30 mars 2011

CRUSADERS SUPER XV

Alors les gaziers, zavez maté Crusaders vs Sharks at Twickenham ce Dimanche ? Si oui, zêtes du sérail... si non, zêtes empafs !!! Houlala... y’avait de quoi. Ça touchait à peine le pâtis... la tof en témoigne... Arf ! Du Carter impec... tatanes, try... 24 points lui tout seul... un SBW du tonnerre... un Dagg qui plante... bref, des essais de partout... et des Sharks vaillants jusqu’à la dernière seconde. Score final 44-28 pour les Crusaders. Un super moment comme en témoigne Manu, un de nos  avisés correspondants d'hémisud.   
« Quel match... Clairement le plus beau de 2011, toutes compétitions confondues... des essais fantastiques des 2 côtés, des attaques magnifiques... On en vient surtout à se demander ce que faisaient Lièvremont et consorts. Pas au stade en tout cas. J'espère devant la TV. Parce que mater le match contre les pizzaïolos 10 fois, on n'en tirera pas grand chose. Regarder Maître Carter à l'œuvre, on peut apprendre beaucoup. »
Apprendre comme il dit. Encore faut-il mater, comprendre, en tirer bénef... et là on peut sacrément douter. Ya pas foto... ya tout dans ces rencontres... mais ça va sans doute un peu trop vite pour nos huiles... vu l’état de notre rugby on se demande s’ils pigent ce qui se passe vraiment. On assure que non... s’en balancent même sans doute, comme bon nombre de frenchies enlisés dans un Top charrue tortue, quand l’hémisud joue les avions furtifs...
© Le Pilier 
Tout est bien dit ici par Peter Bills... cliquez sur le vert... pour l'article total. Extraits...
"This was a rugby lesson like no other to those in Britain and Europe"!!! 
Hé hé... un pote à nous ça !!!!
 "Quick ball? It was there in abundance. Straight running? It was commonplace. Good decision-making? That was to be seen all over the field. Courage, commitment, physicality? It was everywhere to be seen.
Timing of the pass? Angle of the attacking run, off-loading in the tackle, especially by the extraordinarily skilled Sonny Bill Williams? All sublime.
So too was the subtle way Dan Carter launched his backline. Every pyrotechnic display takes someone to light the fuse and Carter did it in style.
(...)All around Twickenham, there were thousands of empty seats for this spectacular rugby feast. Almost two entire tiers in fact, which was an utterly shameful sight.
Put that down to the myopic British rugby public who only want to watch a lethargic war of attrition riddled with penalty kicks.
Never has the ignorance of the rugby public in this part of the world been more emphasised. Twickenham should have been filled to bursting."

29 mars 2011

RADIOACTIVITÉ DES PÂTIS

Allez, chantons zensemble le petit air printanier d’la 2011 année... l'hymne électronique des jours décomptés... Arf !
“Radioactivity
Is in the air for you and me
Radioactivity
Discovered by Madame Curie…”
Ci-joint le tube atomique raccourci, issu de l’originale version 75... sans vaseline... la plus intéressante. Dans celle des zannées 90, z’ont rajouté du « Stop » radiomachin... du bla inutile... plus démago donc moins arti chaud !!!! Z’ont même enlevé des lyrics... genre "Radioactivity tune in to the melody" " in the air for you and me"et balancé du «Tchernobyl... Harrisburg... Sellafield... Hiroshima...»... oubliant quand même l'épatante et rayonnante Fukushima. Bref du soupoudré de «c’est pas bien» pour bien faire penser que l’atome c’est dangereux dès lors qu’on lui taquine un peu l'intime et que les Kraftwerk sont pas des pros nucléo !!! Dommage la précision... ça atténue la tension. Qu’on soit pro ou pas de toute manière on respire tous le même air !!! Kraft... Arf... Werk !!! Oups ! Alors bonne écoute de l’originale... plus conta... minante !!! Ach ! Werk ! Keuf Keuf aussi ! Hips ! Wrrrkkkk !!! Et Gloups ! En sus... gratos... un p'tit Znört itou,  pour montrer qu'on s'est parfaitement adapté !!! © Le Pilier 

