène de report du match France vs Irlande sont en fin de compte ceux qui n’ont rien vu venir, les supporters ballots qui légers comme des bouchons de lièges flottent au grès des courants spectaculaires sans jamais reconnaître qu’ils poussent à la dérive ces effets qu’ils dénoncent. Gasoil frelaté de la machine à divertissement, sont toujours partants dès qu’on actionne le miroir aux zalouettes qu'ils admirent, hypnotiques, sans jamais s’y voir dedans !!! Arf !!!
© Le Pilier

11 février 2012

FRANCE-IRLANDE TÉLÉREPORTÉ

Ben tiens mon lapin... fallait s’y attendre !!! Ah les ballots de l’audience à tout crin !!! Les zempafs !!! Le prévisible ne sert à rien, comme dab, le visible bien appuyé sur le cassis seul fera toujours son petit effet !!!! Hé hé... Terrain gelé... comme beaucoup s’en doutaient. René ,Ginette, comme tous les autres couples avachis, n’ont plus qu’à se mater un petit programme de seconde zone... sirotant la verveine en mâchouillant des gâteaux. Non mais, l’évidence même... yavait en sus du sun cet après midi, juste ce qu’il fallait pour adoucir le pâtis du Stade de France. Etions tout près du zéro, certes pas idéal, mais tout à fait praticable. Ben non !!! Z’ont balancé des bâches, usé de souffleries... gigoté toute la semaine pour des nèfles... suffit qu’on enlève la capote, en quelques minutes le blizzard
vous fige la moquette la mieux entretenue !!!! C'est connu !!! Arf ! Non pas la retraite de Russie mais des pâtis... et pour tout dire on le savait... puisque n'avons investi la brasserie qu'à 9H15 sans s'presser pour constater le désabus général. Hé hé!!! Bon, en même temps ça fera encore plus de chopines consommées, et comme dirait l’autre, vaut mieux avoir la pression dans l’estomac que sur le terrain !!! Ach !
© Le Pilier

10 février 2012

FRANCE-IRLANDE LES MOUFLES

Deep freeeeezzzzzzze au Stade de France demain samedi pour la rencontre France vs Irlande. L’heure où les bouches de pierre se collent aux tuyaux des trompettes de cuivre, pour d’erratiques olés entonnés de concert ! Oups ! Celsius en apnée, sous zéro, estimée même jusqu’à moins 7 degrés. Trente trois gaziers vont sautiller en bermuda sur le pâtis de glace, pour le bonheur des chaumières qui à cette heure précise, dab établi, s’affalent au divan en somnolant d'éveil... arg... avec Ginette et son Julot, hébétés, élastiques, étalés sur la mousse, offrant à la curieuse et mouvante destiné,  le meilleur de leur vie de couple : l’absence de tout feu !!! Hé hé !
Mais le spectacle est là, veilleur au grain, en soutien, prend relais, pense à tout, et souffle attentif l’amnésique fumée telle une cheminée pour réchauffer ces têtes et petits cœurs figés, en somnolence vague, qui en ont bien besoin !!! Arf, ach ... oups !
Un petit soir télé, c’est la messe à René,
du sacré... on n’en rigole pas !!! Ach !!! Aussi les gaziers du pâtis n’ont pas leur mot à dire, sont là pour nous distraire, après tout que des acteurs d’audience les gonzes, le Graal de notre temps !!!
Alors on les envoie au front nos grognards, à 21 h, sans se soucier du givre, se peler l’abattis... sans se soucier non plus du jeu à proprement parler. Faudrait pas qu'ils nous battent
en retraite de Russie nos gaziers... sommes pas très à l'aise sous ce genre de climat... l'histoire en témoigne. Mouais... pas très malin toussa... zauraient pu disputer la rencontre en plein après-midi... zauraient pu ouais, mais ça, c'est du conditionnel passé 1ère forme... et là, pour la maîtrise des conjugaisons... sommes pas des plus champions !!! Arf ! 
© Le Pilier

