24 juin 2011

TWITT DREAM

Prodrome à pâtis
Étions de couche tardive... de garde bien éveillé, à turlupiner dans la guérite en attendant la relève qui ne vint pas. Justine s’endormit après les voluptés, léonine crinière embrouillée de fatigue... Sophie d’un immoral faux bond nous laissa donc choir. De garde à vous, sans plus attendre, passâmes idem aux limbes... un rêve vint à la traverse. Sur un champ de bataille, sabre hors fourreau, juché sur un étalon bai, naseaux fiévreux, échine blanche d’écume volontaire, pourfendions lignes adverses sous une pluie de pisse-vaches, galons scintillants, afin de conquérir un monticule ruisselant, prétexte imposé d’une chicore bien trempée... Arf... ça glissait de partout...
- Aux armes Pilier !!! s’enquit notre huile...
- A vos ordres mon colon, mais que d’eau que d’eau...
- Quand ça pluie comac, faut redurcir le gigot mon gaillard... glisser dans l’ornière sans ramollir le zénithal fleuron... ne pas lâcher bride... serrer les joints... Oups !!!
Sous des éclairs jaillissants grondaient partout l’autour... arf... l’azur trimbalait des cotonneux moroses, la trompinette épatante après les fulgurants sursauts sonna retraite ennemi... le sun apparut comme une récompense, la victoire était là, définitive, les canons s’amollirent, le silence inonda les carcasses flapies... ouarf !
Quand ce genre d’agitation parcourt notre intime repos, c’est quia du feu dans les cuissots... de l'impatience dans les tuyaux... le pré nous manque, nous faut des bastons. L’horizon de l’été aspire nos calots, J moins 29 avant les Tri nations, le Top des rendez-vous du royal XV, le super rugby qui tient toujours ses promesses. Dans l’antichambre s’annonce les phases finales du Super XV, espace d’entraînement avant le grand barouf. Entraînement, on insiste... les gonzes cavalent comme des gazelles, jouent un rugby de mouvement, ça fuse, diffuse, rebondit, circule... innove, expérimente les nouvelles règles, on adapte le jeu... . une sorte de valeur propédeutique ad hoc pour les internationales rencontres à venir. C’est la force de ce championnat. Une terrain préparatif pour la nationale team... voilà comme on conçoit le challenge... pleine cohérence entre les deux systèmes... du super XV pour les Supers Tri... on devrait en prendre de la graine... Germaine !!!
© Le Pilier

23 juin 2011

DONALD OUT

Des couffeurs... un gaffeur
Brève de news Néoz. Stephen Donald l’ouverture... doublure imparfaite de Carter... savez celui qui fait perdre les All blacks en Japonie face aux Aussies l’année dernière alors que les Blacks venaient de plier du grand chelem en Tri...  
une catastrophe de gazier... même si le rugby est un sport d’équipe, parfois un seul gus dans un moment particulier, suivant la place qu’il occupe, peut vous fait perdre la mise... ben le gazier n’est pas sélectionné pour la CDM. Graham Henry a suivi nos conseils... du simple bon sens. On savait depuis lurette, quasi dès sa première prestation... on connaît bien ce genre de profil de couffeur intrinsèque. Sommes imparables nous pour sentir le fond des choses. En avions parlé ici même... comme dab... bon y'avait p'têt personne derrière Carter... était en intérim... mais quand même Henry a mis du temps à piger... comme dans un autre registre avec Tialata... savions d'entrée de jeu qu'était pas au niveau le Pilar... Une fois encore a mis un sacré bout de temps l'entraîneur pour le comprendre et le rayer définitif de la troupe. Mais revenons au vrai sujet du jour.

Le gaffeur, l’empaf, le couffeur, la patate... y’en a partout de type comac... dont on ne parle pas, because ya consensus autour, on n’ose pas, on voit pas... on pige rien. Seul le Pilier, grand psycho du pâtis, pas démago foireux pour un centime de flouze peut en causer... se permettre d’en révéler la présence. Pas d’entourloupe avec nous... on note ce qui est, voilà tout.