25 mars 2011

SUPER XV ON TWICKENHAM PÂTIS

Oyez les gaziers... Dimanche 5pm sur Bibici probable ou Sky assuré, les Crusaders de la Christchurch NZ ébranlée par le tremblement chthonien de février (après une trop grosse poussée des avants ?), viendront s’ébattre contre les Sharks au temple Twickenham dans le cadre du Super XV. Première fois qu’une rencontre de ce calibre se jouera en Europe. Une partie de la recette sera destinée à la ville meurtrie qui pour le coup ne recevra pas d’équipes durant le Mondial pour cause de fissures des installations. Un match à ne pas manquer pour ceux qui veulent s’entretenir l’abattis en foulant du grand pâtis.
© Le Pilier

21 mars 2011

PALME IRLANDAISE

Pantoufle Française
Quel engagement, quelle fougue, quelle vaillance des Irlandais qui ont littéralement étouffé des Bifs incapables de sortir un jeu de prétendant au grand slam. A l’instar du bourrin Cuetto qui reçoit un cuir dans ses 22 et s’élance droit de raide parpaing dans la défense Irlandaise sans chercher la moindre ouverture, le moindre évitement. Un rugby balourd de sans cassis. Ya certes du globule dans les artères... les torses sont pleins, les biceps bien saillants... mais ya pas de perlimpinpin pour la tronche développer, la rendre plus futée, plus habile. On connaît. Aucune grâce, des attaques lisibles qui finissent toujours en bord de touche sans jamais créer de réel danger. Flood que beaucoup encensent vous balance du cuir n’importe comment... saute deux, sinon trois joueurs pour refiler le ballon direct à son ailier, immédiatement stoppé par la défense à plat... quand il ne le jette pas n’importe où. Les folliculaires en rajoutaient la couche sur la ravigorette des Bifs... comme dab, du flan de partout... à croire qu’on ne vit pas dans le même monde, qu’on ne voit pas les mêmes choses.

La prestation des verts a démontré qu’avec un cœur gros comac, on peut se manger n’importe qu’elle équipe Européenne. Le flanker Wallace (la tof) très en cannes aurait pu alourdir encore le score, tout comme cet essai limite en avant, refusé à O’Driscoll. 
Quel beau joueur ce gazier... moins de grands coups d’éclats solos qu’autrefois, mais qui compense en marquant toujours son try... en force... ou matois... à l’affût récupérant des ballons parfois mal transmis. Une assise unique, bien posé sur ses cannes, centre de gravité bas, sens de la trajectoire, de l’anticipation, vertus majeures des grands joueurs du XV. Le meilleur planteur de l’histoire du tournoi... rien d’étonnant à ça... ze better centre Européen depuis la retraite de Greenwood.
Le Pilier décerne la palme du plus beau match 2011 aux Irlandais, qui sans le dol Gallois de la semaine dernière, eurent tout à fait pu le remporter... et la pantoufle d'or à notre belle nation, pour le sopo qui règne en maître dans nos boussoles... Arf !!!


Les Scots de leur côté évitent la cuillère de bois... normal... seules nos cocottes ont perdu contre les Italiens donc !!!  
Merci les Bleus ! A lire vaguement les commentaires sur la toile, dans certains blog rugby, entendre quelques blas dans les rades, la rue... on affirme que les Blous jouent un rugby à la mesure parfaite de ses supporters. Tout le monde est dans les choux... personne ne pige ce qui se passe. Le rugby du coin est très faible techniquement à l'instar des tribunes et leurs tronches en réseau... oups... les divans TV... les journaux papier. Le Français aime son Top clocher... s’en tartine l’enthousiasme mais ne pige absolument ce qu’est le vrai rugby. Du reste il s'en balance. Nous ressasse du french flair d’antan sans piger que cette époque est révolue... pour des raisons systémiques et d'incompétence. Comme le répétons depuis des zannées, avons pris un retard monumental sur les grandes puissances d’hémisud...
le simple cœur, l’envie, le patati... le tata, le bla, la soudure, la copinature ne changeront rien à la donne. Les exploits gagnants d’autrefois on les assure dans la défaite désormais... on prend de superbes roustes. Contre l’Argentine et les Boks en été... l’Australie en automne... l’Italie en hiver... heureusement qu’on ne se bastonne pas avec les Blacks au printemps ! Arf !
Seul le Pilier, premier blog mondial d’hexagonale ovalie avait tout annoncé depuis des lustres Rien de neuf donc... sinon le très sympathique nuage radioactif qui va survoler le coin Mercredi... mais qui est d'évidence absolument et totalement sans danger... voire peut-être même bon pour la santé ? Arf !!!!
© Le Pilier

