31 décembre 2011

FIN DE PÂTIS

Dernier réveillons-nous, avant la fin du monde entier... d’après le calendrier Maya. L’abeille prophétique nous assure un renouvellement des tuyaux, comme l’affirment les transcendants tartarins positivistes new âge, qui savent que les planètes influent sur les cassis... arrivent à pénétrer même les plus chaudrons, les plus cailloux, les plus clos... qui ya ka attendre... yaura du sun en veux-tu, du kiff en voilà... bref une nouvelle ère proprette, éveillée... on passerait de l’âge dormant à l’âge d’or. Une période donc plus spirituelle que spiritueuse... insistent les mystiques en chaussons et peau de bestioles, en écoutant du Floyd et reniflant du foin ! Ach !
Les plus ombrageux de leur côté misent sur une fin de globe radicale. Plus d’activités bibitives, de gisquettes, de Dunlopillo... de crédit, dettes, boursicotages... de ruminations, de chicores... fin de tout... jusqu’à celle définitive des grands pâtis, partant du super ithyphallique et méta-blog, le Pilier ? A voir ?
Les scientifiques voudraient mettre d’accord tout le monde en affirmant que cette 2012ème année eschatologique est issue d’une erreur de calcul, que la vraie finale se jouera en 2220... qu’on a encore plein de temps pour faire n’importe quoi, et redémontrer que sommes bien à la mesure de notre peu !!! Oups ! Comme dirait le philosophe de comptoir, toute fin est un début ! Chopinons dès ce jour pour l’ivresse à venir... pas d’lézard yaura pituite pour tous et good year dans ce virage... sur les chapeaux de roues ? Ach !
© Le Pilier

08 décembre 2011

MC CAW'S CALOTS

« Si les Français plantaient des fourchettes, c’est qu’ils avaient de l’appétit ! » Ho ho !!! On croirait lire le début d’un roman de Jarry. Une polémiquette qui fait suite aux propos du grand Mc Caw concernant la finale CDM. Rougerie, pas que lui d’après certains zéchos, aurait fourré ses paluches dans la tronche du pitaine, plus précisément enfoncé ses crayons dans les lunettes même du flanker. C’est la victime qui l’aurait balancé lors d’agapes intimes avec sa fondation à Christchurch... surpris, précise-t-il que le centre Français n’ai pas été cité, voire condamné par les grands juges du pâtis ! N’avons pas de raison particulière de mettre en doute la parole du néoz... et la vidéo qui témoigne de la vilénie semble pencher en sa faveur. On voit bien que le père Mc Caw s’est fait chiffonner les visuels... sa tronche en témoigne. Pas réglo ça les Bleus... au rugby faut lourdement sévir avec ce genre de débordement. Rendre flou la vision d'un gazier aux pâtis, ya qu'les gisquettes qui peuvent se le permettre... aveugler un Mc caw, quel crime abo-minable... quelle fourberie, quel manque de tact !!! Certes avaient les crocs nos cocottes... certes une fourchette peut se planter dans un gigot... mais pas dans les calots ! Ach ! © Le Pilier

23 novembre 2011

ON RACONTE...

... Que le Pilier s’est planté sur l’essai de Poitrenaud contre Gloucester... yavait d’l’épaule adverse pour « valider » sa prise de cuir parait-il... donc pas d’en-avant. On raconte ça... de même que personne ne veut entraîner cette équipe de roses Bifs pour les années à venir... Nick Mallett s’y refuse, Henry n’est pas intéressé, Woodward ne veut surtout pas s’y recoller... Laporte est déjà à Toulon... Lièvremont veut écrire ses mémoires et réfléchit beaucoup... arf !!! Après la démission bienvenue de Jonhson, on ne se bouscule pas au portillon côté Couine's coach... faut dire qu’il y a du taf sur le green... les Bifs sont vraiment moches... la preuve on les gagne en CDM... et... comme aveu de poussivitée, on en fait tout un pudding !!! Ach !  
On raconte que le Pilier se délasse loin des chicores du coin sous un appentis de Louisiane... peu curieux de ce qui se passe en Europâtis... qu'il se désintéresse de l'arrivée de La Gisquette, Bru Nette, PSA Peugeot à la tête éventuelle de nos troupes comme d'une bicyclette de Tour de France...    
On raconte qu'une composante fondamentale de la relativité risque de prendre un sacré coup dans le buffet...  
On raconte que la description du comportement parfois turbide de la sémillante matière et de la lumière dans tous leurs détails, en particulier dans tout ce qui se passe à l'échelle atomique, ne peut s'effectuer à l’œil totalement nu... qu'elle nécessite des Ray Ban à montures quantiques, indispensables pour mater l'ultra minus en multi D et en tirer des conclusions émoustillantes... que de toute manière l'entendement ne puise pas ses lois dans la nature mais les lui prescrit... On raconte que Julie veut vivre sa vie... que peu nous chaut la pantoufle et le verre de Bojo, pourvu qu'il y ait de l'ivresse au Dunlopillo... On raconte qu'une belle motte de Normandie c'est tout aussi fondant qu'une madeleine à Passy... qu'une vis sans écrou c'est tout aussi perturbant qu'un triste gruyère sans trou... Bref, on raconte  tellement de choses qu'on finirait par dire n'importe quoi. Ouah !
© Le Pilier

14 novembre 2011

TRICHE PÂTIS

Un rien de quinze chez un gazier hier pour mater par hasard 15 minutes d’un Toulouse vs Gloucester. Pilpoil au moment de l’essai en avant de Poitrenaud... ach... un en-avant gros comme troupeau de pachyderme attilien dans un tunnel Alpin. Oups !!! Y sommes plein écran, du spectacle à n’importe quel prix. Personne n’a bronché... si, un rien Ibanez, vite ravisé... l’important c’est la seule victoire des Français en première journée d’H cup. Ben mazette, ça devient monumentalement récurrent ce genre de tricherie... d’autant que l’arbitre de touche est à deux mètres de l’ailier Toulousain... peut pas ne pas voir quand il transmet à Poitrenaud. Non non... ça passe comme une lettre. Bon, ben... bon flan à tous. Bien étrange la tournure que prend ce rugby... des fautes énormes d’arbitrage font désormais partie du pâtis... comme jamais !!! Matez les gens qui protestent derrière... qu’importe, plus c’est gros... plus c’est gros !!! Plus c'est faux, plus c'est beau !!! C’est l’époque qui veut ça, non ? Un essai en avant vaut cinq pions mon Gaston... ya pas d'raison !!! © Le Pilier

11 novembre 2011

AUX 14-18

C’était durant les nuits d’obus, ça fourmillait à l’horizon... des sons de canons à vous sevrer le roupillon. Le factionnaire de guérite il avait poussé lui-même le portillon avec la crosse.
Il avait prévenu l’intérieur :
- Brigadier ! C’est le Pilier... l’engagé !
- Qu’il entre ce con-là !
Zétaient bien une vingtaine vautrés dans la paille du bat-blanc. Se sont secoués. Ont grogné. Le factionnaire il émergeait juste à peine le bout des zoreilles de son engoncage de menteaux...ébouriffé de pélerines comme un nuageux artichaut... 
- Visez-moi ça l'empoté ! Une demoiselle ! Jamais vu un civil si gourde ! Merde ! On nous l'a fadé spécial !  Arrive, bijou !
Comme j'ai buté dans un sabre toute la portée de viande a râlé... ça fit des hoquets de ronflements. J'avais dérangé tout le sommeil."Vos gueules, brutes !" Qu'a hurlé le cabot.
Un rien de Célinien casse-pipe pour fêter l'évènement du 11. C'était en 14... présent sur le front de Verdun l’ancêtre du Pilier... a bien failli être absent. Ach ! Baïonnette au canon mon colon... limbes au son du clairon... sommeil éternel profond. Pensées pour lui... et les autres. ©  Céline le Pilier

10 novembre 2011

BILAN ? YAKA !