Le couffeur, le gaffeur, l’empaf donc, est un gazier qui a du ressort, de bonnes qualités, on pourrait dire de la graine de grand gazier si on s'emportait... mais une graine incomplète, fêlée du noyau... ho ho !!! Vous enthousiasme l'empaf sur un moment, mais peut vous faire un pâté, un flan, une bourde juste après l’exploit... voire vous faire perdre le match à lui tout seul. A des postes particuliers, arrière, ouverture, demi de mêlée... sa faille est plus repérable. Au début on met ça sur le compte de sa jeunesse... au fil du temps on comprend qu’il ne changera jamais. Quand il vous tricote du bon, du meilleur, l’accroc du pire est dans la pelote... tout près... possible... derrière un coup d’éclat peut dévisser sur une couillonade. Des comac y’en a quelques... un peu partout... z’y peuvent rien... idiosyncrasique si voulez... un gène d’empaf dans le cortex. La vérité psycholo c’est que les gonzes manquent d’assise, tiennent maladroits la barre, ne gardent pas le cap... surtout quand ça chauffe... trimbalent du doute... jamais total libérés... un complexe sous jacent de koikès dont on se fout. En connaissez sans doute dans votre entourage. Donald est un de ceux là. Bon, avec un tel signifiant, sans Mc devant... porte une croix symbolique le gus... Arf ... Poitrenaud idem... les bons connaisseurs savent de quoi on cause... manque de caboche... Michalak n’en parlons pas... une vraie cata... les saveurs pigent... les autres vont se révolter, nous incendier... on pourra les identifier comac ces borgnes du jugement qui biberonnent au ronron, à la tisane, au bromure... à l'Equipe, ou autres folliculaires ! Arf !

Le couffeur n’a pas de nationalité particulière... tous n’ont pas non plus la même psychologie. Si les précédents manquent d’assise comme on dit, on se souvient d’un All Black, rusé comme une fouine, des cannes d’enfer, une vista du tonnerre, gros coup de pompe, capable de génie, qui lui ne manquait pas d’assise... plutôt nantis d’un je-m’en-foutisme déconcertant... ludique. Son nom Carlos Spencer. Pour ce genre on dira gaffeur... Sympathique le gazier, mais manquait de sérieux... a fait perdre du reste son équipe en demi finale de la CDM 2003 contre les Wallabies... vous balance dans les 22 adverses une passe trop longue, interceptée par Murdock si on se souvient bien, qui plante l’essai de la victoire. Les zavisés savent que lorsque l’attaque est proche de l’en but, très serrée, dans les 22 par exemple... qu’il y a du monde en défense, un pour un... on ne fait pas de longues passes avec des centres en face tout près, bien à l'affut... en sus quand tous les trois quarts sont de la partie, avec l’arrière intercalé, qu’il n’y a donc plus personne derrière pour assurer un quelconque rempart. Bref... à sa manière le génial Spencer était un gaffeur... on vous accorde, d’une toute autre trempe que les trois précédents couffeurs... ach !!! Un autre genre quoi... faisait sa star lui, en trop confiance on pourrait dire... on a plein d’autres exemples en tête... manquait de défense aussi... pas le cartonneur que son gabarit pouvait lui permettre... Bref... nous plaisait quand même, faisait des merveilles de passes inattendues... mais manquait de sérieux.

Donald donc out... le Pilier savait depuis lurette qu’il fallait le virer... l’œil acerbe ici, rien n’échappe au sagace gazier chaussant jumelles précises, délicates et pénétrantes... Arf arf !!!!
© Le Pilier

15 juin 2011

SUPER RUGBY

L'emprise des us
Zavez donc pigé !!! Ya le rugby, et le super Rugby... SR pour les fans d’acronymes... Ya le rugby d’icy... d’hexagonie... bouffi... plan plan, qui met des plombes à intégrer les règles, les stylèmes novateurs, embastillé dans ses us... ses fondamentaux pesants... exemple une grÔsseu mêlée qui pousseu du joug bien fermée, très happy quand elle fait reculer l’adversaire une ou deux fois... mais qui tient pas les 80 mn... des zavants qui percutent solo et s’épuisent comme des bourrins... façon Servat... hé oui... pourtant vaillant le gazier, sympa toussa... mais sans fluidité... fait l’unanimité chez les mateurs de bleu, manque sacrément de technique le gus, trop souvent seul en percu... s’épuise... se fait mal au final... d’ailleurs on le sort toujours avant la fin... Au regard d’un Mealamu ? Pas foto... le All Black ? Du Mozart... le Bleu ? Fanfare... pouêt pouêt et caisse en plomb...