19 mars 2011

LE PILIER JETTE L'ÉPONGE

On peut plus... on napapu... on napatenu... on veupu... 30 minutes de Bleus... too much pour notre patience... avec en sus des Gallois minus. Décidément ce rugby n’est pas à notre mesure. On jette l’éponge... on peut pas mater ça... trop mauvais... on va se gâter la nuit. Vite, aux gisquettes illico... aux pâtis du Dunlopillo... ya que ça pour nous revigorer la carafe et chasser définitivement cette demi-heure  de vide néant... trop loin des remous captivants ! Hips !
© Le Pilier 

O'DRISCOLL O'VATION

Bravo les Irlandais... un seul cœur vaillant les gonzes, qui empêche la couine de conquérir son Chelem. 24-8. Super classe du gazier Brian, recordman des essais marqués dans le tournoi, 25 tries...entre autres choses. Des Blancs bien bourrins... comme dab, étouffés par le fighting spirit Irlandais. La magique potion  livrée par Jolithorax et notre duo Gaulois a donc fait son effet ! On y reviendra.

PANORAMIX & CO

La magique potion c’est connu est le fait de notre emblématique druide Breton Panoramix... celui qui voit à 360 degrés... connaît bien les vertus thérapeutiques des plantes... guérisseur du village en somme avec sa barbe blanche argentée comme un ruisseau d'avril... et son assise de vieux sage. Il semblerait pourtant que sa mémoire défaille pour concocter son jus... dans la mesure où nos troupes pour la première fois depuis l’invasion de Jules, gavés normalement d’invincibilité, se sont fait piéger par les coups de pilum de la légion romaine, chose inacceptable pour la plupart.  
La magique potion serait-elle frelatée ?
Panoramix a-t-il pris quelque retard de char dans cette course à la perlimpinpin vivifiante ? A la retraite le vieux barbu ? On peut le penser... Hum ! De magique potion il en sera question pour vaincre des Irlandais sans aucun doute bien remontés après la spoliation dernière contre les Gallois matois ! Cf l’antépénultième bafouille du Pilier. Or, d’après la photo de nos reporters ci-jointe, il semblerait que les Gaulois aient subtilisé le roboratif nectar...
pour le livrer au Irlandais ?
Les Bifs devront donc se contenter de bouillante eau qui donne, d’après eux, un exquis goût à tout... mais peu de globules dans les genoux !!! Le match tombe en sus à l’heure du thé ? Dab, d’après le grand historien des Gaules, Goscinny, c’est plutôt l’heure de la pose... précisemment le 5 PM. Les Irlandais possèderaient un avantage certain ? Mais avantage n’est pas gain... ni magique potion, certitude. On n’est donc sûr de rien tant qu’on n’a pas labouré le terrain ! Quelque soit l’enjeu... on voudrait bien du jeu. Les Irlandais ne devront compter que sur leur propre motivation tant la magique potion vous fait tomber l'envie dans les talons ! Oups ! Un simple conseil du Pilier. Yeah !
© Le Pilier

18 mars 2011

ALLEGRETTO MOOD

Deuxième mouvement allegretto de la 7ème symphonie de Beethoven... café Colombien pour le cortex booster... douche ascensionnelle... lectures présocratiques pour mise en service des connexions... assouplissement des phalanges au Toshibastringue... pianotages divers... un détour succinct au pâtis pour entretenir le cuissot... en bref, l’ordinaire d’un Pilier twitter qui veut bien partager quelques bribes d’espace temps matinal en guise d’intro et satisfaire certaines curiosités attentives à nos mouvements, sans pour autant dévoiler de l’agitation nocturne ses viriles et zintimes trépidations... Arf !
Le week-end s’annonce plus excitant que le précédent. Les Bifs se bastonnent pour le Chelem gagner, contre des Irlandais qui, on espère, vont tout faire pour les en empêcher. L’affiche est attrayante et l’enjeu nous semble équilibré. Les Scots joutent les Romains pour éviter la première place des derniers... ach !!! Les Blous anémiés rencontrent des Gallois sans génie... de quoi quand même patiner le désespoir ambiant d’une vague couche de ripolin avant la clausule du tournoi 2011... Si tant est que l’orgueil prenne le pas sur l’abattement. Quoi qu’il arrive rien ne saurait nous faire oublier le mal profond qui règne en hexagonale ovalie. Sommes plutôt las de l’amer écho qui nous renvoie incessant les mêmes figures, le même bla, le flanby... sinon le pesant gargouillis qui ondule sur un océan de sornettes, assourdissant, tel des clochetons en mal d’élévation couvrant l’harmonie des cathédrales par une cacophonie que le divin ignore ! Oups !