Ben voilà... à peine un rien de grosse quinzaine d’absence et le Pilier se fait incendier la caserne par les accrocs du plus, les alpagueurs de stratus... arf arf... les anti tiédeur... les sans tendreur, bref les grands liseurs ! Ben les gaziers méritions quand même une mise au transat, non ? Une retape au Dunlopillo... éventail aux zarpions, massage des filets mignons, non ? A l’instar des Blacks on s’est quand même enquillé un tri de bonne tenue, dans l’affilée une coupe de l’autre bout du monde, remportée haut les paluches malgré l’usure. La deuxième du reste en pas moins de deux participations !!! Tout nous ça, on laisse rien aux zautres. D’aucuns avisés diront qu’il n’y a pas grande concurrence, que les Blogs rugby d’hexagonie sont à la mesure de son rugby... poussifs, rétifs, sans pif...  hors le Pilier donc, que du fretin minus, qui frétille de façon bouffonne dans la nasse des figures ressassées, des espoirs insensés, des baratinades enivrées de gloire possible mais jamais là ! Lièvremont à l’heure présente doit encore baigner dans l’anthologie lui... ce qu’il disait après le finale... on cite : « contre les Zanglais un match d’anthologie... contre les Blacks un match d’anthologie... le quasi trophée à portée, un possible d’anthologie »... Une veine de cocu d’anthologie aussi, aurait pu ajouter le gonze. Qu’importe, n’avons plus de simples piétineurs de pré, d’ordinaires gaziers dispos pour relever les prochains défis, de simples Bleus... avons désormais du viceu champion du mÔndeu ! Ach ! Quatre années de vice ça va dissoudre le peu de vertu qu’il nous reste et nous saturer le cassis pour les 30 ans qui viennent ! Non content de barboter dans l’anthologie nous tartinent donc les gamelles avec ce titre qui n’en est pas ! Soit ! Sommes comac... même bla, mêmes figures, mêmes redites libitum... même genre de baratinum... dans cent ans on en causera encore, sommes les rois du passé... du quasi trophée. Chaque CDM on ressort des cartons les anciens bataillons, on refait l’inventaire des anthologies, des essais majeurs... lisez les bafouilles de partout durant les joutes, l’avant est comme une présence future, passqu’un possible gagnant, toujours potentiellement réalisable !!! Ouarf ouarf !!! Suivez les cassis ? D'hier on est si fier... malin ça mon lapin... et comme la mémoire est labile, hop, on te balance une couche de Ripolin et les faits sont enjolivés... on a quasi gagné... sainte Hélène est oubliée... on conserve le soleil d'Austerlitz... mais on ne raconte jamais que l'empereur s'est quand même au final bien fait ratatiné, seul à se ronger sur un talus au milieu de rien, entouré d'eau salée, de sardines et d'embruns !!! Bref !
Le problème, c’est qu’on ne bouge pas d’une paille. 7 CDM jouées, 6 gagnées par l’hémisud... une pour le nord... d’un petit drop en sus ! Seuls les Bifs dans notre coin ont remporté la Webb... et si vous vous souvenez pour le coup de la genèse, les deux années précédant la coupe, plantaient des 40 pions à toutes les équipes du tournoi les couine guys ! Sacrément bien préparés... jamais le cas chez nous.
La supra veine de cornard inscrite probablement dans les tablettes astrologiques du Parisien, dont ont bénéficié nos cocottes durant la CDM... deux défaites en poule, des Bifs de petit calibre, 14 Gallois en manque de tatane... aucun gros mastard d’hémisud avant la finale, ne se reproduira pas de si tôt. Bilan, sommes des rigolos, qui pouvons d’évidence secouer du gros, comme peu, mais sans jamais réitérer la chose plus de deux fois consécutives ! Comme passionnés, savons être parfaitement contentés... et déjà, à l’instar des zautres fois, un paquet d’endormis prétendent qu’on gagnera la prochaine. Faudrait surtout se mettre à jouer chaque match sans penser à cette échéance dont on nous sature les pavillons. On se souvient du baratin de Lièvremont dès son entame en survet tricolore ça causait que prépa, bilan ? Quatre années d’ennuitude, d’à-coups, de foirages, de déroustes monumentales... quatre ans de rata, de mornes plats... on lui souhaite tout le meilleur à çuilà d’ailleurs, ne plus jamais apparaître sur nos zécrans plats, nous quitter fissa la planète ovale... se mettre en mode hibernation... ballon mousse, plus jamais là. Ya du gonze qui cherchait à piger sa stratégie... qui c'était ce gazier... quoi dans le bulbe ? Rien... personne... un simple incompétent qui s'est retrouvé là... et des comac y'en a des tas !!! Après Laporte on croyait pas au pire... on s’est planté... que nous réserve St André ? Au moins un acronyme rapide à taper, PSA, déjà ça... plus qu’à turbiner comme une Peugeot turbo le gazier... plus qu'à... pas gagné ! En tout cas une chose est bien sûre, on se fend la poire avec ces artistes de broute-pré. A défaut de vaincre nos vieux démons, on se tord les boyaux du carafon... mais ça vous revigore quand même pas la Nation !!! Faut une révolution ! Yaka !
PS : L'image d'où la bafouille a été balancée. Rien à voir donc avec le sujet, sinon un même doigté sur le Toshibastringue. Un lieu, un bla... du live quoi !
© Le Pilier

24 octobre 2011

MERCI ALL BLACKS

Des All Blacks champions du monde entier de la galaxie ovale... hé hé...
Des All Blacks qui pratiquent l'un des plus costauds, sinon le plus beau rugby des sublunaires pâtis... de cette dernière décennie.
Des All Blacks menés par un capitaine du tonnerre de Zeus... le Mc Caw des Blacks boys...
Des All Blacks entraînés par un coach hors pair... le génial Graham Henry au palmarès effarant : 103 matchs... 88 victoires !!!! L'incontestable meilleur bilan de l'histoire moderne. Des All Blacks qui réconcilient tout le monde autour d’un même fanion... imposent un ordre des choses qui n’est pas pour déplaire à tous les grands amateurs. Des All Blacks magistraux... qui s’enquillent des Tri Nations, une coupe du monde en suivant, avec des scores épatants... Des All Blacks dépossédés de leur pépite Dan Carter... qui a sacrément manqué. Quand on a vu Weepu déjà dévisser contre les Wallabies on craignait le pire... a lourdement pesé sur le moral de ses troupes le gazier, dans le mauvais sens du terme, plus encore que la bonne tenue des Bleus... plus de tronche, rien, nothing, dans les choux le Weepou !!! Ne partagions pas du tout l’enthousiasme d’avant match de certains concernant le demi de mêlée... la charnière Black n’était pas des plus performante... faible même... un sacré poids faut bien dire à contrebalancer pour les Mc Caw boys qui du reste n’ont pas cédé... malgré les outrageants ratés d’entre perche... les coups de pompes aléatoires comme celui qui emmena l’essai des Bleus. Faut revenir sur toussa... pour l’heure on savoure encore  la victoire du grand rugby... pas photo... ce que renferme ce petit point manquant pour les Bleus ? Encore deux océans à franchir. Une finale peut se gagner sur un match... pas une coupe du monde !!! Ach !
Pour l’heure et l’heur...
Merci les All Blacks pour ces huit dernières années sous la direction d’Henry... certains moments zavez atteint le sublime... des grands chelems durant les tournées d’automne... des grands slam durant les Tri Nations... des kyrielles de matchs ultra aboutis... de la maîtrise, de la courtoisie... on ne fera jamais mieux sur un pâtis.  
Du quattrocento de rugby on vous dit...
Merci le Pilier pour sa vista, son moral, ses coups de pompes aux croupions sans excuses aux roupilleurs... son cuissot perforant au panthéon des blogueurs... ses morsures la pantoufle... ses cartons à couper le souffle... ses percées frondeuses, ses figures douteuses... arf arf ... son purisme, son doigté velvet, son brouté moquette. Merci à Justine, merci à Julie, à Paulette... à toutes celles et ceux sans qui ne serions pas aussi motivés pour décrocher nous aussi la timbale en or Webb Ellis de Champions du monde... es grand causeur de pâtis ! Ach !!! Merci aux dieux du cuir, de la châtaigne, du marron... de la  joyeuse baston ! Merci à Elvis... merci à même à Platon ! © Le Pilier