Et ça cause encore et encore de rugby mÔderneu icy... tout en conservant les pesanteurs d’antan... un rugby de Mathusalem... quoique même pas... étaient plus futés hier nos gaziers eu égard à la transmission, aux passes, au culot, à l’audace... même si parfois trop hélas bordéliques... mais notre jeu mêlée est d’un vieux affligeant... manque de technique, de fluidité... de dynamisme... de règles jamais apprises... ya des figures en Hémisud qu’on ne s’approprie jamais sous nos clochers... JAMAIS. On pourrait en causer des plombes... ça ferait pas bouger la balance... on ne sait même pas comment récupérer... doser l'effort... on sait jamais faire ça !!!

Le super rugby, c’est nous... le rugby du Pilier, le rugby d’Hémisud... le modèle quoi... ya plein à apprendre en les matant... nous font encore découvrir des trucs les gaziers... on s’améliore à les regarder... nous filent des idées... nous affinent... mais pour les piger faut mater les détails... dab... Dieu est dans le détail disait le saint... malin. Et puis intègrent les règles immédiat les gonzes, pour jouer avec... pas contre !!! En France ovalie on cause-rabâche « nouvelleu règleu » pendant des plombes mais on se met pas à la tâche... ça nous effare... ça prouve l’inadaptation... l’emprise de l’us... on veut pas abandonner notre patrimoine gabegique... notre grÔsseu mêlée... notre poussée... notre joug c’est l’us... l’emprise des coutumes à cloches tintinnabulantes... ça cause rebondir, ça finit toujours dans les vieux schèmes éculés...à plat dégonflés !!!

A la tête des Bleus nous, on te révolutionne le pâtis... mais faudrait nous payer cher... ya que nous pour vigorer la nation... arf !!! Pas entraîneur... même pas... consulteur de tout... la dernière phrase à nous... sélectionneur solo... on oriente... on dit là... pas ci mais ça... on fait taffer... on repère immédiat les qualités nous... un bon gazier c’est un gazier à sa place... gestes adaptés... et puis on transmet... le rugby c’est pas que du rentre lard bordel... tronche en bas... on fait lever la tête... la tête ya rien de plus efficace... de plus beau quand c’est beau... le réseau intérieur, fluide, transmetteur... pour le collectif... tout pour le collectif... l’important c’est le cuir, que ça... le refiler, le livrer nickel... vivant... palpitant... pas de facteur Chabal avec nous qui balance le colis en l'esclaffant... quoiqu’on aurait sacrément amélioré ce gonze nous... on sait exactement quoi faire avec... avait des qualités intéressantes le gazier, nous plaisait... réduites à néant par le système foireux de nos zhuiles frelatées... ils l'ont gâché... comme d'autre joueurs...non non, on ferait sortir le meilleur jus à nos mastards nous... on te les augmente nous, les rassure d’eux-mêmes nous... on te les fortifie... leur parle en homme... pas carotte et bâton scolaire façon instit Lièvremonstrueux... arf... on te forge une légion gagnante nous... obéissante mais capable de l’ouvrir comme elle l’entend... le terrain c'est elle... pas restreinte, juste orientée... on lui apprend même à causer !!! Yeah !!! Comme à la fermer !! Ach ! © Le Pilier

14 juin 2011

RETOUR DE LA BAFFE ÉCLAIRÉE...