Bon, le XV ne se limite pas à nos forfaits... bien entendu... mais il est toujours agaçant de voir se perpétuer les mêmes erreurs sans ressentir un soupçon même de possible arrangement. En somme, aucune action encourageante ne sourd du pâtis... la pelouse entière est à tondre, faut retourner le terrain, planter d’autres graines et espérer qu’un jour les taupes qui bâtissent ces monticules anarchiques s’équipent de montures adéquates pour s’éclairer la carafe et constater réellement l’ampleur du dégât... sinon, plus indiqué, qu’elles soient chassées par des bestioles affamées, volontaires, désireuses de prendre la place de ces vieux croûtons sous terreux qui soporisent nos élans primesautiers d’un vent diminutif, restricteur, chargé d’incompétence et de veule raison ! Ouach !  
Pas demain la veille Mireille ? Allons pour l'heure allegretto, d'un pas tempéré... vers un demain printanier ? On peut douter, si, comme le proposait Nallet, les Bleus mettent la même dimension mentale que contre les Anglais.
A vos cortex !!! Aïe !!!
© Le Pilier

16 mars 2011

TSUNAMI DE BLA

Quel empaf cet arbitre... de touche en l’occurrence. Les Irlandais à l’instar d’O’Driscoll ne décolèrent pas. Matez la vidéo tout est clair... à 2'30s, Jonathan Davies en donne l'indiscutable explication. L’essai de Mike Phillips n’est pas valable... les Gallois ne pouvaient pas jouer la touche rapidement puisque le cuir transmis au talonneur n’est pas celui qui est sorti du terrain. J.Kaplan l’arbitre sud Africain du match, d’une certaine manière n’y est pour rien... dans la mesure où il pose la bonne question à son porte fanion de touche... comme en témoigne la vidéo. « Is it the correct ball ? »... la truffe répond "Yes c’est le correct ball"... sans hésitation. Kaplan lui fait confiance... normal ! N’a que ça à faire l’autre corniaud que de mater sa touche le long d’une ligne bien définie... et trouve encore le moyen de se planter. Là pouvez dire ce que voulez, c’est rude à avaler... un truc du genre ça vous change la physionomie du match... et l’histoire ne conservera que la victoire Galloise 19-13... pourtant volée !!!
Tout comme la nôtre lors de la dernière CDM contre les All Blacks.
On trouve encore des moules en hexagonie,  
des pantoufleurs du cortex, qui prétendent qu’on a vaincu les Blacks à la régulière en 2007. Pas étonnant qu’on en soit là. A vivre dans le mensonge on finit toujours par avoir un ulcère. On voit le résultat ! Il faut qu’on se ratatine moult fois dans le mur pour commencer à ébaucher une esquisse de réflexion... que mensonges et duperies nous reviennent en plein cassis comme un boomerang... Arf ! Ya kyrielle de gaziers qui sont encore étonnés de ce qui nous arrive aujourd'hui, blablatisent en cherchant des solutions qui n'en sont pas !!! Un comble... des années que le Pilier annonce la couleur. Dès le départ avons causé de l’aberration de notre rugby comme de l’incompétence de nos huiles... du staff à virer... avions immédiatement affirmé l'incompétence de Lièvremont... de sa dialectique foireuse sous-tendue par un entendement poreux... Arf Arf !!! N'y pane rien au rugby avec son Ntamack. D'anciens joueurs certes... mais pas des entraîneurs ! Et ça veut repartir à zéro maintenant... hé hé... mais pour ça faut faire table rase les gaziers... sinon c'est du flan... du vent... de la baratinade... faut rentrer à la maison et laisser la place aux compétents... si ya !
Un Jack White par exemple pour assainir le système... un gonze qui n'a rien à voir avec nos magouilles coutumières et sopos. Oups !  Rien de nouveau sous le soleil donc pour nous !!!
L’idem avec le nucléaire du reste... faut qu’ça pète bien dans la tronche comme en Japonie actuelle... avec un gros paquet de sacrifiés... de cellules dégénérantes... de douleurs... de monstruosités définitives pour se poser les bonnes questions... prendre des mesures de simple bon sens... ne jamais bâtir ce genre de bombe à retardement en bord d'eau d'une zone hyper vouée aux séismes monumentaux par exemple !!!
La fameuse grande histoire comme on dit ? Un tsunami de mensonges, de bla... derrière des vérités funestes ! Ach !
© Le Pilier