22 octobre 2011

FIN DU BLA

Pourquoi les Bleus ont une chance de gagner les All Blacks ?
Because le Kiwi peut se manger au dessert !!!
Pourquoi les Blacks ne peuvent pas perdre ce match ?
Because les Blacks sont un trop gros plat de résistance !!!
Alors ? Faut toujours garder une place pour le dessert... avoir de l'appétence... de l'estomac. Tout l’intérêt de la baston c’est qu’on ne sait rien tant que le futur n’est pas englouti par le passé. Yaura donc foule à mater la chicore attendue où le rugby sortira vainqueur... la seule certitude présente ! Allez les trente gaziers, faites jaillir le raisin sans lésiner sur l’ivresse ! Fin du bla... du yaka... place au torride Haka... au vertueux combat ! Ah oui, un p'tit ps : les Blacks sont imbattables !  © Le Pilier

21 octobre 2011

AUSTRALIE EN BRONZE

Les Aussies remportent la finale... de la troisième place... de justesse diront les pro Gallois... mais voilà, sans Beale, Cooper... deux gaziers qui comptent sacrément dans l’équipe, une première ligne pas des plus performantes, s’en sortent avec les honneurs en posant les pinceaux sur le podium. Bon, l’en-avant gargantuesque de Hook sur l’essai de Shane Williams a fortement aidé le poireau à rester dans la course. Un habitué de ce genre de grossièreté cet empaf d’arbitre Anglais Barnes, qui rappelons-le, fait gagner les Français en 2007 sur une couffe du même genre, contre les All Blacks, sans que l’hexagone ne s’en émeuve !!! L’histoire est aussi un puits d’oubli, le mythe est plus fort que la réalité des choses... on ne retiendra que la victoire sans jamais revenir sur les causes douteuses qui l’ont générée. Heureusement cette fois les Australiens ont emporté la palme sans qu’il y ait malaise 22-18. C'est bien !

Nous reviendrons sur le bilan général de la CDM, mais l’heure première est à la chicore de Dimanche attendue par tout un peuple qui poussera derrière les ultra favoris espérant soulever le cruchon doré. Ce peuple transcende probablement les frontières ductiles du long nuage blanc, de la simple appartenance à quelque nationale entité... tant il est vrai que le rugby est un terrain universel, surtout quand il est foulé par des gaziers de cet acabit, qui pratiquent un rugby de grande classe... dur au buffet, souple dans la transmission... correct, modeste, impec... avec des Blacks qui portent haut les vertus d’ovalie, qu’une grande majorité d’amateurs voudraient voir ratatiner les Bleus. Normal, les connaisseurs aiment aussi la manière, le grand style. D’où la générosité, la génialité du  XV qui finalement met tout le monde d’accord. Les Blacks sont appréciés sur toute la planète et font sans contredit l’unanimité. Ça nous plait ! On trouve ça nulle part ailleurs !
Mais un match, s’il suscite de fols espoirs (adjectif coalescent du signifiant qu'il colore)... peut de même réserver des surprises ! Cette fois le Pilier n’en croit rien. On prétend même qu’il n’y a pas d’outre pression dans les carafes des noirs guerriers comme le prétendent certains. Les Alexandre du pâtis n’ont rien à craindre de nos cocottes, le savent, forts de leur maîtrise comme de la valeur profonde de cette terre sacrée qui les a forgés. Nous assurons que la Nouvelle Zélande bénéficiera du soutien inconditionnel des Dieux ! A moins qu’un dissident immortel, une canaille séditieuse, un esprit malin... un mauvais grain... vienne foutre la pagaille, dans un ordre des choses véritablement attendu par tous ceux qui possèdent un sens esthétique à valeur d'équité ! Non, ces derniers ne sont pas contre les Français, impossible, personne n'est contre... pas un saveur, amateur de chicore digne de ce nom n'est contre une quelconque team... comme l’affirment les folliculaires, papelardeurs de plumes à croupion... scribouilleurs, envenimeurs des gazettes pour water closed... sinon même les joueurs. Non, la planète est tout simplement pour les Blacks... normal... pour le beau jeu... pour le grand rugby... pour la perpétuation du sublime... aussi chacun désire voir des Bleus à la mesure de cette légion emblématique... le moindre des respects puisque qu’on nous tartine icy les esgourdes avec cette vertu !!! Alors ? On attend l’épreuve... enfin, les preuves quoi... de respect. Ach !
© Le Pilier

19 octobre 2011

BLEUS CHAMPIONS DU MONDE...

Des bourses pleines !
Des dindons ça ? Nos cocottes ? Des capables d’empocher des milliers de dollars sans avoir à se mouiller les plumes ? Des dindons nos gallinaces ? Eux les plus meilleurs payés depuis l’histoire du rugby amateur ? Non non, les Néo Zélandais exagèrent plus que de raison... sommes de la savante spéculation nous autres... savons très bien comment s’accumule le grisbi sans outre forcer sur le pâtis. Alors voilà, fatal, normal, ça fait des jalousies... le boursicotage c’est l’apanage des qui en ont... mais ne s’en servent pas !!! Les remplir à moindre frais, c’est tout l’honneur de nos gaziers !!! Ça vaut bien un triple A ça, non ? Ah ah ah !!! Même si perdent, en ramassent plus que les Blacks vainqueurs... alors, ya vraiment pas de quoi les bousculer nos champions !!! Ok ?
© Le Pilier

17 octobre 2011

BLACKS AU ZÉNITH

Et respect des minus  
Super équipe de Blacks qui remporte la grande finale de la CDM 2011 contre des Australiens sous pression constante... 20-6. Comme Mc caw l’évoquait : "On savait qu'on devait faire front et on l'a fait pendant 80 minutes. Il y a eu de l'intensité et chacun a fait son boulot ce soir". Victoire donc maîtrisée... tranquille, sûre... rigoureuse sans raideur... dynamique quand sonne l’heure... imposant quasi le jeu durant toute la partie... on peut guère faire mieux en ovalie. Du reste le monde du rugby sera derrière elle Dimanche pour l’honneur de la coupe Webb Ellis... le pichet, la soupière dorée, symbole pour étagère, cheminée... bref de la vaisselle rutilante si voulez, la gamelle dans laquelle on peut même boire n’importe quel pétillant pourvu qu’on soit de la troupe. Un objet ordinaire pour lever les bras... pas plus, car le titre suprême, l’aval total des saveurs, le plébiscite des connaisseurs, le pâmé des gisquettes... la fascination des mirettes, le regard approbateur des Dieux... les All Blacks l’ont déjà conquis sans laisser même sur la touche la moindre part de doute. Comme dirait la formule du Pilier, if your soul is rugby, is All Black too. Voilà pour le grand XV... voilà pour le vrai rugby. Pour ceux qui ne peuvent se satisfaire d’un jeu sans la manière, fascinés par les valeurs profondes que cet art véhicule... cette âme collective, probe, respectueuse des lois... une âme de guerriers dont certains rêvent de s'approprier les vertus.
Donc, démocratie oblige, d’autres catégories ont droit au chapitre, foulent du pâtis, aiment le rugby et les belles chicores du terrain. Le rugby du coin par exemple, celui des supporters de Bleus par exemple... agitateurs de fanions... tricolorés des douilles au croupion... qui panent peu au jeu mais qui savent généreusement partager de belles zamitiés de pastaga avé les copaings... de vrais bons moments d’émotions comme ils se plaisent à le dire... des joyeux drilles en somme qui ne veulent qu’une équipe gagnante, point c’est tout, pour arroser des soirées colorées de gaillardises, d’hilarité... de youpisme et de gaîté... quelle que soit la manière, ils sont toujours derrière à pousser... des cris !!!
« Seule la victoire est belle » leur crédo, comme pelle va avec le rateau !!!

Peu de liens peuvent se tisser entre ces deux catégories... et s’ils échangent parfois quelques mots, partagent parfois un silence, il ne signifie jamais la même chose pour l’un et pour l’autre. Pourtant, la valeur primordiale qui les unie en revanche est claire comme une copie vierge et fait l’unanimité : c’est le profond respect !

Tout le monde est d’accord sur ces fondamentaux. Les saveurs respectent la passion débordante, un peu bestiale mais batifole des supporters... respectent leur manque de discernement... de connexions permettant quelque éveil au-delà des luzernes du coin... respectent jusqu’à la trompinette qui fait pouêt et rire tout le monde... respectent leur surnombre... respectent même leur bruits de bouche, leur ravissant « on a gagnééééééééééééééééé !!!! »
De l’autre côté même respect... les supporters respectent ce qui leur est incompréhensible, ne se mélangent qu’avec ceux qui portent la même couleur qu’eux... ne regardent qu’eux... respectent le fait qu’un rugby d’une autre dimension existe quelque part même s’ils ne savent pas où... respectent la chopine qui peut toucher la leur dans un moment d’oubli... respectent même d’être là... en finale face aux meilleurs gaziers du cuir, en ayant infligé aux monde une suite de calamités !!!