De la sombre vérité
Sus et fi donc de ces gobeurs de tout... enthousiastes du Top... ceuss parmi les ceuss qui vous changent l’esprit, vous le rendent plus modeste... restreint... moins peu... avec de la bénigne vertu mise au rang de modèle jusqu’au plus rien dans la substance.. Arf arf... la celle genre gazier adepte en gros des communes pensées... consensuelles... vaselinardes... gommeuses... supportaria tout crin... qui pane rien au rugby et vous promène la pantoufle avec l’élégance dosée d’une brosse à reluire dans une boite carton... qui secoue jamais rien jusqu’à bien laisser pourrir le fruit... encourageur de tous ballons pourvu quié du fanion... trouveur d’excuses pour s’excuser de ne pas être audacieux, frondeur, valeureux, tonique, perforant... qui vous diminue le monde pour le mettre à sa mesure minus. Le Pilier prétend que la faute majeure incombe à ce popu ronron, la décadence de notre rugby est à la mesure de cette exsangue volonté de conquête, au mépris du vrai combat et sa dose nécessaire de vérité... c’est l’ère sonnante du copinage des peurs !!! Arf arf !!! On veut pas se voir, sans même le savoir on se rechigne, on finit même par s’annuler.

Et puis les termes ressassés sont ressassés... respect, amitié, valeurs humaines, partage, rerespect... causent tous valeurs... vous les mettent aux sauces partout... à vider le fondement même. Quand ya dit "rugby", ya tout avec pour eux... livré paquet... systématique... Bonux plus blanc, le vrai cadeau. Mais respect au fond, pour ce rata, c’est du synonyme ferme clapet... se clore, s’arc bouter... pas une langue affirmée, non non, une juste dosée, mignarde, suante... voire même tenez, bien longue à fessier !!!

Sommes pour le retour de la baffe éclairée nous, réveiller nos pâtis et dire ce qui doit être dit. Sommes nuls de rien et de plus en plus... ça cultive le nul, ça plébiscite le nul, ça bouffe du nul jusqu'au noyau. Quand on repense à nos deux sélectionnés ouvertures, Trinh Trinh Duc et son wagon Skrela... ben on se dit :

"c’est quoi ce rugby ?" Juste un exemple à peine, un rien... zétaient tous les deux sur le terrain la semaine dernière... en face à se disputer de nullité... des comac exemples y’en a des mille... et ça fait du bilan fin de saison... contenté, ravis, épongé des scories !!! Ça va même rêver de trophée... hé hé... zallez voir ça... le CDM... sans vergogne... N’ont même pu droit de rêver, interdit... nous on vote une loi sur l’interdiction de rêver... on se met au taf, on transpire, on renie le fade, on attise le feu... des jeunes cannes... on les bichonne pas on les respecte vraiment, on les tanne, on leur fait sortir le jus... on fait pas du drop de fiotte dès qu’on approche l’en-but... on fait pas des chandelles à trop éclairer son impuissance pour se débarrasser du cuir, on le transmet aux copains, on l’avive, on le dynamise, on lui donne du relief... c'est ça le vrai respect: la transmission !!! Du savoir et du ballon !!! On apprend aussi les règles, on forme des zarbitres, des vrais, ya des fautes monstrueuses partout... pas étonnant qu’on se ramasse dès l’hémisud en face !!! Et personne ne dit rien...

- Calme toi Pilier tu vas péter les cables...
- Pas d’autres issues... ya plus dix zans que ça dure...  
y'en a raz !!! Et tous ces philistins qui ronronnent aux tribunes... ça aide pas !!! Les scribouilleurs de flan sur la toile faudrait interdire leurs Blogs... redonner du goût, du volume à la Nation, briller la patrie... nom d’un treillis... sans faux plis !!! Arf Arf !!!
- Tu vas te faire incendier l’ami... les mous sont légions...
- Faut les cuire aux marmites à court bouillon... bien salées, les ratatiner... faire évoluer nos us... déboucher la tuyauterie du consensus... moilà !!! Ah Ah !!! .
© Le Pilier

07 juin 2011

COUPABLE...