14 mars 2011

RUGBYSME & DIMENSION MENTALE

« Contre Galles, on mettra 
la même dimension mentale 
que contre les Anglais » Ouarf !!!
Un authentique sic, droit jailli de notre seconde poutre Nallet, lu dans le JDD de comptoir d’un assommoir blindé de supporters noyant leur détresse après notre performance Italienne.
Bon sang de bien sûr évident !!!! Mettre des dimensions adéquates c'est fondamental. C’était donc ça !!!!! En même temps, si tu mets pas la bonne DM, tu risques d’être un peu court dans la DP... dimension physique... naturel ça... même si tu es très à l’aise dans la DT... dimension des truffes... et bien entraîné à la D²... dimension débile. Ach !
Magnifique !!!  
Le Rugbysme plus fort que le Bogdanovisme dans sa dialectique imparablement absconne et totalement nœud. Arf !!!
Génialissime !!!

L’espace temps n’était donc pas favorable pour développer un mental adapté... les masses moléculaires confrontées à l’inconsistance interne que la théorie cinétique de la matière, hélas trop busy, délaisse totalement, pas même au profit d’une logique modale perspectiviste amicale qui engendrerait, par voie de conséquence transcendantale, un petit regain d’amphibologisme frondeur que l’entendement bio conçoit comme réalité disconvenante sans pour autant se départir d’une analyse computationnelle à la logique éventée... ces masses donc maxi balourdes mais tellement attachantes, pourraient très bien du champ des blas, nous fortement néantiser l’idée même d’une possibilité minimale de causer simplement !!!! Oups !

Et ya encore des gaziers pour s’étonner du niveau pâtis des Blous ? Sont fêlés du cassis ou quoi ? Mal dopés ? Vide bulbe ? Cognitif roupillon ? Enclumes ? On leur trifouille la carafe ou quoi aux joueurs ? En même temps... même DM que contre les Bifs égal même ratatinade. Nallet annonce donc la couleur ? On a péché par dimension inappropriée en somme !
A nous de mettre la bonne dimension mentale pour interpréter les signes... Arf !
© Le Pilier