Bref au rugby 
ya du respect partout !!!!

Un peu finalement la teneur de cette rencontre qui nous attend Dimanche, entre les divins Blacks et les joyeux Blous. Le respect des deux mondes qui se côtoient sur un même pâtis... la vraie démocratie !!!
D’un côté, la grâce, l’âme altière, la ferme intention, l’opiniâtreté... la maîtrise du geste, la vivacité du reste... le collectif... des matchs enquillés durant plus d’un mois... impecs... corrects... remarquables à l’unanimité... bref du rugby d’empyrée... un rugby philosophique, sympathique et sucré.
De l’autre une passion débordante tout aussi généreuse sans beaucoup de moyens certes mais quand même sur le terrain... resquilleuse, veule, bordélique, mais très respectueuse de ses gains... un rugby pragmatique... "moins on en fait plus on gagne"... un rugby de miracle, qui rêve d’être champion du Monde de la planète toute entière, sans même comprendre la signification du titre !!! Pour ces derniers la moindre gamelle est un trophée... on leur souhaite d’être contenté ! C’est aussi ça le respect !!! Ach !!!!
© Le Pilier

15 octobre 2011

FINALE DE LA COUPE DU MONDE

Demain 10h du mat... Grande finale de la coupe du monde de rugby à XV bitouine All Blacks & Wallabies... pour sûr un match à ne pas manquer. Parait qu’un petit tournoi se joue en marge du master avec des équipes Européennes. Les Bleus sont qualifiés dit-on pour la petite finale !! Bravo !!!
© Le Pilier

14 octobre 2011

MC CAW DES LATTES

La planète ovale, plus intensément sans doute les Zélandais, sont suspendus aux zarpions de Mc Caw. Opéré du 5ème métatarse en début d’année, l’auriculaire des lattes si voulez, le gazier traîne encore une sale douleur. Jouera, jouera pas contre les Wallabs ? Tiendra jusqu’à la finale, qu’on lui souhaite ? Finalement sera sur le green pour en découdre Dimanche. Après Carter ça ferait du vide dans la troupe, même si l’on considère que du Black de chez Black y’en a en réserve. Pas tout à fait quand même de cet acabit. On n’insistera pas sur la valeur intrinsèque du capitaine, son emprise, ses poumons, sa droiture, sa mesure, sa classe... savez déjà tout... un sacré guerrier qui a marqué, comme encore, de son empreinte les pâtis majeurs. Qu’ils gagnent ou pas la CDM, les champions du monde entier de la planète sont de toute façon les Mc Caw boys. Ach ! Pas mieux en sublunaire contrée. Mais on aimerait, il est vrai, les voir emporter la gamelle Ellis tant nous ravissent les lampions par leur maîtrise à des années lumières des toutes les autres équipes. Même les Wallabies, pourtant bien meilleurs que durant la dernière décennie, n’ont pas encore le niveau de leurs voisins. Mais une demie finale de CDM peut réserver des surprises.
Mc Caw diminué c’est un peu la team qui boite... le gonze a du mal à enfiler une pompe dit-on... c’est dire le problème, quand on sait qu’avec ce genre de fracture le temps de récupération est très long... on accélère le processus pour un sportif de haut niveau... le cas pour Ritchie... pas la convalescence ad hoc... aussi traîne encore la patte huit mois après le billard.

Sinon retour de Dagg à l’arrière qui remplace donc Muliaina blessé... retraité pourrait-on dire... pas de problème, le gonze est génial en récupération, bon placement, s’intercale et possède des cannes de feu comme un coup de latte phénoménal... puis Kahui sur l’aile... de bon augure. SBW n’est pas un ailier pur jus, à proprement parler, sera sur la banquette... Kahui non plus du reste, au centre est plus à l’aise, mais en grande forme cette année.

Une marée noire subséquente à l’échouage d’un rafiot Libérien menace grandement la baie de Planty une des plus belles côtes de Nouvelle Zélande. Décidemment les Dieux de l’empyrée se jouent des Néo Zélandais. Tremblement de la calotte, plages polluées... gaziers blessés... Depuis la guerre de Troie s’ennuient ferme visiblement les grands zimmortels, savent pas quoi inventer pour se faire remarquer depuis la fin du grand Pan. Pas comac que le polythéisme d’antan retrouvera des adeptes ! Ach ! A moins que cette marée noire symbolise par excès d’étalage la déferlante All Black ? Faut interpréter les signes comme on veut, car après tout c’est à nous de choisir non ? Arf !

Pour clausule une sucrette du père Brassens qu’on recommande vivement à ceux qui ne la connaissent pas. Géniale cette chansonnette superbement jouée, interprétée... évoquant la fin du sacré au profit d’une bande de nimbus naïvement enthousiastes qui vous séquencent la nature par mise en équations du vivant... chassant les dieux du firmament. Organisant les désastres qu'on sait, jusqu'à la perte ultime du simple bon sens. Yep ! Sont très vénères les flottants invisibles... on en paye le prix fort... et ça ne fait que commencer !!! Après ça vous cause d'évolution... hé hé... de science infuse... qui diffuse trop souvent un gros pataquès d'absurdités avec son bla convaincu de vérités "zobjectives", fascinant jusqu'à l'hypnose les ceuss en manque de cogito... révoquant l'enchantement jusqu'à renier leurs propres dieux... au lieu de marcher l'amble vers un savoir divin. Ach !!! Dévolution ouais !
© Le Pilier

09 octobre 2011

ALL BLACKS GAGNANTS

« Une peur noire... dans la douleur... sans Carter c’est pas d’enfer... du mal zont eu... un peu foireux... faudra du plus pour être champion du monde... pas grandiose... limite pluviôse... » Ainsi glosaient ce midi quelques zamateurs d’ovalie qu’avons croisé sur le chemin de l’huis, après le match des All Blacks contre les Pumas. Ya même des gaziers qui les ont trouvés poussifs... Hé hé... Que Blou batte Blanc et hop ya que des montures floues sur les blazes !!!! Déjà que les cassis du coin bibinent au pastaga cocotte, comment voulez-vous que les paupières se dessillent un Dimanche matin à 9h 3O d’après glauriole, pour comprendre le vrai rugby ? Ne regardent jamais que par le gros bout de la lorgnette les zempafs, celui où tout est loin... et la NZ c’est au bout du monde alors pensez la mise au point !!!! Et ça cause respect à tout bout de champ... ça oublie dans l’équation, l’adversaire !!! Mais pour se faire la descente de lit en peau de Puma faut quand même se la donner foutredieu... ya pas personne en face... se sont battus avec du cœur les gaziers d’Amérique… griffes acérées, muscles gonflés… canines mordantes… babines écumantes… enfin,des gaziers qui ont du répondant quoi !!!
Qu’importe, n’avons pas vu le même match car fallait quand même du jus pour plier ces matous héroïques. Pas des mistigris à mamie les félins... non non, d’autant que pensaient jouer, dans leurs tronches, probablement le dernier match de la CDM... aussi étaient sacrément motivés. Puis seront des Tri l’année prochaine, devaient faire bonne figure.

Tout manière, d’un accord moutonnier commun, dès que les Blacks sont sur un terrain doivent planter du try immédiat, faire voltiger l’adversaire, saturer le tableau d’affichage... écrabouiller de 40 pions l’en face... sinon, les plumes les plus gallinaces s’empressent de dire qu’ils sont poussifs, pas au Top... sinon prenables !!! Ouarf ouarf !!! Mais les Blacks sont toujours prenables, les minus... dans nos râbles ouais !!! Hé hé !!!
Alors voilà, les Pumas plantent les premiers... et alors ? Avec un en-avant en sus... sans discussion possible, mais l’arbitre est bien derrière et n’a pas pu le voir... qu’importe. Alors passqu’une équipe qui joue les Blacks plante le premier essai du match on en rajoute des couches ? On dit n’importe nawak ? On flippe que sont cuits ? Mais faut se calmer les lapins !!!