09 février 2012

LE PILIER PIÉTINÉ

Le pilier mâché... 
Mais le Pilier debout !!! Ça nous critique, nous pointe, nous secoue, nous désapprouve, nous diffame, nous brocarde, voire même nous assassine... prétextant qu’on n'en fout pas rame, pas lourd, façon ça : « Ouais Pilier tu branles rien c’est clair, t’as beau accuser l’ennui, les passes molles, t’as au fond plus rien à dire, plus de cannes pour assumer la nouvelle saison, plus dans le coup, moins percutant au ruck... tu promets des bafouilles mais tu débines ta couenne... on peut pas être au Top comac éternellement... t’es comme tous... même frileux... tu t’enfles beaucoup mais t’as que d'l'air... va falloir te trouver un remplaçant... fin de carrière en somme ... comme Chabal, ça sent la sortie !!!! » Aaaarrrggg... exprimé ça comme dans nos mails, sans pincettes, tout net !!!
Nous, plus rien à dire ? Mais les gaziers serez tous au sapin que nos bafouilles sillonneront encore les tuyaux... tant qu’il y aura du jus dans les connexions... des grands gaziers en quête de moissons... que l’hémisud donnera le ton ! 
On nous veut plus en première ligne c’est ça ? Mais quand on dit qui ya pas mieux que nous, c’est pas du tout vanité de prétention, non non, ni suffisance ostentatoire... pas du tout... c’est la simple vérité du pré !!! Hé hé !!! N'y sommes pour rien nous si assumons l'hégémonie !!! Gnac ! So, voulez qui poser au piédestal, à la place ? Sommes boulonné vissé nous les gaziers...
Ya personne au balconnet pour débourrer le seul Blog qui voit tout, dit tout, dévoile peu et supporte beaucoup !!!! Ach ! Matez bien l’autour manière, ya que fretin... et voudriez nous voir finir la carrière ? En Japonie par exemple ? C’est ça... épater du nippon, nous chasser de la Nation ? Ach !!! Attendez un peu qu'on se présente aux zélections présidentielles de la FFR nous... zallez avoir du changement tiens !!!! Preuve qu’on est indispensable, c’est qu’une huile de gazier du grand cuir, dont on taira le nom pour pas l’embarrasser, a reconnu, dans un off de comptoir, que le Pilier était la pièce maîtresse de la mêlée... hé hé... que sans nous ça ne peut que reculer, que sommes l’indispensable voix qui veille au grain... le véritable engrais du terrain... le secoue pâtis des qui détestent le ramollo, l’agrippe maillot, et ne s’enjouent que de tampons au buffet, de passes ciselées, de trajectoires intempestives, de chicorées festives !!! Alors ? 
Bon, n’est pas faux que manquons un peu d'allant, sinon de magique potion en ce moment... qu’un rien de perlimpinpin nous ferait le plus grand bien, pour rendre compte dans les temps des chicores du week-end.  Avons maté il est vrai les Scots vaillants devant, mais faiblards derrière... et les Bifs, pas grand mieux. On pourrait dire qu’un sacré gonze est sorti du lot en la personne du troisième ligne centre écossais David Denton !!! 
Elu homme du match par la Bibici (même si on se tamponne de ce genre de pointage) alors que les Kilts ont perdu... à noter l’impartialité !!! Né au Zimbabwe, éduqué en Sudafrique... c’est à sa mother écossaise qu’il doit sa passion du kilt, des embruns et la défense du chardon. De tout les combats le drôle... 1,90m pour 110 kils... un vrai briseur d’abattis avec des cannes de feu... une envie de tous les diables... pourtant son équipe n’a pas planté un seul try, comme dab... score minus au final 6-13 pour un seul essai des Bifs, heureux, sur un contre de Hodgson, l’empaf d’ouverture qui balance des passes plus que douteuses et vous refile des coups de pompes n’importe où ! Bravo le renouveau !!! Bon, à préciser que Flood était blessé et qu’apparemment, comme nous, n’ont pas pléthore de gaziers à ce poste. Le scénario était lisible. Comme dab, et ce depuis des lustres... les Scots n’ont pas de centres... tous leurs matchs se ressemblent... dès qu’une attaque s'engage on sait parfaitement où ça va coincer, la bonne défense des Bifs n’excuse pas tout. La vaillance des avants n’a pas suffit à contenir les assauts Anglais qui, en manque de ténors, à noter, ont quand même fait bonne figure devant. Mais derrière nothing, sans bon distributeur à l’ouverture, pas de miracle ! Voilà tiens, ce tournoi manque de miracles... ya plus que ça à faire, prier le grand Elvis !!! C’est comac parait-il qu’ils débarquent !!! Arf !
© Le Pilier

07 février 2012

TOURNOI D'ENNUI

Très belle entame des Bleus !!!
Du grand tournoi !!!... feu de partout... supra retour de Malzieu... une grande équipe d’avenir qui se connaît bien... arf arf... un groupe nouveau dans la continuité... sans complexe... yep yep... plein d’atouts à grand chelem viser... une dolce vita de ciné pâtis... une même épatante après-midi... grâce à « ce qui se fait de mieux dans le monde de l’Europe du nord » authentique sic et bip bip de couic... en somme le tournoi planétaire le plus percutant du coin coin... du bar à copains, magnifique... du très haut niveau de XV... plus comme avant... une évolution évidente tellement c’est fou. Un wagon d’et cætera suivra ce florilège d’enthousiasmes chipé un peu partout dans la bouboule Irma des médias !!! Oups ! Donc on vous balance le sic tel quel, rien inventé... pas assez d’imagination nous... zavez le poumon là du bla exprimé avant, pendant, après le match France–Raviolis... on vous fait le paparazzi quoi, l’œil partout, la feuille open... bref un taf de vrai gazier qui doit actualiser son Blog, surfer plus net s’il veut être dans le coup et ne pas être totalement englouti par cette dithyrambique vague qu’il n’attendait même pas !!! Ouah !