12 mars 2011

ITALIE VS FRANCE : A CHAUD

- Alors Marco... satisfait ?
- Ouaip, on progresse, j’ai grande confiance en cette équipe...
- Mais bon, se faire tartiner pas des antipasti, c’est peut-être un peu limite non ?
- Non non, on peut encore progresser...
- N’avons pas encore perdu contre le Japon... c’est ça ?
- On peut le dire...
- Ouais... ok... mais qu’est-ce qu’il manque à cette équipe pour être encore pire ?
- On a tout ski faut Pilier, l’artiche à flots... des gaziers au Grévin... des réserves de baratin plein les tuyaux... la baveuse toujours prête à se faire mousser... tu vas être encore étonné... mais l’avenir nous réserve encore des surprises... il n'appartient qu'à nous du reste.
- Pas faux l’ami... mais ton avenir au sein du staff... semble un peu compromis non ?
- Ils n’oseront jamais me virer... les supporters m’adorent... et puis ya personne de toute façon derrière. Ntamack est parfait pour porter les bouteilles d'eau et pense comme moi. Non non, j’ai grand espoir d’emmener la troupe sur la voie des records auxquels aucune équipe n’ose vraiment s’accrocher...
- Bien vu ça en effet... tu parles des plus grandes déroustes depuis l’invention de la brosse à dent ?
- Non, de la brosse à reluire...
- Hola, faut remonter encore plus loin alors...
- Tout à fait... ambitieux le programme... donc, c'est du long terme... cette équipe peut me faire confiance... d’ailleurs on est très copaings... ya bonne ambiance... on joue aux cartes... on progresse...  on va tous en groupe se cultiver la tronche au Crazy Horse... on rebondit... le XV c’est aussi une histoire de tête... on s’instruit... on regarde des vidéos ensemble... on réfléchit... parfois même on fait un Monopoly avec un trader... qui compte les billets... les bons placements c’est primordial au rugby.
- Bien toussa, alors tu fais donc encore confiance à tes gonzes quoi ?
- Bien entendu... en plus t’es peut-être pas au jus, mais beaucoup d’Italiens jouent dans le Top 14... ils nous connaissent trop bien... c’était de toute façon déséquilibré... regarde Parisse, il nous a pourri la vie...
- Ô l’empaf... pas cool ça... le vendu ouais...
- Et Bergamasco qui fout des points de l’arpion dans des positions difficiles maintenant... il cachait bien son jeu chez nous... la crevure... le voyou...
- Oui, sommes d’accord avec toi... faudrait y remédier fissa... des traîtres ces raviolis... des espions quoi !
- Exactement. Tout reste donc à faire. Ya pas de limite. l'équipe a été brillante malgré tout... pas facile d’encaisser ce genre de trahison. Ils se forment chez nous ces pizzaïolos, et nous gagnent après... pas très sport ça... mais on sait rebondir, fais moi confiance. Un grand match en tout cas.
- C’est vrai... il restera dans les tablettes...
- Et puis, ya encore beaucoup de tournois à gagner... ce n’est qu’une rencontre parmi les centaines à venir...
- Hé hé, bon sang mais c’est bien sûr... une vérité vraie ça... prenons du temps sur le temps qu’il nous reste, ya encore bien du temps à venir... temporisons donc. Et puis, plus c’est long, plus c’est bon comme on dit...
- Même toi Pilar, tu vas être épaté. Vaut mieux être un roi dans sa catégorie, qu’un bouffon chez les grands !
- Tout juste Auguste... bien vu pour les grelots... empereur tu devrais même viser chez les dégustateurs de défaites inattendues. Tu vas nous surclasser Laporte... t’es balaise dans ton genre aussi... vous passez des week-end ensemble non ? Il te refile de bons conseils c'est ça ?
- Oui il a toujours plein d’idées pour créer la surprise... c’est l’héritage ça... la maturité...
- Parole de sage... et comment tu envisages l’avenir ?
- L’avenir c’est hic et funk pour l’instant... on a un super repas qui nous attend... avec des filles... on va danser en boite...
- Z'êtes en boîte en effet... mais tu voulais pas dire hic et nunc ?
- Non ?
- Ah... ben... bonne bourre alors.

Étions en direct pour France 15 Clochers... dans un jardinet Italien avec Marc Lièvremont très en forme après la défaite... pour une interviouve pleine d’enthousiasme, de franchise... de positivisme roboratif... de clairvoyance... de simple vérité. A vous les studios !
© Le Pilier

07 mars 2011

TWITTER...

Intwitter
On reprend l’entraînement... pas de panique... une gros ruck de taf nous détourne un rien du pâtis mais le tournoi n’est pas encore fini. Retour donc plein gaz à l’EDF dans quelque temps. Pas de quoi exploser les citernes de l’enthousiasme au vu du match de petit calibre qui se prépare ce week-end, en ce qui concerne les Blous. Taquiner l’Italie ne nous apprendra rien de plus que ne sachions déjà. Aussi... probablement... abstinence de notre part. Un match plus intéressant : Wales vs Ireland, Samedi. Dimanche les Bifs reçoivent les Scots... on imagine l’issue... pas l’paf !

Aussi, pour conserver la forme, reste le Super Quinze, dont n’avons pas encore causé faute de temps. Voilà de quoi vous ravir si l’Europe vous saoule un peu avec son rugby mitigé... si vous aimez les grands pâtis quoi ! Ouah ! Les horaires sont impossibles pour du direct... faut avoir que ça à faire... et là, entre les zobligations quotidiennes, réparation des fuites... sortie du basset... chasse aux talons... dandysme... musculisme cognitif... morpho-dynamisme des modules actantiels... résolutionnisme équationnel... chronotopisme urbain... bain... massage des tempes... digestion  du tout... à peine le temps de fouler l’herbette. Ach !
© Le Pilier
Friday, 11 March 2011 Super 15
Crusaders v Brumbies, 7:35
Rebels v Sharks, 9:40
Stormers v Highlanders, 18:10