Sans Carter il est vrai, ce n’est pas la même loco, savez tout le bien que pensons de Slade, ya qu’à lire nos dernières bafouilles qui en causent depuis les dernières Tri Nations, aussi, quand le gonze est sorti, un rien de soulagement a pu sourdre de notre inside... pas que sommes content d’une quelconque blessure évidemment, mais cet empaf n’a décidément pas sa place dans l’équipe, encore moins comme doublure de Carter. Rate toujours un cuir en pogne, et sa transmission est désastreuse... de même que ses arpions irréguliers. Une passe trop haute, trop derrière... en somme une passe qui ralentit la course, ne rassure pas... vous fout le blues !!!! Là, pas de quartier... hors du pré définitif !!! Son remplaçant a plus de jus, même s’il oublie deux partenaires lors d’une attaque et se fait cisailler sans transmettre (alors qu'ils avait deux coéquipiers à côté) nous semble plus en canne... plus vif, joueur... de quoi rassurer un peu. Parait que le père Mc Alister se ballade sur les pâtis de France... une évidence vu le niveau d’ici... mais on ne pige toujours pas pourquoi n’est pas dans la troupe CDM ! Bref !

Donc des Blacks poussifs, disent les petits mollets, qui gagnent quand même les Argentins 33-10... pas plus... ni moins ! Arf ! Mais, les monocles, un match c’est 80 minutes, sont pas là pour vous amuser à chaque seconde... s’il avait fallu auraient pu ne pas taper toutes les pénalités offertes par des Pumas... quand même sur le reculoir. Pas volées ces entre-perches. Enfin !!! Il suffit que l’équipe adverse marque le premier essai du match pour que la planète des philistins s’en donne à cœur joie. On se répète... mais on assume !!! « Houlala... une peur noire » même prétendent certains ! Des clous Jésus !!!... à part ce coup d’éclat, s’ils se sont bien défendus, les Pumas n’ont jamais été en mesure de faire flipper les Blacks, de marquer d’autres essais ! Alors oui, ces derniers n’ont pas marqué tout de suite... et alors ? Yavait suffisamment de pénalités dès qu’ils débarquaient chez l’adversaire pour assurer le score. Aussi... cool les poussins... doivent gagner une CDM... sont en course pour le titre... ce n’était pas le match de la dernière chance comme pour les Argentins... pas la même défonce là. Ya encore deux chicores au mieux... et pas des moindres... c’est long la CDM... seront sur les rotules les gaziers... des hommes tout simplement... faut pas donner tout le carburant avant la prise du cruchon Ellis !!!!

Et puis avons savouré des moments de grâce, qu’on ne voit que chez eux... et là, le kif pour nous... de belles passes... des suivis rapides... transmissions dans un mouchoir... une passe de Mc Caw après réception impossible… puis accroché, plaqué, qui refile le cuir remarquablement avant la chute... du parfait de maîtrise de pro… jusqu’à ce petit geste du troisième ligne centre Read sur l’essai de TERMINATHORN. Jane avant d’être propulsé en touche d’un jeté avisé trouve Read qui rattrape au raz du pâtis... ce dernier feinte avant de transmettre à Thorn... un zest d’attente, un petit rien suffisant de leurre hypnotique pour bien fixer l’argentin défenseur... puis refile la pelote à Terminathorn, qui termine pour le coup dans l’en-but ! Ach !!! Ça on adore. On en passe de ces petits moments judicieux... tenez même une  passe (encore) du seconde poutre Whitelock pleine attaque, en place de centre... une simple passe, mais aussi vive et précise que celles de ses trois quarts !! Non mais !!! Les Blacks c’est aussi dans le détail qu’il faut les comprendre, savourer, apprécier... on cause rarement du détail… une feinte de corps, un soupçon d’effort déstabilisant qui fait reculer un gonze sur quelques mètres ... ces gestes techniques uniques qu’on ne voit que chez eux... on répète à dessein. On en passe pour pas saturer.
Ah oui, encore un truc. Les badernes s’enflamment aussi quand un Black se fait cartonner… qu’un gazier le tamponne et le renvoi dans son camp… comme si un Black ne devait jamais reculer… comme si yavait personne en face… encore… mais il est quand même fortement probable durant 80 minutes de baston que même le plus gros des mastards de chez Maciste se retrouve sur le croupion à un moment donné, non ?
On vous dit ça because, un simple recul de Mc Caw sur un rentre lard Argentin symbolisait dans la bafouille d’un plumitif l’impuissance des Blacks !!! Pas moins !!! Cé koi c’te mystification ? Ce délire ? Cette même grÔsseu couillonnade de fumisterie ???

Non non... que le mateur de base dans son petit canap Iké trouve que les Blacks sont poussifs, on lui dira prend ton bibi... mord ta pantoufle... rendort-toi... rêve de Blous cocottes en suçant ta Valda, mais tu verras jamais ça !!! Sinon regarde par le petit bout de la lorgnette, tu verras p’têt la lune !!! Ach !!
On y reviendra !
© Le Pilier

07 octobre 2011

QUARTS DE FINALE

Nous zy voilà... quatre quarts en un seul week-end... aux matines sonnantes pour les bastons les plus alléchantes... disons même la baston plus attendue... dimanche 7H Australie vs Sud Afrique. Suivra Blacks vs Argentine, le même jour. Mater les Kiwis est toujours un plaisir, même si l’issue du match peut paraître écrite. L’absence de Carter est gênante... va manquer sur le pâtis. Pas la crainte de les voir passer à côté du cruchon Webb Ellis... même s’il est vrai que bon nombre de mateurs, dont sommes, leur souhaitent victoire en finale. Légitime au regard d’un travail, d'un style, d'une régularité, remarquables, les maintenant depuis des lustres au sommet du grand XV... non, non... pas ce genre de flip... simplement la déception de ne pas voir évoluer le gazier... savez tous pourquoi... sachant de plus que Mc Caw souffre d’un arpion... ce serait, convenons z’en, un vilain coup du sort pour la NZ s’il manquait à l’équipe.
La CDM c’est bien sympa mais ça reste un tournoi bien en deçà des Tri nations. Car quoi !!! Imaginer une équipe de France en finale, perdant deux matchs de poule, jouant comme elle joue, aucun gros sur sa route... c’est bien la preuve qu’avec quasi rien on peut postuler au titre ! ... pour peu qu'on évite les trois mastards du Sud. Les Bifs sont parait-il, mauvais. Les avons vu contre l’Argentine, c’était navrant ! Qu’attendre du match contre les Français ?  
Peu de choses... même si un certain monde s’excite sur le derby, n’avons aucune envie de mater la chicore... c’est dire notre enthousiasme. Sommes pas les seuls du reste. Non, le match du week-end pour les vrais dégustateurs c’est quand même celui des Wallabies vs Bocks... et là, pas de doute, serons au front pour savourer le duel. Ya qu’eux et les Blacks décidément pour nous faire vibrer !
La CDM devrait être repensée... toujours le même scénario, à un détail près... faudrait moins d’équipes, les meilleures du classement IRB... matchs aller-retours... un vrai tournoi équitable... mais quand «faudrait»... c’est jamais gagné !
© Le Pilier

05 octobre 2011

GAMELLE ET BILAN

Toutafait lisible et recommandé cet article en lien ci-joint pianoté à quatre paluches par deux gaziers respectables (à noter quand on connait nos savonneuses indélicatesses visant la journaleuse engeance) François Mazet et Sylvain Mouillard... de Slate.fr, pour les nommer. Cliquez sur le vert, zavez la bafouille, sur le jaune les compléments. Du bon taf, assurément. Peu de choses à rajouter... clairvoyant, probe, efficace... même si quelques évaluations concernant certains joueurs mériteraient nuances. Qu’importe... lisez, ça nous évite un bilan qu’on aurait pu écrire en début de CDM... hors la gamelle Aussie face O'Zirlandais ! Ach !!! 
© Le Pilier