... d'innocence !
Ze principale occupation d’une carafe humaine est de s’ingénier à se leurrer. Hier causions de blog petit calibre qui nous promettait dans un articulet intitulé « Montpellier flair »... pas moins... « une finale excitante... » ... « ... parce que les finales de ces dernières années, toujours très disputées, nous laissent penser que le rugby d’aujourd’hui offre désormais quelques garanties à ce niveau » Dixit authentique, délirant d'hallu , le témoignage naïf d’un gazier quelconque du réseau, aux zinitiales intrigantes MD... s’exprimant dans un BBR (Beach Blog Rugby) où s’agitent deux Niçoises barboteuses... deux cocottes d’azur. Un Blog spécial pantoufle, rugby copaings, où ça vous cause respect, amicalité, brosse à briller... bref un lieu réservé à l’amicale des gens du cru qui vous refont le monde (communal), causent pâtis gros labour, ovalie de canton en sirotant du pastaga, regardant passer d’un œil bovin la modernité, comme Marguerite le TGV !!! Hé hé !!! Sympa sont, au demeurant, comme l’est de jeter un calot dans leur jardinet histoire de mieux comprendre les us de ce monde ancien... sentir la profondeur visible de ce bio cocardier... arf... fondement même de notre identité nationale !!! Ach !!! Au-delà de l’amusement, certes ténu, de mesurer la distance qui nous sépare d’eux, un trouble récurrent vient obombrer notre compassion pour ce terroir inébranlable. Pour dire uniment la chose, prétendons qu’ils sont une des causes majeures de notre décadence affligeante en matière de rugby !!! Pas moins !!! Le rugby qu’on nous sert en hexagonie est calibré pour eux. Sont eux qui matent, pas nous !!! Excités du moindre flan, un esprit critique luisant de vaseline, de leurre... ne voient du terrain que leurs 22, plébiscitent ce Top 14 raz pâtis en s’exaltant sur du pissenlit, remplissent les stades de leur ignorance, agitant leurs fanions décolorés sans jamais comprendre qu’un fossé gigantesque nous sépare de plus en plus du grand rugby. Peu technique, des fautes effarantes... à croire que les joueurs ne connaissent pas les règles, passes lamentables... des chandelles, des drops, un rugby vieux monde, peu d’essais... jeu pusillanime qu’on devrait tous boycotter... on voit que ça pour les faire bouger. Un rugby donc de cocottes d’azur, où la bronzette s’entretient au détriment du pur terrain... tsoin tsoin.
Ces zavaleurs de gobe tout n’encouragent pas au « bougez-vous ». Oups !!! En même temps p’têt ben qu’y panent rien au fond les gus... ont droit au p'tit loisir direz-vous.. faut comprendre ça... ok... alors ? Coupables d'innocence ? D’ignorance... rance... une évidence... dense !!! Arf !!!
© Le Pilier

06 juin 2011

SOUS TOP

Hexagonisme décadent
Ben mazette quel ennui !!!
80 minutes de perdues à mater un rugby de sous préfecture,
minus, 
veule, 
pachydermique, 
bordélique, saturé de fautes, 
chichiteux, mou, gabegique, 
rétrograde, cagneux, handicapé...
bref  un rugby d’hexagonie !!!
Le génial néologisme du Pilier qui dit bien ce qui est, que certains du reste s’approprient sans placer même un petit copyright à côté... arf, ach et spoliation ! Qu’importe !!!!  
Agonie lente et générale de nos pâtis desséchés par le manque de précipitations, de fraîcheur... pas même une petite rosée matinale... pas une goutte de génie, hors le coup d’éclat du Fidjien Nagusa ( ya qu’eux pour faire ce genre de truc)...  
un rugby d’hallali, 
syphilitique, blennorragique, sans fumaga triomphante, plus maladroit qu’une paire de moufle canadienne sur un violon se prenant pour Paganini avec de grosses raquettes aux pinceaux en tenue de manchot !!!! Ach !!!
Maraudions par ci de là sur la toile avant le match, quand trébuchâmes sur le palier de quelques blogs de petit calibre qui s’enthousiasmaient de cette finale, nous assurant que Montpellier sonnait le renouveau du rugby Français, néo blair... super flair... audacieusement volontaire, plein de vivacité... d'envie... hi hi !!!! Que maintenant le rugby moderne nous gratifiait de finales de haut vol... qui y’avait pas de soucis à se faire de ce côté... que le spectacle était assuré... Toutafait ça !!! Le flop 14 est donc à la mesure parfaite de ces zamateurs qui sans doute aucun contribuent au déclin du XV de chez nous. Un rugby donc concocté pour ce genre de tribune, calibré flan masse avaleuse du tout néant... brouteuse de raz pâtis... même s’il faut noter que le Stade de France était loin d’être blindé... y’avait du vide un peu partout dans les gradins... un gage de désintérêt pour ce rugby décadent ? Il serait temps !!!!
© Le Pilier