02 mars 2011

TSEU PÂTIS

« Du positif pour l’avenir »
« Encourageant pour la suite »
« Je ne suis absolument pas inquiet »
« Un grand match »
" Des progrès"
Un succinct florilège de bla saisi un peu partout sur le flux... après le match contre les Bifs.
Ben voilà... si on prend pas une rouste avec une vingtaine de points d’écart, sommes happy dans la défaite moindre. Là, chapeau !!! C’est philo... bien vu les gaziers... après tout, pas sotte la posture.   Donc tout est pour le mieux 
dans le meilleur des pâtis ! Ach.
Ça promet de grandes jubilations, niveau Tao là, c’est clair, on rayonne. Tenez encore un sus du là haut Tseu, patiné de Pilier.
Qui se plie restera entier
Qui s’incline sera redressé
Qui se tient creux sera rempli
Qui subit l’usure se renouvellera
Qui se fait ratatiner remontera
Qui ne bouffe que pâtis 
conserve son appétit !
Qui boit la tasse sans chichi
met du sel dans sa vie !!!
Qui dans la rouste prend son pied, 
dans la soute reste éclairé...
Allez oups de arf, en voilà veux-tu, du nothing en bâtonnet vertu !
Le sommet on vous dit... les Bleus défient les cimes... ce mode de l’ultra présence spirituelle, irréductible aux formes de la présence corporelle, plus intime, plus enveloppante qu’une subjectivité, plus pérenne qu’une responsabilité, la giga transcendance des pâtis vous assure un paradis bien au-delà des prosaïques cantons du savoir... de l'assommante vérité... de la douleur du pré ! Yeah ! 
Rien gagner c’est ne rien perdre... 
Ne rien paner c’est jubiler... 
S’enfumer c’est conserver 
chaleur dans la teuté !!!!
© Le Pilier

01 mars 2011

DU GREVISSE AU GREVIN

 "Romantic Lievremont got it wrong.
How many years will it take French coach Marc Lievremont to decipher the difference between romance and reality? 'The Caveman' might light up the billboards but at Twickenham, he was more apparition than star attraction" etc.

Hé hé... bagatelle extraite d’une petite chronique Anglaise transmise par un pote... en substance c’est du quasi nous, à quelques signifiants près... between romance et reality... on aurait plutôt dit bitouine plâtre, béton, ciment, mortier et réalité nous... mais les Bifs c’est connu, ont plus de tact que le Pilier... Arf ! Question, how many years ? Là on lui répond sans crainte,
jusqu’à libitum mon petibonum !!!
Du reste devrions revenir sur cette notion ridiculeuse s’il en est « d’impact player » ! La figure la plus crétine de ce dernier lustre !!! On en causera later. On pourra apprécier le « light up billbords »... bougie Grévin... mais le cousin n'est p't'êt' pas au courant... ignore not'e propension au panthéonisme Disney qui modèle des poupées de cire ne sachant faire qu’un son : Paf ! Sinon crounch... grrrr... ga !
Jamais dans l’histoire du rugby n’avons vu une telle absurdité sur un pâtis... dont la notoriété frise l’indescence au regard de cette figure moult fois rapportée, visible on youtube, qui a pathétiquement contribué à ce délire édifiant. Quand l’empaf brise la machoire d’Ali Williams... bouche en sang.
Pas ça le rugby !!!! On aurait viré cette vidéo du net nous... degré zéro ! Au-delà de la dialectique expressionniste, guerrière, pratiquée en ce lieu, ou ailleurs, à des fins colorées, sinon ludiques... le rugby n’est, ne sera jamais, filer de grands coups de boules à l’adversaire... percuter comme un sourd sans soucis du collectif. Voir foncer un gazier bien droit dans un mur défensif... systématiquement, sans jamais de never tenter le moindre évitement, la moindre transmission de cuir, n’est certes pas un exemple pour nos moutards. Au-delà du gonze à proprement parler, le symbole investi par la meute populaire nous éloigne encore un peu plus des grands pâtis et partant contribue à la mise au rebus de ses valeurs fondamentales. Du Grévin certes, pas du Grevisse... Arf !!! Chabal ne sera jamais cité en exemple dans la grammaire du rugby. Hips ! Sinon dans la colonne, anti-rugby pré-hystérique. Celui des hommes caverneux à poils drus, matant inquiets des ombres dans le fond de leur bauge, enchaînés à leur ignorance, qui n’accèdent jamais à la lumière du jour. Ach !
© Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.