03 octobre 2011

CARTER OUT

C’est grave...
Un vrai problème... une catastrophe nationale... c’est même un contretemps fâcheux... La Tongamelle des bleus à côté c’est un pneu de solex dégonflé sur une galaxie lointaine, qui attend juste son coup de pompe pour retrouver une orbite acceptable... oups... un phénomène mineur donc... une anecdote... un brin... un fétu de chose... un petit électron !!! Là c’est un ouragan plein de vilains zatomes qui vous effilochent le long nuage blanc... ach... un vrai tremblement... un crash... un choc... une onde atomique... une panique... une énormité !!! Carter est touché ! Fissuré, rompu, cloué hors du pré !!! CDM out... sans lui... définitif. Même l’imputrescible Graham Henry annonçant la bad news avait la mine palotte et la baveuse tremblote, tant le gazier semblait affecté par ce coup de Jarnac d’on ne sait quelle divine entité ! A croire que dans l’empyrée on nous refait l’Iliade, et que les dieux se mêlent de ce qui ne les regarde pas... comme à la guerre de Troie !!! Carter s’est donc blessé aux zadducteurs... durant l’entraînement... ce genre de biceps qui tend à souder entre eux deux éléments squelettiques. La poisse, le clou, la panique ! Mais on peut pas le rafistoler le gazier ? Ça sert à quoi la modernité ? Allez allez, une manipulation génétique, des appuis de kangourous... une greffe d'ischio-jambiers et retour au pré... hop hop... le revoilou sautant partout !!! Même nos gisquettes sont désespérées... surtout qu’ils vont nous balancer du Slade, dont avons causé en ce lieu... pas les mêmes zarpions, ni la même vision... foutredieu la déveine... à moins que le gonze ultra responsabilisé se démène comme un diable... ça peut toujours arriver ! On lui souhaite l’envolée ! 

Bon, en même temps les Blacks sont plus qu’un seul homme... ho ho... c’est un groupe, un tout, un esprit... l’occasion de nous l’encore démontrer... même si savons tous que la place de dix est maîtresse sur un pâtis... l’assise du Carter était fondamentale pour la dynamique du moteur.
Faudra faire sans ! Navrant !!! Se blesse donc à l’entraînement... mais fallait le mettre en boite ventrebleu, dans un caisson... et le sortir qu’au moment de la baston !!!
Les Néo Zélandais sont parait-il assommés... sa maman a pleuré... mais il y a plus d'une clé pour rentrer au royaume des grands trophées... et pour bien dire, c’est déjà fait !
© Le Pilier

02 octobre 2011

TONGADIN !

Nous clouent les zempafs !
Nos cocottes sortent de la poule... la moindre des choses... nature oblige... hé hé... de l’œuf aussi pourrions dire tant semblent balbutier leur rugby... mais ça on sait, depuis l’ouverture de ce Blog affirmons, tambourinons les esgourdes de ce qui nous attendait si l’on continuait dans cette voie... la Tongamelle du jour n’est en fait que la conséquence d’une déchéance de lurette annoncée en ce lieu majeur, saveur, doseur, parfaitement causeur... arf... ce qui nous cloue donc c’est le réveil des scribouilleurs assommés qui se déchaînent désormais en prétextant qu’on vaut pas même les rames pour faire avancer le radeau ! Arf ! 
C’est plus l’heure !!! 
Trop tard !!! Le mal est fait !
Car zavez largement contribué à entretenir ce marasme avec votre démagorugby de soutien ridicule... vos analyses de lavabo... votre radotisme pipololo... quand les fondations sont vermoulues faut incendier l'édifice et rebâtir en pierre. Vous débarquez maintenant que la carcasse est foutue... volatiles à débris va... on se déchaîne maintenant qu'les croupions sont à nu... qu'les cocottes sont courbatues... pas joli joli ça...

N’avons pas vu la baston, on savait. Merci aux Tongiens pour la leçon. Pas notre croupion devant cette platitude d’écran qui allait changer quelque chose. Raz la patience de ce rugby de foire, qu’on gagne ou perde on s’en tamponne, on veut voir du jeu bondieuserie... ça fait mathusalem qu’avons pas déroulé une copie même acceptable. L’hexagonie se gargarise de vieux zexploits. Sommes halluciné par cette frénésie du temps jadis... et vazy que je te ressasse l’essai du bout du monde pour la millième fois... du siècle dernier... du début de l’histoire commençante de l’humanité Française, tiens... on va en bouffer pendant des siècles... mais pour l’ici maintenant c’est du hors temps. Pas zanodine cette façon de faire, à croire que l’avenir de notre rugby est toujours derrière. Sorti de « on va gagner zallez voir »... « faut supporter les Bleus » « ya du bon dans toussa » « on monte en puissance »... « faut positiver »... « on est en prépa »... sommes les champions du monde planétaire !  Hips !! 
Ya pas un lieu plus rétrograde que nos pâtis d’icy... tous en sont, tous les canards sans plumes, sans exception, vous racontent des histoires passées... pathétique... normal direz-vous on a que ça !!!! Quand les Blacks vous enfilent comme des perles depuis toujours des chapelets de belles figures... d’essais plus remarquables les uns que les autres... quand les Aussies vous proposent un rugby virevoltant, nous on cause d’antan... plus sommes nuls, plus on se souvient !!!! Possède des Louvre entiers de beaux tableaux l'hémisud... des kyrielles de Quattrocento...quand vous vous gargarisez larmoyants avec un petit Poulbot !!! Ho ho! Raz la citrouille de cet état de choses à musée de campagne... rien à cirer du clocher... sommes du clocher, né dedans... on connaît le bruit monocorde du ding et du dong... par cœur... on veut d’la symphonie... on veut une équipe de France nous... d’hic et nunc... une troupe performante, bel esprit, cœur vaillant, volontaire... qu’on perde ou gagne qu’importe... 
on veut du jeu !!!! C’est tout !!! Fi des tableaux poussiéreux, des rassasiées de gloire jadis... allez allez... 
Hardi les démolisseurs !!! 
Place aux pioches, 
faisons tomber la bâtisse...
l'FFR bastion
les clochetons du Top 
et rebâtissons la Nation !!! Arf !!!
Il y a des morts qu’il faut qu’on tue.
On veut plier le Black, l’Aussie, le Bock... raz la casquette  
de passer pour des guignols... on veut du feu... du rugby... on veut la vie !!!! Ach !!!

Lièvremont on te le balance dans le goudron et les plumes... allez hop... en cabane, pain sec, une honte nationale... on te le soude à Cayenne, boulet plomb, jusqu’à l’éternité... hé hé... on te le minimise... on te l’interdit... on te le disparaît des pâtis !!! Arf !! Et ça cause de respect en sus... tout bout de champ... mais on ne respecte plus personne... pas même l’adversaire... on glose, on parole, on gigote, on ment !!!! Et puis se moque des joueurs le drôle Marco... met les gaziers n’importe où... tenez comme si un chef d’orchestre symphonique prend le premier violoncelliste, Rostropovitch des paluches et lui dit : "tiens tu vas jouer des timbales... de la harpe !!!" Arf !!! Allez Parra, aux citrons tiens... t’as de l’envie, du gnac... distribue les boissons !!!
Parait d’ailleurs que seul Médard est sorti du lot !!! Enfin à sa place d’arrière... quelle affaire !!!
Non, non, on veut le retour de la place de grève... des têtes qui tombent... pour une bien faite, un meneur de Bleus !!! La seule qui sait tout, voit tout, dit tout... en garde un max sous la semelle cloutée... l’unique commandeur de troupe, le maréchal du rugby... le Valentino des pâtis... le tigre de votre moteur turbo... le creveur de cuir, le tailleur de maillots...  
le Terminator du grand 
commencement, le bel Alexandre des champs... en un mot uniment, on veut le master Pilier !!! 
Yeah !!!
© Le Pilier

27 septembre 2011

MÉDARD : LE RETOUR

Enfin !!!
Poser une question idiote, incongrue, est certainement plus insultant qu’un simple « tu m’em.... ». Faut en convenir. Non, non,  
la question à poser... bien qu’on connaisse la réponse... c’est comment se fait-il Marco, que dans la dernière conf tu prétends que Médard est plus à l’aise dans les grands espaces (sic)... signifiant que le poste d’arrière lui est plus indiqué, et que depuis que tu l’as entre les pattes tu l’utilises quasi toujours dans un petit coin à l’aile ? Car enfin, depuis des lustres on te répète que ce gazier est un arrière... de la graine de grand si on l’avait laissé à ce poste depuis son arrivée en EDF... d’autant que c’est celui qu’il préfère. Là, pas d’erreur possible, t’y panes rien ma cocotte... un Robbie Deans aurait sans doute repéré le gus en le laissant évoluer à sa vraie place... un Pilier n’en parlons pas... qu’il se bonifie... s’installe... devienne celui qu’on attend depuis Blanco !!! Après avoir insisté lourdement sur Traille... comme d’autres... t’as pas noté la supériorité du gazier en XV ? Preuve que tu ne portes pas les bonnes montures... t’es flou des calots... myope du cogito. Blanco a certes débuté à l’aile si on ne s’abuse... mais très vite on l’a laissé à l’arrière... un œil avisé repère ça en dix minutes Marco...