- Ben Pilier t’es mal barré... on sent l'ironie cuisante là... t’as pas vécu ça toi, tellement que tu te demandes si t’as pas un problème dimensionnel. Tu vis dans un ailleurs de pâtis, pas du tout au diapason du coin, à se demander au final si même t’as pas foutrement une mauvaise influence sur ton lectorat. Ou alors t’es berlue, tu comprends rien au renouveau, aux vertus de vice champions du mondeu !!!!

Silence prolongé.........................

- Hé, t’oublies les stats ... ouais ouais les stats... c’est tellement trépidant le jeu qu’ils te nous balancent des statistiques sur tout et n’importe quoi.... combien de placages la saison dernière... dans les dix dernières minutes, des ratés, des pas ratés... combien de coup de satons... de mètres gagnés... de pelouse occupée... si si, on jure... ya même un gazier de Bif qui a relancé cent mètres cumulés dans le tournoi l’année dernière et que c’est un record... et que Médard n'a que 75m ???? Et ça spécule dessus en veux-tu pour alimenter le phatique. Bientôt le lacet qui tiendra deux mi-temps sans se faire remplacer...
la socquette qui épouse le mollet sans jamais tomber aux chevilles. Là, sommes aux choux... on tiendra pas tout le tournoi. Car quoi tu veux de la stat, on va t’en refiler tiens... de la vraie qui dit tout... le nombre de passes des Bleus au dessus de la tête du receveur... ou trop en arrière quand le gonze est lancé... 80% sommes quasi sûr... là c’est l’ennui pour nous puisque ce geste au rugby est la première vertu. 
Si ya pas ça, ya rien !!!!. On causera pas des transmissions aléatoires et lentigrades de Yachvili. Quel enfer !!!! Alors on peut pas valider ça... pour tout dire on s’ennuie ferme. Le père Malzieu qui plante son try tiens aussi... mais ya que des pizzaïolos qui cherchent à le saisir au colbac... pas zun seul aux cannes... alors hop hop un, deux, trois raffuts et c’est l’en but... assuré... yavait personne en face au niveau des trois quarts... du rugby degré zéro en défense... un qui se jette aux chevilles et c’est marre, fait pas un plis le gonze... immédiat au sol. Non mais !!!
Tenez on vous balance la tof de l'homme du match pour nous, et basta... le super Parisse... un sacré gazier qui nous a sacrément impressionné... avec lui son pack de vaillants gaziers... et son compère de pilier Castrogiovani !
Bon on causera du meilleur match qu’on a vu, p’t’êt’ ben... Irlande vs Galles... pas le grand pied, pas du cuir d'hémisud quoi... mais du suspens et des passes plus intéressantes que nos Blous de vainqueurs. Enfin, si on a le courage !
© Le Pilier

04 février 2012

YOUNG GUYS AU CHARBON

Curieux sommes de retrouver nos cousins roses Bifs... une équipe toute neuve, un coach idem, un gros paquet de jeunes puisqu’on nous annonce une moyenne d’âge de 24 ans sur la pelouse. Fallait au moins ça pour attirer notre attention, car d’ennui étions perclus... oups !!! Las de cette équipe bourrine, qui soi-disant possède de talentueux trois quarts, dixit Graham Henry. Kick off dans une demie heure. Avec de nouveaux jambons !
© Le Pilier

FRIGO

Deep freeze sur le pâtis du Stade de France... gourdes paluches, arpions souples comme des sabots, et que dire des cuissots ???  Va falloir cavaler tout berzingue pour ne pas finir en Miko. L’âpre hiver sera de la partie même si au rugby on se réchauffe rapido les filets mignons... du moins pour les gros, les avants... les plus veinards sous ce genre de climat. Toujours au contact n’ont pas le loisir de se refroidir les bullits... après quelques rucks, une mêlée bien fermée, c’est le quasi sauna, on oublie le Celsius de pingouin... mais pour les trois quarts... de bout de ligne en sus, l’ailier par exemple, ou l'arrière... oulala !!! Si ya pas diffusion du module peut sacrément glaglater le gazier... pas une partie de plaisir assurément... alors ? Tu attends presque qu’on te tombe sur le râble pour profiter un peu de la chaleur des corps.
La solu ? Cavaler sans cesse et planter du try en veux-tu... faut pas lésiner, bitonner sur le score, y aller franco... laisser de côté les mitaines, pas jouer les manchots. et puis baigner sa couenne aussi dans le camphre avant le kick off... comme des sardines dans l’huile !!! Arf !!! Mouais, mouais... le ciel est d’azur en tout cas, comme le tissu des Romains... ils auront l’avantage... juste de n’avoir rien à perdre... le bleu est aussi la couleur des Bleus !! Ach ! On connait déjà le scénario du match, l'issue, quasi le score... c'est comac avec les pizzaïolos ! Pas l'kiff... hélas !
© Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.