04 juin 2011

FINALE DU TOP

Tout à gagner
Le baratin c’est bien, mais le terrain c’est mieux. Les pronostics sont largement en faveur de Toulouse pour certainement de bonnes raisons. La seule manière de les vaincre est de jouer tout berzingue sans crainte aucune de perdre. Plein jus, audace et cœur vaillant. Pas de petit bras ce soir pour les Montpelliérains comme on le voit trop souventefois quand l’enjeu est important. Sur un pâtis du Top tout le monde a sa chance. Doivent surtout pas prendre ce match comme une finale... Voyons si les Languedociens seront à la mesure de tout le bien que certains pensent d’eux. On jettera un œil sans doute, histoire de les découvrir... mais rien n’est sûr... comme l’issue du match... même si Toulouse l'emporte !
© Le Pilier

01 juin 2011

BRENNUS GUERRE SAINTE

Pas de quartier
Alors comac ya du Montpellier en finale du Top !!! La ville frappadingue qui a bien failli inaugurer une statuette du gros déportateur Staline !!! Heureusement que certains ont élevé la voix. Pas assez semble-t-il, yaurait en commande celle de l’autre grand nettoyeur de consciences, l’inénarrable face de lune Mao, qui du reste admirait le petit père assassin du popu !!! Arf !!! Mais c’est quoi ce Bled de fantoches ? Zont en revanche balancé du coco Lénine en pleine place publique... bien vissé çuila... ya qu’eux pour faire un truc aussi délirant. Sommes au XXI ème siècle , faudrait les réveiller ils sont devenus fous !!!! Arf arf !!! Le grand n’importe nawak, pas le Languedoc qu’on affectionne en tout cas... une ville rayée des cartes désormais ! Yeah !  
Du Churchill, De Gaulle...  bien que pas neuf, normal, va de soi, on pige le truc quoi... mais ce n’est pas respecter leur mémoire que de les placer près de ces faucilleurs tronches à marteau de Ruskovie. Non non... faut déboulonner ces guignols. Elle fait quoi la jeunesse là-bas... elle connaît pas l’histoire ou quoi. Elle roupille en matant ces cocos qu’elle prend pour du Chanel ou koikès ? Arf ! 
Pas ce genre de stupiderie chez les Toulousains... non non, une belle croix Occitane sise en place du Capitole, un superbe Héraclès en place du même nom... des allées Jaurès, une cathédrale romane du tonnerre de St Sernin, une Garonne placide qui caresse la prairie des filtres... un canal de Brienne docile avec de grands platanes couvrant la voie des sept deniers d'Ernest Wallon... de beaux pâtis d’ovalie bien gazonnés... des gisquettes éveillées... bref une vraie capitale de France comme on les aime, qui fleure bon la violette, le cassoulet, la gagne... où même les mamies aiment la castagne !!!! Ach !!! Sur le papelard donc point d’embarras ! On le dira plus d'une fois !! 

Allez Toulousains, ratatinez ces poseurs de figurines Montpelliérains endormis, ces  pionceurs la carafe rétrogrades qui mélangent tout, rapportez le Brennus en terre sainte, pourfendez les infidèles... Dieu seul reconnaîtra les siens !!! Arf !!!
© Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.