Être entraîneur d’EDF c’est avoir plus d’entregent que de compétences visiblement... car quoi ? Elle sort d’où cette triplette d’instituteurs qui nous balance que dans la semaine d’avant match un gazier a bien travaillé (sic)... qu’il est sérieux (re-sic)... qu’il a de l’envie ( re re sic) etc... Discipliné aussi, sans doute, le croupion bien stable à son pupitre !!! Arf ! On se croirait à la communale... discipline, piquet, distribution de bons points... cahier de notes... récré ? Mais c’est quoi ces stupideries... ce délirium ?  Mais bondieuserie c’est de la vraie baston, pas la guerre des boutons... des guerriers nos Bleus, pas des écoliers... une insulte pour eux toussa,  nom d’une grosse Bertha... nous faut un Marcel minimum... un Bigeard à la tête des troupes... oups... pardon, même un Napo... un Attila... un Pilier si faut... Ach !!! C’est quoi cette bande de ramollos ? Bref, soit, amen... et la ronde des jurons du père Georges !

Par défaut de tout, Médard retrouve enfin le poste qui est le sien... qu’on l’y maintienne, qu’on l’y visse, qu’on le greffe si faut... mais qu’on le laisse peinard s’exprimer... on garantit le résultat ! Non mais... faut prendre d’assaut la citadelle FFR ou quoi ? Refaire le 18 Brumaire... Parole de grognard !!! Avec du Léon Napo conquérant en première ligne, un Pilar cogiteur, imposant sabre en pogne... un Talleyrand stratégique... mais on te renverse le donjon nous... even même les grandes nations ... du cuir !!! Arf !
© Le Pilier

26 septembre 2011

LIEVREMONT LE VILAIN

Le Pilier au soutien
Connaissez notre enthousiasme concernant notre triplette de STAFFylocoques... n’allons point hic et nunc rajouter dans la soupe turbide une sale humeur, conséquence d’un rugby national en total flottement... pour le dire bien doseur, sans hyperboliser nos propos !!! Arf !!! Avons moult fois causé en ce lieu de la chose, notre lectorat en témoin attentif validera ce propos.
Malgré notre effarement devant tant d’insuffisances, faisons toujours la part des choses, et si bouchonnons où ça fait mal, n’oublions pas pour autant de rester dans le cadre formel du pâtis, certes à faire croquer du pissenlit par la racine aux plus bovins, mais toujours soucieux de ne pas attiser les braises par des considérations délirantes que les folliculaires de tout bord se plaisent à générer. Today, certains petits journaleux, pisse copistes adipeux, mous du bulbe, tavelés de boursouflures et de ressentiment... s’enflamment la carafe sous prétexte que Lièvremont aurait balancé vertement à l’un deux en conférence de presse : « tu m’emmerdes avec ta question... débile » s’il en est... c’est nous qu’on souligne ! Ach ! Oh le vilain !!! Zavez la vidéo partout sur la toile cirée... yaka cliquer au bon endroit... zêtes en live. Outre que la forme on ne peut plus directe manque pour certains de délicatesse, elle a le mérite d’être franche, mais surtout pleinement justifiée. Doit quand même s’en tartiner des couches de stupideries le père Lièvremont à répondre obligatoirement à cette moule engeance quasi quotidiennement... un exercice qui ne rapporte rien que l’ennui, la fatigue, l’affliction... on ne peut sortir indemne d’une telle comédie... une perte de temps pour le dire uniment. Les mêmes questions raz du pré répétées ad libitum jusqu’à épuisement total de la patience... voilà qui vous abat n’importe quel gazier normalement constitué. Yaka mater la tronche du questionneur sur la vidéo, on a vraiment l’impression qu’il mérite ce genre de soufflet... voire même une bonne paire de claque avec en cadeau, un : "si tu ne sais pas pourquoi tu l’a prise, c’est qu’elle est d'autant plus justifiée ! " Arf ! Car font toujours les effarouchés, les innocents les papelardeurs quand le boomerang leur revient en pleine face... les saintes nitouches qui se permettent tout... pour vous refiler la plupart du temps du rien, bien planqué derrière la sacro sainte formule douteuse s’il en est : Sommes là pour informer !!!  Très souvent pour déformer, ouais !

Le Pilier pour le coup et sans zaucune ironie soutient sans faille le sélectionneur. Vazy ma poule... balance ton jus... ce qu’ils méritent, te vient... tu as tout à fait le droit d’être marri, colère, de mettre hola... fixer limites à leurs agissements... ne se privent pas eux de te ripoliner le cortex avec leurs huiles grasses... même s’il est vrai qu’on a de quoi t’astiquer l’abattis. Qu’importe c’est un autre sujet. Icy on ne touche que les fondamentaux, en aurions sur la baveuse en effet à te balancer notre impatience pour le coup... ce qu’on fait du reste... mais sommes en mesure de recevoir la tienne, même devant une chopine, sans faire la bégueule, encaisser ta colère... dans le respect, il va de soi, des lois indéfectibles de la bienséance... pour peu qu’on ait quelque éducation, et le soucis du cadrage. Arf arf !!! Les noms d’oiseaux ont aussi leurs mélodies... il s’agit en fin de compte d’assumer ce qu'on dit ! Non ? PS: pas sympa pour la poule le diptyque... on présente nos excuses à la poule... arf !
© Le Pilier

25 septembre 2011

LES MAÎTRES DU TEMPS

Les Blacks gagnent les Bleus sans forcer 37-17. Proprement, réguliers, des essais superbes... nets. Un peu le même scénario du reste qu’en automne 2009. Les Bleus dominent dès l’entame, dit-on, un brin de temps... disons plus justement, s’engagent franco dans le combat... un rien patauds quand même, une tentative de drop démontrant l’impuissance de conclure. Les Blacks laissent venir, défendent parfaitement, comme l’avons souventefois constaté, puis dès le premier cuir en main plantent un essai... de toute beauté. Un classique... avons tort de penser une réelle domination de la part des Bleus... la baston c’est 80 minutes et les Blacks gèrent parfaitement ce temps. Un des fondements tactique depuis la guerre des Gaules : l’adversaire plein d’entrain balance son jus sans compter... la horde de barbares, au temps de la grande Rome si voulez... César défend, se contente de contenir la fougue... découvre l’attaquant, le scrute, l’étudie, l’observe... mate ses faiblesses... puis dès qu’une brèche s’entrouvre porte un coup rapide, fatal... et prend l’ascendant psycho !!!! Ho ho !!! Le Gaulois vaillant mais fatigué vient de laisser des plumes dans cette débauche peu concluante... n’a pas le temps de réagir bien installé dans sa « domination »... encaisse donc le coup. Exactement ce qui s’était produit à l'automne 2009... même composition cette année... à ceci près que les Blacks ne sont pas dans le dernier match de leur tournée, qu’il y a d’autres chicores à venir... que rien n’est écrit... qu’il faut en garder sous la patte... la finale est encore loin... donc n’ont pas outrageusement forcé !

































 Les analystes de petits calibre, qui scribouillent et baratinent par ci par là, séquencent le match par petits bouts... du bien, du pas bien... en croyant réellement que domination il y avait de la part des Bleus. L’œil acerbe lui a vite constaté leur impuissance, attendait ce moment réactif qui du reste s’est produit occasionnant un coup d’assommoir chez les supporters qui mataient... ne comprenant pas ce qui venait de se passer. Comme toujours. Si on prend le match dans sa totalité la gestion temporelle des Blacks fut quasiment parfaite... jusqu’après même cet essai encaissé en fin de match dont n’avons pas saisi grand-chose, de Trinh Duc... une mêlée semble-t-il devait être jouée... ça discutait... hop, l’opportuniste aplatit... ok malin... ce qui est remarquable c’est plutôt la réaction immédiate des Blacks qui plantent un magnifique essai démontrant par le fait que le temps leur appartient, qu’ils sont les maîtres du lieu, intouchables... nous laissant croire qu’ils peuvent marquer quand ils veulent. Sur le plan psychololo c’est du sacré bon boulot... sur le plan du tableau... une œuvre limpide !
Il faut être sacrément balaise pour bien encaisser ce déchaînement adverse durant l’entame et dès la première possession du ballon conclure de façon si parfaite. Là réside la surpuissance de cette équipe qui sans forcer, on insiste, nous a proposé une copie cohérente, maîtrisée, royale en comparaison d’un en face aléatoire, impuissant, où tout le monde attend, espère, l’exploit d’un seul, toujours possible, mais de plus en plus rare... et d’évidence jamais suffisant. Mermoz intercepte à notre avis hors jeu... mais qu’importe... un épiphénomène au regard du tout !
Qu’importe aussi le score final... ce qui nous a particulièrement fasciné c’est la manière... des essais magnifiques, venus à point nommé... du soutien rapide, efficace, permanent... comme dab de belles passes, un jeu collectif... peu de coups de tatanes... ça jouait à la main dès les 22... et pour parfaire le tout, la clausule conquérante signifiant, « on en a encore sous la pédale ! »
Les maîtres du temps donc... 80 minutes durant, tel Eole dans les nues de son souffle divin baladant le vaisseau d’Ulysse à sa guise par dessus les reflets changeants de son Odyssée... arf arf !!!
© Le Pilier

23 septembre 2011

ALLEZ LES B...

Blacks...
On compte sur vous !!!

22 septembre 2011

PARRA PHARMACIE

Qu’on place un sparadrap dans notre système de jeu, disons un gazier inattendu à ce poste d’ouverture, ne cautérisera pas la plaie !!! Arf !!! Blague à part, vu l’état des lieux on se dit même pourquoi pas ! Plutôt habile des agaçins, vu les sous performances de Trinh Duc de la Chandelle et du drop foireux... ya pas malaise dans la boite à pharmacie de mettre Parra en 10, même en capitaine ad hoc... oups... même s'il nous semble un peu léger. On se demande itou pourquoi on fait appel au Toulousain Doussain, soi-disant performant, et qu’on ne le sélectionne pas d’entrée ? Bref !!!
Comme le dit Graham Henry, cela n’affaiblit pas cette équipe qui se connaît bien... un match est un match après tout, l'équipe c'est un esprit... un état d'esprit qui parle... vérité... on ne peut échapper à ça... on verra ce qu'ils ont dans le ventre. Cet intérêt bien réel de voir jouer les Blacks permettra en sus au Pilier de mater les Bleus... ya lurette en effet qu’on les supporte ... trop... arf... avions jeté l’éponge pour ne pas émousser notre désir. Serons d’évidence présent au kick off... avec ou sans gisquettes, n’avons pas encore annoncé la composition de l’équipe ! Hips ! Une vraie surprise pour les Blacks non ? Allez, ça va nous valoir un gros titre au New Zeland Herald ça... zallez voir !
© Le Pilier

21 septembre 2011

DES BLEUS STRATÉGIQUES

Des Zélandais polémiques...
Les blous, contre les Blacks samedi, aligneraient une équipe de seconde main... une équipe 2 pour les mathématiciens... les raides, les pinailleurs... même les saturnins... arf !!! Un Parra à l’ouverture... un Traille à la couverture... un Servat sur la banquette, un Heymans sur la moquette... enfin des trucs pas sympas, ni respectueux... CDM’ment incorrects ! Pas sport en somme !!!!
Ho ho !!! On chercherait à perdre pour gagner !!!!
Mais on veut nous défriser la perruque là, on nous tyrannise notre libre arbitre, on veut ébranler notre stratégie conquérante, s’immiscer dans notre impériale volonté  
de remporter la gamelle Ellis... à moindre frais !!! Hé hé ! Ainsi s’agitent les tabloïds NZ les plus popus, New Zeland Herald en tête farouche, qui balance sa fumaga coléreuse en titrant ainsi son dernier papelard :
« World Cup’s $460 French farce ».  
Précisant que c'est pas du spectacle de viser la défaite, irrespectueux pour les spectateurs qui ont payé leur coin de tribune et qu'ont droit à de la vraie baston... un non respect des All Blacks !!!
CALOMNIE !!! 
INFAMIE !!!! 
MÊME pas VRAI !!!
Pour qui se prennent les gaziers ?
Nous farcis ?
Nous vénaux ? 
Nous pas réglos ?
Calculateurs ?  
Pusillanimes ?
Trompeurs ?  
Foireux ? Nous les conquérants du futur ? Les déporteurs d'azur ? Ho ho !!! Nous les instigateurs d’espoir ténu ? Nous les bretteurs de pâtis menus !!! Les croqueurs de flanby, les plieurs de confettis !!! Nous les Bleus ??? Arf !!!

Non, non, ya méprise là, faute, injure, voire stupiderie !!!! Il s’agit de tromper l’ennemi pardi... zavez pas lu Sun Tzu ? Vous croyez que cette équipe de Blous alignée Samedi n’est pas la plus belle et grôsseu team que pourrions vous opposer ?
Les cocottes les plus solides de nos poulaillers ?
Nourries au grain, lustrées au foin ?  

Vous vous plantez !!! Chez nous n'importe qui est quelqu'un... arf arf !!! N’en sommes plus aux quinze gonzes d’antan, seuls capables de renverser n’importe quel cheptel... nous !!! Trente sommes... et plus... tellement qu’on ne sait plus qui placer où !!! La team type c’est d'la démagogie pour les ceuss qui croient que 15 aux pâtis c’est plus performant que trente au tapis !!! Ya du calcul dans nos connexions, on pourrait balancer Chabal à l’ouverture si nécessaire nous, Poux à l’arrière, Dusautoir à l’aile, même du Yachvili à l’arbitrage, tiens... du Parra aux bidons, du Nallet aux zarpions !!! Ça ne changerait en rien notre style inimitable, notre cohésion, notre cognition, notre instinct créatif... notre destin directif...  notre volonté... 
notre même probité !!! 
Le cœur c’est trop changeant, l’artiche c’est du trébuchant !!! Non non, sommes l’emblème du rugby sémillant nous, gaziers pileux des pubs... du poster à neuneux... on a des compte à rendre à la Nation... car il est vrai que si l’on perd contre les Blacks on ne rencontre que des équipes de petits calibres... enfin à notre portée... hé hé... cad, ceux qu’on gagne si on se démène un peu... comme au Tournoi... des gens connus quoi, de l’Europe du cru... pas des gros mastards du sud Hémisphère qui réduiraient sans forcer notre espoir à néant... plongeant Lièvremont dans le goudron... et les plumes !!! Alors c’est pas stratégique ça ? C'est même organique... sinon démocratique... la chaise musicale chez nous... tout le monde participe à la farandole... non mais !!! Le cruchon CDM obtenu à moindre frais, sinon aller en finale quand les Blacks auront tout les gros plié... c'est faire preuve  
de grande authenticité
De même lucidité !! Hé hé !!!

Certains minus s’esbaudissent encore de la victoire, certes indiscutable, des Irlandais contre les Aussies... Quand un giton égratigne un Goliath une simple fois, c’est déjà tailler sur mesure un costume à Hercule... se croire au dessus du monde, porter lauriers, se sentir capable de renverser la hiérarchie établie... faire tomber le king de son trône velvet... être champion du monde de la planète entière !!! N’avons que ça icy pour nous faire mousser... une bataille et hop, c’est de l’empire acquis... de la couronne constellée, du drapé brodé...  
du kangourou ouvragé... hé hé !!!
Qu’importe donc la manière, seul le résultat compte !!! La prière même des plus fanions, des plus bérets, des plus raz du pré. Lièvremont s’en défend comme beaucoup chez nous qui pratiquent la langouse de mer... bien salée... sans vergogne... ni sacré... oups !!! De toute façon, sommes serein face au destin... qu’importe le baratin car chez nous c'est très souvent Pinocchio qui a le dernier mot !!! Et le blair le plus gros ! D'où le French flair alors ? Ach !!! Donc pour gagner... disons aller le plus loin possible sans forcer, faut d'abord se faire ratatiner !!!! On peut compter sur les Blacks pour nous filer un coup de pouce.
© Le Pilier
 
  • This website and all its contents are copyright. Copyright © LE PILIER. All rights reserved.